Que doit-on faire si on pense qu’un enfant est maltraité ?

La maltraitance envers les enfants est un problème grave et présent dans de nombreux pays. Les violences, physiques ou psychologiques, sont sources de dangers immédiats et à long terme pour la santé des enfants. Ainsi, il est important de savoir comment réagir si l’on soupçonne qu’un enfant est victime de maltraitance.

Qu’est-ce que la maltraitance envers les enfants ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la maltraitance envers les enfants peut être définie comme « tout acte fait intentionnellement contre un enfant qui entraîne une blessure physique ou psychologique ». Il existe plusieurs formes de maltraitance :

  • la violence physique, qui comprend les coups, les brûlures et autres types de traumatismes ;
  • la violence sexuelle qui inclut le harcèlement sexuel, la prostitution infantile et l’exploitation sexuelle ;
  • la négligence, qui se produit lorsqu’un adulte ne fournit pas à l’enfant les soins dont il a besoin, notamment l’alimentation, le logement, l’attention et l’affection ;
  • l’abus psychologique, qui se produit lorsque les adultes utilisent des techniques telles que le chantage émotionnel, les menaces ou la manipulation pour contrôler l’enfant.

Ces différents types de maltraitance peuvent affecter profondément la santé physique et mentale des enfants, avoir des effets dévastateurs sur leur développement et parfois même entraîner leur mort.

Quelles sont les causes de la maltraitance envers les enfants ?

Plusieurs facteurs interviennent dans l’apparition de la maltraitance envers les enfants. D’abord, l’abus d’alcool et de drogues chez les parents peut contribuer à créer une atmosphère instable et violente. Ensuite, les conditions socio-économiques difficiles peuvent amener certains parents à perdre patience et à se sentir incapables d’assurer correctement l’éducation de leur enfant. De plus, certaines personnes trouvent difficile de gérer leurs propres sentiments et ont du mal à contrôler leur colère. La maltraitance envers les enfants peut aussi être le résultat d’une nette augmentation du stress et de l’anxiété chez les adultes, notamment en cas de grossesse non planifiée ou de divorce.

Comment reconnaître les signes de maltraitance envers les enfants ?

Il est souvent possible de reconnaître les signes de maltraitance chez un enfant, bien que cela puisse parfois être difficile car certaines victimes peuvent être très bonnes à cacher leurs marques. Voici quelques symptômes pouvant indiquer une maltraitance :

  • Une apparence physique inhabituelle, comme des ecchymoses ou des fractures;
  • Des difficultés scolaires inexpliquées;
  • Un manque d’hygiène personnelle;
  • Des troubles du sommeil ou des cauchemars;
  • Un comportement agressif ou dépressif;
  • Une timidité excessive ou des difficultés pour s’exprimer.

Évidemment, il est important de garder à l’esprit qu’un ou plusieurs de ces symptômes peuvent simplement signaler des difficultés passagères chez un enfant, et non forcément un cas de maltraitance. C’est pourquoi il est crucial de prêter attention aux signaux subtils qui pourraient indiquer un problème plus sérieux.

Que faire si vous suspectez une maltraitance ?

Si vous pensez qu’un enfant est victime de maltraitance, il est primordial de prendre des mesures afin d’aider à protéger ce dernier. Dans un premier temps, il est utile de discuter avec l’enfant en question. Si votre intuition se confirme, il est important de signaler le cas à des professionnels qualifiés, tels que des médecins, des inspecteurs de l’école ou des assistants sociaux. Souvenez-vous que le bien-être et la sécurité des enfants doivent passer avant l’anonymat et le respect de la vie privée.

De plus, vous pouvez prendre des mesures pour empêcher que cette situation ne se reproduise. Par exemple, vous pouvez proposer aux parents de consulter des spécialistes qui peuvent leur apprendre à mieux gérer leurs émotions et à communiquer avec leurs enfants. Vous pouvez également encourager toute forme d’activité physique ou de loisir pour l’enfant, afin de lui permettre de s’épanouir, de se socialiser et de retrouver sa confiance en lui.

En conclusion, la maltraitance envers les enfants peut provoquer des problèmes graves et il est important que nous soyons vigilants et prêts à agir si nous pensons qu’un enfant est victime de voies de faits. Bien que certains symptômes puissent nous alerter, il est essentiel de disposer d’un réseau de soutien qualifié afin de pouvoir offrir à l’enfant un milieu sûr et sain où il pourra grandir.

Relatetd Post

6 Comments

  • Marina

    12 novembre 2014

    Très bonne idée cet article, merci ! C’est effectivement un dispositif efficace, ce n’est pas un gadget..

  • Madame Medicis

    13 novembre 2014

    Merci pour tout ce que tu partages avec nous c’est instructif et même capital comme ici. J’ai le souvenir qu’en primaire on nous expliquait ce qu’un adulte avait le droit de faire ou non à l’égard des enfants et franchement je crois que c’est utile. Ca permet aux enfants maltraités d’avoir conscience que quelque chose ne va pas. Cette prise de conscience est capitale pour les cas de maltraitance invisible, c’est la première étape pour qu’ils osent parler.

  • Tomasini

    26 mars 2017

    Bonjour

    Je n’ai pas eu la chance de connaître cette sensibilisation durant mon enfance !
    Et j’en aurais eu besoin
    En effet, jai ete maltraitée physiquement et psychologiquement !
    Personne m’a aidé ! Pourtant tout les voisins entendaient voyaient ma souffrance !!
    Aujourd’hui j’ai presque 20ans cela fait presque trois ans que je ne suis plus dans les bras de mes parents ! Et pourtant les souffrances sont toujours la !
    Le traumatisme est la ! Et à guérir cela est bien compliqué !

    Alors continue à sensibiliser ceci est important !
    Quand on est jeune nous sommes naïf et nous prenons exemples sur nos parents donc se qu’ils peuvent nous faire nous partait « normal »

  • SANDRINE

    5 octobre 2017

    Bonjour,

    j’ai déjà appelé ce numéro, et sans preuve claire malheureusement ils ne font rien du tout. Les conseils ne sont pas adéquats non plus. C’est difficile d’intervenir lorsqu’on remarque des choses ! Malheureusement, on peut difficilement aider ses enfants.

  • F.B

    1 novembre 2017

    Bonjour,

    Bien que l’article soit important, je rejoins le fait que sans preuve il est difficil d’agir. Je me trouve d’ailleurs dans cette situation en ce moment meme.
    Une maman de 4 enfants qui néglige littérallement l’un d’entre eux : celui qui est handicapé.
    A sa façon de marcher (jambes a moitié recroquevillés quand il est debout) et pour parler on voit qu’ils a des problémes au niveau physique et pour communiquer.
    Je sais qu’il est epuisant de s’occuper d’un enfant handicapé. Et qu’on ne peut pas etre a 100% au top.
    Mais voila 3 heures que je le vois appellé sa mere ainsi que les amiesnde celle ci. Toutes l’ignores. Elles ne repondent pas. Peut etre a t’il faim/soif ou veut de l’aide pour allez au toilette ?
    Comment le savoir vue qu’elles l’ignore.
    Trois heures a le voir tenter desesperement qu’on le regarde, qu’on lui parle, réponde.
    Sans compter que personne ne l’aide a remonter son pantalon qui descend et rend sa marche encore plus difficile.
    Voir sa mere ejecter sa main si il la touche, la voir lui dire de degager pour que les autres enfants viennent pres d’elle. La voir lui crier dessus sans prendre le temps de lui expliquer les choses calmement..
    Quand ils ont finis par tous partir, je pensais qu’elle l’aiderait a marcher.
    Mais elle lui donnait juste la main, sans appuis réel, le trainant et le tirant… elle marchait si vite qu’il ne suivait pas le rythme.

    Alors oui d’accord, appeller le 119 c’est bien.
    Mais cette scène s’est passée dans un aéroport. Dans une ville à l’opposé d’ou je vie. Je ne connais ni leur nom/prénom/adresse… et mise à part ce que j’ai vue, je n’ai pas de preuve.

    Donc mise a part un sentiment de culpabilité…

  • DESMOUGINS DIEUDONNE Catherine

    25 juin 2018

    bonjour juste pour parler de mes 2 petites filles qui sont maltraités psychologiquement par leur belle mère, elles ne l’a voit que un week end sur deux et les humilient , elles sont suivies par une psychiatre qui à déjà convoqué le papa et la belle fille, ca reste tranquille 3 mois et ca recommence, depuis plusieurs années j’en ai marre je suis une grand mère dégoutée , le divorce n’est déjà pas simple pour des enfants mais en plus là ce sont les petites qui ramassent le plus , le monde des adultes est terrible

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 × 5 =