Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Adopter un chat : quelques petites choses à savoir avant de te lancer


Publié le 12 août 2014 par Urbanie

Je suis connue pour être une « fille à chats » (mais je le vis bien), donc j’entends régulièrement des copains me demander : « Toi qui as un chat, est-ce que c’est contraignant ? J’hésite à en adopter un… ».

Le chat, animal des villes par excellence (c’est petit, propre, ça n’a pas besoin d’être sorti et ça sent bon – sauf après une gamelle de Kwiskas), semble être la solution idéale  pour beaucoup de gens qui souhaitent adopter un animal. Si tu hésites aussi, voici les conseils que je donne habituellement.

1) Un chat (ou un animal en général), c’est un engagement sur des années

Que tu choisisses un chat, un chien, un hamster (une tarentule ?), un conseil : renseigne-toi d’abord sur leur espérance de vie. Un animal de compagnie ne « disparaît » pas de ta vie au bout de 2 ou 3 ans. Par exemple, un chat peut vivre entre 15 à 20 ans. Autrement dit : adopter un chat, c’est s’engager à lui faire une (vraie) place dans ta vie ! Pas juste dans les 6 mois qui viennent.

Du coup, je conseille souvent aux personnes qui hésitent à adopter de se projeter dans quelques années (du moins, d’essayer) : est-ce que le chat, le chien ou la tarentule que tu convoites te semble toujours faire partie du tableau ?

Si tu pars en congés, est-ce que tu as un « plan B » (autre que le relâcher dans la nature, comme je l’ai hélas déjà entendu…). Bref : es-tu prête à (aussi) organiser (un peu) ta vie en fonction de ton animal ?

2) Un chaton, ça grandit !

Qui n’a jamais craqué devant une photo d’un jeune chaton qui vient de naître ? On est tous confrontés à un moment donné à des sollicitations extérieures : les enfants qui craquent devant la vitrine d’une animalerie , la copine qui cherche à refourguer la portée de son chat. Et on a difficilement fait plus craquant qu’un chaton « kro mignon », qui ferait fondre l’enfant spirituel de Voldemort et de Dark Vador réunis.

Mais petit chaton deviendra grand, et dans 6 mois la « petite boule de poils kro mignonne » se sera transformée en grand chat qui perd ses poils sur ton canapé. Pour les 15 ans qui viennent! Donc la bonne question à se poser est: est-ce que je veux d’un chat, ou d’un chaton? Si tu veux un chaton « à vie », je te conseille de ne pas adopter (et de télécharger plein de photos de chats trop mignons sur internet pour assouvir ta soif de « mignonneries »).

petit chaton mignon

Crédits photo (creative commons) : serzhile

3) Un chaton, ça fait des TONNES de bêtises

C’est hyper craquant… les premiers jours (« Oh ! Il a fait pipi dans le pot de fleurs, c’est trop drôle ! »). Au bout de 3 semaines à contempler tes rideaux laminés par des griffes toutes neuves, à marcher dans du vomi par terre (pieds nus, c’est mieux!) et à jeter ce qui te restait de plantes vertes à la poubelle, tu peux légèrement avoir envie de craquer (« Il a ENCORE pissé dans les fleurs, mais quelle plaie ! »).

J’ai entendu quantité de gens me raconter qu’ils avaient « rendu » leur animal parce qu’il faisait « trop de bêtises ». Donc sois bien informée de ce qui t’attends aussi les premiers temps ! Mais dis toi que c’est temporaire : ton chaton est encore bébé, il découvre le monde (qui n’est qu’un vaste terrain de jeu). Ça lui passera ! Et bientôt il passera les 2/3 de sa journée à… dormir.

4) Un chat, ça peut parfois coûter cher

Je te rassure : 90% du temps, ton chat aura surtout besoin de croquettes, d’eau fraîche, et de beaucoup d’amour.

MAIS (car il y’a un mais) il faut également compter dans ton budget la visite annuelle chez le vétérinaire (indispensable quand ton chat se fait vieux !). Et en cas de maladie de longue durée, je préfère te prévenir : les frais vétérinaires coûtent une petite bombe… qui peut vite se chiffre en milliers d’euros sur le long terme.

5) Un chat, c’est faussement indépendant

Tu n’as en effet pas besoin de le sortir 5 fois par jour. Et si tu veux qu’il vienne te voir à chaque fois que tu as envie de le câliner, tu peux te brosser (la mienne adooooore se planquer dans des recoins bizarres pile quand je l’appelle. De préférence quand je suis pressée et à la bourre). Un chat, ça a son caractère, et ce n’est pas certainement pas toi qui changera des milliers d’années de comportement.

MAIS : un chat adopté a aussi besoin d’attention. Indépendant ? Pas tant que ça… les chats souffrent d’une réputation très erronée à ce sujet. On les dits égoïstes parce qu’ils ne répondent pas immédiatement aux demandes des humains comme le font les chiens.

En vrai, beaucoup de personnes m’ont confiées être très étonnées de voir que leur chat était hyper affectueux, toujours dans leurs basques, à faire des câlins tout le temps. J’ai carrément eu un chat qui venait me « veiller » quand j’étais malade. Mes chats ont toujours été très attachés à moi, et pas seulement parce que je change leur bac à caca tous les jours (même si ça aide). Mon chat actuel est carrément un pot de colle, n’ayons pas peur des mots. C’est bien simple : elle déteste être seule ! Adorable ? Oui ! Envahissant ? Aussi !

Un chat, c’est un animal de compagnie, certes… mais lui aussi a besoin de « compagnie » ! Il faudra donc que tu joues avec lui, que tu le câlines quand il se sent seul, que tu lui offres tes genoux quand il voudra se blottir. Bref, que tu te rendes disponible.

 6) Le chat, c’est quand même l’animal le plus génial du monde !

Bon, ok, je ne suis pas hyper objective sur ce coup là, je plaide coupable à 200% !

Mais si mes conseils précédents ne t’ont pas découragée, que tu te sens réellement prête à accueillir un chat dans ta maison, et que tu hésites encore un peu, alors honnêtement : fonce !

Un chat c’est aussi câlin, espiègle, farceur, drôle, adorable, attachant, malin… Bref, je crois que je ne pourrais plus vivre sans !

Alors, tu es prête à adopter un chat en sachant tout ça ? Tu as d’autres conseils à donner, des choses importantes à savoir avant d’adopter un animal ? Viens en parler !

Toi aussi, tu veux témoigner ?  C’est par ici !

Commentaires

17   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nathalie

Ce sont de bons conseils. On pourrait ajouter qu’il y a de nombreux chats adultes qui attendent d’être adoptés dans les refuges. Cela présente l’avantage de mieux connaître le caractère du chat et de ne pas passer par la phase « chaton qui fait des bêtises ». En plus, cela donne une chance à ces chats!

Tu fais bien également d’alerter sur les frais vétérinaires. L’un de nos chats souffre de deux maladies chroniques qui représentent mensuellement un budget conséquent (à l’année on est bien dans le millier d’euros dont tu parles). Il faut en être conscient.

Enfin, j’ajouterai pour toute personne désireuse d’adopter un chat et en ayant déjà d’autres de bien penser à protéger les autres chats avant d’introduire le nouveau venu. Cela signifie entre autres : vaccins des autres chats, quarantaine du nouveau venu pour s’assurer qu’il n’était pas en période d’incubation (je pense au typhus dévastateur), etc. (se renseigner chez le vétérinaire sur ses conseils)

le 12/08/2014 à 09h22 | Répondre

Urbanie

Complètement d’accord avec tout ceci! 🙂

le 25/08/2014 à 04h53 | Répondre

stephany

j’ai toujours eu des chats (sauf la période avec mon ex qui ne voulait pas en entendre parler), donc quand j’ai repris un chat je savais ce que je faisais.
ce à quoi je n’avais pas pensé c’est qu’elle n’ennuierait à ce point là, pourtant je ne m’absentais pas pendant des jours, mais juste le temps d’aller au travail…
et quand j’allais passer le week end chez mon chéri je l’emmenais avec moi pour qu’elle ne soit pas seule…
sauf qu’elle s’ennuyait tellement qu’elle perdait tous ses poils, j’ai été obligé d’envisager de m’en séparer pour qu’elle ne soit pas malheureuse…
bon j’ai eu de la chance mon chéri m’a proposé de la prendre en « pension » et vu que lui même avait un chat les heures de boulot ne posaient plus de problème..

bref tout ça pour dire que comme tous les animaux les chats ont un chacun leur caractère et que le coté indépendant dépends vraiment des chats

le 12/08/2014 à 18h30 | Répondre

Urbanie

Oui, j’avoue que je cherche encore le côté indépendant chez mon chat actuel! :p

le 25/08/2014 à 11h13 | Répondre

Athénadora

On pourrai ajouter aussi « Surtout stérilisé les dès qu’ils sont en âge », ça évitera d’avoir plusieurs nouveaux chatons a caser ou en liberté, les refuges en sont rempli et les rues aussi malheureusement.

En plus ça évitera les « raossement » de votre femelle en période de chaleur (pas 2 fois dans l’année comme un chien mais plutôt toutes les 3 semaines environ si elle n’est pas prise) et aussi les pipi bien puant du mal qui marque son térritoire.

Si tout les « inconvéniants » cité au dessus ne vous dérange pas. N’hésitez pas, les chats sont des boules d’amour, de tendresse et de réconfort quand tout va mal. Je le sait, j’en ai 6 (oui moi aussi je suis une femme à chats…lol)

le 13/08/2014 à 07h32 | Répondre

Urbanie

Oh que oui… les miaulements de la chatte en chaleur, je crois qu’on a pas fait pire! Même avec des boules quies : impossible de dormir!

le 25/08/2014 à 11h15 | Répondre

Innocente

J’ai adopté mon chat à la SPA, jeune adulte, effectivement, le caractère du chat adulte est déjà connu et les soigneurs de la SPA m’ont guidé vers le type de caractère que je souhaitais (c’est à dire un chat plutôt câlin, qui s’entend bien avec ses congénères, et qui supportera de ne pas aller dehors). Résultat, mon chat est tout le temps sur mes genoux, il m’accueille quand je rentre du travail en me présentant son bidon pour avoir des caresses, il est aussi très joueur et me fait mourir de rire quand il court partout avec ses jouets…ou un bout de papier.
Ayant vécu avec des chats depuis petite, je savais à quoi m’attendre en ce qui concernait les bêtises, le fait de faire garder le chat pendant les vacances et les possibles frais vétérinaires.
Bravo pour tes conseils en tout cas. Pour toute adoption d’un animal, il faut bien réfléchir, on voit trop souvent d’abandons.

le 13/08/2014 à 10h10 | Répondre

Urbanie

C’est une très bonne remarque! Les gens de la SPA peuvent aussi t’orienter vers un chat dont le caractère te correspondra!
J’avoue ne pas avoir été confrontée à cette question, puisque mon chat actuel est né à la maison; mais c’est un point très important lorsque l’on se rend en refuge, pour éviter les difficultés post-adoption. Chaque animal a son caractère propre, contrairement à ce que l’on pourrait croire.

le 25/08/2014 à 11h19 | Répondre

Nilith lutine

C’est ce qu’on a choisi de faire effectivement. 🙂 On attendra d’avoir déménagé dans notre maison, actuellement en construction, pour cibler le (les ?) chat en fonction de la vie qu’on aura à l’avenir.
Ça permet de connaître le caractère du chat (plutôt que d’adopter un chaton… et de constater quand il grandit qu’il n’est manifestement pas du tout adapté à une vie en appartement. 🙁 Situation observée parmi mes proches malheureusement…), et par la même occasion on offre une belle vie à un chat qui n’a pas eu de chance jusque-là. C’est tout bénef ! 😀
Bon malgré tout c’est la première fois que j’adopte moi-même un chat, auparavant c’était ma mère la « responsable » du/des chats, donc j’ai forcément quelques appréhensions : c’est un être avec son caractère, amené dans un nouvel univers… il faudra composer avec !

le 25/08/2014 à 11h59 | Répondre

stephany

J’ai toujours eu des chats, depuis toute petite, sauf une période d’une dizaine d’année puisque mon ex ne voulait pas de chat…

lorsque j’ai repris un chat il y a trois ans je connaissais donc les contraintes et les joies d’un chat.
ce que je n’avais pas anticipé c’est que mon chat s’ennuierait seul à la maison, attention quand je dis seul c’est le temps que j’étais au boulot…
Je l’emmenais avec moi les week end quand j’allais chez mon compagnon mais elle s’ennuyait tellement la semaine qu’elle en perdait tous ses poils
heureusement mon chéri m’a proposé de la garder avec lui, il avait lui meme un chat et du coup ma minette n’était plus seule…
j’avais envisagé de m’en séparer, à contre coeur, mais parce que clairement elle souffrait de la solitude, ce que je n’aurais jamais pensé de la part d’un chat…

aujourd’hui nous avons trois chats qui s’entendent très bien.

le 13/08/2014 à 13h37 | Répondre

Urbanie

Quand mon premier chat est mort, mon second chat a très, très mal réagi: elle n’avait jamais été seule, et le cap n’a pas été évident à passer. Les chats aussi peuvent souffrir de solitude, c’est vrai que cela peut paraitre étrange tant que l’on y a pas été confrontée!

le 25/08/2014 à 11h22 | Répondre

Claudia

Si vous voulez adopter un chaton (et pas un chat déjà adulte, encore que)… prenez en 2! Ils se tiendront compagnie, s’ennuieront moins et seront moins dans vos pattes (mais tout aussi câlins si c’est leur caractère). Par contre, gros risque de dépression pour le survivant au décès du premier.

le 18/08/2014 à 14h19 | Répondre

Urbanie

C’est vrai que deux chats qui s’entendent bien, c’est l’idéal! Et pour le décès du premier, je confirme: cap pas évident à passer pour le chat qui reste… 🙁

le 25/08/2014 à 11h24 | Répondre

Myrabelle

Ici, on a attendu d’être installés pour avoir un chat, mais on y pensait avant meme de choisir notre canapé!!! j’ai toujours grandit avec des minous, et j’adore ces boules d epoils. Duchesse nous a rejoint il y a maintenant 4 ans de ça, et c’est toujours l’amour fou ^^Elle a les poils longs, donc elle les perd, petite elle avait du caca qui restait collé dedans, mais aujourd’hui, elle a ses humeurs… et ses coups de mou! Elle est là quand on se sent triste, ou malade, à se pelotonner contre nous en ronronnant; Elle a sa chaise pour dormir dans la chambre, et sa place à elle sur le dossier du canapé. Elle n’a jamais griffé, n’approche pas nos visages, mais adore jouer. Et a donné une portée de 4 chatons avant son opération qui donnent toute satisfaction à leurs nouveaux maitres!! Pour réclamer les calins? Trop facile: on sort la brosse, et elle accourt!! une vraie Duchesse, je vous dit… 🙂

le 21/08/2014 à 18h54 | Répondre

Urbanie

Oui alors que nous on est obligés de penser au chat avant d’acheter le moindre canapé/ fauteuil/ meuble… (liste non exhaustive!).
Vive les griffes! 🙂

le 26/08/2014 à 20h47 | Répondre

Yasmin

Ma mère est d’accord J’ai hâte d’avoir cette vuole de poil dans les mains

le 13/01/2018 à 22h05 | Répondre

Madame Colombe

Ah! les chats et moi, c’est une grande histoire d’amour. J’ai 38 ans et cela fait 38 ans que je vie avec un/des chats. Bon 35 ans, si on retranche les 3 ans pendant lesquels j’ai vécu dans un studio, trop petit pour accueillir un animal .
Depuis 8 ans, mon mari et moi avons une minette. On voulait adopter un chat pour la Noël, elle s’est imposée à nous en douceur en Juillet à la faveur d’un abandon.
Bon, on est d’accord que certains objets déco sont bannis de la maison car trop fragiles, que certains pompons des rideaux ont été arrachés et qu’elle a des vues sur l’arrachage des pompons du plaid du canapé, mais cette bestiole nous apporte énormément.
Je ne peux donc qu’encourager l’adoption d’un minou après avoir bien entendu fait le point sur les « contraintes ».

le 23/10/2018 à 12h22 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?