Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Couturavirus : un masque barrière (pour les nul.le.s)


Publié le 29 avril 2020 par Welna

Je pense que cela n’a pas pu t’échapper : l’accessoire à la mode pour la saison printemps-été 2020 (et peut-être même automne-hiver d’ailleurs) est le masque-barrière. Si si, tu sais, ce bout de tissu que tu mets sur ta bouche et ton nez pour protéger les autres de ce fameux coronavirus qui est sur toutes les langues (façon de parler).

Si comme moi, tu n’avais pas vu venir cette tendance et que tu regrettes amèrement de ne pas avoir commandé 500 masques en temps voulu et que tu crains de ne plus pouvoir sortir dans la rue par peur des regards accusateurs des autres, ne t’inquiète pas !

Même si (et surtout si) tu n’as pas de machine à coudre, et que tu ne sais rien faire d’autres que le basique point avant en couture, j’ai le tuto qu’il te faut : j’ai nommé le tuto couture par une nulle et pour les nulles. Bon par contre, si tu ne sais vraiment pas coudre, je te conseille de regarder quelques vidéos avant, histoire de savoir à quoi servent une aiguille et un fil …

Pour commencer

Evidemment, même si tu n’as pas besoin de machine à coudre pour ce tuto (parce que tu n’en a pas hein, sinon cours vite la chercher et change de tuto !), tu vas avoir besoin d’un peu de matériel :

  • le patron pour le masque que tu peux trouver ici
  • deux (voire trois) tissus en coton, avec un tissage assez serré
  • une aiguille
  • du fil (de la couleur de ton tissu, c’est plus joli)
  • des bandes de tissu (comme moi), ou bandes de t-shirt, ou même lacets pour attacher ton masque
  • si tu as, des attaches de sac congélation (tu sais, avec un fil de fer) pour pouvoir ajuster le masque au niveau du nez
  • une paire de ciseaux (cranteurs c’est mieux)
  • des épingles à tête
  • un fer à repasser

Alors, comme je n’ai pas d’imprimante, j’ai commencé par refaire le patron sur une feuille de papier : un carré de 20 cm de côté avec des marques sur deux côtés (face à face) : ce sont les aides pour les pliures. Il faut donc faire 3 traits à 2.5 cm du bord puis les uns des autres, tu laisses 5 cm et tu refais 3 traits à 2.5 cm d’espace.

Il faut ensuite reporter ce patron (le carré) sur tes deux tissus : comme je n’ai aucun matériel, je l’ai fait avec un crayon à papier, mais tu peux utiliser une craie ou même une savonnette apparemment (oublie le savon liquide hein, ça ne marche pas …). Et ensuite, tu découpes tes deux carrés en tissu. Le mieux c’est d’utiliser des ciseaux cranteurs, car cela va éviter à ton tissu de s’effilocher. Si tu n’as pas ça laisse tomber le tuto et prends une écharpe, ne bouge pas, je t’explique ce qu’il faudrait faire dans la suite.

C’est parti !

Tu as donc maintenant tes deux carrés de tissu. Il y en a un qui sera visible de l’extérieur (prends le plus joli) et l’autre sert de doublure (un tissu moche c’est parfait, c’est dans celui-là que tu vas cracher).

Moi, j’ai choisi un vieux drap (avec de grosses fleurs moches) pour la doublure, et un tissu simple en coton coloré pour l’extérieur. On commence par assembler ces deux carrés. Pour m’aider, j’assemble mes morceaux de tissus à l’aide d’épingles à tête, que je fixe donc tout autour des carrés, pas trop près du bord pour laisser la place de coudre. Pour que ce soit joli, pose tes carrés envers contre envers. On doit donc voir l’endroit du tissu tant à l’extérieur que pour la doublure.

Mais en vrai on s’en fout un peu … Tu peux d’ailleurs voir sur les photos que j’ai mis l’endroit de ma doublure contre l’envers de mon coton, pour cacher un peu les grosses fleurs …

Maintenant que tu as assemblé tes deux carrés de tissus, il va falloir les coudre ensemble. Si tu n’as pas les ciseaux cranteurs, il faut d’abord surfiler. Surfi-QUOI ? Surfiler, c’est faire des points à cheval sur le tissu, pour éviter qu’il s’effiloche. Je ne l’ai donc pas fait à ma grande joie, mais n’hésite pas si tu penses que ton tissu peut partir en morceaux …

Ensuite, on assemble donc les deux tissus au point avant : tu piques ton aiguille de la droite vers la gauche dessus – dessous – dessus … Ce n’est pas très grave si ce n’est pas droit, par contre veille bien à piquer dans les deux tissus à chaque fois (notamment si, comme moi, tes carrés ne sont pas super carrés …). Couds comme ça tout le tour du carré.

Hop ! première étape : done.

Je te propose de faire une petite pause, pour te détendre un peu les épaules et le cou. Si si, je vois bien que tu est toute stressée et tendue ! C’est normal, il ne faudrait pas rater ZE accessoire, je comprends.

Allez, on y retourne. Mets ton fer à repasser à chauffer, on va préparer les plis du masque. Il faut tout d’abord reporter les marques du patron (les traits à 2.5 cm d’intervalle) sur ton tissu extérieur. Pose ensuite ton carré de tissu de façon à avoir les marques sur les côtés. On va commencer par faire le pli du haut (on s’intéresse donc seulement aux 3 marques du haut enfin 6 marques, 3 de chaque côté, mais tu as compris): l’idée est de plier le masque au niveau du trait du milieu, pour amener la marque du bas sur celle du haut (tu suis ?). On a donc une pliure invisible au niveau de la marque du milieu, et une pliure visible au niveau de la marque du bas (qui est donc sur la marque du haut). Si jamais tu te sens un peu embrouillée, j’ai essayé de prendre des photos pour éclairer un peu cette histoire d’origami …

On fait la même chose avec les 3 marques du bas. Sur l’envers du masque, les pliures doivent donc se toucher. Voilà, c’est parfait. Respire un bon coup et passe ton fer pour immortaliser tout ça. Le plus dur est fait (non je plaisante).

On est reparti pour un peu de couture. Le but maintenant est de bloquer les plis qu’on vient de faire, et aussi d’attacher les liens qui serviront à tenir ton masque sur le visage.

J’ai choisi de faire des liens qui s’attachent derrière la tête car je trouve qu’ils sont plus facilement adaptables pour différentes personnes. Tu peux bien entendu coudre des élastiques qui se mettent derrière les oreilles. J’ai donc coupé deux bandes de tissus de 25 cm qui iront autour du cou, et deux bandes de 35 cm pour attacher derrière la tête. On va commencer par faire un petit ourlet (environ 1 cm, je l’ai fait un peu petit sur les photos) sur le haut du masque. Glisse ton premier lien dedans et couds-le. Ensuite, on coud tout l’ourlet du haut.

Si tu veux ajouter de quoi ajuster le masque au niveau du nez (l’attache du sac congélation), c’est le moment : il faut la glisser sous l’ourlet au milieu du masque, et bien la bloquer par des coutures sur les côtés. Chez moi il n’y en a pas (j’achète des sacs congel avec des zip, c’est con). Une fois arrivée presque au bout de ton ourlet, n’oublie pas de glisser ton deuxième lien et de le coudre solidement au masque.

Une fois que le premier ourlet est fini, on s’attaque à la couture du côté : c’est le moment de bien coudre les plis. Tu vas devoir piquer dans plusieurs épaisseurs, donc n’en loupe pas ! Tu peux faire plusieurs points au niveau des pliures pour être sûre que ça tient bien. Arrivée au bout du côté, on n’oublie pas le lien et on continue avec l’ourlet du bas (pareil, 1 cm environ), le dernier lien, et le deuxième côté (avec toutes les épaisseurs).

Et devine quoi ? C’est fini !! Bravo, tu peux arborer fièrement ton masque fait-main (n’en profite pas pour sortir plus souvent hein …).

Quelques conseils pour finir

Pour finir sur ce tuto, je voudrais te donner quelques conseils. Déjà, au niveau de l’entretien. Il est recommandé de laver les masques à 60°C. Pour ma part, je ne fais pas de machine à cette température. Du coup, je mets mon masque à tremper dans de l’eau très chaude, et quand je peux y plonger mes mains, je frotte avec du savon. Lave bien ton masque après chaque utilisation (et avant la première utilisation aussi).

Par ailleurs, il est important de garder en tête que ce masque permet de protéger les autres. Donc ne laisse pas les gestes barrière au placard. Ils sont toujours aussi importants pour toi. Fais attention en mettant et en enlevant ton masque : lave bien tes mains avant et après. N’enlève pas ton masque (sur le menton ou le front) pour respirer un peu. Et surtout, respecte les consignes.


Crédit photo : toutes photos personnelles


Commentaires

18   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Colombe

Merci pour ce tuto. Votre masque est super. J’ai la chance que mes parents fabriquent des masques depuis quelques semaines. Maman a une machine à coudre, ça aide!!

Pour le lavage, je préfère moi aussi le laver à la main dès que je le quitte. Je fais des lessives à 60 mais je crains d’abîmer les élastiques. Donc eau très chaude, savon ou lessive, et ça suffit. Et je vous rejoins sur un point : l’accessoire printemps-été va devenir incontournable en automne hiver !!😊

le 29/04/2020 à 07h11 |

Welna

Merci !
Oui, je crois aussi pour l’accessoire, il faut vite que je m’en fasse d’autres 🙂

le 30/04/2020 à 09h22 |

Madame Fleur

Je fais partie des chanceuses qui ont une machine à coudre et qui donc réalisent des masques à la chaîne. Je trouve ton tuto hyper clair et facile à suivre ! Bravo !
Pour ceux qui comme moi ont des sacs à zip, on peut acheter en magasin bricolage ou en rayon jardinage du Ligaplast ! Ça sera très bien et tu pourras fournir tout ton voisinage 🙂

le 29/04/2020 à 08h27 |

Welna

Merci ! Je ne connais pas le Ligaplast, je vais investiguer tout ça !

le 30/04/2020 à 09h22 |

Sarah

Ton tuto est hyper clair et semble assez facile à mettre en oeuvre. Je sais comment je vais utiliser mes chutes de tissus ce weekend 🙂

le 29/04/2020 à 09h41 |

Welna

Merci ! Oui, c’est assez simple (sinon je ne me serais pas lancée 😉 )
Bonne couture alors !

le 30/04/2020 à 09h23 |

Virg

Pour celles qui ne font pas de machine à 60, le four est une bonne alternative

le 29/04/2020 à 09h59 |

Welna

Il me semble avoir entendu le contraire, que le four n’est en fait pas une solution … A vérifier …

le 29/04/2020 à 10h03 |

Madame Fleur

Un coup de fer à repasser me parait beaucoup plus approprié.

le 29/04/2020 à 11h15 |

Virg

Transmis par un personnel soignant, donc je transmets à mon tour.
Le fer à repasser, ça parait pas ma aussi, je n’y avais pas pensé.

le 29/04/2020 à 12h01 |

Fabienne

Merci beaucoup, n’ayant pas de machine là où je suis en ce moment (en dehors du fait que je ne suis pas très douée avec 😉) je crois que je vais essayer de suivre ces explications bien claires. Je suis aussi perplexe devant cette injonction du « seul le lavage machine 30 mn à 60° convient » ; d’abord les programmes courts ne permettent pas de laver à 60 (en tout cas pas sur la mienne), et puis la plupart des vêtements ne supportent pas le 60°, alors vivant à 2 je ne me vois pas faire des machines à 60 très souvent (ni coudre 50 masques 😂)! J’avais pensé « le tremper dans l’eau bouillante » mais j’ai entendu hier que ça ne suffisait pas (le coup des 30 mn…), et le four non plus (en dehors des pbs de consommation d’énergie) ; mais ce qui m’intrigue : si bien se laver les mains au savon suffit, pourquoi bien laver le masque à la main au savon (après petit trempage dans eau très chaude éventuellement) ne conviendrait-il pas 🤔??

le 29/04/2020 à 10h29 |

Welna

Je suis un peu comme toi pour les lavages … Comme dit plus bas, ça peut passer avec draps et serviettes, mais bon, je n’en lave pas tous les jours non plus. Je pense que un bon lavage et bien frotter, ce sera toujours ça … C’est effectivement un peu compliqué …

le 30/04/2020 à 09h24 |

Rosa Evril

Merci pour ce tuto bien clair 🙂 ma mère m’avait envoyé un patron mais beaucoup trop compliqué pour moi (et elle m’avait envoyé 4 masques mais 2 se sont perdus…), je vais essayer de reproduire celui-ci !

le 29/04/2020 à 11h23 |

Welna

Merci et bon courage à toi ! Il est assez simple, je suis vraiment nulle en couture 😉

le 30/04/2020 à 09h25 |

Virg

Je viens de lire qu’un masque en tissu a une durée de vie limitée à 2, 5 ou 20 lavages selon le tissu utilisé. Apparemment, les fibres se resserent et ce n’est plus respirable….

le 29/04/2020 à 13h14 |

Welna

Oui, effectivement, et la durée de vie du masque sera inscrite sur une étiquette, pour les masques grand public qui devraient être mis en vente. En attendant, je pense que tu peux utiliser un masque fait maison, quitte à le jeter au bout d’une dizaine d’utilisation …

le 29/04/2020 à 14h36 |

Zely

Merci pour ce tuto! Ici j’ai heureusement une machine à coudre, ça sera plus facile pour les coutures 🙂 Je voudrais rebondir sur l’histoire du lavage à 60°C. Ce n’est pas juste par hasard qu’ils indiquent cette température, c’est parce que cette température (avec cette durée) va permettre à tuer les virus éventuellement présents sur le masque. Laver à la main me paraît être franchement risqué. Pour se laver les mains correctement, il faut le faire une trentaine de secondes. Ici on parle de laver du tissu, qui a potentiellement arrêté des virus dans ses fibres.. frotter ne suffira pas à les supprimer à mon avis… Pour celles et ceux qui n’ont pas l’habitude de faire des machines à 60°C, vous pouvez passer vos serviettes de toilettes, torchons, draps en coton… tout ça supporte parfaitement le 60°C (et même le 90°C…). Et ajouter vos masques dans la machine au passage 🙂

le 29/04/2020 à 14h42 |

Welna

Merci pour ces précisions pour le lavage !

le 30/04/2020 à 09h26 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.