Menu
conseils et astuces

Humidification de l’air dans la maison : quelles solutions ?

L’air dans votre maison devient-il trop sec ? Cela commence-t-il à vous indisposer ou à affecter les personnes qui vivent avec vous ? Cherchez-vous un moyen pour corriger ce phénomène sans recourir à un humidificateur d’air ? Heureusement, il existe plusieurs solutions purement naturelles et efficaces auxquelles vous pouvez recourir pour humidifier l’intérieur de votre logement.

Humidifiez les différents linges et tissus de votre logement

Pour que l’air dans une pièce ne soit pas trop sec, il est important que celle-ci possède un taux d’humidité optimal se situant entre 50 et 60 %. C’est une mesure vérifiable avec une station qui fait à la fois office de thermomètre et d’hygromètre. Malheureusement, lorsque vous chauffez une pièce pendant l’hiver et que les radiateurs tournent à plein régime, ce taux chute drastiquement et passe généralement en dessous de la barre des 25 %. L’air qui circule se dégrade alors et devient particulièrement nocif pour toutes les personnes qui vivent dans la maison, notamment celles souffrant d’asthme ou d’allergies.

Pour pallier ce problème, la solution optimale consiste souvent à investir dans l’achat d’un humidificateur performant afin de garder votre intérieur humide. Cependant, si vous n’avez pas les ressources pour acquérir cet appareil, mais que vous vous demandez comment humidifier l’air de façon naturelle, il existe de nombreuses solutions très simples.

Parmi les premières qui s’offrent à vous, vous pouvez vaporiser de l’eau sur vos rideaux. Cette méthode aide à assainir l’air et c’est l’une des techniques les plus rapides et pratiques pour la rendre bien plus humide. Le procédé consiste simplement à pulvériser vos rideaux avec de l’eau ou à les humidifier à l’aide d’un vaporisateur.

L’une des pratiques avec lesquelles vous pouvez accompagner cette solution est de laisser vos fenêtres ouvertes afin de permettre à l’air chaud d’entrer par les filtres des rideaux. Cela favorise l’évaporation de l’eau et fait accroître l’humidité relative de la pièce. Néanmoins, lorsque vous choisissez d’utiliser cet humidificateur naturel, il faut être vigilant. En réalité, tous les rideaux ne supportent pas d’être souvent mouillés. C’est un traitement qui peut rapidement les abîmer. Vous devez alors bien choisir vos rideaux pour ce procédé.

À l’instar des rideaux, l’humidité contenue dans un linge mouillé ou des vêtements mouillés est une excellente ressource pour corriger l’assèchement de l’air intérieur. Lorsque l’eau s’évapore du linge, cela aide à humidifier l’air ambiant qui circule dans votre maison. Pour profiter de cette astuce, il suffit de faire sécher vos vêtements et votre linge à l’intérieur de la pièce que vous souhaitez garder humide.

De préférence, faites cela de nuit. Vous pourrez alors profiter d’un sommeil reposant et agréable, car l’humidité de l’air dans votre chambre à coucher vous préservera de nombreux problèmes respiratoires ou de santé en général. De plus, si vous devez porter ces vêtements pendant la journée, vous pourrez les retrouver bien séchés.

Les plantes dépolluantes pour une humidification naturelle

De nombreux avantages accompagnent le fait de placer des fleurs dépolluantes à l’intérieur d’une pièce. Cela permet en réalité d’humidifier la maison, car tout comme les humains, les plantes transpirent également et émettent de la vapeur d’eau, une substance qui contribue à améliorer l’humidité de l’air ambiant.

A lire également  Aménager un espace sport à prix réduit chez soi : quels matériels choisir et quels sont les avantages ?

Vous pouvez trouver ces plantes pour l’intérieur chez votre fleuriste, un pépiniériste ou en jardinerie. Il s’agit entre autres des fleurs comme la Fougère de Boston, l’Areca ou d’autres plantes telles que l’anthurium, le chlorophytum, le figuier à feuilles de sabre, le lierre, le gerbera ou encore le philodendron. L’Areca en particulier est une plante qui sert à la fois de purificateur et d’humidificateur. Elle nettoie spécifiquement l’air ambiant et augmente le taux d’oxygène présent tout en limitant la présence des substances nocives.

Au-delà du fait de constituer d’excellentes sources d’humidification naturelles de l’air, ces plantes sont aussi généralement des accessoires de décoration d’une rare beauté. De plus, elles aident toutes dans la lutte contre les polluants qui se cachent un peu partout chez vous et qui ne sont pas toujours pas faciles à détecter.

Utilisez la technique de la cocotte-minute pour hausser le taux d’hygrométrie

L’une des méthodes naturelles qui existent pour humidifier l’air à l’intérieur de chez vous consiste à faire bouillir de l’eau et à la placer ensuite près d’une source de chaleur ou à tout simplement la laisser bouillir sur une durée indéfinie. C’est la technique de la cocotte-minute.

Le principe avec cette technique est de créer de manière artisanale un diffuseur de vapeur d’eau chaude. C’est un moyen simple et pratique, qui requiert peu d’effort pour humidifier l’air intérieur. Cependant, pendant que l’eau se réchauffe, veillez à maintenir le couvercle en place pour que le réchauffement se produise plus rapidement. Dès que l’eau entre en ébullition, vous pouvez alors retirer celle-ci de la casserole ou de la cocotte-minute.

Afin de rendre l’air plus apaisant avec cette technique, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle à l’eau bouillante. Cela permet de créer une atmosphère apaisée et d’éliminer les germes répandus dans l’air qui peuvent constituer des sources de rhume, d’allergie et de toux.

Réglez convenablement le thermostat de votre logement

Cette méthode relève simplement du bon sens. Il s’agit juste de régler correctement votre thermostat afin qu’il ne fasse pas trop sec chez vous en hiver. Autrement dit, vous devez veiller à ce que la température intérieure n’excède pas les 21 °C et réduire votre utilisation du chauffage afin d’accroître le taux d’humidité de votre pièce. Un usage excessif du chauffage en hiver amène l’air à s’assécher et entraîne l’apparition de plusieurs types de maladies.

Ainsi, à cette période de l’année, il est plutôt recommandé de baisser l’intensité de ce dispositif et d’ajouter si nécessaire une couche de vêtement supplémentaire. Cela vous permettra à la fois de ne pas vous assécher et de faire également des économies.

Humidifiez l’air intérieur avec un bain chaud

Un simple bain chaud ou une douche chaude peut vous aider à humidifier l’air à l’intérieur de votre maison grâce à la vapeur d’eau évacuée. Pour profiter de cette solution d’humidification 100 % naturelle, vous devez juste cultiver l’habitude de laisser la porte de votre salle de bain ouverte pendant et après votre douche de manière à permettre à la vapeur d’eau d’humidifier les pièces voisines.

Pour compléter cette technique et la rendre plus efficace, vous pouvez mettre en marche votre ventilateur ou le brasseur d’air après votre bain afin de répandre l’air humide dans toutes les pièces éloignées de la salle de bain. Avec cette méthode, il n’est plus nécessaire de recourir au système de chauffage. La vapeur d’eau dégagée apporte déjà à votre logement la chaleur essentielle. Vous pouvez donc vous contenter d’économiser vos dépenses en énergie.

A lire également  Mes conseils pour des photos culinaires appétissantes mais faciles à faire

Placez des sources humides près des points de chauffage

Pour rendre une pièce de votre maison humide, vous pouvez placer à côté du radiateur une serviette humide. Comme avec les linges ou les vêtements mouillés, le chauffage de la serviette permettra de répandre rapidement de l’humidité. Si vous ne souhaitez pas utiliser directement une serviette, vous pouvez aussi étendre l’un de vos draps après la lessive des linges du lit pour humidifier l’air. Plus le tissu que vous choisissez d’utiliser est grand, plus il émet de la vapeur d’eau de façon homogène.

Pour de nombreuses personnes, le simple fait de déposer un récipient d’eau au milieu d’une pièce peut suffire à la garder humide. Cette méthode est peut-être efficace, mais elle n’apporte pas un résultat optimal. En réalité, l’humidité générée dans ce cas est à peine perceptible.

Si vous désirez voir l’hygrométrie de votre chambre accroître, la meilleure chose à faire est plutôt de placer votre bol d’eau à proximité d’une source de chaleur. Cette technique est l’une des plus réputées et utilisées pour l’humidification naturelle de l’air dans une maison. La chaleur émise par la source permet d’accroître le taux d’évaporation de l’eau et favorise le maintien de la pièce dans l’humidité et dans la fraîcheur sur une longue durée.

Toutefois, avec cette méthode, il est indispensable de changer régulièrement l’eau et de nettoyer le contenant. Cela est important pour éviter la prolifération des micro-organismes.

La majorité des vases contenant les fleurs sont d’importantes sources d’humidité. En réalité, l’interaction avec les plantes qu’ils contiennent leur permet d’accroître naturellement le taux d’humidité de l’air ambiant, ce qui produit un résultat fort bénéfique pour l’organisme.

Cependant, dans la mesure où vous n’aimez pas particulièrement les fleurs ou les plantes, vous pouvez toujours bénéficier d’une autre manière de l’humidité procurée par les vases. Pour cela, vous devez simplement placer ces récipients aux quatre coins de votre maison après les avoir remplis d’eau. Ils apportent un grand bienfait à l’atmosphère autour de vous et servent aussi d’accessoires pour la déco.

Utilisez une éponge pour humidifier une pièce

En dernier recours, vous pouvez aussi utiliser une éponge différemment pour humidifier l’air dans une pièce de votre maison. Les éponges sont des accessoires conçus pour absorber l’humidité et pour la retenir pendant longtemps. Cette capacité est un excellent atout à exploiter pour augmenter l’hygrométrie d’une pièce.

Pour utiliser cette méthode, il vous faut de grandes éponges. Elles sont les mieux adaptées. Le principe à appliquer est très simple. Vous devez juste remplir ces éponges d’eau et les déposer dans un récipient ouvert. Ensuite, il faut installer ce récipient au milieu de la pièce que vous souhaitez humidifier afin que la vapeur d’eau qui se dégage puisse s’y propager de façon homogène.