Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

10 indices qui prouvent que tu as envie d’être maman


Publié le 25 avril 2018 par Kitsuné

Il y a quelques mois, je publiais un article sur le thème « je ne suis pas sûre de vouloir un enfant ». Hé bien, tu vois, maintenant, je suis sûre que oui. Je ne saurais pas te dire à quel moment j’ai basculé en faveur du « oui ». Il n’y a pas vraiment eu de déclic ni de décision à proprement parler. C’est plutôt un faisceau d’indices concordants qui m’ont conduit à dire que OUI, fallait que j’arrête de me voiler la face : c’était clair pour moi, je voulais devenir maman.

Alors, si toi aussi tu as du mal à décrypter ce qui se passe dans ton subconscient / cerveau-plein-de-nœuds, voici une liste de 10 indices qui peuvent te mettre la puce à l’oreille. Si tu te reconnais dans plus de 5 de ces phrases, alors, et peut-être sans t’en rendre compte, tu as probablement basculé du côté des « wanna-be-maman » 🙂

Crédit photo (creative commons) : StockSnap

1. Quand on t’annonces une grossesse, tu es super heureuse. Mais tu as aussi super envie de pleurer.

Variante : Quand on te demande si tu as des enfants, tu réponds « non » avec une boule dans la gorge.

Jusque là, tu n’y avais jamais fait attention. Dire que tu n’avais pas d’enfant, c’était comme dire que comme voiture, tu as une C3. Apprendre une naissance, c’était cool, et voilà. Mais maintenant, dans les yeux de celui qui te parle, tu as l’impression de voir une question sous-entendue : « et toi, quand est-ce que tu t’y mets ? ». Voire de la pitié : « oh, la pauvre, elle n’a toujours pas d’enfant ». Ça t’énerve. Ça te met mal à l’aise. Ça te donne le cafard, parce que tu as l’impression d’avoir raté quelque chose. Alors qu’en fait, non, la personne en face de toi n’a aucune intention cachée de disserter avec toi sur ce sujet, mais tu ne peux pas t’empêcher de cogiter.

2. Tu connais la date précise de tes dernières règles. Et tu sais aussi exactement à quel jour de ton cycle tu en es.

Variante : Tu calcules sans cesse à quelle date tu pourrais accoucher si tu tombais enceinte maintenant.

Avant, tu notais vite fait la date de tes règles sur ton téléphone, pour savoir quand recommencer ta plaquette / prévoir les tampons dans le sac à mains. Et basta. Mais maintenant, va savoir pourquoi, tu as un minuteur dans la tête et tu as une petite technique de calcul mental pour éviter de compter sur tes doigts. Ça sert à rien, hein, vu que vous n’avez encore rien décidé avec Chéri. Mais bon, à tout hasard, tu sais que tomber enceinte en mars, c’est pas le top, ça fait un bébé de Noël. En septembre par contre, c’est bien, ça fait un bébé de juin, pas besoin d’acheter des petits manteaux qui coûtent une blinde. Ben quoi ? Tu as bien le droit de calculer les mois dans ta tête, non ?

3. Tu ne lis plus tellement Mademoiselle Dentelle. Mais tu es accro à Dans Ma Tribu.

Variante : Quand tu rencontres une femme enceinte, tu prends de ses nouvelles et tu fais la conversation comme une pro.

Tu sais que c’est pas cool de faire des remarques du type « tu es enceinte, tu ne devrais pas boire de café ». Tu sais que les jeunes mamans peuvent faire une vraie dépression post-partum. Tu sais ce qu’est une écharpe de portage et un lit de co-dodo. Et tu as cessé de mater les photos de mariage d’inconnues, pour lire les récits d’accouchement d’autres inconnues (par contre, tu évites toujours de le dire à Chéri, qui  risquerait de penser que tu as une idée derrière la tête).

4. Tu sais exactement quels seront les prénoms de tes deux premiers enfants.

Variante : Tu as un tableau Pinterest de déco de chambre d’enfant.

Nan mais, c’est juste comme ça hein. De toute façon, vous n’êtes pas DU TOUT sûrs d’avoir des enfants un jour. Mais ça ne coûte rien de s’imaginer un peu comment ce serait, au cas où … Le rose intégral pour une chambre de fille, c’est trop genré, non, tu ne veux pas de ça. Donc tu as subtilement manœuvré pour que la chambre d’amis soit repeinte en jaune et gris (c’est neutre, c’est IN). Et tu espères très sincèrement que Chéri valide ton choix de Céleste et Hugo comme prénom de vos futurs-hypothétiques-enfants.

5. Quand tu passes devant une boutique d’habits pour enfants, tu t’arrêtes et tu regardes les prix.

Variante : tu sais, en gros, quel matériel de puériculture est indispensable dans les premiers mois d’un nourrisson (ben oui, à force de lire DMT).

Tu sais que, vu ton budget actuel, tu as un peu de marge. C’est bien de se garder une marge, même si y’a pas de quoi stresser, car vos parents voudraient vous aider, c’est sûr, donc ils pourraient acheter la poussette, par exemple. Et on dit que ça ne sert à rien d’acheter des habits dans les premiers mois, car tout le monde en offre, donc c’est toujours ça de moins. Bon, de toute façon, c’est juste une idée comme ça, bien sûr, vu que tu n’as pas du tout décidé encore si tu voulais des enfants.

6. Tu as déjà regardé sur Internet quelle était la maternité la mieux notée dans ta région.

Variante : tu as déjà cherché comment inscrire un enfant à la crèche.

On est d’accord, tu n’es pas vraiment certaine d’accoucher un jour. C’est juste AU CAS OU tu serais enceinte, c’est-à-dire AU CAS OU tu aurais décidé d’avoir des enfants (et c’est pas demain la veille que tu vas décider ça, haha). C’est quand même bien de savoir que la maternité la plus proche de chez toi a un taux record d’épisiotomie (bouuuuh !) alors que celle qui est un peu plus loin a été labellisée « amie des bébés ».

7. Tu sais déjà comment tu annonceras à ton chéri que tu es enceinte.

Variante : tu t’es déjà imaginé annoncer à ton boss que tu es enceinte.

Pour Chéri, tu attendras juste le retour du travail. A moins que tu ne réussisses à attendre le week-end ? Non, c’est utopique. Tu achèteras un nounours en rentrant du boulot et tu lui feras la surprise le soir ! Ouais, super idée 🙂 et pour Duboss, bon, c’est un peu moins fun, tu feras ça en début d’après-midi après un steak-frites, ça passe toujours mieux. Enfin, tu ne sais pas pourquoi tu te stresses avec ça, tu n’es pas du tout sûre de vouloir un bébé de toute façon.

8. Tu te dis « faut que je profite » chaque fois que tu bois une bière.

Variante : tu insistes pour changer la caisse du chat chaque semaine, parce que c’est quand même plus pratique d’être immunisée contre la toxoplasmose.

Devoir rincer soi-même toutes ses crudités à l’eau vinaigrée, c’est pénible quand même, alors si tu peux t’éviter ça … Par contre, neuf mois sans alcool, ça ne te fait pas peur, tu bois très peu de toute façon. Cela dit, la bière du vendredi soir, elle fait tellement de bien … Haaaaaaa … faut que tu la savoures, parce qu’un jour, ce sera la dernière avant longtemps ! Enfin, tu dis ça, mais c’est de la science-fiction, parce que bon, c’est pas dit que tu veuilles faire un enfant un jour.

9. Tu essaies d’imaginer comment ce serait, de ne plus faire la grasse mat’ le dimanche.

Variante : tu as lu toutes les offres « spécial familles » du catalogue Club Med.

Toi, ça ne te poserait sans doute pas de problème. Tu n’aimes pas trop la grasse mat’. Mais Chéri, c’est une autre histoire. il aura du mal à se lever la nuit. Et en vacances, ce serait comment ? Va falloir revoir sérieusement votre façon de voyager. Fini les départs à l’arrache, le sac à dos et les chaussures de marche. Le club Med, c’est un peu cher, mais ça vous permettrait de bien vous reposer. Enfin, c’est une pure hypothèse, n’est-ce pas, rien ne dit que vous aurez vraiment envie de devenir parents un jour.

10. Ben, finalement, tu as arrêté de prendre la pilule.

Variante : tu as acheté des tests d’ovulation pas chers sur Internet.

Nan mais ça veut rien dire, c’est juste parce que tu as envie de te reconnecter avec ton corps. Après 15 ans de pilule, tu veux ressentir ton cycle, renouer avec ta vraie nature. Redécouvrir au passage que les règles, ça fait mal (purée …), que le syndrome pré-menstruel, ce n’est pas une invention (fait chier bordel !), et que oui, même à 30 ans, on peut avoir de l’acné (mais quelle plaie). En fait, tu redécouvres qu’avoir des cycles naturels, c’est un peu une punition, mais va savoir pourquoi, au fond de toi, tu aimes ça. #masochiste

Bon, et du coup … faut peut-être que tu dises à Chéri de racheter des préservatifs.

Ou pas.

Mmmh.

Chéri, t’aimes bien, Céleste, comme prénom ?

 

Et toi, comment as-tu su que tu voulais vraiment devenir maman ? Un déclic, un détail qui ne trompe pas ? Raconte !

Commentaires

27   Commentaires Laisser un commentaire ?

Caroline (voir son site)

Haha pour moi c’était les points 4,6 et 10 lorsque je jurais encore ne pas vouloir d’enfantes… J’a Bien rigolé merci!

le 25/04/2018 à 08h18 | Répondre

Miss Chat

Hahaha merci pour cette tranche de rire ! Je pouvais cocher le 1, 3 et 4 mais c’est tout ! Ca va encore 🙂 Je ne me suis jamais autant projetée, peut-être parce que je ne voulais pas me pencher sur certaines questions avant d’être réellement enceinte…
Allez Kitsuné, rejoins-nous du côté obscur de DMT 😉

le 25/04/2018 à 09h14 | Répondre

Kitsuné

Oui, oui, j’y travaille 😊

le 25/04/2018 à 22h47 | Répondre

Choupichette (voir son site)

Super article haha !
Alors pour ma part j’aurais pu cocher 2,3,5,7 (mais si la 7 ne s’est pas DU TOUT passée comme dans ma tête finalement)
Et pour la 8 ça concernait plutôt le japonais. Mais finalement enceinte c’est la charcuterie qui me manque le plus !
J’espère te lire bientôt sur DMT 😉

le 25/04/2018 à 09h33 | Répondre

Kitsuné

Je l’espère aussi #optimiste 😊

le 25/04/2018 à 22h48 | Répondre

Melinda

3, 4 et 6 !
Avec une mention spéciale pour les prénoms, ça faisait des années que j’y pensais, bien avant de ressentir l’envie viscérale d’un enfant 🙂
Hé bien Kitsuné… Y a plus qu’à n’est ce pas ?

le 25/04/2018 à 09h43 | Répondre

Kitsuné

Ya plus qu’à…. obtenir un + ! Je prends tous vos grigris et formules magiques 😊

le 25/04/2018 à 22h50 | Répondre

Madame Pinpon

Ohlala, je coche tout…
La 1 : surtout depuis que les copines qui ont arrêté la pilule après moi (valable pour le point 10, en septembre 2017) sont tombées enceintes depuis
La 2 : Mon appli sait tout (mais absolument tout !) de moi ^^
La 3 : Je plaide coupable, d’ailleurs je milite pour la fréquence de 2 articles/jour !
La 4 : Ils sont choisis et validés par chéri depuis 4 ans… Et depuis, Kate et William semblent vouloir nous copier (humour)
La 5 : Oui ! C’est marrant, il y a quelques temps c’était devant les bijouteries !
La 6 : La même que la copine qui accouchera en octobre je présume ?
La 7 : je change toutes les deux semaines !!
La 8 : La même version Gewurtzraminer ou Montbazillac…
La 9 : Avec le chat je suis déjà un peu habituée 😉 et j’en profite pour changer la litière ^^
Merci pour cet article qui m’a fait sourire, mais j’avoue avoir triché, il aurait été une révélation l’été dernier pour ma part, et maintenant c’est l’attente ! (fingers crossed)

le 25/04/2018 à 10h03 | Répondre

Kitsuné

Je croise les doigts avec toi alors 😊

le 25/04/2018 à 22h51 | Répondre

La comtesse bleue (voir son site)

J’ai bien rigolé en te lisant 🙂
On t’attend de l’autre côté (sur DMT)… Va vers la lumière blanche 😉

le 25/04/2018 à 10h13 | Répondre

Kitsuné

La lumière blanche ! OK c’est noté 😀

le 25/04/2018 à 22h52 | Répondre

Mélimélanie

J’adore ça m’a bien fait rire!! Ouiiiiiii rejoins nous du côté obscur qu’est DMT mouahahahahaha (voix diabolique) 😀

le 25/04/2018 à 10h15 | Répondre

Kitsuné

*hh* *hh* (bruit d’essoufflement) oui oui attendez moi, j’arrive ! Bientôt j’espère 😆

le 25/04/2018 à 22h53 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Ah ah c’est tellement vrai tout ça et je m’y retrouve tellement 🙂
Et maintenant qu’on a lancé les essais BB2, j’ai l’impression d’y replonger un peu pour certains points 😉
Vite, on veut une bonne nouvelle ^^

le 25/04/2018 à 11h06 | Répondre

Kitsuné

Bah je veux aussi 😊

le 25/04/2018 à 22h54 | Répondre

Caro - WonderMumBreizh (voir son site)

je les avais quasiment tout sauf pour le blog où je m’y suis mise il y a peu.

Ouf c’est bon j’ai envie d’être maman… A 5 mois de grossesse ce serait dommage de se rendre compte de l’inverse.

le 25/04/2018 à 12h31 | Répondre

Toulou

7/10, mon dieu je suis prête ?! Depuis le temps qu’on en parle on va peut être se lancer :p beaucoup de points m’ont bien fait rire en tous cas. Merci Kitsuné pour la prise de conscience !!

le 25/04/2018 à 14h21 | Répondre

Raphaelle

A contrario des autres, je n’ai pas plus envie « d’être maman » que ça.. mais j’ai bien envie « d’avoir un bébé » haha 🙂 A la base je n’ai pas d’instinct maternel et je supporte (hum) trèèès difficilement les enfants « des autres » (si c’est pas bruyant/sale/inintelligible ces petites choses là tout de même) et ma vie est très occupée par des choses « non-enfant-compatible » telles que des voyages au tour du monde en sac à dos et des sorties culturelles et autres week-end ailleurs sur un coup de tête… Pour moi le déclic aura plutôt été un mix du temps qui passe (horloge biologique tout ça) mixé à une envie de découvrir ce miracle qu’est vie : full human experience! Une envie de vivre cette aventure intense quoi, aussi inconnue et loin de ma zone de confort qu’elle soit (mais j’avoue tout de même avoir longtemps traîné sur DMT par curiosité!)

le 25/04/2018 à 14h48 | Répondre

Sarah

C’est marrant cet article, hier je pensais justement que je pourrais en écrire un pour expliquer comment je suis devenue certaine de ne pas en vouloir … alors que pourtant je pourrais cocher certains points que tu mentionnes 😉 le 2 parce que lié au 10… je ne prends plus la pilule mais je ne veux pas tomber enceinte donc je dois savoir exactement où j’en suis de mon cycle et puis ça m’est arrivée aussi de me projeter et de chercher des noms d’enfants. Je trouve ça normal quand on côtoie d’autres mamans de s’imaginer ce que ça ferait si on était à leur place. Mais du coup moi ça m’a bien calmée et je n’éprouve aucune jalousie ni tristesse à l’annonce de grossesse. Je me suis surprise à être déçue pour certaines personnes… bref du moment que chacun fait ses choix en son âme et conscience 🙂 je te souhaite de nous annoncer une bonne nouvelle rapidement alors !

le 25/04/2018 à 18h12 | Répondre

audrey

Pour ma part, je suis dans la très inconfortable position entre j’ai envie de decouvrir la maternité et d’avoir un enfant (mais un seul), mais paralysée par mes peurs de devoir faire une croix sur ma vie et tout ce qui l’anime enfin, oui enfin car pendant très longtemps pour plein de raisons diverses je n’ai pas pu vraiment m’amuser et profiter de la vie tout simplement. Alors forcement je n’ai pas envie de mettre une croix sur tout cela. J’ai l’impression qu’on véhicule trop une image de la maternité où la mère doit tout centrer sur son enfant au détriment de tout le reste : si cela convient à la personne, aucun soucis mais moi je ne conçoit pas la maternité comme cela. Evidemment avoir un enfant chamboule beaucoup de choses, mais avec (beaucoup) d’organisation je pense que presque tout est possible.
En tout cas je souffre beaucoup de cette situation d’inconfort, je n’ai que 32 ans dirons certaines mais pour autant je n’ai pas envie d’être trop âgée pour un 1er enfant. Je me sens incomprise dans mes sentiments car souvent on me dit « non mais on en veut ou on en veut pas, mais on est pas ente les deux ». Et bien si pourtant.

le 26/04/2018 à 08h53 | Répondre

Virg

LOL c’est trop ça ! À la fin, je devais vraiment être atteinte parce que j’aurai répondu 10/10 ! 🙂 🙂 🙂
En espérant bientôt une bonne nouvelle et te lire sur DMT 😉
Depuis l’article en question, mon « boulet d’amour » a eu 1 an et c’est toujours un shoot d’amour à chaque sourire et chaque rire 😉

le 26/04/2018 à 09h12 | Répondre

Virg

D’ailleurs, mon mari a encore les mêmes inquiétudes sur le « partir à l’arrache avec un bébé » mais finalement je trouve que, avec un grand sac où tu peux embarquer plein de choses, bébé est quand même hyper coopératif. J’en ai parlé autour de moi, il semble que c’est plus les jeunes enfants qui nous amènent dans les centres de vacances adaptés.

le 26/04/2018 à 09h15 | Répondre

Vanouille

Allez 8/10 pour moi !! Bon, ton article sur le fait de savoir ou pas si tu voulais des enfants avait déjà résonné en moi, mais j’étais déjà passée a la vitesse supérieure ^^.
Par encore de passage de la théorie à la pratique pour nous, mais l’idée fait son pti chemin 🙂

le 26/04/2018 à 10h45 | Répondre

Nya (voir son site)

Surprise… je n’en coche… AUCUN. J’ai la certitude de ne pas vouloir être parent et ton test semble le confirmer 😉

le 26/04/2018 à 21h14 | Répondre

Delphine

Je serais curieuse de lire tes arguments Sarah car je pense que nous en avons en commun. 😉

le 26/04/2018 à 23h41 | Répondre

Sarah

Ce commentaire m’est adressé ? Jvais ptete reflechir à l’écrire cet article … Mais je risque un jet de pierre lol

le 27/04/2018 à 11h23 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?