Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Vivre avec le même homme depuis l’âge de 19 ans : entre joies et questionnements


Publié le 17 juin 2014 par Marina

Je me considère comme une espèce presque en voie de disparition : je vis avec le même homme depuis la fin de mon adolescence. Ce qui, pour nos mères (et a fortiori grand-mères !), était la plupart du temps une évidence, et malheureusement parfois une fatalité, est désormais un choix de vie, à une époque où se séparer et recomposer sa famille ne choque (presque) plus personne.

A 18 ans, j’étais encore une jeune fille trop sérieuse et discrète, qui s’amourachait régulièrement d’un nouveau garçon, mais sans jamais oser faire le premier pas. J’avais eu quelques petits copains, et l’histoire durait à chaque fois quelques semaines, mais ce n’était rien de bien sérieux. C’était des amourettes comme on peut en avoir dans la cour du collège ou du lycée.

Jusqu’à ce que je fasse sa connaissance à Lui, par l’intermédiaire d’une amie commune. L’histoire serait longue à raconter, mais pour faire très bref, cette fois je me suis bougée, et quelques mois plus tard, nous sortions ensemble. Encore quelques mois, et nous partagions nos premières vacances.

Nous avons connu, comme tous les couples, les premières disputes, ce moment où la magie des premiers temps s’estompe et où le couple est soumis à l’épreuve. Nous n’avions ni l’un ni l’autre l’expérience de cette étape, mais nous l’avons traversée ensemble. A 20 ans, faisant nos études dans la même ville, nous avons décidé de franchir un nouveau cap et pris un appartement à deux.

Ainsi de suite… nous avons grandi ensemble. Appris à nous détacher de la tutelle parentale. À faire notre première expérience du monde du travail. À déclarer nos impôts. Gérer un budget. Acheter une maison. Devenir parents à notre tour. Affronter les premières vrais peines de la vie (le deuil, la maladie des amis et des proches…).

photo de couple

Crédits photo (creative commons) : WillVision Photography

Cette année, nous avons fêté les 18 ans de notre couple. À présent, nous avons passé plus de temps l’un auprès de l’autre, que seuls chacun de notre côté. À 37 ans. Parfois, j’ai le vertige…

Que sommes-nous devenus, l’un pour l’autre ? Nous sommes amoureux, toujours. J’ai ce plaisir de savoir que nous avons toujours l’un pour l’autre de l’admiration, des étoiles dans le regard, un geste tendre, un baiser, et que nous ne sommes pas juste des colocataires. Nous sommes amants, aussi. Avec ce que l’inexpérience de nos débuts peut ajouter comme dimension à cette part-là de notre couple, dans ses bons comme dans ses mauvais côtés (et je ne développerai pas, puisque Sexy Dentelle n’était qu’un poisson d’avril !).

C’est mon meilleur ami, je crois, celui qui me connaît le plus au monde, et vice versa. Sa famille est la mienne : c’est vers moi que s’est tournée sa petite sœur (plus jeune que lui de plusieurs années), pour toutes les questions qu’elle n’osait pas poser à leur mère, quand elle est entrée dans l’adolescence. J’ai pleuré sur la mort de ses grands-parents autant que pour les miens. Mes cousins sont ses cousins.

J’ai dressé un tableau idyllique, mais ne crois surtout pas que je vis au pays des Bisounours : des orages, il y en a eu. Et des très violents, avec du tonnerre et des éclairs. Et à plusieurs reprises, il a été question de séparation. Il est lunatique, je suis rancunière, nous sommes faits pour (ne pas) nous entendre…

Mais nous n’avons jamais atteint la rupture. Parce qu’à chaque fois, nous savions ce que nous allions perdre, sans être certains des bénéfices que nous pourrions en retirer. Nous n’avons jamais non plus eu de coup de foudre pour quelqu’un d’autre (peut-être que si ça avait été le cas, les choses auraient été différentes).

En même temps, nous avons toujours considéré notre couple comme un « CDD avec tacite reconduction », même si nous avons choisi de nous marier : rien n’est jamais acquis d’avance, et nous savons que peut-être un jour nos chemins se sépareront. Nous nous attachons à éviter les « tue l’amour », et nous ne sommes surtout pas fusionnels.

Je te disais, parfois j’ai le vertige. Et parfois aussi, je me surprends à me rêver célibataire, libre de mener ma vie comme je l’entends, de décider seule où je partirai en vacances, de choisir le tableau que je mettrai au mur, de ne pas devoir sans cesse faire des concessions, normales dans un couple, mais parfois épuisantes.

Libre de séduire qui je veux, de flirter, de papillonner… Des rêveries que partage un jour ou l’autre toute personne en couple, je suppose… Mais moi, dans ma totale inexpérience de la vie d’adulte célibataire, j’imagine aussi que si le sort faisait que je me retrouvais seule, que je tombais amoureuse d’un autre… je serais terrifiée. De ne pas me supporter de vivre seule, de ne pas savoir séduire, de ne pas savoir comment aimer (dans les sentiments et dans les corps…) quelqu’un d’autre.

Je vois mon couple le plus souvent comme un moteur (il me pousse en avant), et parfois aussi comme une ceinture de sécurité (il me sauve, mais il me retient en arrière).

C’est ça, la question que je me pose régulièrement : peut-on encore, en 2014, à même pas 40 ans, s’épanouir pleinement en ayant partagé toute sa vie amoureuse avec la même personne, alors que cela ne résulte ni d’une obligation sociale comme par le passé, ni d’une conception religieuse ou philosophique du couple ? Est-ce qu’il arrive un moment où le sentiment d’être passé à côté d’expériences ou d’aventures nous rattrape et nous aveugle ?

Alors, je préfère penser que ce questionnement, cette remise en question régulière, c’est justement ce qui me rend sûre de ce choix de vie, sans me faire regretter le reste.

Et toi ? Tu as déjà eu plusieurs conjoints ? Tu partages toujours la vie de ton premier vrai grand amour ? C’est un choix idéologique, ou bien les choses se sont simplement présentées comme ça ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

27   Commentaires Laisser un commentaire ?

Laurence

Ton article me rassure, je viens juste de me marier avec mon chéri après un peu plus de 7 ans de relation. Je me suis mise avec lui quand j’avais 17 ans et c’était mon premier « vrai » copain (quelque relations mais à distance via internet donc je les considère pas vraiment comme tel). J’espère que dans une dizaine d’année je serai aussi épanouie que tu en a l’air…

le 17/06/2014 à 11h14 | Répondre

Marina

Nous aussi on s’est mariés l’année des 7 ans de notre couple, et huit ans jour pour jour après notre rencontre 🙂

le 18/06/2014 à 19h12 | Répondre

Laurence

Nous on ne se souvient plus de notre date exacte de rencontre, on sait le mois mais c’est tout…
La seule interrogation qui parfois me vient à l’esprit, c’est notre différence d’âge, il a 12 ans de plus que moi et donc a un vécu contrairement à moi…

le 18/06/2014 à 19h27 | Répondre

virginie

Je me retrouve totalement dans ton article… j’ai 27 ans et avec mon mari nous sommes ensemble depuis que nous avons 16 ans! Nous ne pensions pas quand nous sommes sortis ensemble que nos histoire allait durer… à cette époque on pensait que se serai une histoire d’adolescents! Et puis les mois, les années ont passées, après le lycée on s’est installé ensemble car on allait faire nos études dans la même ville, on a tout partagé ensemble (la decouverte de se débrouiller un peu sans les parents, l’apprentissage de la vie à deux…) ça n’a pas toujours été simple car si on se plait à dire qu’on a eu beaucoup, beaucoup de premières fois ensemble (premier amoureux, première présentation aux parents, premières fois au niveau sexuel, première vacances sans les parents, premier appart…) et on en est fier et bien parfois je rêve aussi de savoir si je serai capable de séduire un autre homme, que serait ma vie si j’étais seule! On a grandi ensemble, notre personnalité a forcément été construite par le biais l’un de l’autre, c’est un peu lourd à porter parfois, notamment quand on en parle à l’extérieur (pour certains c’est extraordinaire pour d’autres cela semble horrible  » quoi tu n’as jamais eu quelqu’un d’autre dans ta vie? ») Heureusement il y a beaucoup plus de moments où je suis fière, heureuse, amoureuse que de moments de questionnements ou de quelques regrets! Et quand je réfléchis on a pas fini encore d’avoir des premières fois, ce qui nous permet de continuellement renouveler notre couple et sortir de la routine…

le 17/06/2014 à 11h30 | Répondre

Marina

C’est un peu ce que je voulais savoir en postant cet article… est-ce que certaines trouvaient çà anormal de n’avoir eu qu’un seul homme, ou du tout moins dommage… visiblement non… ou alors elles n’osent pas le dire ^^

le 18/06/2014 à 19h14 | Répondre

Claudie

Bonjour Marina,

Même en ayant eu un premier grand amour à l’adolescence, et connaissant mon compagnon depuis 9 ans (seulement ^^), mes questionnements sont les même.
Donc oui, je pense que dans tous les couples, parfois, on peut se rêver ce que serait notre vie si certains choix avait été différents.
Ma vision des choses est proche de la tienne, et nous avons tous les deux conscience que nous ne pouvons tout simplement pas savoir de quoi demain sera fait, c’est un constat, pas une fatalité. Et l’important, pour moi, c’est de savoir que nous sommes tous les deux sincères dans nos sentiments, et dans les projets communs que nous construisons.

le 17/06/2014 à 11h58 | Répondre

Marina

Oui, on peut se rêver ce que serait notre vie si certains choix avait été différents. Quand je commence à penser çà je me dis que je peux aussi rêver de ce que serait ma vie si j’étais blonde, garçon ou prof d’anglais… du coup je déculpabilise d’imaginer une autre vie…

le 18/06/2014 à 19h17 | Répondre

loulou

Marina,

J’ai eu mon premier vrai amour à 17 ans. J’en ai 29. A 24 ans nous nous sommes séparés. J’ai connu ce que tu décris, la vie d’adulte célibataire. Mais peu de temps car 4 mois après j’emménageais avec celui qui est devenu mon mari. IL a vécu quasiemnt la même expérience.
Des « bébés couples » comme on les appelle maintenant que je connais, je n’en connais qu’un qui a duré (30 ans, 12 ans de vie commune). Et quand je les vois j’ai l’impression qu’ils se connaissent depuis toujours, mais aussi qu’ils se sont rencontrés hier! Ca se voit qu’ils sont faits pour être ensemble.
Ma conclusion c’est qu’il est rare de trouver direct la bonne personne à 17/18 ans mais quand c’est le cas, ben ça dure!
Mon histoire n’a pas duré car ce n’était vraiment pas le bon DU TOUT et je suis tellement heureuse que ça ait cassé, car maintenant je suis heureuse!
Mais c’est vrai que ces 4 mois furent une période que je ne regrette pas, j’ai pu vivre un peu mon célibat, profiter, comme tu dis ne rendre de comptes à personnes. Mais tu vois, je suis aujourd’hui mariée et toute jeune maman, donc avec des contraintes ;-), et je n’échangerais ce bonheur pour RIEN au monde et surtout pas pour du célibat!

le 17/06/2014 à 13h59 | Répondre

Marina

Moi aussi je nous appelle un « bébé couple » 😉 J’aime ta philosophie : certes on manque d’expérience autre mais ce n’est pas donné à tout le monde de trouver l’âme soeur…

le 18/06/2014 à 19h18 | Répondre

anais

Bonjour Marina,
Cela m’a fait du bien de te lire, et de me rendre compte que je ne suis pas seule dans ce cas. J’ai 28 ans, et cela fait 10 ans que je suis avec mon chéri (nous nous connaissons depuis le collège), nous avons un enfant de 3 ans.
Ton questionnement ressemble énormément au miens. Il y a des jours ou je suis heureuse, et je n’y pense pas…mais parfois, les « jours sans », je me surprends à rêver ma vie autrement, et je culpabilise.
J’ai toujours pu choisir ma vie, nous nous aimons. Pourtant parfois je me sens prisonnière, alors je me dépêche d’étouffer ce sentiment et j’attends que ça passe…J’ai peur qu’un jour, ça ne fonctionne plus, mais je ne vois pas la vie sans lui pour autant.
Ne pas avoir eu la même « jeunesse » que la plupart me manque de temps en temps, et puis je me dis, tout les célibataires ou presque cherchent l’âme sœur, et moi je l’ai trouvée !
Je pense que le fait de n’avoir connu qu’un homme, aussi bien soit il me fait poser des questions. « et si l’herbe était plus verte ailleurs? ». Et puis je reviens à l’évidence, si je veux que l’herbe soit bien verte chez moi, il faut que je l’entretienne !

le 17/06/2014 à 14h06 | Répondre

Marina

Finalement je crois que c’est très sain d’avoir ces questionnements, çà nous incite à tout faire pour entretenir la flamme. Et çà passe par entretenir le jardin (blague lourdingue inside 😀 l’avantage d’avoir connu son amoureux ado c’est qu’on partage un humour d’ado 😉 )

le 18/06/2014 à 19h20 | Répondre

Nilith lutine

Le Lutin est mon premier amour, et je suis son premier amour. Aucune petite histoire auparavant ! (Non pas que nous n’ayons jamais été amoureux d’autres personnes, mais ce n’était pas réciproque.)
Pour l’instant, je n’ai pas ce genre de questionnements. Au point que je me demande si c’est bien normal de ne pas se demander « et si… ? ». Mais le fait est que quand j’y réfléchis, je m’en fiche de ne rien avoir connu d’autre, je suis heureuse ainsi, c’est une personne absolument merveilleuse, je n’ai jamais rencontré personne d’autre qui soit à ce point « tout ce qui me convient ». Je crois que l’herbe est plutôt plus jaune ailleurs.
Rendez-vous dans 15 ans pour faire le point ! 😉

le 17/06/2014 à 14h34 | Répondre

Marina

Peut-être que le questionnement vient plus tard, mais l’essentiel c’est d’y apporter la même réponse : je n’ai pas envie d’aller voir l’herbe du voisin…

le 18/06/2014 à 19h22 | Répondre

sarah

Bonjour, je suis assez surprise car dans mon entourage c’est plutôt la norme… J’ai moi même rencontrée mon mari a 20 ans, et j’avais eu auparavant une relation de 4 ans… Mais je te rejoins totalement dans tes propos. Moi aussi je vois mon mari comme mon ami avant d’être mon amant et je pense aussi que pour garder la petite étincelle des premiers jours il faut savoir se remettre en question constamment sans penser que son amour nous est acquit. J’aime beaucoup ta vision du CDD ca représente tout a fait notre vision du couple

le 17/06/2014 à 20h51 | Répondre

Nilith lutine

C’est « drôle » de voir comme chaque famille a ses normes. 🙂 Ici, avec nos deux familles, on a de tout !

le 18/06/2014 à 09h22 | Répondre

sarah

je ne parle même pas que de ma famille… en fait oui ma soeur a recontré son mari à 16 and et dans mes amis proches tout le monde a rencontré son mari ou son conjoint actuel avant 19 ans, 15 ans pour les plus jeunes (6 couples d’amis)… je ne sais pas si c’est l’effet ‘campagne’ 🙂

le 18/06/2014 à 13h30 | Répondre

Marina

Je suis vraiment étonnée, je ne pensais pas qu’il y aurait autant de témoignages similaires au mien… quand j’y pense dans mon entourage très proches il y a beaucoup de bébés couples… le plus sympa c’est deux bébés couples qui se sont formés sur les bancs du même lycée, alors que les 4 étaient déjà copains (je suis dans ce cas) c’est une amitié et une complicité aussi riche et précieuse que l’amour au sein de chaque couple…

le 18/06/2014 à 19h25 | Répondre

Bouchon des Bois (voir son site)

Bonjour Marina !

Ton article éveille un étrange écho en moi, pour la simple bonne raison que j’ai rencontré Monsieur Bouch’ à 14 ans. Et huit ans plus tard, nous nous apprêtons à faire le grand saut ! Je ne me pose pas (encore) les mêmes questions que toi : depuis le premier jour, je sais que c’est l’homme de ma vie, et je reste persuadée qu’un autre homme ne saurait me combler comme il le fait. Comme tu le dis, c’est à la fois mon amant, mon meilleur ami, mon confident et, presque, mon mari… Beaucoup de casquettes pour un seul homme, mais il l’assume plutôt bien 😉 A voir dans quelques années, même si je comprends tout à fait tes interrogations, et cette envie de liberté… Quoi de plus normal ?

le 18/06/2014 à 12h01 | Répondre

Marina

J’ai oublié de dire que c’est aussi mon agent technique parce que je suis infichue de faire marcher un appareil un peu trop perfectionné, genre une chaudière, et puis mon garagiste aussi parce que sans lui, ma voiture serait toujours en panne… Il a toutes les casquettes cet homme là 😀

le 18/06/2014 à 19h28 | Répondre

Urbanie

Tiens je me reconnais énormément dans ton témoignage… les mêmes questions, l’apprentissage du couple à deux à un très jeune âge, les épreuves de la vie partagées, le même parcours (même si nous ne sommes ensemble « que » depuis 11 ans et des brouettes), nous sommes ensemble depuis nos 19 ans…
Je pense qu’il est normal de se dire « et si? », ou d’avoir peur s’il y’a un jour un « après ». Mais tout comme je vois les célibataires autour de moi se demander ce qui se passerait dans leur vie s’ils étaient en couple, ou envier les couples autour d’eux.

le 19/06/2014 à 12h10 | Répondre

Cindy

Coucou Marina, ça fait plaisir de lire ton témoignage. Je n’ai que 28 ans, mais cela fait une douzaine d’années que je suis avec mon homme. On a commencé à sortir ensemble au lycée et nous aussi on a vécu toutes nos premières fois à deux, c’est mon meilleur ami, meilleur amant, il est tout pour moi. Mais ça n’a pas empêché plusieurs crises dans notre couple ! J’ai toujours entendu « c’est dommage de ne connaitre qu’un seul homme dans ta vie » !! Par contre je ne l’ai jamais trompé, alors que j’en ai eu l’occasion plusieurs fois : mais à chaque fois, je réalisais ce que j’allais perdre (et qu’allais-je vraiment gagner, à part un frisson passager ??) et cela ne me rendais que plus amoureuse de lui. Je crois que ça m’a juste « rassurée » de voir que je pouvais séduire d’autres hommes, sans forcément sauter le pas…
Alors je pense que même si par moment, dans ta vie, tu vas te poser la question « est-ce que je rate quelque chose ? est-ce que j’aurai mieux ailleurs ? », au fond de toi tu connais la réponse…
Et voilà, après toutes ces années partagées, on se marie l’année prochaine !! Les gens autour de nous nous disent « enfin » 😉

le 20/06/2014 à 10h57 | Répondre

Milune (voir son site)

Je trouve ça merveilleux des gens qui s’aiment depuis si longtemps et qui osent dire que des orages il y en a eu. Qu’il y est des orages c’est normal le principal est de savoir réparer. Je vous souhaite encore de nombreuses années de vie ensemble.

le 22/06/2014 à 00h31 | Répondre

naycoco

Ce que vous racontez me parle énormément ! Je pense souvent que mon mari et moi sommes des extraterrestres! a l’époque de notre premier baisé je n’avais que 16 ans. Puis il y a eu les études ,les fiestas et nous étions toujours ensembles malgré les nombreuses tentations et occasions.
11 ans après notre rencontre nous nous sommes mariés.Puis sont arrivés nos 2 enfants!!! les fruits d’un amour puissant et solide!! notre attachement l’un pour l’autre s’est renforcé!
la semaines prochaine nous fêterons nos 21 ans de rencontre et 10 ans de mariage!! nous nous aimons encore très fort!! A l’heure ou beaucoup se sépare autour de nous ,je n’en reviens toujours pas!
Bien sur la passion du début n’est pas la même, les crises, l’ennui,le quotidien ne nous ont pas épargné! Le dialogue, l’écoute et le respect de l’autre nous ont peut être permis d’être toujours ensemble, rien n’est gagné dans un couple il me semble!
Cela me rassure que cela est le cas pour d’autres et que les questionnements sont la aussi.
Ce qui est drôle dans cette histoire c’est que notre devise a été des le début « Carpediem » (profite du temps présent) et je ne pensais pas que cela aurait durait tant d’années!

le 09/05/2015 à 15h18 | Répondre

Lyly

Bonjour,

Voilà, j’ai bientôt 20 ans et je suis en couple avec mon chéri depuis 2 ans. J’ai eu d’autres copains avant, mais en ce moment je me suis mise à douter. Tout etait parfait jusqu’à ce que je me dise : Et si j’avais pas profité assez de ma jeunesse ? Du coup, je doute encore et encore et je me demande si ça vaut le coup d’aller voir ailleurs. J’ai besoin d’avis, je pense l’aimer encore mais ces questions me perturbent

le 02/12/2015 à 19h31 | Répondre

sweety

Salut,
Avec mon homme ça fait 15 ans et nous sommes ensembles depuis nos 17 ans nous avons 32 ans deux enfants de 7 et 5 ans pas mariés par choix mais pacsé !
Nous nous connaissons pas coeur nous avons nos hauts nos bas, des crises de couples de temps en temps mais pas souvent.
j’ai un fort caractère et lui est très calme, ça clash parfois mais la dispute dure max 24h.
on ne s’aime pas comme au début mais l’amour est toujours là, beaucoup de tendresse,
il n’est pas démonstratif dans les paroles mais les gestes sont là, on est pudique donc on n’affiche pas devant les gens notre complicité on nous prendrait plus pour des vrais bons amis car pas de bisous en public comme ça par habitude.
pas fusionnel non plus
niveau intimité, on a appris ensemble puisque tres jeune et ça a été ma première expérience et j’espère ma dernière.
Couple mixte nous avons de grande famille ses amis sont mes cousins mon frère mes soeurs etc etc… un cocon bien conçu et qui fait notre équilibre.
parfois comme toi je pense à une vie célibataire mais la réalité me ramène sur terre! et oui responsabilités obligent! deux enfants une maison, on est actif tous les deux et pas mal de projet d’avenir…

le 11/05/2016 à 16h56 | Répondre

Coco

Bonjour je suis avec mon homme depuis le 22 décembre 2012 , le venais d’avoir mes 18 ans lui 25 . Nous avons deux enfants 3 ans et une autre de 2 mois . Aujourd’hui je vais sur mes 23 ans lui 30 ans ! Les gens sont jaloux mais on s’en fou on ne sépare pas l’inséparable 😀

le 22/02/2017 à 14h24 | Répondre

Didy

Bonjour !
Je me retrouve un peu … En 2003 alors que je venais de prendre un appartement dans l’urgence (incompatibilité d’humeur avec le conjoint de ma mère), je rencontre un peu par hasard un grand dadais célibataire (voire vieux garçon) de 30 ans, j’en avais 23. Nous avons commencé par nous voir seulement à l’asso où nous allions communément, lui avait alors ma meilleure amie en vue (qui venait aussi, j’allais avec elle lol) et moi le frère de cette amie ! C’était au mois d’octobre. Fin janvier nous sortions ensemble pour la première fois, et courant mars il vivait chez moi (il vivait encore chez ses parents). Deux ans plus tard nous accueillions notre premier fils, après un mariage rapide. Demain exactement nous fêterons notre 11ème anniversaire de mariage, un autre petit garçon est venu depuis agrandir notre famille.
Alors oui ça fait bientôt 14 ans que nous sommes ensemble, et quasiment autant que nous vivons ensemble. C’est mon premier amour (et oui …) et lui n’a eu qu’une amourette avec une femme plus âgée avant moi.
Je ne dirais pas que notre vie de couple n’est que de soleil, rose et violette, loin de là … Comme pour bien des couples elle est émaillée de bonheurs et de joie, mais également de disputes, de peines, de soucis, et aussi de la maladie. Nous avons pourtant renouvelé nos voeux, à l’église cette fois ci, l’année dernière pour nos 10 ans de mariage …
Il me prend parfois à me demander ce qui serait arrivé si j’avais dis oui à un autre garçon que je voyais avant lui (sans avoir été ensemble), à parfois rêver à d’autres (ce qu’on appelle des « pensées impures » ^^) ce qu’il fait parfois aussi, j’en suis sûre.
Je pense sincèrement que l’amour peut durer, il faut que chacun y mette du sien, et sache accepter les travers de l’autre, et ses valoches (la belle famille pas terrible ou carrément pot de colle par exemple) et se soutenir mutuellement. Pour ma part j’espère que dans 30 ans je serai toujours sa femme, et que nous pourrons continuer à couler nos jours (plus ou moins heureux suivant les circonstances) ensemble, avec en moins le souci du loyer … ^^ Ce sera alors à nous à montrer à nos enfants, qui j’espère seront en couple voire parents, que c’est possible …

le 26/05/2017 à 10h49 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?