Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Quand l’écrit est plus facile que l’oral


Publié le 28 octobre 2019 par Doupiou

Je suis une vraie Madame Blabla, j’adore parler, débattre, mais aussi écouter. Je pense que la communication peut résoudre un grand nombre de conflits et j’estime qu’il n’y a rien de pire que les non-dits.

Et pourtant, c’est lorsque j’écris que les mots me viennent le plus facilement. J’aime poser sur le papier ou sur le clavier, mes sentiments, mes envies, mes idées.

Alors pourquoi quand j’écris, les mots paraissent surgir avec une facilité déconcertante, les phrases s’articulent toutes seules alors qu’à l’oral, j’ai l’impression de peser mes mots dès que ma bouche s’ouvre ?

Ce que j’aimerais pouvoir écrire mais qu’il faudra dire

J’ai commencé, effacé, recommencé, ré-effacé ce message que je dois envoyer à ma maman.

J’ai besoin de lui exprimer mon mal-être quant à notre situation familiale actuelle. Il faut qu’elle sache, elle et mon papa. Il faut que je leur dise que j’en ai assez de faire l’autruche de peur de les blesser.

Par écrit, ce message était tellement simple, clair, facile. Mais je ne peux pas leur balancer tout cela sur un texto ou sur Whatsapp. Non je vais devoir en discuter entre six yeux avec mes parents.

Et je redoute tellement. Ce n’est pas la discussion qui me fait peur, c’est le fait de ne pas arriver à exprimer à l’oral le ressenti que j’ai tant de facilité à transposer à l’écrit.

Et si je leur écrivais une lettre me diras-tu ? J’y ai bien pensé. Mais mon papa est très brut de décoffrage et ne lira qu’une ligne sur deux… Et puis je suis parfaitement consciente qu’ils sont des sujets dont seul un dialogue franc peut être salutaire.

Crédit photo : pijumbo_com (Pixabay)

Un besoin de laisser des traces ?

Comme le dit le dicton : les paroles s’envolent, les écrits restent.

C’est navrant mais je n’ai pas confiance dans les paroles. J’ai tellement de fois entendu cette excuse « mais ? Je n’ai jamais dis ça ! » . Mauvaise foi ? Honnêteté ? C’est une parole contre une autre.

Au travail, il m’arrive très souvent de retranscrire par mail une conversation téléphonique et je fais presque systématiquement des compte-rendus de réunion ou d’entretien.

Pour moi, un écrit engage ma responsabilité. Et cela me permet de me remettre en question car avant d’avancer une affirmation, il faut que je m’assure de son exactitude.

Un exutoire

L’écrit me permet extérioriser avec plus de facilité mes sentiments, mes idées. Quand je pense à quelque chose je le note soit dans mon petit carnet, soit dans mes notes du téléphone.

Ce besoin d’écrire vient bien plus facilement que le besoin d’exprimer quelque chose verbalement.

Comme les mots me viennent plus aisément, je ressens de la satisfaction à poser par écrit un ressenti exact.

Finalement, je déteste le conflit et je me demande si l’écrit ne me vient pas plus facilement parce qu’il me permet aussi de fuir une éventuelle confrontation.

Et toi ? Est-ce que les mots te viennent aussi plus facilement à l’écrit ? Au contraire, peut-être n’aimes-tu pas écrire ? Dis-nous tout !

Commentaires

Maud (voir son site)

C’est pareil pour moi, je suis beaucoup plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. J’ai beaucoup de mal à exprimer ce que je ressens et à oser dire les choses en face, même quand elles sont très positives.

Par exemple, je vais écrire un mail à mes voisins qui déménagement car je n’ai pas été foutue de leur dire que j’ai beaucoup apprécié les moments que l’on a partagé et qu’ils vont nous manquer…

Ça dépend aussi d’avec qui je parle. Avec une de mes meilleures amies, une réelle confiance s’est installée et j’arrive à lui exprimer beaucoup de choses, même mes désaccords. Et c’est plutôt rare.

Pour toi, pourquoi pas écrire ta lettre et la lire à tes parents si tu penses que l’oral vaut mieux avec eux ? Ou être présent lorsqu’ils la liront ?

le 28/10/2019 à 08h12 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?