Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Un noël sur trois


Publié le 20 décembre 2018 par Mélimélanie

Je ne sais pas comment se passe les fêtes de fin d’année par chez toi mais ici c’est toujours un peu la galère côté organisation.

Forcément mes parents veulent nous avoir avec eux et mes beaux-parents le veulent aussi.

Et alors je m’estime heureuse parce que j’imagine que certaines famille c’est encore plus compliqué avec les familles recomposées.

Les Noëls d’avant

Avant d’être en couple sérieux c’était plutôt simple. Je remontais chez mes parents et je m’adaptais à ce qui était prévu cette année là.

Basiquement le 24 au soir chez mes parents et le 25 au midi/goûter chez mes grands-parents maternelles.

Simple.

Puis Monsieur Génial est rentré dans ma vie et ça a commencé à se compliquer.

Crédits Photo: mary1826 (CreativeCommons)

Je ne pouvais plus juste remonter chez mes parents.

Et puis, c’est l’homme de ma vie, et comme j’adore Noël, j’ai très vite voulu le passer avec lui aussi.

Donc on a commencé à faire des compromis. Au début c’était presque « facile » nos familles étaient toutes les deux en région parisienne donc on pouvait encore facilement séparer Noël en deux.

Mais nous, vois-tu, on habite Toulouse maintenant.

Et mes beaux-parents qui n’étaient en région parisienne que pour le travail on décidé de retourner dans leur sud natal pour leur retraite.

Et pour ne rien arranger nous avons décidé d’agrandir la famille et de devenir propriétaire! Et maintenant on a vraiment envie de passer Noël chez NOUS!

Il y a deux ans nous sommes allé chez mes beaux-parents.

L’année dernière nous avons fait le trajet jusqu’en région parisienne pour mes parents.

Ne manque plus que…

Cette année

C’est chez nous!

Fini les kilomètres de voiture et les marathons pour voir tout le monde.

Crédits Photo : 453169 (CreativeCommons)

On a décidé de le faire tranquillement chez nous.

Alors attention le but n’est pas de le faire tout seul sans personne. On a clairement mentionné le fait qu’on acceptait tout le monde!

Mais bizarrement les gens ne sont pas très enclins à bouger à Noël pour venir nous voir.

J’en rigolerai presque étant donné que ça ne gène personne de nous demander de faire ça tous les ans.

Mais bon…

Il parait que comme on a choisi de vivre ici on a choisi de s’éloigner et qu’on ne peut pas tout avoir.

On est devenu « ceux qui vivent loin ».

Pourtant on est encore en France et les moyens de transports permettent de nous atteindre très facilement mais bon.

Ce n’est pas grave. Ce qui est important pour nous c’est de pouvoir être en famille chez nous et j’ai déjà hâte de fêter ce Noël, dans notre nouvelle maison (on espère très fort), rien que nous quatre, au coin de la cheminée.

Et qui sait je crois que finalement le 25 on ne sera peut être pas que tous les quatre! J’ai bien l’impression qu’on n’est pas les seuls à en avoir eu marre de faire le marathon de Noël et je me dis que finalement ça ne sera peut être pas si paisible que ça!

Les Noëls futurs

Bon pour ce Noël ci, c’est acté, on ne bougera pas.

Mais pour les suivants alors?

Oui j’avoue qu’avec le titre il n’y a pas vraiment de suspens, tu l’auras compris, nous avons choisi de faire un roulement.

Un Noël sur trois chez mes parents.

Un Noël sur trois chez mes beaux-parents.

Un Noël sur trois chez nous.

On a essayé de contenter tout le monde au maximum.

Alors après on sait qu’on aura toujours des bonnes raisons de tenter de nous faire changer notre roulement:

« Non mais cousin truc à eu un bébé »

« C’est peut être le dernier Noël d’oncle Machin »

« Cette année on voulait faire un truc vraiment particulier et non ça ne peut pas attendre un an ou deux »

Dans l’idéal on aimerait pouvoir respecter ce roulement que tout le monde s’y retrouve à peu près.

Et puis après, la vie fait bien ce qu’elle veut.

Et le plus important à Noël c’est le partage. C’est donner et recevoir.

J’espère juste que ça ne sera pas toujours nous qui donnerons…

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Nounours (voir son site)

Ah là là les fêtes de fin d’année c’est souvent la galère à ce niveau. Pour ma part, j’ai de la chance car mes parents se déplacent sans problème pour venir fêter Noël avec nous et surtout que mes beaux-parents acceptent de fêter ce jour-là avec eux. Du coup, le 24 décembre nous fêtons avec mes parents chez nous puis le 25 on part tous chez ma belle-famille pour fêter Noël ensemble. J’aimerai bien faire le repas du 25 chez moi mais mes beaux-parents sont moyennement motivés pour faire le chemin jusqu’à chez nous (il n’y a que trois heures de route!) et puis il y a ma belle-sœur qui habite pas très loin de mes beaux-parents et que ça arrange de venir chez eux plutôt que chez nous, donc pour le moment on fait comme ça mais je ne sais pas trop combien de temps ça va continuer. Quoiqu’il en soit, c’est top si cette année vous fêter chez vous, mais par contre je trouve dommage que vos familles ne veuillent pas faire le déplacement jusqu’à chez vous pour fêter Noël. Parfois j’ai l’impression que les gens oublient que le primordial c’est d’être auprès des siens et sont égoïstes en pensant à eux. Bref c’est dommage je trouve.

le 20/12/2018 à 09h36 | Répondre

Flora

Quel casse tête noël ! J’essaie de négocier de départager les familles entre noel et pâques mais il paraît que pâques ce n’est pas noel (sans déconné 😅)
L’année dernière j’étais obligée de le passer à l’hôpital et j’en étais ravie ! Pour une fois personne n’attendais rien de moi et on a eu le séjour à la maternité le plus tranquille tout le monde étant en vadrouille…

le 20/12/2018 à 17h09 | Répondre

Leaureine (voir son site)

Chaque année, nous faisons le déplacement. Il faut dire que nous habitons à 600km de nos parents et beaux parents… qui eux ne sont distants que de 30 km.
J’aimerais bien recevoir à Noël mais nous avons de grandes familles et pas de logement à leur proposer. Du coup, pas le choix, si nous voulons faire Noël en famille, nous devons prendre la route !
Et pour ma part, je ne conçois pas de fêter Noël en tout petit comité, cela me rend triste…

le 20/12/2018 à 21h05 | Répondre

Colombine

L’année où Belle-fille est avec nous, nous allons chez mes beaux-parents (qui habitent à 2h30 de chez nous, ça va !) et l’année suivant chez mes parents. Nous avons malheureusement une maison trop petite pour accueillir du monde…

Par contre nous avons de la chance car nos parents considèrent tous que nous faisons de notre mieux et il n’y a jamais de pression pour aller chez eux. Cette compréhension est très apaisante et agréable !

le 21/12/2018 à 10h03 | Répondre

MamBat

C’est drôle parce que ça fait plusieurs semaines que je dis à mon mari que je rêve d’un Noël chez nous entre nous, quitte à rejoindre les uns et les autres après le 25. La logistique du déplacement me pèse, et certaines années elle prend le pas sur la joie de revoir tout le monde.
J’espère que l’année prochaine on aura un peu de place pour accueillir du monde et on pourra proposer aux autres de venir s’ils le souhaitent, tout en restant chez nous entre nous pour le 24 et le 25.

le 21/12/2018 à 15h29 | Répondre

Madame Canoë

C’est une très bonne idée, cela renverse la situation et cela doit être vraiment original d’entendre les réflexions sur le transport maintenant que ce n’est plus à vous de le faire!
Ma famille est très attachée au fêtes de Noël, juste avec mes parents, avec la famille maternelle et aussi paternelle d’autre part. Cela fait donc déjà 3 jours de festivités de Noël. Maintenant du coté de Monsieur, la famille est à l’autre bout de l’Europe donc on essaie de les voir plutôt aux vacances d’été… C’est sur c’est pas évident de satisfaire tout le monde, le monde est vaste et on a qu’une vie!
Joyeux noël à vos tribus!

le 22/12/2018 à 12h09 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?