Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

témoignage

Vivre avec un syndrome rotulien

Cela fait quelques années que j’ai été diagnostiquée avec un syndrome rotulien. Une pathologie qui m’handicape réellement sans qu’il y ait une réponse concrète pour alléger mes souffrances.

Les douleurs ont commencé vers mes treize ans, alors que les médecins mettaient cela sur le compte de la croissance. Les années passent et les spécialistes se succèdent : je souffre d’un syndrome rotulien.

Devenir paysans : première visite officielle

Bon, jusqu’ici Chéri et moi avions visité la maison uniquement à deux, et avions donc jugé de son état à l’œil nu. Notre grosse crainte était que nous nous soyons précipités et que la maison se révèle être un cadeau empoisonné. Nous savions qu’il y avait des travaux à faire, mais impossible d’en estimer le montant. Et puis s’est posée la question : à qui confier les travaux ? Pour rappel, Chéri et moi habitons en Belgique, à environ 500 km de notre nouvelle maison.

Devenir paysans : acheter la maison et le terrain

Après une courte nuit à l’hôtel, nous voilà de retour. Nous découvrons alors l’intérieur de la maison principale. En effet elle est grande, environ 195 m² (sans les dépendances hein), avec un grenier super haut de plafond et totalement aménageable de 75 m². Et la dépendance principale, celle sur 2 étages (+ RDC), fait 115 m² et est donc tout à fait transformable en gîte ou petite maison. Bien bien… Par contre à l’intérieur de la maison c’est un énorme fatras.

Achat en VEFA : le mot de la fin

Dans la conclusion de mon dernier article bilan je t’expliquais que mon rêve c’était d’avoir une maison. Je n’ai pas été tout a fait honnête. Mon rêve surtout c’est de ne plus être dans un immeuble. Je ne supporte plus cette promiscuité.

Mes peurs, mes phobies et moi

En cette période d’Halloween, où l’on parle plus volontiers des peurs et frayeurs, souvent de façon dérisoire afin d’adoucir les choses, je souhaiterais te parler de mes peurs à moi. Attention, je te préviens tout de suite : si tu n’as pas trop le moral aujourd’hui, je te déconseille de lire l’article jusqu’au bout, car cela risque de contribuer à ton état un peu morose.

L’écologie

Il y a des paradoxes qui me font bondir. Il y a quelque temps a eu lieu la marche pour le climat. C’est une voisine qui m’en a parlé après m’avoir spamé par SMS et placardé des affiches dans le hall de l’immeuble. Nous avons eu une longue discussion sur les raisons qui me faisaient penser que c’était franchement inutile, en plus d’être générateur de pollution (bah oui, à Paris, tu vas à la marche pour le climat en métro, qui ne fonctionne pas à l’eau, et en province, si tu n’as pas de transports en commun, tu y vas avec ta voiture => déplacements inutiles. Bref.)

hopital 1

Mon métier de préparatrice en pharmacie. Deuxième partie : A l’hôpital.

A l’hôpital, les missions des préparateurs en pharmacie sont un peu différentes de ceux en officine de ville. Ils travaillent dans une pharmacie à usage intérieur (PUI). Comme son nom l’indique, la PUI a pour objectif l’usage intérieur de l’établissement, c’est-à-dire l’approvisionnement des services de soins. il y a donc peu (ou pas) de contact avec les usagers/patients.

Je fais bien plus jeune que mon âge

Je ne sais pas toi, mais moi j’ai toujours été hyper nulle pour deviner l’âge des gens. Quand on me demande l’âge d’une personne, je m’avance souvent en donnant une fourchette d’une dizaine d’année : entre 40 et 50 ans ? Tu sens l’approximation n’est-ce pas ?

Et donc, je me suis aperçue que la réciproque fonctionnait terriblement bien dans le sens inverse ! Je fais vraiment plus jeune que mon âge. J’ai l’impression que mon visage est resté bloqué sur vingt ans…

Au revoir mon amour

Au revoir mon amour

À toi, mon amour de jeunesse.

Il est temps que je te dise au revoir. Oui il est vraiment temps. Cela fait plus de douze ans que tu m’as quitté. Alors pourquoi est-ce que je ne peux m’empêcher de penser à toi ? Je n’ai pas encore fait le deuil de notre relation, peut-être. Aujourd’hui je me sens prête, enfin, à le faire. Je suis mariée, j’ai des enfants alors après tout, pourquoi hanterais-tu encore mes rêves et mes pensées ? Car oui, je pense encore à toi quelquefois et il m’arrive même de rêver de toi parfois. Et c’en est troublant, déstabilisant.