Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La polynésie en trois semaines : première partie


Publié le 6 janvier 2017 par Globetrotteuse

Je t’avais dit que nous allions visiter la Polynésie Française en septembre. Voici le récit de ce voyage exceptionnel…

En résumé :

  • 3 semaines en Polynésie
  • 8 îles visitées
  • 11.000€ pour 2 (tout inclus, même la pet-sitter)
  • 158 boutons de moustique partagés
  • 60Go de photos et vidéos

Notre Circuit :

tahiti map

Crédits photo : Google Maps

1. Tahiti : deux jours et demi

Après environ vingt-huit heures de vol, nous nous sommes ENFIN posés sur l’île de Tahiti à 6h30. Le dépaysement a tout de suite commencé, car nous avons été accueillis sur le tarmac par un groupe de musique tahitien. Après la formalité des douanes qui nous a paru durer une éternité, nous avons récupéré notre voiture de location et en route, le casse-croûte !

tahiti lagon

Astuce : j’ai testé pour toi (ouais, je prends des risques de foufou) le somnifère en avion pour la première fois. Résultat : j’ai dormi tout le trajet jusqu’à Los Angeles, et une bonne partie du trajet restant… Les vingt-six heures de vol ? Finger in ze nose !

Seconde astuce : je te conseille fortement de prévoir un tee-shirt/pull de rechange pour l’avion, ainsi que le minimum de toilette (brosse à dents, lingettes…). Je t’assure que ça fait un bien fou de se sentir « propre » dans l’avion.

Pour ces deux jours à Tahiti, j’avais prévu de faire le tour de l’île en y incluant quelques randonnées, mais tout ne s’est pas passé comme prévu… (Comment ça, les imprévus, ce n’est pas que pour les autres ?)

Nous avons donc commencé par le nord et la côte est, avec un arrêt au niveau du Trou du Souffleur. Je voulais faire la randonnée des Trois Cascades quelques centaines de mètres plus loin, SAUF QUE nous avons perdu pas mal de temps à chercher le Trou du Souffleur, car je suivais les indications fournies par mon guide et il se trouve qu’il est super difficile de voir les bornes kilométriques… Résultat : vu l’heure bien avancée de la matinée et la fatigue de Chéri qui n’avait pas dormi, nous avons zappé cette randonnée. Il semblerait que nous ayons bien fait car apparemment, il y a eu des tempêtes cet été, qui auraient endommagé le site, le rendant quasi impraticable…

Nous avons donc continué à longer la côte en voiture et à apprécier les paysages sauvages et les plages de sable noir de ce côté de l’île. Nous avons même trouvé le long de la route une petite cascade avec une petite vasque dans laquelle se baigner, parfaite pour notre premier pique-nique !

tahiti coté nord

tahiti

tahiti trou du souffleur

Le Trou du Souffleur : de l’eau s’engouffre et est propulsée dans l’air telle un geyser

tahiti cascade

Tu remarqueras les femmes sculptées dans la roche

Puis, nous avons emprunté la route du belvédère, qui monte dans l’intérieur des terres de la presqu’île et offre un paysage complètement différent, avec des pâturages et des vaches ! Et une vue magnifique ! Là encore, mon guide m’indiquait une randonnée à faire, mais nous n’avons jamais trouvé le début du sentier… tant pis.

tahiti presque ile

En redescendant le long de la côte sud de l’île principale, nous nous sommes arrêtés dans les jardins de Vaipahi. Une belle découverte ! De très beaux jardins exotiques avec une jolie cascade.

Il est aussi possible de faire plusieurs randonnées à partir de ce point, mais la fatigue et la chaleur accablante nous ont découragés. À la place, nous nous sommes posés sur la plage de sable noir de Taharuu en attendant de pouvoir rejoindre notre logement.

Voyage Tahiti Taharuu

Nous avons terminé notre journée avec un peu de snorkeling au pied de notre bungalow, et nous avons pu profiter de notre premier coucher de soleil avant de nous endormir comme des merdes larves, malgré le vacarme des vagues s’écrasant sur le récif corallien !

Astuce : je te conseille de prévoir des boules Quies et un masque de nuit si le bruit des vagues te dérange (ou le chant du coq au petit matin…) et si tu veux faire une grasse mat’. Ici, pas de volets, juste des rideaux…

coucher de soleil

Le lendemain, décalage horaire oblige, nous étions sur pieds à 5h du matin. Parfait pour observer le lever du soleil et voir les Tahitiens en pirogue partant travailler. Et aussi profiter de l’air frais… car oui, à 5h, il faisait 20°C, et à 9h, déjà 30.

Au programme du jour : la visite du Marae et une randonnée dans la vallée de la Fautaua. Sachant que pour cette dernière, nous devions payer les frais d’entrée à la mairie de Papeete, nous sommes partis de bonne heure pour ne pas nous retrouver bloqués dans les bouchons de Papeete. Ha ha. À 5h30, nous étions DÉJÀ dans les bouchons… et du coup, nous avons fait l’impasse sur le Marae.

Nous sommes arrivés au départ de la randonnée vers 8h30, et nous étions larges sachant que le parking fermait à 15h. Nous avons décidé de suivre le chemin qui arrive en bas de la cascade. Nous avons avancé tranquillement dans la végétation luxuriante avec la rivière à côté, c’était très joli.

SAUF QUE (bis), à un moment donné, nous n’avons pas eu le choix de traverser la rivière. C’était marrant. Mais nous avions à peine remis nos chaussures que nous nous sommes aperçus que nous devions retraverser la rivière. C’était moins marrant. Au troisième gué, plus profond, nous avons découvert une pancarte nous interdisant d’aller plus loin car le sentier était dangereux… En fait, nous apprendrions plus tard que le lit de la rivière avait lui aussi souffert des intempéries de l’été et que les rochers initialement présents pour traverser la rivière s’étaient déplacés avec l’eau.

Nous avons fait demi-tour et entrepris de faire le deuxième sentier qui arrivait sur un point de vue sur la cascade, et permettait même de rejoindre des vasques pour se baigner au-dessus de la cascade. Vu l’heure qui tournait et la fatigue (nous cumulions cinq heures de marche tout de même !), nous sommes montés au point de vue sans continuer jusqu’aux vasques.

fautaua

Pour nous récompenser de ces efforts (et atténuer un peu notre déception, il faut l’avouer), nous sommes montés, en voiture cette fois, jusqu’au belvédère de Tahiti (au pied du mont Aoraï) pour profiter de la superbe vue sur Papeete, avec Moorea au fond, pendant notre pause pique-nique !

belvédère

Il y avait même un petit banc d’installé pour profiter de la vue !

Nous avons terminé notre journée à la pointe Vénus, où nous avons pu profiter du spectacle donné par l’entraînement des piroguiers sur fond de soleil couchant.

pirogues

pointe vénus
Pour notre dernière matinée sur l’île, nous avons fait un tour au marché de Papeete, et nous nous sommes posés dans les jardins de Paofai en attendant de prendre notre vol direction Maupiti !

vue sur Papeete

marché

jardins papeete

2. Maupiti : deux jours et demi

Dès l’embarquement dans l’avion, le dépaysement était complet : hôtesses de l’air en robes à fleurs, fleurs dans les cheveux… Puis, comme Maupiti se situe complètement à l’ouest de l’archipel et que le ciel était bien dégagé, nous avions une vue superbe sur toutes les îles que nous survolions !

maupiti

À Maupiti, le changement a été radical comparé à Tahiti. L’aéroport se situait sur un motu, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était très… pittoresque ! Nous avons récupéré nos bagages, puis embarqué dans une navette direction l’île principale, où la gérante de notre pension nous a accueillis comme il se doit avec un collier de fleurs !

aeroport

fleurs

Nous étions enchantés du cadre de la pension, avec son grand ponton ! C’est d’ailleurs par une petite séance de snorkeling que nous avons continué notre après-midi, avant d’aller faire un tour à la plage pour admirer le coucher de soleil (oui, je suis fan de couchers de soleil !).

ponton

poissons

murene

Une murène de Java

coucher soleil

Le lendemain, nous avions rendez-vous pour notre première vraie plongée depuis que nous avons passé notre niveau. Nous avions hâte ! Au programme : les raies mantas qui viennent se faire nettoyer sur une patate de corail. Nous sommes restés plus d’une heure à les regarder tournoyer sous nos yeux remplis d’étincelles. Un spectacle vraiment magique !

raies manta

Puis nous sommes allés manger au snack de la plage, et nous avons entrepris la traversée du lagon à pied, car à cet endroit, l’eau ne dépasse pas les hanches (enfin, pour les grands…).

Sur le motu, nous jouissions d’une magnifique vue sur l’île principale… Et puis bon, ce sable blanc, ces palmiers/cocotiers, l’eau d’un bleu turquoise… Honnêtement, je n’avais jamais vu de lieu aussi joli, sans personne autour de nous ! Nous étions seuls pour en profiter, un vrai petit coin de paradis.

maupiti

lagon 2

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous sommes levés de bonne heure pour grimper sur les hauteurs du Mont Teurufaatiu et profiter d’un superbe panorama à 360°. La montée est rude, mais ça vaut franchement le coup si tu n’es pas sujette au vertige ! D’en haut, nous avons pu admirer toutes les nuances de bleu du lagon et être surpris par la taille de la toute petite piste d’atterrissage ! Faut pas se rater, là…

mont tep

piste aterrisage

Nous avons continué notre journée par le tour de l’île à pied, en prenant le temps de flâner ici et là et d’admirer tout simplement la beauté de cette île pour notre dernière soirée.

Maupiti restera notre coup de cœur de ce voyage, et nous avons été très agréablement surpris de l’accueil des habitants. Tout le monde sans exception nous disait bonjour, même les tout petits enfants !

3. Raiatea : deux jours

Une fois arrivés sur l’île, nous nous sommes dépêchés de déposer nos affaires à la pension pour rejoindre le Mont Tapioi avant que la pluie n’arrive. Nous avons eu la chance de pouvoir admirer le magnifique panorama avec sa vue dégagée sur Tahaa et Bora-Bora au fond pendant cinq minutes, juste avant de nous faire copieusement arroser par la pluie tropicale. Quand il pleut, ça ne rigole pas ! (Hu hu, joke inside.)

belvedere

pluie

Puis, comme la météo ne s’arrangeait pas, nous en avons profité pour découvrir les fonds marins en plongeant sur l’épave du Nordby, coulée à quelques mètres du rivage.

Le lendemain, nous sommes partis en excursion à la journée avec au programme la visite d’une vanilleraie et d’une ferme perlière sur l’île de Tahaa. Puis nous avons passé notre après-midi à faire du snorkeling dans le jardin de corail au large de Tahaa, dans un cadre paradisiaque.

vanilleraie

Les pieds de vanille, suspendus aux branches des acacias leur servant de tuteurs

lagon pilotis

jardin corail

corail

lagon bora

Bora-Bora au fond, le jardin de corail dessous

En rentrant, nous avons pu profiter du magnifique coucher de soleil « d’après-orage ».

sunset

4. Bora-Bora : un jour et demi

Alors que j’avais fait exprès de prendre un vol de jour pour Bora-Bora afin de profiter de la vue sur le lagon (il paraît que c’est celle qui vaut le plus le coup), pas de chance : il continuait de pleuvoir des trombes d’eau. Si bien que notre vol a même été retardé de près de trois heures (pour une durée de vol de trente minutes…) ! Bref, nous avons pris notre mal en patience. Heureusement que nous n’avions rien de programmé ce jour-là…

Astuce : avant de monter dans l’avion, pense à demander à une hôtesse de quel côté t’asseoir pour avoir la plus belle vue !

Nous avons fini par arriver sous les nuages, mais malgré cela, la couleur de l’eau du lagon était saisissante. Une vraie piscine invitant à la baignade ! C’est d’ailleurs ce que nous nous sommes empressés de faire une fois arrivés à notre logement. Nous avons pu apercevoir un poulpe se camouflant dans les rochers, et une famille de poissons-clowns jouant dans une anémone (coucou Nemo !).

aeroport bora

yacht club

soir

Une fois n’est pas coutume, le soir, nous avons dîné au restaurant du Yacht club, l’endroit où nous logions. Le restaurant proposait un menu typiquement français (il faut bien contenter les touristes américains sur Bora-Bora…), mais nous ne nous en sommes pas plaint car à ce stade du voyage, nous apprécions de manger des plats plus familiers.

Nous avons enchaîné avec un tour de quad le lendemain matin, avec le retour du soleil ! Ce qui nous a permis de contempler toutes les nuances de bleu du lagon à partir des hauteurs, ainsi que la suite d’hôtels de luxe sur pilotis…

Lors de ce petit tour, nous avons aussi pu voir plusieurs vestiges de la Seconde Guerre Mondiale, comme des canons et un bunker. Enfin, nous avons pris une pause pour goûter à toutes sortes de fruits frais, notamment de la noix de coco fraîche. Une première pour moi, et j’ai vraiment bien aimé !

quad

pilotis

Tu peux voir les canons dans la végétation… et la suite d’hôtels tout le long de la baie principale, avec Raiatea au fond.

vegetation

fruits

Sauras-tu nommer tous ces fruits ?

Nous avons ensuite rejoint notre deuxième logement, situé juste sur la plage de la pointe Matira, où nous avons passé l’après-midi à nous détendre au soleil (ou à l’ombre plutôt, car nous étions déjà bien assez rouges…).

bungalow

le lagon bleu

Ce soir-là, nous avons assisté au plus beau coucher de soleil de nos vacances ! Moi qui n’étais pas convaincue de l’utilité de visiter Bora-Bora, rien que le coucher de soleil valait le déplacement !

coucher soleil

C’est sur ces magnifiques souvenirs que s’achève la première partie de notre séjour dans les îles sous le vent. La prochaine fois, je t’emmène dans les Tuamotu !

Toutes photos (sauf première) : Photos personnelles

Et toi ? Tu as déjà visité la Polynésie ? Qu’en as-tu pensé ? Ça te tente ? Ces photos te font rêver ? Viens nous dire !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

19   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame yoga

Tes photos sont magnifiques! La couleur de l’eau semble irréelle! Hâte d’avoir la suite de ton récit.

le 06/01/2017 à 07h52 | Répondre

Globetrotteuse

Merci! oui l’eau est vraiment …. indescriptible ! j’ai presque envie de dire que juste pour ca il faut y aller 🙂

le 06/01/2017 à 16h27 | Répondre

Madame D

C’est magnifique ! Je suis impressionné par votre voyage !! 26h d’avions et vous partez en randonnée ? Moi j’aurais été me vautrer sur un transat ! Haha

le 06/01/2017 à 09h47 | Répondre

Globetrotteuse

Ca pour être beau, on n’est pas deçu ! en fait quand on est arrivé le matin a 6h on était claqué lol mais il fallait qu’on s’occupe toute la journée pour contrer le jet lag et au final on n’aura fait aucune rando parce que je ne les ai pas trouvées haha résultat à 15h on luttait sur une plage pour ne pas s’endormir 😉

le 06/01/2017 à 16h29 | Répondre

Cricri2j

C est superbe! C’était un voyage de noces?

le 06/01/2017 à 13h39 | Répondre

Globetrotteuse

Je confirme c’est vraiment magnifique ! Et non ce n’est pas un voyage de noce 😉 (la question qu’on nous a posé 15 fois par jour là bas … c’était drôle ! )

le 06/01/2017 à 16h30 | Répondre

Nya (voir son site)

Superbes photos ! Les couchers de soleil et l’eau sont sublimes 🙂
Pour le somnifère, tu as pris un médicament avec ordonnance ?

le 06/01/2017 à 14h38 | Répondre

Globetrotteuse

aaaah les couchers de soleil ! en plus l’avantage c’est que le soleil se couche très tôt donc pas besoin d’attendre très tard pour les photos 😉 pour les somnifères je t’avoue que je ne sais pas, je les ai bien eu avec une ordonnance mais je ne sais pas si on les trouve sans et j’en ai plus depuis donc je ne pourrais te donner le nom 🙁

le 06/01/2017 à 16h33 | Répondre

Kitsuné

Nya si tu n’as pas l’habitude des somnifères (= si t n’es pas accoutumée) tu peux prendre du MerCalm (un truc anti-ml des transports), c’est sans ordonnance et ça fait dormir aussi (testé et approuvé, j’ai dormi même pendant l’aterrissage ^^).

le 06/01/2017 à 22h43 | Répondre

Kitsuné

Haa les bouchons de Papeete !! tout une aventure !! moi j’y ai conduit pour la première fois sous des trombes d’eau, avec une vieille bagnole qu’on nous avait prêtée et qui n’avait pas de désembuage, et avec 4 mecs tout trempés dans la voiture ! et à l’heure de pointe of course. Je crois que ça nous a tous dégoûtés de Tahiti :-/ sinon, j’ai fait le début de la randonnée des 3 cascades, et comme toi, le chemin était endommagé et inondé dès le début (je crois que c’est très courant). Je suis aussi montée au belvédère à pied, c’est sympa mais pas inoubliable, c’est surtout la vue depuis le belvedère qui est chouette et comme vous y êtes montés après, pas de regret !
A ceux qui ont un peu de temps à Tahiti, je conseille aussi le musée de Tahiti et des îles (http://www.museetahiti.pf/) qui présente les îles, leur formation, leur milieu naturel, le peuplement, l’histoire etc. Il est un peu désuet mais très complet et pédagogique (et pas très fréquenté, on y est tranquille), c’est une bonne entrée en matière avant de visiter la Polynésie.
Et sinon je conseille de ne pas rester à Tahiti plus de quelques jours, mais d’aller plutôt à Moorea à 30 minutes de ferry, c’est plus sauvage et plus tranquille.
En tout cas j’ai hâte de lire la suite. Je suis allée en Polynésie pour le travail, et à part 5 jours à Tahiti et 1 jour à Moorea, je n’ai vu que Mururoa (ya pas grnd chose à y voir ^^) et un atoll des Tuamotu (plein de charme, mais bon, au bout de 4 mois on a fait le tour !). Du coup j’ai très très envie de repartir en Polynésie pour des vacances. C’est juste mon homme qui freine (il me dit que s’il y va il risque de ne jamais vouloir rentrer).

le 06/01/2017 à 22h56 | Répondre

Globetrotteuse

on avait prévu de faire le musée à la base en fait, mais le lundi le musée est fermé 🙂 par contre pour Moorea, je détaillerais dans un autre article mais j’ai été très déçue. Tout le monde dit que c’est mieux que Tahiti bah pour y être resté 4 jours, en fait on s’est fait ch***. Mais sinon nous aussi on prévoit déjà d’y retourner dans 10 ans ! on ira aux Marquises et aux Tuamotus pour profiter de la plongée encore plus !

le 06/01/2017 à 23h09 | Répondre

Kitsuné

Ah vous avez été déçus par Moorea ? C’est bon à savoir…. j’en avais un bon souvenir mais effectivement je n’avais pas de point de comparaison. J’ai hâte de lire la suite !! ça donne trop envie 🙂

le 07/01/2017 à 23h54 | Répondre

Audrey

A part Bora Bora nous avons fait les mêmes îles 🙂 Et exactement la même excursion à Raiatea avec la journée snork, visite de ferme perlière et de vanilles 🙂
Nous sommes ensuite passés par Tikehau et Rangiroa. Sur cette dernière on a pu admiré le même type de coucher de soleil que tu as eu à Bora Bora. Instants magiques et inoubliables !
Rien que d’en parler me donne envie d’y retourner ^^

le 08/01/2017 à 12h57 | Répondre

Flora (voir son site)

Oooohlala la couleur de cette eau ! Ce n’est pas du tout mon genre de vacances mais tes photos font rêver 😉 je me vois avec un cocktail à la main devant ces coucher de soleil ! J’ai hâte de lire la suite.

le 09/01/2017 à 10h25 | Répondre

Mme Grognote

Je (re)découvre les photos (merci Instagram, avec ça on avait tes photos en direct !).
C’est toujours un plaisir de lire tes récits de voyage Sarah !
Bises

le 09/01/2017 à 12h41 | Répondre

MlleMora

Magnifique ! En fait, ce que je comprends c’est qu’il ne faut pas trop prévoir à l’avance ce qu’on va faire, le temps a l’air capricieux, non ?
De la randonnée après 26h de vol… nan là, tu m’as tuée sur place !!! 😀
Hâte de voir la suite ! Vous avez l’air de bien profiter de votre niveau de plongée, c’est top !

le 09/01/2017 à 14h19 | Répondre

Globetrotteuse

A zut si c’est le message que j’ai fait passer … non le temps n’est pas capricieux, il a plu juste nos 2 jours à Raiatea sinon grand soleil, super beau ! Et la randonnée c’est la vie 😉 bon la plongée aussi 😀 on en a bien profité mais on rêve du retourner juste pour en profiter encore plus avec un niveau 2 !!!

le 09/01/2017 à 15h16 | Répondre

HappyPandaLife

Aujourd’hui il fait gris… mais après lecture de ton article, je suis en plein soleil sur une plage avec une eau turquoise…!
J’ai aussi une furieuse envie de partir là-bas !
Vous avez tout organisé vous-mêmes ? Vous avez fait des choses avec d’autres personnes ou toujours à 2 ? Vous avez fait du snorkeling partout ? C’est accessible ? même pour les gens pas hyper rassurés dans l’eau ?
J’ai plein de questions parce que ce genre de destinations m’intéresse beaucoup.
Hâte de lire la suite !

le 09/01/2017 à 14h25 | Répondre

Globetrotteuse

Bonjour Happypandalife et heureuse d’avoir ensoleillé ta journée ! Pour répondre à tes questions oui j’ai tout préparé moi même *fierté* j’avais écrit un article d’ailleurs avec mes conseils si ca t’intéresse 😉 sinon à part les excursions de groupe et les repas tous ensemble chez l’habitant on était tous les 2, mais la Polynésie c’est « petit » dans le sens où on retrouve les mêmes gens dans les aéroports, c’est marrant! Et oui le Snorkeling c’est partout, tu es dans une vrai piscine avec de l’eau aux hanches la plupart du temps et l’eau est tellement transparente que ca ne fait pas peur quand tu vois tes pieds (dixit la fille qui a peur de nager dans une eau ou elle voit pas ses pieds!). N’hésites pas si tu as d’autres questions!

le 09/01/2017 à 15h22 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?