Menu
conseils et astuces

Repassage : centrale vapeur ou fer classique ?

Le repassage est pour certains une véritable corvée. Pour d’autres, c’est une tâche comme une autre, mais qui nécessite tout de même l’usage d’un équipement bien adapté. Mais que choisir ? Fer classique ou centrale à vapeur ?

La centrale vapeur

Que tu optes pour un fer à repasser classique ou pour une centrale vapeur, l’objectif est d’obtenir un vêtement ou un drap parfaitement défroissé. La différence réside surtout dans la fréquence à laquelle tu utilises le fer ou la centrale vapeur. Quoi qu’il en soit, repasser ne doit pas être une corvée fastidieuse. Et la centrale vapeur est une aide précieuse dans l’activité de repassage, qu’elle soit régulière ou occasionnelle. Il est toutefois important d’être vigilant et de prendre en compte plusieurs critères avant de faire l’acquisition de ce matériel de repassage.

Un débit puissant

La première concerne le débit de vapeur. En effet, comme son nom l’indique, une centrale vapeur produit de la vapeur d’eau. Celle-ci a plusieurs fonctions. Elle assouplit le tissu, facilite ensuite le repassage et, lorsqu’elle est puissante, elle élimine même les microbes qui peuvent s’incruster. Le débit doit donc être assez puissant (avec une moyenne de 150 g/minute environ) pour une efficacité maximale.

Une pression élevée

Si tu as beaucoup de linge à repasser et que tu dois le faire rapidement, la centrale vapeur est devenue incontournable : grâce à une pression élevée d’environ 6 bars, tu n’auras pas à fournir de gros efforts pour effacer les plis, ce qui te fera gagner du temps et de l’énergie. La taille du réservoir de la centrale vapeur joue également un rôle important dans son autonomie.

Si les séances de repassage constituent pour toi une activité réellement chronophage, opte alors pour une centrale ayant un grand réservoir, donc une autonomie d’utilisation accrue. Plus besoin d’éteindre l’appareil et d’attendre qu’il refroidisse pour y rajouter de l’eau.

Un réglage automatique du thermostat

Quand tu repasses, le choix du réglage du thermostat peut parfois être un véritable casse-tête. Un problème qui ne se pose pas avec une centrale vapeur. En effet, la plupart des modèles récents disposent d’un système de réglage automatique, adaptant le thermostat au tissu. Inutile donc que tu passes par la fastidieuse étape du tri avant le repassage. Tu peux repasser un caraco en soie directement après ton jean sans risquer de le brûler.

Un système anticalcaire

Lorsque notre centrale vapeur s’entartre, c’est la catastrophe. Le calcaire peut boucher les trous au niveau de la semelle, ce qui réduira la puissance de l’appareil. Par ailleurs, la présence du calcaire dans les conduits peut tacher ton linge et la tâche sera bien difficile à faire partir. C’est pourquoi il existe désormais des centrales dotées d’un système anticalcaire. Ce dispositif peut se présenter sous la forme d’un collecteur de calcaire, d’une cartouche qui récupère le calcaire. Certains modèles proposent aussi un programme spécifique qui nettoie automatiquement votre centrale.

Le fer à repasser classique

Comme la centrale vapeur, le fer à repasser traditionnel a aussi beaucoup évolué.

Un fer à repasser ergonomique

Aujourd’hui, ce type de fer à repasser a pratiquement les mêmes spécificités qu’une centrale. Il est ergonomique et plus léger, ce qui le rend plus facile à manier. Il convient parfaitement aux foyers n’ayant que peu de linge à repasser et qui ne disposent pas d’un grand espace pour ranger une centrale vapeur, parfois un peu encombrante.

Un fer à repasser léger

Le poids a aussi toute son importance, surtout pour les personnes qui ne doivent pas trop se fatiguer. Un fer pesant entre 1,3 g et 1,5g convient bien pour un usage fréquent, et il garantit un certain confort sur la durée.

Une pression et une puissance élevées

Comme pour la centrale vapeur, vérifie que la pression est assez élevée pour qu’il soit plus facile de défroisser le linge dans les meilleures conditions. La puissance de ton fer à repasser est également à prendre en considération. Elle se situera aux environs de 2400 watts pour une utilisation satisfaisante. Un fer puissant chauffe l’eau de son réservoir et sa semelle plus vite. Il sera donc moins énergivore.

Une semelle bien lisse

La semelle d’un fer doit pouvoir bien glisser sur le linge à repasser, et il faudra qu’il y ait assez de trous pour une diffusion plus homogène de la chaleur. Il existe différents matériaux dont la plupart sont antiadhésifs et ne se raient pas facilement.

Un fer à repasser pour voyager

Afin de s’adapter à un mode de vie où les voyages sont monnaie courante, il existe aujourd’hui des fers à repasser à vapeur sans fil ou pliants pour se glisser plus facilement dans tes bagages.

Un beau design

Pour ce qui est du design, les fabricants font preuve d’une grande créativité en la matière, et beaucoup adoptent aujourd’hui un look moderne et tendance. Si tu repasses souvent des tissus sensibles et fragiles (soie, mousseline légère, voile de coton…), choisis un fer disposant d’un système qui empêche les gouttelettes de tomber par inadvertance.

Alors, centrale vapeur ou fer à repasser ?

Le choix entre une centrale vapeur ou un fer à repasser dépend en grande partie de l’usage que tu en fais. Si tu as une famille nombreuse et que tu dois repasser une quantité importante de linge, la centrale vapeur est la solution qu’il te faut. Par contre, si tu n’as que quelques vêtements à repasser après ta séance de lessive, le fer à repasser classique peut tout à fait suffire. L’un comme l’autre bénéficie aujourd’hui des meilleures technologies pour une expérience de repassage réussie.

La plupart de ces équipements sont en outre moins énergivores, car ils réduisent la consommation d’électricité en s’arrêtant automatiquement lorsqu’ils ne sont pas utilisés pendant une durée déterminée, ou lorsqu’ils sont positionnés d’une certaine manière (sur le socle par exemple). Les utilisateurs n’auront donc pas à se demander s’ils ont éteint ou non leur fer ou leur centrale, une situation quelque peu stressante.

L’entretien d’une centrale vapeur ou d’un fer à repasser

L’entretien est nécessaire à plus d’un égard. Le faire de manière régulière te permettra de prolonger la durée de vie de ton appareil.

Le détartrage

Bien que la plupart des centrales vapeur et des fers à repasser soient aujourd’hui dotés d’un système anticalcaire, je te recommande de ne pas utiliser l’eau du robinet et de préférer l’eau déminéralisée pour ne pas endommager ton appareil. Pour que le calcaire ne s’accumule pas dans celui-ci, particulièrement au niveau de son réservoir, prends le temps de le rincer après quelques utilisations.

Le détartrage (à réaliser tous les trois à six mois) s’effectue en remplissant le réservoir d’eau d’un verre de vinaigre blanc. Il te suffit de faire fonctionner ton appareil puis de laisser la vapeur s’évacuer plusieurs fois. Ensuite, vide le réservoir et répète la même opération, mais cette fois-ci avec de l’eau déminéralisée pour supprimer toute trace de vinaigre blanc. Avant de l’utiliser sur ton linge, prends un vieux chiffon pour faire un premier test. Tu pourras ainsi t’assurer que le repassage se fera sans calcaire et sans odeur de vinaigre persistante.

Le nettoyage de la semelle

Il est nécessaire de nettoyer la semelle du fer après plusieurs utilisations, car elle finit par s’encrasser, au risque de tacher le linge. Pour éviter ce problème, nettoie-la alors dès qu’elle est tiède (et débranchée !). Utilise un chiffon doux pour ne pas rayer ta semelle. Pour le nettoyant, tu as le choix entre un détachant spécialement conçu pour les fers à repasser et centrales vapeur, du savon de Marseille ou du vinaigre blanc.

Évite surtout d’utiliser des produits abrasifs ou corrosifs pour nettoyer ton fer à repasser ou ta centrale vapeur, au risque d’endommager définitivement la semelle. Idem si tu dois faire un détartrage. Pour nettoyer la semelle, surtout si elle est encrassée, évite aussi les tampons de laine d’acier.