Les choses à écrire et à ne pas écrire dans ta lettre de condoléances

Il est d’usage d’envoyer une lettre de condoléances à la suite d’un décès. Son écriture donne toutefois du fil à retordre, quel qu’en soit le destinataire. Il n’est effectivement pas facile de trouver les mots justes et réconfortants pour exprimer ce que l’on ressent réellement. C’est une étape particulièrement délicate et pour laquelle il est important de connaître certaines astuces. Comment écrire ta lettre de condoléances de manière sincère et authentique, avec des mots venant du cœur ?

À qui t’adresses-tu dans ta lettre ?

L’écriture d’une lettre de condoléances commence inexorablement par la prise en considération de la personne à qui elle s’adresse :

  • Est-ce un ami proche ?
  • Un membre de la famille ?
  • Une simple connaissance ?
  • Un collègue de travail ?
  • Une relation professionnelle ?
  • Un supérieur hiérarchique ?
  • Un collaborateur ?
  • La famille d’un salarié décédé ?

Les mots à utiliser ne seront pas les mêmes selon le lien que tu partages avec le destinataire. Tu devras de ce fait adapter tes propos et le ton en fonction de ce dernier pour ne pas commettre d’impair. Par exemple, pour quelqu’un de très proche, le contenu de ta lettre peut être plus intime et plus personnel. Tu peux t’adresser à lui avec un ton plus affectueux. Il est aussi possible d’écrire une lettre de condoléances sincère en t’inspirant de modèles disponibles sur internet. Tu pourras ensuite la personnaliser en évoquant le disparu à travers des anecdotes ou des souvenirs.

En situation professionnelle, il existe des usages ainsi qu’une certaine distance que tu devras absolument respecter. Le ton à utiliser doit être strictement professionnel. Si tu n’es pas proche de la personne à qui tu souhaites exprimer tes condoléances, privilégie la simplicité du message. Tu peux par exemple signifier que tu te sens désolé d’apprendre le décès du défunt et que tu es disposé à être un soutien.

écrire lettre condoléances rédiger modèle courrier texte document

Écriture d’une lettre de condoléances : comment éviter les faux pas ?

Une lettre de condoléances doit idéalement être écrite de façon manuscrite sur du papier à lettres. Elle doit de surcroît être signée. Peu importe son destinataire, tu dois t’adresser directement à celui-ci. Il s’agit de ce fait de commencer par « Cher » ou « Chère », suivi du nom de la personne endeuillée. Abstiens-toi d’utiliser son surnom, à moins que tu ne sois très proche de celle-ci et qu’elle apprécie cette appellation.

Je te conseille aussi d’être plus solennel, quel que soit le lien que tu entretiens avec le destinataire. Ne cherche pas à être trop original dans la rédaction, sans pour autant utiliser des phrases génériques. Évite les tournures trop familières, surtout s’il existe un lien hiérarchique entre toi et le destinataire ou si tu n’es pas proche de celui-ci. Je te suggère aussi de te montrer authentique, simple et bienveillant. Ce genre de courrier est dans la majorité des cas le plus touchant.

Il faut aussi savoir qu’il sert en même temps à rappeler au destinataire que ce dernier n’est pas seul. Par conséquent, n’hésite pas à exprimer à travers ta lettre la tristesse et le chagrin occasionné par le départ du défunt. Cependant, n’utilise en aucune manière le terme « mort ». À la place, tu peux écrire « disparition », « départ » ou « perte ».

Bien que tu sois au courant de la raison du décès du défunt, ne la mentionne pas dans ta lettre. Le fait de le rappeler peut bien sûr accentuer la tristesse de la personne éplorée. Tu dois par contre essayer de t’identifier à cette dernière dans ce qu’elle ressent. Montre-lui que tu es avec elle, que tu lui fais part de tout ton soutien dans ce moment douloureux et que tu l’accompagnes dans sa peine.

N’oublie pas de rendre hommage au défunt en évoquant une anecdote mémorable ou un souvenir marquant. Un tel témoignage est en effet très apprécié par une personne endeuillée. Dans le cas où tu ne connais pas beaucoup le défunt, tu peux toujours exprimer le respect que tu avais pour lui.

Tu peux aussi relater les belles choses entendues à son sujet. Même si ta lettre de condoléances s’articule autour de la solennité, tu peux tout de même y ajouter une petite touche d’humour. Tu peux le faire à travers un souvenir. Je peux te dire qu’en apportant un peu de légèreté dans le courrier, tu peux faire du bien à l’individu qui le lira. Néanmoins, n’en fais pas trop.

Par ailleurs, tu dois t’interdire d’évoquer ne serait-ce qu’une chose négative dans ta lettre de condoléances, surtout concernant le défunt. Ainsi, il faut bannir les phrases du genre « Malgré nos différends… ». Même si vous étiez en conflit avec la personne décédée, évite de préciser ce détail dans le courrier. Tu dois te concentrer uniquement sur les détails positifs, voire drôles, la concernant. Tu peux alors évoquer ses qualités ou bien un souvenir amusant. Si tu ne la connais pas beaucoup, essaie de rester naturel, positif et bienveillant. Abstiens-toi d’inventer des choses.

D’autres conseils pour bien rédiger ton texte

Pour réussir ta lettre de condoléances, tu dois utiliser une encre noire ou bleue. Tu dois aussi attacher un soin particulier à ton écriture. Si tu as une écriture peu esthétique, peu lisible et désordonnée par nature, fais un effort pour écrire de façon claire. Par ailleurs, fais en sorte que ton courrier soit exempt de fautes de grammaire et d’orthographe.

Elle ne doit pas non plus contenir de ratures. Qui plus est, il convient de la rendre la plus concise et la plus claire possible. Assure-toi que ce courrier soit aussi agréable que rapide à lire. En effet, tu n’as pas besoin de rédiger un long discours pour exprimer tes sincères condoléances. D’ailleurs, tu ne seras pas le seul à envoyer une lettre à la personne endeuillée.

Par conséquent, tout doit être impeccable. Il en va de ce fait de ton intérêt de rédiger préalablement un brouillon. Ensuite, fais-toi relire par une autre personne. Il arrive parfois qu’à force de travailler ta lettre de condoléances, tu ne réussisses plus à voir tes fautes et d’autres erreurs. Une fois la vérification effectuée et les éventuelles rectifications réalisées, il ne te reste plus qu’à tout recopier au propre. Dans l’éventualité où tu serais insatisfait, n’hésite pas à recommencer.

Si tu souhaites rajouter une touche d’attention selon le destinataire, tu peux livrer ta lettre avec un bouquet de fleurs. Ce dernier viendra renforcer tout ce que tu as déjà évoqué dans le courrier. Il te donne aussi la possibilité d’exprimer tes condoléances de la plus belle des manières.

Néanmoins, il faut trouver la composition florale la plus appropriée. Pour ne pas faire de faux pas, fais-toi conseiller par un fleuriste compétent. Ce dernier t’orientera vers les bonnes variétés de fleurs en fonction du destinataire et du contenu de ta lettre. Il saura aussi t’aider à choisir la bonne palette de couleurs.

lettres condoléances écriture rédaction

Quand envoyer ta lettre de condoléances ?

La lettre doit être adressée à la personne endeuillée à qui tu souhaites exprimer tes plus sincères condoléances en amont des obsèques. Tu peux ainsi l’envoyer dès que tu as connaissance de la mauvaise nouvelle. L’envoi doit se faire idéalement dans les deux ou trois jours suivant l’annonce du décès. Cependant, tu dois agir le plus tôt possible si la personne endeuillée est très proche de toi.

De toute façon, cette dernière s’attend certainement à te voir aussitôt que tu as appris la nouvelle. Il t’est également possible de remettre le courrier à son destinataire lors de la veillée funéraire ou lors des obsèques. Cette dernière option est recommandée si ta relation avec le destinataire est plus distante.

Relatetd Post

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

15 + 17 =