Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Des jeux de société spécial Japon – Partie 1


Publié le 11 décembre 2019 par Colombine

Comme je te l’ai déjà dit, je suis passionnée par le Japon. Et à la maison, nous adorons les jeux de société. Je n’aurais pas dû être surprise et pourtant l’autre jour en jetant un coup d’œil à notre coffre à jeux, j’ai réalisé que beaucoup de ceux que nous possédions étaient en rapport avec le Japon. Bonne excuse pour faire un article sur le sujet ! Et même 2, soyons fous ! Commençons par les jeux courts.

Crédits photo (creative commons) : dograapps

Okiya

Okiya : maison de geisha.

Crédits photo : Philibert

Deux maisons de geishas s’affrontent pour s’attirer les faveurs de l’empereur. Laquelle finira par l’emporter ?

Ce petit jeu se joue exclusivement à 2 et ses règles sont très simples. Il est basé sur le principe du morpion. 16 tuiles sont disposées en carré. Chacun son tour, chaque joueur va remplacer une tuile par un jeton Geisha (rouge ou noir) afin d’aligner 4 geishas (en ligne horizontale, verticale, en diagonale ou en carré). Mais contrairement au morpion, on ne peut pas poser son jeton où on veut : il faut que ce soit sur une case dont l’un des éléments se trouve sur la tuile précédemment enlevée (soleil, grue, feuilles, branches de cerisiers…)

Simple ne veut pas dire facile et la tactique a une grande importance. Les illustrations sont très agréables. Les partie se jouent vite et ne se ressemblent pas. Quant aux dessins ils sont minimalistes mais jolis.

Okiya – Age : à partir de 7 ans. Prix : moins de 15€. Durée d’une partie : 10 minutes environ.

Yokaï no mori

Yokaï no mori : forêt des esprits

Crédits photo : Philibert

Encore un jeu pour 2 joueurs. Cette fois-ci, il s’inspire du shôgi (qui se rapproche des échecs). Ici aussi ce jeu est simple à expliquer mais complexe et tactique quand on y joue. La boîte comporte 1 plateau de jeu réversible avec une version simple (12 cases) et une version plus poussée (30 cases). Personnellement, j’aime beaucoup le design des yokaïs et les pièce en bois.

Crédits photo : Philibert

Le but du jeu est de capturer le korokkopuru adverse (= vieux papy chez nous car nous avons du mal à prononcer ce mot !) Pour cela, chaque joueur a le même nombre de pions et chaque pion se déplace selon une manière qui lui est propre (en diagonale, uniquement devant, sur les côtés…) On peut capturer les pions de l’adversaire et les utiliser ensuite dans son propre jeu. Certains pions se transforment lorsqu’ils atteignent le camp adverse (délimité par une ligne jaune) ce qui leur permet d’avoir des déplacements plus intéressants.

Là encore la tactique est fondamentale. Et la situation peut se retourner en un rien de temps alors qu’on pensait la victoire acquise. Il ne faut donc pas se décourager et se battre jusqu’au bout.

Yokaï no mori – Age : à partir de 7 ans. Prix : environ 30€. Durée d’une partie : ça dépend si l’on choisit la version simple (10-15 minutes) ou plus élaborée (20-25 minutes).

Hanabi

Hanabi : fleurs de feu (feux d’artifice)

Crédits photo : Philibert

Hanabi est un petit jeu coopératif qui fait appel à la mémoire et la stratégie. Le but du jeu est de fabriquer ensemble le plus beau feu d’artifice. Cinq couleurs existent (jaune, bleu vert, rouge et blanc) et il faut essayer pour chacune de retrouver les 5 cartes (numérotées de 1 à 5) dans l’ordre.

Comment faire cela ? Tout d’abord, il faut savoir que chaque jouer doit tenir ses cartes à l’envers. C’est-à-dire que les autres joueurs les voient, mais pas celui qui les tient. Et chaque joueur va chacun son tour essayer de faire deviner aux autres les cartes qu’ils possèdent.

Exemple : tu tiens 4 cartes :

  • le 1 blanc
  • le 5 rouge
  • le 3 vert
  • le 3 rouge

L’un des autres joueurs va te désigner des cartes en te disant « rouge » en touchant le 5 rouge et le 3 rouge. Ou « 3 » en touchant le 3 vert et le 3 rouge. A toi de te rappeler lesquelles il a désigné et à force de recoupement, tu vas finir par connaître les cartes que tu as en main.

Mais attention, quand tu ne sais pas quoi jouer, tu vas être obligé de jeter une carte. Et si c’est une carte importante, ça peut signifier l’impossibilité d’aller jusqu’au bout du feu d’artifice. En effet, plus on monte en valeur dans les cartes, moins il y en a dans le jeu (le « 5 » de chaque couleur n’est présent qu’un fois, alors qu’il y a plusieurs « 1 »).

Une fois la pioche épuisée, on compte le nombre de points rapportés par les feux d’artifice posés. Ce que j’apprécie, c’est qu’il n’y a pas vraiment de gagné ou de perdu. En fonction du nombre de points, le public ayant assisté au feu d’artifice est plus ou moins satisfait… et nous aussi !

A noter que ce jeu est une création d’Antoine Bauza, qui est relativement connu dans le milieu des jeux de société (7 wonders pour ne citer que le plus connu). J’ai également vu qu’une nouvelle version appelé Hanabi Grand Feux avec extension est prête à sortir.

Crédits photo : Philibert

Hanabi – Age : à partir de 8 ans. Prix : environ 10€. Durée d’une partie : 30 minutes.

Tokyo Train

Crédits photo : Philibert

Voici un jeu auquel il faut jouer quand on est nombreux car il faut être minium 4 joueurs, 6 ou 8… Bref, un nombre pair de joueurs ! Il se range d’ailleurs plutôt dans la catégorie des « jeux apéros », parfait pour mettre un peu d’ambiance.

Avant tout, il faut former des équipes de 2. Dans chaque équipe, l’un des joueurs sera le Japonais, son partenaire le touriste. Chacun se place en face de l’autre de part et d’autre d’une table. Les joueurs placent devant eux :

  • pour les touristes : 6 cartes-touristes de couleurs différentes.
  • pour les 2 membres de la même équipe : la même carte « indications » avec des mots japonais écrits dessus.
  • pour les Japonais : 1 carte « compartiment de 6 places » (avec des couleurs correspondant à celles des cartes-touristes) invisible pour les joueurs touristes.
Crédits photo : Philibert

Les touristes disposent leurs cartes-touristes tous de la même manière, selon l’indication d’une carte « compartiment de 6 places » qui a été piochée.

Au top départ et tous en même temps, les Japonais doivent donner des indications pour que leur partenaire replace les cartes-touristes selon la carte « compartiment de 6 » qu’eux seuls voient. Pour cela, ils doivent utiliser la carte « indications » ainsi que des gestes règlementés pour l’échange vertical ou horizontal.

Cela donne un joyeux bazar !! Quand je joueur Japonais voient les cartes de son partenaire bien positionnées, il crie « Tokyo Train ». Si les positions sont justes, l’équipe remporte un point. Si ce n’est pas le cas, c’est l’équipe qui voit l’erreur qui le gagne. La partie se déroule en 7 manches. L’équipe qui a le plus de points a gagné.

Il existe 3 variantes permettant de pimenter un peu le jeu (ne pas se placer en face de son partenaire, jouer avec des cartes « compartiments de 9 places », communiquer non pas avec des mots japonais mais des grimaces, un ton de voix, des claquements de main…)

Tokyo Train – Age : à partir de 8 ans. Prix : environ 10€. Durée d’une partie : 30 minutes.

—–

Et toi, y a-t-il des jeux courts et rapides en rapport avec le Japon que tu possède ou que tu conseilles ?


Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Lili

Il y a aussi le jeu Tokaido, grand classique ! Jeu au graphisme soigné et avec une originalité dans le déplacement !

le 11/12/2019 à 08h22 |

Colombine

Je parle du Tokaïdo dans mon prochain article ! Je le trouve en effet vraiment bien.

le 12/12/2019 à 09h02 |

Rusalka

J’aime beaucoup Tokaïdo aussi, très poétique. On l’a offert à ma belle-soeur rien qu’en regardant la boîte, on n’a pas été déçus !

le 12/12/2019 à 21h59 |

Abby

J’ajouterai Tokaido comme le dit si bien Lili, jeu original et très joli. Mais aussi Takenoko, où il est question de jardin japonais, de bambou et d’un panda offert par la Chine: on ne se lasse pas d’y jouer chez moi. Et enfin Samuraï qui se joue sur un plateau représentant la carte du Japon, jeu plus ancien mais très sympa également!

le 11/12/2019 à 15h01 |

Colombine

Je ne connais pas Samuraï. S’il est plus ancien, il n’est peut-être plus commercialisé ?

le 12/12/2019 à 09h08 |

Abby

Je vois sur internet qu’il a l’air d’encore l’être! il date de 2001.

le 13/12/2019 à 11h24 |

Madame Sirene

Nous avons découvert le jeu Honshu il y a quelques temps.
Un jeu de plis où l’on gagne les cartes pour agrandir le domaine.
Le domaine se compose petit à petit de ressources différentes… Un peu tactique, mais très sympa.
Pour 2 à 5 joueurs.

le 12/12/2019 à 11h46 |

Colombine

Honshu est l’un de nos best-seller ici. Il est en effet très sympa… et pas cher !

le 13/12/2019 à 11h06 |

Rusalka

J’ai finalement acheté Hanabi cet été, après qu’on m’en ait longuement parlé. C’est assez dur de ne donner que les informations possibles par tour 😀
Et comme Madame Sirène, on aime beaucoup Honshu, pour construire un domaine dans le Japon médiéval.
Ça fait plusieurs années que je tourne autour d’Okiya, mais nous ne l’avons toujours pas acheté. En passant dans notre boutique ludique préférée samedi, on a repéré plusieurs nouveautés à thème japonisant : Yokaï (un jeu coopératif muet…), Hamanikoji (pour créer un salon de thé dans une rue de Kyoto).
Je trouve que les jeux dont le thème et le graphisme sont d’inspiration japonaise sont très attirants !

le 12/12/2019 à 21h57 |

Colombine

J’ai repéré Yokai également. Je me tâte depuis un moment de l’acheter. Par contre je n’ai jamais vu Hamanikoji, je vais regarder ce que c’est !

le 13/12/2019 à 11h09 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.