Menu
A la une / sélection culture

Quelques livres à découvrir

Aujourd’hui, je te propose une petite sélection de livres à découvrir. Ces livres, je les ai aimés, ils m’ont surprise, touchée, émue, fait rire. Ils ne sont pas forcément récents, je les ai lus il y a plus ou moins longtemps, parfois relu, parfois non. Ces livres font partie de ceux qui sont en bonne place sur mes étagères, ceux que je prête avec difficultés, de peur de ne pas les voir revenir … Je ne sais pas si ce sont mes livres préférés, mais en tout cas, ce sont des livres qui m’ont marquée.

Crédit photo (creative commons) : Pixabay

Les Derniers Jours de nos pères de Joël Dicker

Bon, si, celui-là, très clairement, c’est MON livre préféré. Un véritable coup de cœur, qui m’a émue jusqu’aux larmes. Un des seuls.

Les Derniers Jours de nos pères de Joël Dicker

C’est l’histoire de jeunes adultes qui s’engagent dans le Special Operations Executive (SOE), une branche des services secrets anglais créée par Winston Churchill en 1940 pendant la Seconde Guerre Mondiale. L’idée est d’envoyer ces agents conduire des missions de sabotage et de renseignements à l’intérieur des lignes ennemies. Et tous les membres du SOE sont issus des populations locales. Ce livre met en évidence les liens entre la Résistance et l’Angleterre, au travers du parcours des membres du SOE, auxquels on s’attache, vraiment.

J’ai beaucoup aimé l’histoire que relate ce livre, moi qui suis très intéressée par cette période particulière de notre Histoire. Les personnages sont courageux, émouvants. C’est un livre que j’ai eu énormément de mal à poser, mis à part au moment où j’ai pleuré. J’ai eu ensuite de la peine pour le finir, tellement j’étais émue. Je pense que l’écriture y est aussi pour beaucoup et j’ai apprécié la plume de l’auteur. Pour moi, ce livre reste gravé dans ma mémoire, et même si je ne sais pas si je le relirai un jour, je pense que je ne l’oublierai jamais.

Bernadette a disparu de Maria Semple

Dans un tout autre registre, ce livre m’a beaucoup plu par sa forme originale.

Bernadette, la mère de Bee a disparu. Pour la retrouver, Bee va réunir emails, témoignages, lettres, et découvrir ainsi ce que lui cachait sa mère. On rencontre une Bernadette quelque peu névrosée, angoissée, associable et en même temps tellement fragile …

Bernadette a disparu de Maria Semple

Ce livre est vraiment bien écrit, drôle et déjanté. On ne s’ennuie pas un seul instant pendant la lecture, pas de temps mort, pas de longueur, il se lit d’une traite. Et c’est ce qui m’a plu. Un genre qui me change de ce que je lis d’habitude, mais que j’ai beaucoup aimé ! Alors si tu cherches un livre pour te détendre, et pour sourire un peu, fonce ! D’ailleurs, il a récemment été adapté au ciné. Je ne sais pas ce que le film vaut, je ne sais pas si je le regarderai par peur d’être déçue !

Tenir jusqu’à l’aube de Carole Fives

Ce livre retrace l’histoire d’une jeune maman qui s’occupe seule de son fils de 2 ans, avec qui elle a une relation fusionnelle. Elle n’a personne pour l’aider : le papa est parti, elle n’a pas de famille aux alentours, pas de place en crèche et pas les moyens de payer une nourrice. Compliqué de trouver un travail dans cette situation, et compliqué de trouver un peu de temps pour soi. Alors, pour respirer un peu, elle s’accorde le droit de sortir de son appartement la nuit, laissant son fils dormir seul chez elle. D’abord quelques minutes, puis de plus en plus longtemps, de plus en plus loin …

Tenir jusqu’à l’aube de Carole Fives

Ce roman m’a beaucoup travaillé, probablement car je l’ai lu pendant une période un peu particulière, quelques mois après mon accouchement, alors que le quotidien n’était pas encore des plus simples avec notre bébé. Je me suis identifiée à cette jeune maman (même si je ne suis pas une maman solo, que j’ai de la famille autour, une nounou et un travail, rien en commun donc …). L’écriture est rythmée et percutante, le récit est sans fioriture. Je me suis complètement immergée dans l’histoire. C’est une lecture qui m’est restée dans la tête pendant quelques temps, qui m’a fait réfléchir sur ce sentiment d’être prisonnière de cette nouvelle vie, dépendante de cet enfant tout en l’aimant plus que tout.

L’Évangile selon Pilate d’Eric-Emmanuel Schmitt

Ce livre n’est pas récent (il est paru en 2000), et ça fait déjà un moment que je l’ai lu (mais quand même pas en l’an 2000 …). Eric-Emmanuel Schmitt fait partie de ces auteurs dont les livres se multiplient sur les étagères de ma bibliothèque. Et ce livre est un de ceux qui m’a le plus marquée chez cet auteur.

L’Evangile selon Pilate d’Eric-Emmanuel Schmitt

Ce roman se découpe en deux parties. Dans la première, on rencontre un homme, Jésus, à la veille de sa mort. On revit son histoire, alors que lui-même doute d’être vraiment le fils de Dieu. La seconde partie est relatée par le préfet romain Pilate, trois jours après la mort de Jésus. Son corps a disparu, et Pilate cherche à comprendre ce qui s’est passé. Ses compagnons ont-ils volé le corps de Jésus ? S’est-il passé autre chose ? On chemine avec Pilate à travers ses doutes, sa tristesse de ne pas avoir connu Jésus, et un début de foi.

Ce livre interpelle sur la foi. J’imagine qu’il peut plaire aux croyants comme aux non-croyants. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé cette version de la vie de Jésus, les choix qu’il a fait, en faisant confiance à Dieu. Le cheminement de Pilate est également très éclairant, on découvre ses doutes, qui peuvent être le reflet des nôtres. On l’observe passer du scepticisme à un début de croyance. Bref, comme beaucoup de livres d’Eric-Emmanuel Schmitt, celui-ci est une très belle et profonde lecture, et très bien écrit.

Et toi, quels livres t’ont marquée ? Quels sont ceux que tu recommanderais ?

A propos de l’auteur

Bientôt trentenaire (mais plus jeune dans ma tête !) je suis mariée et maman d'un petit garçon. J'aimerais te parler de mon métier (dans les mathématiques), de mes passions (lecture, pâtisserie, tricot), et te raconter quelques bouts de ma vie !

2 Commentaires

  • Colombine
    27 janvier 2020 at 10 h 30 min

    Le premier roman que tu évoques me tente vraiment !! Je vais l’emprunter à la médiathèque.

    J’ai lu beaucoup de romans d’Eric-Emmanuel Schmitt, dont celui-ci. Mais j’avoue ne pas m’en souvenir du tout ! Celui qui m’a plu de cet auteur c’est La Part de l’autre, où il imagine ce qu’aurait été le XXème siècle si Hitler avait été accepté aux Beaux-Arts.

    Reply
    • Welna
      28 janvier 2020 at 9 h 37 min

      J’espère que le livre te plaira autant qu’à moi ! Tu me diras !

      Effectivement, La Part de l’Autre est un livre vraiment super, que j’ai énormément apprécié. J’ai beaucoup hésité pour cette chronique, mais je me le garde pour une prochaine chronique *teasing* 😀

      Reply

Laisser un commentaire