Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

témoignage

Pourquoi j’adore la coupe du monde de football

Ah quel vaste sujet le foot ! C’est un sport qui laisse rarement indifférent : entre adorateurs et détracteurs ! Moi, j’adore le foot. Je suis tombée dedans depuis toute petite, mon papa ayant été footballeur au niveau national il m’a transmis sa passion. Et puis, j’ai toujours eu des amis fan de football. Enfant, j’adorais ce sport que j’ai même pratiqué, puisque je n’y voyais que des belles valeurs !

Maintenant, mon regard a un peu changé mais je t’en reparlerais plus tard ! Le rendez-vous phare pour tous les amateurs de football c’est bien sûr la coupe du monde !

Recherche scientifique et éthique : mon difficile compromis

Récemment, j’ai accepté de participer à une étude clinique dans un hôpital universitaire de Belgique.

Lors de la création de mon dossier, j’ai dû remplir et signer beaucoup de documents et déclarations diverses, ainsi que donner mon accord sur l’étendue de la recherche clinique sur ma petite personne. Toutes ces difficiles questions qu’on me posait m’ont donné un vrai cas de conscience, auquel je pense presque tous les jours depuis lors. Je voulais donc les mettre à plat et les partager avec toi.

Catholique au XXIème siècle

Que c’est dur d’oser affirmer que l’on est catholique ! Même juste une petite croix autour du cou peut être compliquée à assumer. Pourtant, la religion, ma religion est importante pour moi.

Ma relation toxique : ce qu’il m’a fallu apprendre

Cela fait maintenant 8 ans que j’ai quitté S. et seulement 5 ans depuis que je n’ai plus eu de ses nouvelles. Ce qui fait 4 ans d’infidélités et 3 ans de harcèlement.

Quand j’ai commencé ma relation avec Chéri, j’étais vraiment sauvage et il m’a fallu du temps pour m’apprivoiser. Dans mes yeux, tous les mecs n’étaient que des pourritures et Cheri ne pouvait pas faire exception.

Je passe le permis moto (partie 1)

Lorsque j’ai eu mon permis voiture il y a une dizaine d’années de cela, Mari Barbu passait son permis moto. Il a eu une moto très jeune car il habitait à la campagne et l’adolescent qu’il était avait besoin de voir ses copains ! Je n’avais jamais envisagé de passer le permis moto jusque-là et puis l’idée s’est faite progressivement dans ma tête…

Quand arrivent mes règles

Pas besoin d’appli pour savoir quand vont arriver mes règles. J’ai mon syndrome prémenstruel pour ça.

Tout commence par une petite baisse de régime. Des réveils un peu plus difficiles que d’habitude encore. Un petit coup de blues peut-être. Un peu d’irritabilité. Je me dis que je n’ai pas assez dormi, que j’ai trop de travail. Je n’y pense plus, je poursuis ma vie normalement.

Pas si normalement, en fait.

A mon moi d’il y a 10 ans

Nous sommes en 2008. Tu as un peu plus de vingt ans, et tu ne penses pas encore à l’après. La page de l’enfance, tu l’as tourné il y a longtemps, celle de l’adolescence un peu moins. Tu as quitté sans regret les couettes de petite fille, et avec un peu plus de tristesse les jeux dans les arbres. Tu as laissé derrière toi l’acné, et les heures passées dans la cour du lycée à juger sévèrement les garçons. Tu as grandi (enfin, pas trop quand même, depuis tes 15 ans, tu culmines à 1,60m), et alors que tu es étudiante, tu ne sais pas trop de quoi demain sera fait. Je vais te raconter.

J’ai subi l’infidélité…..puis des menaces (2/2)

Est-ce qu’il a assez souffert ?

C’était la question qui revenait sans arrêt dans ma tête. Je l’avais quitté et il n’avait pas vraiment cherché à savoir pourquoi : je pense qu’il s’en doutait et qu’il avait épuisé son stock d’excuses.

On construit notre maison : tout s’accélère

Après le dépôt de notre permis de construire, nous avons eu la chance de ne pas avoir de demande de pièces complémentaires ce qui aurait rallongé le délai. Du coup, deux mois tout pile après le dépôt du dossier, le maire m’appelle pour me dire que l’arrêté d’accord est prêt et que je peux aller le chercher !

J’ai subi l’infidélité (1/2)

J’avais 16 ans et j’étais en classe de 1ère avec lui ; j’avais déjà un copain. Il était du genre timide, mal dans sa peau avec un côté « premier de la classe » ; il n’avait jamais embrassé de filles.

J’ai très rapidement lié une amitié très forte avec sa meilleure amie, elle aussi dans notre classe et c’est comme ça que je me suis retrouvée à trainer très souvent avec eux. Il n’y avait absolument aucune ambiguïté de mon côté : j’étais en couple et ça se passait extrêmement bien.