Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le Vietnam du Sud au Nord en 12 jours


Publié le 2 juillet 2015 par Globetrotteuse

En résumé

  • Un circuit encadré pour découvrir les principaux lieux du pays,
  • Une immersion dans la culture locale en pleins préparatifs du Nouvel An (ou Têt),
  • Plus de cinq moyens de transports différents utilisés,
  • 2000 à 2500€ par personne.

Notre circuit

Vietnam sud

Vietnam nord

Crédits photo : Google Maps

Jour 1

Arrivée à Ho Chi Minh et visite libre de la ville.

Visite des vestiges de l’occupation française avec la cathédrale Notre-Dame en briques rouges importées de Toulouse, et la Poste Centrale, dont la charpente métallique a été conçue par Gustave Eiffel.

Ho Chi Minh Ville

Jour 2

Visite de plusieurs pagodes et temples :

  • La pagode de l’Empereur de Jade,
  • La pagode Thien Hau,
  • Un temple caodaïste.

Découverte des traditions concernant les offrandes.

temple caodaiste

Visite du marché de Cholon.

marché de cholon

Jour 3

Excursion sur le delta du Mékong à Caï Be, et visite d’une fabrique de caramels au lait de coco dans la jungle.

delta du mekong

Jour 4

À la découverte du marché flottant à Cantho.

marché flottant

Visite d’une fabrique de nouilles et de galettes de riz, et d’une fabrique de marbre.

Transfert en avion dans le centre du pays à Hoi An

Jour 5

Visite libre de la vieille ville de Hoi An, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite de plusieurs temples et pagodes.

Visite d’une fabrique de lanternes en soie réalisées avec des vers à tisser.

Hoi An lampes

Jour 6

Journée libre : balade à vélo le long de la plage et des rizières.

pagode2

pyroge

pêcheur

hoi An

Jour 7

Départ pour Hué et passage par le col des Nuages.

col des nuages

col des nuages 2

Visite de la citadelle de Hué.

citadelle hue

pagode3

Visite de la pagode de la Dame Céleste, et excursion de nuit sur la rivière des Parfums.

rivière des parfums

Jour 8

Visite du tombeau de l’empereur Tu Duc.

hue2

Visite d’une fabrique de céramique.

Visite d’une fabrique de chapeaux coniques et d’encens.

encens

Transfert en train de nuit vers Hai Phong.

Jour 9

Excursion en bateau dans la célèbre Baie d’Halong, et visite de la grotte des Surprises.

Halong

Jour 10

Visite de la baie d’Halong terrestre à Ninh Binh.

halong terrestre

halong terrestre2

Départ pour la vallée de Mai Chau, abritant l’une des cinquante minorités ethniques du pays.

Jour 11

Promenade dans la vallée entre rizières et collines.

MaiChau1

MaiChau2

MaiChau3

Visite de maisons traditionnelles sur pilotis et découverte de la fabrication d’alcool de riz (puis dégustation) au sein de la tribu des Muong.

Départ pour Hanoi.

Jour 12

Visite libre d’Hanoi :

  • Lac de l’Épée restituée et temple de Jade,
  • Promenade en cyclo-pousse,
  • Visite du temple de la littérature,
  • Visite du mausolée d’Ho Chi Minh,
  • Visite de la pagode au pilier unique.

têt

hanoi mobylette

Soirée au Watter Puppet Theatre, un théâtre de marionnettes sur l’eau.

Jour 13

Départ.

Bilan

Les + :

  • Le voyage organisé : ce pays est tellement riche en histoire, et sa culture en est tellement imprégnée, que j’ai vraiment apprécié les commentaires des trois guides que nous avons eus durant notre voyage. Nous avons ainsi compris toutes les subtilités de la culture du Sud et de celle du Nord, très différentes.
  • Les transferts en avion et en train : indispensables pour pouvoir voir les principaux points d’intérêt de tout le pays.
  • L’immersion dans la culture : en dormant chez les habitants de la minorité des MaiChau.
  • Les très nombreuses activités : même si nous sommes régulièrement encouragés à acheter dans tous les lieux que nous avons visités, je pense que je n’en aurais probablement pas visité autant en road-trip.
  • Le dépaysement : entre l’architecture de la ville, les temples et pagodes, les rizières, les plages, la Baie d’Halong, l’intérieur du pays plus vallonné… tout est très joli et le dépaysement est garanti !
  • Le Nouvel An : nous sommes partis en janvier, juste pendant les préparatifs du Têt, ce qui fait que tout était très joliment fleuri et décoré partout.

Les – :

  • Les mobylettes : c’est le moyen de transport le plus utilisé du pays, et elles roulent n’importe comment. Quand cent cinquante mobylettes passent au feu vert, ça fait du bruit !
  • La pauvreté : c’est un point négatif dans le sens où, en tant que touriste, on se fait tout de suite repérer et presque harceler/agresser pour donner de l’argent, quand on ne se fait pas voler. Il y a vraiment eu quelques moments où j’ai eu peur, dans les grandes villes. Dans les campagnes, les gens sont adorables.
  • Le riz : le riz c’est bon, mais quinze jours à ne manger que ça matin, midi et soir… Le pain me manquait. La nourriture se rapproche de la nourriture chinoise, beaucoup de plats frits et des fruits, ce qui est vite lassant.
  • La tourista : eh oui, c’est moins glam’ ! Mais si je le précise, c’est que dans notre groupe de vingt personnes, tout le monde y est passé ! Alors qu’on faisait tous attention ! Probablement à cause du riz cuit à l’eau.

En conclusion

Pour être tout à fait honnête, je suis rentrée assez déçue de ce voyage. En effet, c’était mon premier voyage dans un pays plutôt pauvre, et je ne m’attendais pas à être autant sollicitée par la population en sortant du bus ou de l’hôtel. C’était très fatiguant, et je me dis que ça aurait sûrement été pire si l’on était partis en road-trip.

Mais je te rassure, c’était vraiment un sentiment à chaud, et quand je regarde les photos et notre programme, je me rends compte que nous avons vraiment visité énormément de choses et que c’était un très beau voyage !

Que tu partes en mode circuit avec un guide ou en road-trip, je ne peux que te conseiller de suivre le même itinéraire, car il n’y a rien que je ne referais pas ou qui n’en vaille pas la peine. Et si tu as l’occasion d’y aller pendant les quinze jours avant le Têt, n’hésite pas : tu pourras profiter des décorations ! Par contre, je te déconseille la période du Têt à proprement parler, car la plupart des Vietnamiens sont en vacances, et certains sites touristiques sont probablement fermés.

Toutes photos (sauf carte) : photos personnelles.

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

11   Commentaires Laisser un commentaire ?

Die Franzoesin (voir son site)

J’ai presque fait le même circuit pour le Tet en 2013 et j’ai adoré !! Mais je suis très surprise de ce que tu dis sur la mendicité… Nous n’étions pas en groupe nous avons voyagé à deux seulement je ne sais pas si ça a joué mais pas une seule fois on nous a réclamé quelque chose et pas une seule fois je me suis sentie en insécurité. Ça fait d’ailleurs partie des choses qui nous ont tant plu ! C’est étonnant ?!

le 02/07/2015 à 08h54 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Ce n’était pas vraiment de la mendicité à proprement parlé. un exemple concret, lorsque nous avons fait un tour de pousse pousse a Hanoi, nous avons donné un pourboire d’un montant conseillé par notre guide, et ce monsieur nous a jeté à la figure la monnaie en nous disant que ce n’était pas assez qu’il n’en voulait pas… quand nous en avons parlé au guide celui ci nous a expliqué que c’est la dérive du tourisme et que c’est pour cela qu’il ne faut pas donner des pourboires trop généreux sinon les locaux finiront par nous voir comme des sacs ambulants ce qui risqueraient d’augmenter l’insécurité des touristes. Ce n’était probablement pas notre jour ou alors c’est vraiment particulier a Hanoi mais le même jour, une touriste de notre groupe s’est fait voler son appareil photo qui dépassait de sa poche…

le 06/07/2015 à 22h27 | Répondre

Madame Vélo

Je pense qu’au contraire, en mode road-trip on est moins sollicité par la population, parce qu’on est moins repéré comme « touriste de masse ». Et que justement on ne sort pas d’un bus en même temps que 49 autres touristes, mais qu’on prend un bus avec 49 autres habitants !
Quand nous sommes partis au Bénin, la seule fois où on a vu la mendicité et où nous étions très sollicité, c’est quand on a fait une visite touristique avec un guide et d’autres touristes. Le reste du temps on était repérés, certes, mais pas considérés comme de la monnaie ambulante !

le 02/07/2015 à 09h21 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

ce qui est assez surprenant c’est que j’ai fais ce voyage avec mes parents qui ont l’habitude de voyager de cette façon, en circuit touristique et pour eux aussi c’était la première fois qu’il ressentait ça alors qu’ils sont deja partis dans d’autres pays tout aussi pauvres notamment en Afrique. Peut être que nous ne sommes tout simplement pas tombés au bon moment 🙂

le 06/07/2015 à 22h21 | Répondre

Ornella

C’est drôle j’aurais la plupart de tes points positifs en négatifs et inversement. Bon sauf la touriste qui reste un vrai mythe pour moi.

le 02/07/2015 à 11h03 | Répondre

MlleMora

Je n’ai pas encore fait mon article sur le Vietnam, mais je suis allée à peu près dans les mêmes endroits que toi !
Quasiment tous les Français qu’on a rencontré pendant ce voyage là, étaient déçus et étonnés, mais souvent parce qu’ils s’attendaient à un accueil thailandais, or le Vietnam est totalement différent de la Thaïlande !
Dommage pour la nourriture, perso, j’ai adoré, c’est l’une de mes cuisines favorites, elle est très parfumée, saine (j’ai mangé peu de choses frites pour ma part !)… et ouais les mobylettes, c’est infernal ! surtout à Hanoi je trouve !

le 02/07/2015 à 12h04 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

en effet nous étions avec plusieurs couples qui avaient déjà visité d’autres pays d’Asie comme la Thaïlande, le Cambodge ou l’Indonésie et tous ont eu le même ressentis que nous lors de ce voyage, la population Vietnamienne était à leurs yeux moins accueillante que ses voisines.

le 06/07/2015 à 22h19 | Répondre

Inno

Le vietnam, c’était mon voyage de noce, au mois de mars. On l’a fait du nord au sud par contre, puis on est resté 3 jours au repos dans un hotel en bord de mer, à la fin du circuit.
Je suis surprise aussi de la sollicitation des vietnamiens dont du parles, je ne l’ai pas du tout vécu. Alors qu’à Madagascar, c’était pesant.
Bref, c’est un beau voyage avec une culture et des lieux magnifiques. Mes endroits préférés ont été la baie d’halong terrestre, et la ville de Hoi an, surtout la nuit, toute illuminée de lampions.

le 02/07/2015 à 12h17 | Répondre

Mzelle Cib

C’est fou !
Je me retrouve complètement dans tes points positifs et négatifs !
Merci : )
J’ai vraiment ressenti la même chose : avoir l’impression d’être un portefeuille sur patte à qui on veut extorquer le maximum de dong. Très très déplaisant. Et pourtant, on n’était pas en groupe, on voyageait soit seuls, moi et mon amoureux, soit avec une amie française qui vivait à Hanoï et parlait vietnaniem, soit avec une amie americano-vietnamienne ! Mais j’ai quand même eu cette impression.
Et, c’est marrant, mais j’ai eu la même réaction que toi, après, en revoyant mes photos, après, et en me disant qu’on avait vu des choses magnifiques… Mais si je recommande ce pays pour ces paysages et ses merveilles architecturales, je ne le recommande pas pour le contact avec la population : )

le 03/07/2015 à 11h14 | Répondre

emma_chan

La pauvreté : c’est un point négatif dans le sens où, en tant que touriste, on se fait tout de suite repérer et presque harceler/agresser pour donner de l’argent, quand on ne se fait pas voler … ça me choque quand même un peu cette façon d’écrire. La pauvreté c est avant tout un point négatif parce que les gens n ton pas d’accès a l’eau/la médecine/l ‘éducation/la nourriture/un abris décent (rayer les mentions inutiles ?) Quand aux sollicitations de tout crin donc je comprend très bien qu elles puissent être stressante, c’est quand même surtout beaucoup a rapprocher du tourisme de masse. c est bien mettre en contact deux masses de population aux revenus qui n ont rien a voir qui accélère le processus…

le 06/07/2015 à 12h51 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

oui bien sur que la pauvreté c’est un point négatif pour toutes les raisons que tu cites. Mais je parlais ici de mon point de vue en tant que touriste, ou comment la pauvreté de ces gens a eu un impact négatif sur mon voyage. Alors oui dit comme ca, ca fait vraiment les touristes riches qui vont dans un pays pauvre et qui trouvent encore le moyen de se plaindre, ok. Cela nous a particulièrement surpris car pour ma part oui c’était la première fois que j’étais en contact avec une culture plus pauvre et je ne pensais pas que cela se passerait comme ca, et d’après les autres touristes il semblerait aussi que cela ne se passe pas de même dans tous les pays pauvres, certains sont plus accueillants que d’autres et c’est surtout ce que je voulais dire dans cet article d’après mon expérience.

le 06/07/2015 à 22h34 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?