Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

témoignage

Se couper les cheveux (très) court : ça change quoi ?

Il y a bientôt 2 ans, j’ai décidé de me couper les cheveux courts. Mais genre, court-court. Après presque toute une vie de cheveux longs (voire longs-longs), et quelques mois avec un petit carré qui m’arrivait juste en-dessous des oreilles et qui m’agaçait, juste avant mes 30 ans, je me suis lancée.

Alternative au chat : adopte un furet !

Tu as envie d’adopter une boule de poils qui te tiendra compagnie ? Tu as envie de mettre un peu de vie dans ta maison ? Tu n’as pas de jardin ou espace extérieur dans lequel un chien/chat pourrait s’ébattre ? Ou tout bêtement tu veux changer des traditionnels chiens/chats/rongeurs ? Adopte un furet !

L’hystérie de Noël, ma mère et moi

Cette année, pour Noël, je vais aller avec mon mari chez ma mère. Enfin techniquement, c’est « chez mes parents », mais vu que mon père a constamment l’air d’être arrivé depuis moins de trois jours à la maison, rapport au fait qu’il me demande (à moi, pas à mère sinon il se fait engueuler) où sont rangés les moules à gâteaux, on est d’accord que c’est plutôt « chez ma mère ».

repas-famille-noel

Les fêtes de fin d’année en famille ? Très peu pour moi

Nous sommes aujourd’hui le 25 décembre 2018, il est 14:31, et alors que tu es probablement en train de passer à table chez tonton Jacques, moi je regarde tranquillement un film sous ma couette. Et à cet instant, je me fais la réflexion que je suis quand même vachement bien chez moi!

Les préparatifs : la meilleure partie de Noël ?

Bon ça ne doit plus être un secret : J’aime Noël ! J’adore la période avant Noël, toute cette excitation, ces préparatifs, les marchés de Noël, la musique.. Laisse-moi t’embarquer dans mes activités pré-Noël !

Mon paradoxe des fêtes de fin d’année

Les fêtes de fin d’année me rendent guillerette, j’attends avec une impatience folle leur arrivée dès le début des mois en -bre.

Et pourtant, chaque fois c’est la même chose. Quand la terrible excitation retombe et la réalité prend le dessus, cela me fiche un sacré coup au moral…

Vivre avec un syndrome rotulien

Cela fait quelques années que j’ai été diagnostiquée avec un syndrome rotulien. Une pathologie qui m’handicape réellement sans qu’il y ait une réponse concrète pour alléger mes souffrances.

Les douleurs ont commencé vers mes treize ans, alors que les médecins mettaient cela sur le compte de la croissance. Les années passent et les spécialistes se succèdent : je souffre d’un syndrome rotulien.

Devenir paysans : première visite officielle

Bon, jusqu’ici Chéri et moi avions visité la maison uniquement à deux, et avions donc jugé de son état à l’œil nu. Notre grosse crainte était que nous nous soyons précipités et que la maison se révèle être un cadeau empoisonné. Nous savions qu’il y avait des travaux à faire, mais impossible d’en estimer le montant. Et puis s’est posée la question : à qui confier les travaux ? Pour rappel, Chéri et moi habitons en Belgique, à environ 500 km de notre nouvelle maison.