Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Cinq choses que j’ai apprises en regardant Mary Poppins


Publié le 22 janvier 2019 par Madame Givrée

J’adore Mary Poppins. Je regarde ce film au moins une fois par an. Je ne me lasse pas de le regarder, je connais l’intrigue et les chansons par cœur, c’est un de mes films préférés, rien de moins qu’un chef-d’oeuvre !

Fidèle à ce que j’appelle ma « tradition hivernale », j’ai regardé Mary Poppins il y a quelques jours. Et ça m’est venu, comme ça : c’est fou le nombre de leçons de vie qui se trouvent dans ce film ! J’en ai fait une liste dans les « notes » de mon portable tout en regardant. Il y avait tout à fait de quoi t’en faire un article. Voici donc ce que Mary Poppins m’a appris.

Cinq choses que j'ai apprises en regardant Mary Poppins

Source : ast25rulos

« Chaque tâche peut devenir selon l’humeur un plaisir »

Parce que, c’est sûr, un morceau de sucre aide vraiment la médecine à couler ! La vaisselle s’est accumulée dans l’évier et nous soupirons à la seule pensée de devoir nous atteler à la tâche ? Qu’à cela ne tienne, avec la bonne playlist, la vaisselle sera faite en un rien de temps ! Le repassage attend son tour, froissé d’être délaissé au fond d’un panier ? Moi à la centrale vapeur, Sir Givré au pliage et rangement, une conversation, du thé et des gâteaux pour la pause, des blagues, des anecdotes, et des rires entre deux et le pli est pris ! Et que dire des vertus thérapeutiques d’un récurage en règle du four ?

Et ça, c’est pour les tâches ménagères, mais ça s’applique à tous les domaines de la vie : au moment de découragement quand tu sors dans le froid et le noir pour aller faire du sport succède l’euphorie d’avoir profité d’un moment pour toi.

Et au travail, ça se passe comment pour toi ? Parce que pour moi, il y a clairement un élément de pur plaisir à trouver des idées de thèmes, de séances, de documents ou de mises en oeuvre qui pourraient plaire à mes élèves.

Il n’y a pas de limite à l’imagination

Rien n’est impossible avec un peu d’imagination. Tu peux aller où tu veux, quand tu veux. Tu peux sauter dans un dessin sur le trottoir, faire une course de chevaux de carrousel, gagner la course et donner une vraie-fausse interview à des journalistes, rire à t’envoler au plafond, descendre du ciel en parapluie, passer le reste de ta journée à danser sur les toits avec des ramoneurs.

En somme, à l’intérieur de ta propre tête, il y a toutes les ressources déjà en place sous la forme d’une infinité de possibilités : tu peux changer de vie, prendre d’autres décisions et voir où elle te mènent, choisir de t’ouvrir aux autres et développer de nouvelles interactions. Tu peux t’imaginer joyeuse, extravertie, capable de tout gagner, audacieuse et courageuse. Et, qui sait l’impact que ton imagination aura sur la vraie vie ?

Cinq choses que j'ai apprises en regardant Mary Poppins

Source : epicantus

Ce n’est pas si grave si les choses ne se passent pas comme tu l’entends

L’intrigue du film elle-même est basée sur la rupture du status-quo. Mr Banks est obsédé par son travail, Mrs Banks par son activisme pro-suffragette, tous les deux en oublient leurs deux enfants qui ont besoin d’attention, d’éducation et d’amour, et aucune nounou ne tient très longtemps auprès des enfants. C’est pourtant un film très joyeux, le genre de film qui rassemble et qui se termine bien.

Au-delà de ça, que ça soit parce que tu as cassé ton cerf-volant, ou parce que tu as été absorbée par une cheminée et que tu es pleine de suie, ou encore parce que tes enfants ont presque causé la banqueroute de la Banque d’Angleterre en voulant nourrir des pigeons… Les choses finissent toujours par s’arranger avec une dose d’humour, un peu de bonne volonté, de l’imagination et de la communication.

Tes enfants ne veulent pas dormir ? A leur aise, que leurs yeux restent ouverts, pour ne pas citer Mary Poppins ! Cet extrait me revient souvent en tête au travail parce qu’en classe les choses ne vont jamais exactement comme tu les avais planifiées. Et je me rends souvent compte que si je vais avec le courant, j’arrive à mes fins de toute façon.

Connais toi toi-même

Personne n’est à la mesure de la « pratiquement parfaite en toute circonstance » Mary Poppins, mais on peut toutes essayer d’être la meilleure version de nous-même possible. Se connaître soi-même, c’est connaître ses failles et surtout ses qualités et savoir s’en servir pour donner le meilleur en toutes circonstances. Que tu sois « très obstiné.e et dissipé.e » comme Michael ou que tu aies une « fâcheuse tendance à ricaner » et à ne « jamais ranger tes affaires » comme Jeanne, le tout est de trouver ta voie, ta façon d’être en accord avec toi-même et avec le monde.

Cinq choses que j'ai apprises en regardant Mary Poppins

Source : ractapopulous

Et ça, sans devoir faire de compromis et surtout sans avoir à donner des explications à qui que ce soit. C’est une réplique qui m’accroche particulièrement, à chaque fois que je regarde ce film :

– Vous devez comprendre une chose essentielle.

– Oui ?

– Je n’explique jamais rien.

Si tu savais le nombre de fois où je m’embourde dans des explications pour finir par me dire « mais pourquoi je fais ça, au juste ? Qui m’a demandé de me justifier ? »Si j’avais un peu plus confiance en moi, si j’étais sûre de mes actions comme Mary Poppins l’est des siennes, j’aurais sûrement moins besoin de me justifier.

Ce qui m’amène à mon dernier point…

Mary Poppins, premier film féministe de ma vie ?

Mary Poppins, c’est l’héroïne qui ne ressemble à aucune autre. Elle fait ce qu’elle veut, va où elle veut, s’impose sur lieu de travail comme LA personne dont on a besoin, et dicte ses propres règles. Elle n’hésite pas à faire connaître ses besoins, choisit son jour de repos, et donne même une période d’essai à Mr Banks !

Elle ne se laisse jamais distraire par ses émotions, il n’est pas question de la marier ou de la caser avec qui que ce soit, elle éduque sans remplacer la mère et reste ferme sans être dure.

Pratiquement un exemple en tous points !

Allez, je te laisse avec une blague absurde mais qui est sûrement une de mes préférées :

Deux charmants enfants, Jeanne et Michael, se rencontrent dans la rue. Jeanne dit : « J’ai un ami a la jambe de bois qui s’appelle Smith. » Et Michael dit : « Et comment s’appelle l’autre jambe ? »

Qu’est ce que tu en penses ? Mary Poppins t’a également appris des choses ? Il y a des scènes qui t’ont plus marquée que d’autres ? J’aurais encore beaucoup à dire sur le sujet, mais je suis curieuse de connaître ton point de vue. Viens m’en faire part dans les commentaires !

Commentaires

19   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nathalie (voir son site)

Très bel article ! Il faudrait que je le revois…

Et du coup, qu’as tu pensé de la nouvelle version ?

le 22/01/2019 à 07h46 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Je l’ai beaucoup aimé ! J’y ai retrouvé tous les éléments qui font que j’aime le premier, et j’apprécie le fait que chaque scène fasse écho à une scène de Mary Poppins. Et en plus, il est superbement réalisé, c’est un enchantement. Je ne manquerai pas de l’acheter quand il sortira. Et toi, tu l’as vu ?

le 22/01/2019 à 08h56 | Répondre

Nathalie (voir son site)

Non mais j’en ai entendu du bien !

le 23/01/2019 à 17h54 | Répondre

Doupiou

Ce film m’a traumatisé à tout jamais !! J’ai du le voir peut être deux ou trois fis quand j’étais enfant mais il m’a plus fait peur qu’autre chose… Les trouilles irrationnelles des enfants…
Heureusement pour moi, ton article fait ressortir des choses hyper positives du film, mais désolée, je ne me sens pas prête à le regarder à nouveau !

le 22/01/2019 à 08h45 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

On ne maîtrise pas toujours ses peurs d’enfants. Je te comprends parfaitement. Pour ma part, ce sont les Gremlins qui m’ont traumatisée et, comme toi, je ne suis pas prête de les revoir.

le 22/01/2019 à 08h58 | Répondre

Madame Pinpon

J’adore ce film ! Particulièrement la musique, qui je crois était la BO préférée de ce cher Walt.
Merci pour cet article, et tu as raison, on devrait passer moins de temps à expliquer 🙂

le 22/01/2019 à 10h36 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

J’aime aussi énormément la musique. Merci pour ton commentaire 🙂

le 22/01/2019 à 19h53 | Répondre

Annabelle Roux

Ton analyse Madame Givrée si tu me permet de t apeler ainsi 😉 est très bonne c est en somme ce que les parents essaient d inculquer à leurs enfants du moins ce que les miens ont fait. Par rapport au deuxième opus il est tt à fait dans l air du temps et comme tu le dis si bien chaque scène fait écho au premier et comme toi des qu il sort en Dvd je l achète. j ai adoré la scène où ils se rendent ds la soupière et j y ai vu la un clin d œil à un autre chef d œuvre de notre si telentueux et regretté Walt Disney maître dans l art du dessin animé vois tu duquel je veux parler…..????

le 22/01/2019 à 17h16 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

J’ai vu tellement de références dans cette scène que je ne suis pas sûre de te suivre, mais bien-sûr je pourrais en citer quelques unes 🙂

le 23/01/2019 à 13h49 | Répondre

Karine Gauthier

Moi aussi un de mes films préféré! J’adore, et mes enfants aussi. Je le regarde depuis que je suis petite et j’ai 38 ans. Tout est parfait dans ce film: la musique, les textes, les chorégraphies, les acteurs …
Merci pour cet article!
Et oui la vaisselle, le repassage ou autre avec une bonne plaisir ça change tout.
Des fois quand je veux que les enfants fassent du rangement je met les musiques du film ( notamment le morceau de sucre) pour booster tout le monde, et ça marche!

le 22/01/2019 à 17h22 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Alors ça, c’est une excellente idée ! Ici Sir Givré n’est pas fan donc ça risque d’être contre-productif mais j’aime tellement l’idée de mettre les musiques du film pour faire du rangement !

le 23/01/2019 à 13h50 | Répondre

Mme Origan

C’est marrant, je suis ultra méga fan de Mary Poppins moi aussi mais j’en ai tiré des choses très différentes !
Déjà parce que même si j’adore Julie Andrews, et surtout sa voix chantée, mon personnage préféré reste Bert, et que c’est plutôt de lui que je tire des leçons de vie ^^ ! J’adore sa mentalité ultra positive (« pour avoir d’la chance prend la chance telle qu’elle vient »), le fait qu’il soit sans attaches et fasse le travail qui lui fait envie (« moi j’aime bien c’que j’fais car j’fais rien… que c’que j’veux !)… et je suis aussi très marquée par la scène où les enfants sont perdus et se plaignent à Bert du comportement de leur père à la banque. Il leur répond qu’ils sont durs envers leur père, car si eux ont leur mère ou Mary Poppins, lui personne ne le console quand il a des problèmes, et qu’il doit tout régler tout seul. J’adore ce Bert qui ne se substitue jamais à leur père, mais qui aide les enfants à se rapprocher de lui, à essayer de le comprendre. C’est un beau message je trouve. C’est aussi un artiste, quelqu’un qui aime rire et s’amuser, il est très gentleman avec Mary, bref, que des valeurs positives !
En fait je préfère le personnage joué par Julie Andrews dans La Mélodie du Bonheur, là aussi il y a plein de belles leçons de vie à tirer ! Et toujours plein de belles chansons 😀 !

le 22/01/2019 à 17h27 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Haha, écoute, tu m’enlèves les mots du clavier parce qu’à la relecture de cet article j’avais commencé à prendre quelques notes sur les leçons de vies à retenir de Bert en vue d’un prochain article ;).

le 22/01/2019 à 19h52 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

(au delà de ça, c’est ce que j’aime dans toute oeuvre de fiction: on peut voir et revoir le même film, lire et relire le même livre, on n’en tirera jamais exactement la même chose. C’est la beauté du cerveau humain et je ne cesse de m’en émerveiller ! Sir Givré et moi en parlons souvent en sortant du cinéma, il est rare que nous ayons vu la même chose.)

le 22/01/2019 à 19h55 | Répondre

Sarah

Honte à moi, je n’ai jamais vu ce film … je vais le noter dans les prochains films à regarder !

le 22/01/2019 à 21h36 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Si tu savais le nombre de films « cultes » que je n’ai pas vus !! Loin de moi l’idée de te juger ;). Mais effectivement, je te le recommande.

le 23/01/2019 à 13h51 | Répondre

Fanfan1982

J’ai adoré ton article je suis fan également. Du coup, il ne m’a pas fallu longtemps pour aller voir la dernière version de Mary Poppins et sincèrement Emiliy Blunt est épatante et incarne à merveilleuse Mary Poppins, même si Julie Andrews l’incarnait très bien en son temps. As-tu vu le film, diffusé le soir du réveillon de Noël sur m6 « dans l’ombre de Mary »? Qui nous raconte l’envers du décor pour que l’auteur du livre(et oui Mary Poppins est ou était avant tout un livre plusieurs même) a cédé avec beaucoup de réticences ses droits à Walt Disney(interprété par Tom Hanks), j’ai adoré ce film où l’on y découvre les producteurs composer les chansons de Mary Poppins. Bref je t’invite à le voir si ce n’est déjà fait.
Concernant ton article tu as complètement raison si seulement on arrivait à tirer des leçons dans la vie et de ce fait à mieux vivre et pourquoi pas changer notre destinee en laissant le vent nous porter…
PS : Emily blunt a bien convaincu et il parle de refaire une suite sachant qu’il y a beaucoupres je crois ce n’est pas saugrenu… Même si pour info le deuxième livre se déroule quelques mois après le premier. Alors que dans le film des années plus tard avec les enfants de Michael .personnellement je pense qu’ils ont bien fait de prendre cette liberté car ça apporte beaucoup de sensibilité au film …..

le 23/01/2019 à 06h08 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

J’ai un peu de mal avec Emily Blunt en Mary Poppins, mais c’est parce que pour moi Julie Andrews est irremplaçable. Et puis, quand il sortira, je le verrai en VO, je pense que ça pourra peut-être me réconcilier avec Emily Blunt. J’ai du mal avec la voix française de l’actrice :D.
Je n’ai pas encore vu ce film, mais j’ai la ferme intention de le voir un jour !
Je suis d’accord avec toi pour ce qui est du parti pris sur le moment de la narration.
J’adorerais une suite de films, chacun ayant lieu vingt ou trente ans après le premier, jusqu’à nos jours…

le 23/01/2019 à 13h55 | Répondre

roux annabelle

Moi aussi eu du mal avec la doublure voix francaise d Emilie Blunt tout comme toi j ai hate de le voir en version originale car je trouve que cette voix enleve de la douceur au personnage de Maryet la rend beaucoup trop hautaine

le 24/01/2019 à 20h11 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?