Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Dans mon sac à dos de rando, il y a…


Publié le 8 septembre 2016 par Globetrotteuse

Comme tu as pu le remarquer dans mes récits de voyages, nous aimons bien la randonnée et nous sommes partis plusieurs fois en mode semi-itinérants. Vu les endroits « un peu » isolés où nous sommes allés, tu te doutes bien que nous ne pouvions pas emmener une valise… De plus, sachant que nous allions dormir en tente et que le risque d’orage/inondation est assez présent, nous avons décidé de nous équiper de bons sacs à dos, ainsi que de sacs étanches dans ce style.

randonneurs montagne

Crédits photo : Photo personnelle

J’avoue qu’au début, je n’étais que moyennement convaincue, surtout que le sac étanche c’est pas hyper pratique à transporter quand tu as déjà un sac à dos. Mais après plusieurs voyages, je me rends compte que c’était vraiment un bon investissement.

Et surtout (et là je sens que mon cher et tendre avait déjà pensé à tout lorsqu’il a commandé ces sacs), ils sont bien moins gros et encombrants que des valises ou sacs normaux ! Tu vois où je veux en venir ? Il m’a fallu apprendre à partir léger, sans emmener toute ma garde robe « au cas où » !

Donc si toi aussi, tu as des gros soucis à ne prendre que le nécessaire, voici la liste de mes indispensables pour la randonnée.

Vêtements pour 15 jours

(Pour une semaine, j’enlève une pièce de chaque type.)

  • Une bonne paire de chaussure de rando (de préférence à tige haute, qui maintient bien la cheville)
  • Une paire de tongs en plastique ou une paire de « chaussons aquatiques » multi-fonctions (pour prendre la douche, pour te servir de chaussons le soir, pour traverser des guets…)
  • 3 paires de chaussettes adaptés à ton voyage (si tu fais majoritairement de la randonnée, prends des chaussettes techniques renforcées, qui montent plus haut que ta chaussure et qui sont adaptées à la température). Je n’en prends que 3 car je suis crade et j’assume je les porte 2-3 jours avant de les laver (s’il ne fait pas assez chaud pour qu’elles sèchent. Normalement, des bonnes chaussettes techniques ne sentent pas mauvais…)
  • 2-3 brassières de sport respirantes (pour de la randonnée, je trouve ca bien plus confortable que des soutifs).
  • 4 culottes (ou string/ shorty, du moment que tu es à l’aise! Personnellement, j’aime bien faire un mix, car je ne porte pas le même type de culotte selon le pantalon #3615mylife)
  • 3 hauts : 2 T-shirt courts et 1 T-shirt manches longues, tous en matière technique ultra respirante
  • 3 bas : un pantalon de rando léger, un pantalon de rando plus chaud, un pantalon (ou sur-pantalon) imperméable. Et si je sais qu’il risque de faire vraiment froid, j’ajoute un collant technique, à porter sous mon pantalon léger
  • 3 vestes : 1 polaire, 1 gore-tex légère (que je peux mettre sur ma polaire si besoin) et 1 imperméable (avec capuche !)
  • 1 pyjama. Pour ma part, j’ai trouvé un ensemble technique à la base, fait pour porter sous sa combinaison de ski en hiver, c’est très fin et très chaud !
  • 1 tenue plus décontract’ pour le soir : legging, débardeur, pull
  • des sous-gants fins
  • 1 petite et légère serviette de douche à séchage rapide

Bien sûr, les vêtements que tu porteras le jour de ton départ son inclus dans cette liste. J’essaie généralement de porter le plus de couches possibles lors du départ, quitte à transporter à la main une veste et une polaire…

Équipements

  • un sac à dos de 30-35L spécial randonnée, avec une protection imperméable, en plus du sac imperméable dont je te parlais au début
  • un duvet (seulement si tu dors en tente). Je te conseille de prendre le modèle le plus petit et léger possible, avec une bonne amplitude thermique (0/+15 C°)
  • une lampe frontale
  • un couteau suisse
  • des sacs poubelles
  • de la ficelle
  • un « sac à eau », indispensable ! Et en option, un thermos s’il fait froid
  • des bâtons de marche télescopiques
  • de bonnes lunettes de soleil et une poche à lunette à scratcher sur une bretelle de ton sac à dos, pour un accès facile
  • de la crème solaire (en randonnée on est facilement exposé, et les coups de soleil sur le nez arrivent plus vite que prévus !)
  • une casquette ou un chapeau que tu peux facilement accrocher à ton sac
  • des chaufferettes et une couverture de survie (à garder dans le sac à dos en permanence !)

Le nécessaire de toilette

Le principe étant d’en apporter le minimum afin d’être le plus léger possible, voilà mes astuces :

  • du dentifrice bio en pastille
  • du shampoing/gel douche bio (essaye de ne prendre qu’un flacon pour les 2 utilisations. Tu peux aussi acheter des mini flacons que tu rempliras de la quantité voulue, afin d’éviter de transporter 500ml dans ton sac : gain de place et de poids !)
  • du déodorant bio
  • un rouleau de papier toillette (ça peut servir, crois-moi !)
  • des pansements et une petite trousse à pharmacie avec quelques médicaments (tu peux découper dans les plaquettes de médicaments juste le nombre dont tu as besoin)

Tu trouveras la plupart des vêtements techniques et équipements de base à pas cher chez Décathlon.

En option, si toi aussi tu aimes la photographie, voici mes indispensables (mais bon, chacun sait qu’en terme de photo, il n’y a pas vraiment de règles…)

Matériel de photo

  • un boitier
  • un objectif trans-standard OU un UGA + une focale fixe
  • un trépied ultra compact, ultra léger (mais pas trop, sinon vive la stabilité…) et une télécommande
  • un kit de nettoyage : chiffon + poire + brosse
  • 2 batteries + le chargeur
  • 2-3 cartes SD, que j’alterne de temps en temps
  • 1 filtre polarisant (pour les paysages) et 1 filtre ND (pour les poses longues)

Pour le moment, je fais sans, mais j’envisage aussi d’acheter un grip pour fixer facilement mon boitier sur mon sac à dos, pour plus de confort.

Si tu sais que tu n’auras pas l’occasion de recharger tes batteries, je te conseille de te munir d’une grosse batterie externe qui te permettra de charger plusieurs fois les batteries de ton appareil.

Voilà ! Comme tu peux le constater, je n’emmène pas trop de superflu, pas de maquillage ni de petite robe de soirée « au cas où ». Juste le strict minimum, adapté à notre style de vacances. Et c’est très bien comme ça, car au final, c’est moins de temps de perdu le matin à chercher comment je m’habille !

Et toi, tu as des astuces pour faire tes valises ? Tu voyages léger ? Quels sont tes indispensables de vacances ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virginie

Faire une rando avec un sac à dos; ok mais trimballer le sac étanche ? et le sac à eau ? je ne sais pas si je le ferai, sincèrement. j’adooore marcher…. les mains libres ! C’est ce qui m’empêche de concrétiser les vacances de ce style que j’envisage régulièrement. La question revient toujours : mais qu’est-ce qu’on fait de la tente, le duvet pendant qu’on marche ? et le réchaud ? Et? Et ? Et ?
Du coup, j’envisageais davantage des chemins de rando avec des étapes hôtel, chambre d’hôte et refuge. L’avez-vous déjà fait ?

le 08/09/2016 à 08h32 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Bonjour Virginie,

Alors, pour répondre à ta question en fait nous ne sommes jamais partis en mode ‘je transporte tout sur mon dos’, à chaque fois c’était du semi itinérant ou on se déplace en bus/ voiture entre les étapes puis on plante la tente quelques jours, et donc lors des rando nous n’avons que notre sac à dos avec les affaires du jour. Mais j’avoue que partir en autonomie totale me tente de plus en plus, en fait il suffit juste d’acheter un gros SAD de 60L min sur lequel tu attaches ta tente et ton duvet. Mais par contre oui c’est plus physique du coup.

le 08/09/2016 à 08h47 | Répondre

Virginie

non mais le choix dans les vêtements ! tu imagines ? 🙂 🙂 🙂 mon frère le fait très souvent, il a une petite tente que tu jettes, il part vraiment à « l’arrache » avec son fils et j’avoue que ça me tente.
J’ai aussi vu des randos vélos où un prestataire te promène tes bagages au fur et à mesure de ton voyage de sorte que, pareil, tu n’emportes que le besoin de la journée…. plein d’idées, ça donne envie !

le 08/09/2016 à 08h52 | Répondre

100drine

Je me permet d’apporter mon grain de sel!
Nous on part souvent avec tout notre sac sur le dos pour randonner. On a fait notamment le GR20. On est les champions des sacs super légers.
On ne prend que vraiment le strict nécessaire: une culotte, une paire de chaussettes et un tee-shirt de rechange, le maillot de bain, un pull, un coupe vent et un pantalon, une paire de tongs (sachant qu’on porte sur soi: une culotte, une paire de chaussettes, une brassière, un tee-shirt et un short et ses chaussures de randonnée). Le soir on met sa tenue de rechange (j’utilise le haut de mon maillot comme soutien gorge et mon pantalon à la place de mon short) et on lave le reste (qui sèche soit le soir même soit sur le sac pendant l’étape du lendemain).
On amène aussi une tente hyper légère, nos duvets (hyper légers aussi) et nos tapis de sols.
Pour la trousse de toilette: nos brosses à dents, un dentifrice et un savon de marseille (qui sert à tout: laver le corps, les cheveux et le linge le soir!), une crème solaire.
On essaye de ne pas oublier aussi les lampes frontales, les lunettes de soleil, une trousse à pharmacie, une ficelle, une tube de creme de marron et de lait concentré et quelques biscuits et bien sûr de l’eau!!

(sinon il existe bien des entreprise comme la malle postale qui sur certains chemins de randonnée emmènent les bagages d’une étape à l’autre, on n’a jamais testé mais on n’a eu plein d’échos positifs sur ce système!).

J’adore ses vacances qui permettent de déconnecter totalement du quotidien. Vive la randonnée!

le 08/09/2016 à 09h28 | Répondre

Madame Pinpon

Ça me rappelle mon GR20 aussi, bouclé il y a presque un an !
Le pantalon pas encore sec qu’il faut remettre (je n’en avais qu’un transformable en short, et le soir c’était maillot de bain ou sous vêtements de ski), le savon coupé et pesé avant le départ pour alléger au max, les serviettes microfibres… Sans oublier le kit de réparation de la tente et la ficelle qui peut servir de lacets, et le baume du tigre, remède miracle à à peu près tout !
Pour le shampooing, j’ai des galets de shampooing solide Lush, pas plus lourds que le savon mais vraiment adaptés aux cheveux et qui ne les assèche pas. Très pratique, ainsi que leurs pastilles de dentifrice à croquer !
Nous avions quasiment toute notre nourriture ainsi que la tente à porter, 32 kilos à deux sans compter nos vêtements et chaussures que nous avions sur nous, in the pocket 🙂

le 08/09/2016 à 10h10 |

Virginie

c’est vraiment des vacances déconnexion totale

le 08/09/2016 à 08h53 | Répondre

Tamia (voir son site)

Très intéressant de voir votre équipement ! Ici, on part souvent en itinérant, donc encore plus léger ! On ne peut pas prendre un sac en plus ? C’est 1 sac à dos par personne et c’est tout ! Pour les vêtements, on prévoit un peu plus que 100drine, parce que nous n’avons pas toujours la possibilité de faire une lessive le soir. Mais effectivement ce mode de vacances/weekend oblige à restreindre ce qu’on emmène et permet une véritable déconnexion !

le 08/09/2016 à 09h42 | Répondre

Nya (voir son site)

Perso j’élimine le pyjama et je dors dans la tenue « confort » du soir (legging et débardeur). Moi aussi je porte mes chaussettes plusieurs jours de suite, voire mes tee-shirts. L’avantage des matières techniques, c’est aussi qu’elles sèchent hyper vite quand on les lave.

Une alternative à la tente : le hamac de rando, avec moustiquaire intégrée, qui fait un petit cocon. Il ne se prête pas à toutes les destinations (froides notamment… ou qui n’ont pas d’arbres comme l’Islande 😉 ) mais cette solution me fait de l’œil. Gain de place et de poids garanti puisqu’il remplace à la fois la tente et le tapis de sol.

Pour un trek en totale autonomie, le plus dur est de prévoir les quantités à manger. L’eau, ça peut se trouver en chemin (avec purification ou filtration) mais pas la popote.

le 08/09/2016 à 13h12 | Répondre

Mlle Moizelle

Comment Nya? tu ne chasses pas le lapin pour le faire cuir sur le feu de bois allumé avec silex et amorce? ^^

le 10/09/2016 à 12h50 | Répondre

Nya (voir son site)

Je rectifie : la popote, ça ne se trouve pas en chemin, sauf si on a un arc pour chasser le lapin (ou l’ours) et des silex pour le faire cuire 😉
Malheureusement ma religion ne m’autorise qu’à glaner des myrtilles et mûres en chemin, pas de quoi nourrir une gourmande comme moi !

le 11/09/2016 à 14h28 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Madame Pinpon, ca ne te dirais pas de faire un article sur le GR20? la préparation, la difficulté … ça fait un moment qu’on parle de le faire avec mon mari et du coup ca m’intéresserait beaucoup d’avoir ton retour !

le 09/09/2016 à 08h31 | Répondre

Madame Pinpon

Je suis ravie de la proposition Globetrotteuse !
Je peux faire ça sans souci, faudra juste que je trouve où et à qui poster tout ça. 🙂

le 09/09/2016 à 09h30 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?