Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Changer de maison : vendre notre maison – Partie 1 – Avant la mise en vente


Publié le 26 avril 2019 par Colombine

Comme je te le disais la dernière fois, nous avons eu un coup de cœur pour une maison. Mais quid de celle que nous possédions déjà ? Nous avons longtemps hésité entre la mettre en vente ou en location. C’est finalement la première hypothèse que nous avons choisie et je vais t’indiquer un peu les étapes que nous avons suivies, ça peut toujours aider.

L’estimation

Nous avons commencé par faire estimer notre maison, bien avant de chercher une nouvelle maison. Nous sommes passés par une agence en laquelle nous avions confiance. A noter que désormais certaines agences font payer cette estimation (environ 120€). La directrice de celle à qui nous avons fait appel nous connaissait et a accepté de faire cette estimation gratuitement pour nous. Nous lui avons cependant bien précisé que la vente pourrait être mise en œuvre seulement quelques mois/années plus tard (dans un délai de 3 ans), voire pas du tout si nous décidions de louer.

Les diagnostics

Pour pouvoir vendre, il est obligatoire que certains diagnostics soient effectués (plomb, amiante, termites, électricité, gaz, performance énergétique, risques naturels). J’ai demandé des devis à 3 entreprises de diagnostic dans ma ville (pour les trouver, j’ai saisi « diagnostic » dans les Pages Jaunes #jemefoulepas). Les tarifs allant de 450€ à 690€ pour la même prestation, l’étape devis n’est pas du temps perdu ! Certains diagnostics ayant une durée assez courte (6 mois) l’organisme nous les a refait gratuitement une fois.

Nos diagnostics se sont révélés très bons à notre grande satisfaction. Les travaux effectués au cours des années ont permis d’avoir un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) bien meilleur que lorsque nous avons acheté. De mauvais diagnostics ne bloquent pas la vente mais les acheteurs peuvent être rebutés si trop d’anomalies apparaissent. Je dis ça mais cela ne nous a pas empêché d’acheter une maison avec de l’amiante, une électricité complètement obsolète et un DPE catastrophique !

Pour ce qui est du diagnostic assainissement, nous avons fait appel à la régie des eaux de notre ville (nous sommes reliés au tout à l’égout). Là encore, il s’agit d’une prestation payante (115€). Nous avons eu une mauvaise surprise car l’évacuation des eaux de pluies, de la baignoire et du lave-linge ne se faisaient pas du tout correctement. Le dilemme a été : on laisse ainsi quitte à ce que les acheteurs fassent baisser le prix en argumentant sur les travaux à faire (ils doivent être obligatoirement effectués dans l’année qui suit la vente par l’acheteur) ou on essaie de les faire nous-mêmes ? Mon Chéri n’a pas tergiversé : on creuse, on voit quel est le souci et on le règle si possible. Le problème a été vite identifié : les canalisations étaient complètement cassées, pleines de racines et de sable (et vu l’état, on s’est rendu compte que cela devait dater de bien avant notre acquisition). Bref, avec un peu d’huile de coude nous n’avons pas mis plus de 8h pour tout faire et cela ne nous a coûté que 30€ de tuyaux. Le technicien a eu la gentillesse de repasser vérifier avant d’établir son rapport : tout étant correct, nous avons eu un diagnostic positif.

L’entretien

L’agence nous a demandé les factures prouvant l’entretien annuel de notre chaudière et le ramonage de notre cheminée. Or, nous ne les avions pas fait depuis 2 ans. En effet, la chaudière étant neuve (moins de 4 ans au moment de la mise en vente) et ayant été révisée déjà une fois, nous avons considéré que ce n’était pas indispensable. Quant au ramonage, il avait été fait 1 an auparavant et la cheminée n’avait depuis que peu servi. Nous avons fourni la facture pour le ramonage et nous avons par contre refait l’entretien de la chaudière (90€) afin de ne pas avoir de réclamation ultérieure. Cependant, ce n’est en aucun cas obligatoire.

Crédits photo : tkoch

Les travaux

L’agente immobilière nous avait indiqué que si nous voulions vendre notre maison dans la fourchette haute de son estimation ou plus rapidement, il y avait quelques menus travaux à réaliser. La seule chose indispensable selon elle, c’était la cuisine. C’est donc dans cette pièce que nous avons le plus investi de temps et d’argent :

  • plan de travail : après bien des hésitations, nous avons recouvert le carrelage un peu vieillot avec du béton ciré. Le résultat n’était pas impeccable mais ça avait un rendu propre et donnait un coup de jeune. Coût : 80€. Temps passé : 5h. Et 2 jours d’impossibilité d’utiliser le plan de travail et une partie de la cuisine.
  • évier : en voulant enlever celui qui était déjà en place nous l’avons cassé. Nous l’avons donc remplacé par un évier en inox tout simple mais plus moderne. Coût : 80€. Temps passé : 5h.
  • rebouchage de trous : 0€ (nous avions ce qu’il fallait à la maison). Temps passé : 1h.
  • réalisation de placards (nous n’avions que de simples étagères vraiment moches sans même de rideaux) : à cause du plan de travail qui n’était pas à une hauteur standard, nous avons dû les faire sur mesure. Mon Chéri étant bricoleur, il a acheté des portes, des planches et a tout réalisé lui-même. Coût : 250€. Temps passé : 3 week-ends.

Nous nous sommes lancés dans ce qui traînait depuis longtemps (flemme quand tu nous tiens !) :

  • changement du miroir de la salle de bain : 25€ sur Le BonCoin, 1/2 journée de travail.
  • pose de corniches dans la pièce principale et notre chambre : 40€, 1/2 journée de travail.
  • pose de plinthes dans la chambre : 0€ (on les avait déjà), 1 journée de travail car il a fallu les peindre.
  • peinture des fenêtres dans les 2 chambres : 0€ (on avait déjà la peinture), 3 1/2 journées de travail.
  • petit coup de propre dans l’entrée : 50€ pour un miroir (qui ira très bien dans notre nouvelle maison !) et rien pour la peinture (on l’avait déjà), 2 jours de travail.
  • peinture de la porte donnant sur le garage : 0€, 1 journée de travail.

Nous avons étalé ces travaux dans le temps et avons avancé tranquillement à notre rythme. N’ayant pas fini au moment de la mise en vente, nous avons décalé celle-ci de 2 semaines.

Le désencombrement

Nous avons enlevé certains petits meubles qui chargeaient inutilement les pièces (chaise, table d’appoint…) pour montrer l’espace disponible dans les pièces. Il était également évident pour nous de faire du tri dans nos affaires. J’ai notamment donné 3 ou 4 grands sacs de vêtements à une association pour vider le dressing, jeté plusieurs paires de chaussures fichues mais qu’on gardait « au cas où » (au cas où quoi ? Je ne sais pas trop, peut-être au cas où il y aurait une fin du monde et que les chaussures deviendraient une denrée si rare que même si elles étaient fichues elles vaudraient de l’or ?), rangé les papiers qui traînaient partout dans des boîtes d’archives… De toute façon, c’est toujours du temps de gagné pour notre futur déménagement !

Ce qui nous a le plus manqué dans notre maison, ce sont des bibliothèques. Nous lisons ÉNORMÉMENT mais n’ayant que peu d’étagères, les livres s’empilaient par terre contre les murs dans notre chambre et sur le palier en haut de l’escalier. Nous avons donc tout mis en carton (merci papa et maman qui les ont gardés chez eux en attendant).

Il a dû s’écouler 8 mois entre l’estimation et le moment de la mise en vente. Aucun des travaux n’était obligatoire (pas même l’assainissement) pas plus que le désencombrement, mais il nous a semblé nécessaire de proposer une maison impeccable. D’une part car nous aimons les choses bien faites et d’autre part car qui dit maison impeccable dit confiance de l’acheteur et prix moins facilement négociable.

La prochaine fois, je te raconterai si cela s’est révélé payant.

—–

Et toi, as-tu fait des travaux avant de vendre ta maison ? Y a-t-il des choses qui t’ont paru indispensables ? 

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Cricri2j

Vous avez eu plein d énergie pour ce coup de frais.
Est ce que ça donne pas envie de rester après 🙂
Hâte de savoir la suite

le 26/04/2019 à 21h51 | Répondre

Colombine

Nous n’avions pas envie de rester, mais nous avons profité des travaux faits pendant quelques mois… et comme toujours dans ces cas-là on se demande comment on a fait sans !

le 29/04/2019 à 20h50 | Répondre

Virg

Idem ici, les agences nous ont toutes interdit d’investir de l’argent, seulement du temps et des petites sommes pour faire ce qu’on a tendance à repousser au lendemain (j’ai rigolé avec tes comm « 0€ en peinture; on l’avait déjà » pareil ici 🙂 🙂 🙂 ) mais c’est tout. J’attends la suite du coup ! On n’a pas encore eu de visites

le 28/04/2019 à 20h24 | Répondre

Colombine

On a investi un peu dans la cuisine car c’était nécessaire. Pour le reste, ça a été surtout du temps passé. Un avant goût des travaux qu’on a dû mener dans notre nouveau chez nous !

le 29/04/2019 à 20h56 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?