Gérer la crise de la trentaine

Quand on arrive à la trentaine, beaucoup de personnes vivent une période dont on aime pas parler, et pourtant elle est importante. Cette transition entre le début de l’âge adulte et la maturité peut s’avérer très riche d’enseignements et parfois difficile à gérer. Mais si l’on se donne les moyens de mener à bien cette transition, on peut en retirer un grand avantage.

La crise de la trentaine (Mid-Life Crisis) est communément associée aux hommes qui prennent des décisions imprévisibles et désespérées suite à une perte de leur identité et à un sentiment de stagnation personnelle. Bien qu’il s’agisse d’une chose assez courante chez les hommes, il existe aussi des femmes qui traversent cette transition. Dans cet article je vais partager mes expériences et ce que je prévois de faire à propos de la mienne.

Mon point de vue sur ma situation actuelle

À 33 ans, je me trouve au milieu du gué. Je suis sortie du cadre scolaire depuis plus de 8 ans et je travaille maintenant comme informaticienne. J’ai eu un compagnon et je vis avec lui depuis 7 ans. Notre couple évolue selon notre vision des choses, changer, s’adapter pour rester ensemble. Nous avons un adorable petit garçon de 4 ans qui apporte beaucoup de joies et d’amour dans nos vies.

Je me sens arrimée à mon rôle de mère, à mon travail et à mon couple. Ma vie a pris une autre direction et je n’ai plus le même regard sur les choses. Mon temps est limité, mon attention divisée et je commence à ressentir un certain manque et je me demande si je ne suis pas en train de passer à côté de choses importantes.

Le besoin de retrouver son indépendance

Je me rends compte que je dois trouver du temps pour moi, je veux redécouvrir le sentiment de liberté que j’avais avant d’être engagée dans une relation sérieuse et avoir un enfant. Alors je commence à chercher des activités qui me feront sentir libre.

  • Voyages
  • Randonnées
  • Sports extrêmes
  • Photographie
  • Ecriture
  • Lecture

Ces activités me permettent de me recentrer et de reconnecter avec mes aspirations profondes. Ils me rappellent à quel point j’aime explorer et apprendre jour après jour. J’essaie de trouver du temps chaque semaine pour aller à la gym ou simplement marcher afin de retrouver mon calme et réfléchir à des solutions à mes problèmes.

J’essaie également de cultiver mon esprit et d’enrichir mes connaissances en lisant plus souvent et en discutant avec des amis. Cela me donne une nouvelle perspective et me montre que je peux toujours apprendre de nouvelles choses même si j’ai dépassé la trentaine.

Se remettre en question

Dans mon cas particulier, je me demande si je suis heureuse dans mon couple et si je suis à ma place. Parfois, j’ai le sentiment que ma vie ne tourne pas autour de ce que je veux, mais plutôt de ce que je devrais faire. La pression de la société, des traditions et de mes proches m’influence et je me sens coincée.

Alors, je fais des recherches et je lis des livres et articles. Je discute avec des personnes ayant des points de vue différents. Plus je réfléchis, plus je comprends que je peux prendre des décisions qui sont bonnes pour moi et écouter mon intuition sans être influencée par ce que les autres pensent.

Trouver son propre chemin

Avec ces nouvelles perspectives, j’ai commencé à réaliser que je ne suis pas obligée de suivre le chemin que la société attend de moi. Je peux m’affranchir des attentes et trouver mon propre chemin. En partant de cette idée, je me suis mise à oser, à prendre des risques et à essayer des choses que je n’aurais jamais osé faire auparavant.

Par exemple, après avoir travaillé dur pour obtenir un diplôme de spécialisation, je n’ai pas pu trouver un emploi correspondant à mon niveau de qualification. J’ai donc décidé de prendre un poste à responsabilité moins intéressant, mais plus stable.

Je sais que ce n’est pas ce que j’avais prévu, mais je prends conscience que je suis plus heureuse et plus satisfaite quand je prends des risques. Et j’apprends à accepter que rater quelque chose ne signifie pas que je suis un échec.

Mes plans pour l’avenir

Mon but principal à court terme est de trouver un équilibre entre mon travail et ma vie personnelle. Avec mon mari, nous envisageons de prendre une année sabbatique pour voyager et explorer du pays. Cette opportunité serait un moyen formidable pour reprendre nos vies là où nous les avons laissées, mais cette fois-ci avec plus de liberté et d’aventures. Nous avons également l’intention de poursuivre nos carrières respectives dans des domaines différents, en essayant de trouver un moyen de concilier nos passions et nos ambitions.

Je me suis également fixé un objectif à long terme, il s’agit d’investir dans un projet professionnel qui me passionne et qui me mettra en contact avec des personnes qui ont les mêmes idées que moi. Ce projet me motivera à relever de nouveaux défis et à prouver que je peux atteindre mes objectifs malgré le fait que je sois dans la trentaine.

Enfin, je peux dire que cette crise de la trentaine m’a permis de réaliser que je peux encore apprendre et m’améliorer. Malgré le fait que je me sente parfois stressée et confuse, je continue à prendre du temps pour me concentrer sur mes objectifs à court et à long terme et je m’efforce de trouver le juste équilibre entre mon travail et ma vie personnelle.

Relatetd Post

28 Comments

  • Ars Maëlle

    20 mars 2017

    J’ai eu 25 ans un mois après les 30 ans de mon frère, qui était déjà marié, propriétaire et deux fois papa. Ça m’a mis une horrible pression, en mode « et moi, j’en serai où dans 5 ans ? ». Finalement, à 30 ans j’étais mariée et propriétaire, donc j’ai passé la ligne plutôt sereinement – mais ma soeur l’a franchie l’année d’après, locataire et célibataire, ça a été très dur pour elle.
    Je n’aime pas trop ce genre de listes, ou plutôt je veux bien cocher les choses accomplies, prévues ou inattendues, mais je trouve très douloureux de se confronter à ce qu’on n’a pas pu faire, surtout quand c’est indépendant de notre contrôle – découvrir comme ma soeur que son conjoint est un manipulateur narcissique et que le mariage ne sera pas avec lui, ou comme moi perdre 4 ans de carrière et tout espoir de CDI à court terme à cause d’une dépression.
    Je pense que ça dépend beaucoup de la façon dont on regarde les cases non cochées : échec ou partie remise ? Et du type de cases, parce que l’enjeu n’est pas le même entre l’appareil dentaire que je voudrais porter un jour et le bébé qui se fait attendre…

    • Mme Alenvers

      20 mars 2017

      Je comprends ton positionnement. Mais je suis du genre à voir le verre d’eau a moitié plein, et mon « mantra » dans la vie c’est de ne rien regretter. Il y a des moments ou on fait des choix, qui peuvent s’avérer être les mauvais, mais je pars du principe qu’il ne faut pas regretter car de un, ca ne changera pas le passé et à part se mettre la rate au court bouillon on n’y peut rien et deux, ces mauvaises expériences nous permettent aussi d’avancer. Je ne focalise pas sur ce que je n’ai pas fait, mais au contraire pour moi ce genre de liste permet surtout de voir le positif, tout ce que j’ai accompli et souvent ça fait du bien au moral 🙂

  • MlleMora

    20 mars 2017

    Bah moi je m’y sens bien dans la trentaine, c’est franchement mieux que la vingtaine. on est plus sur de soi, on a plus les moyens de réaliser nos rêves (parce que souvent on travaille donc on a un peu plus d’argent qu’à 25 ans…), et pis moi j’ai 2 enfants, et honnêtement ça m’a bien calmée sur ma « peur » de vieillir. Je profite de chaque moment avec elles ! Le seul truc que je veux vraiment faire mais ce sera pour nos 40 ans, c’est un road trip en camping car en Amérique avec les enfants ! Je serai triste si on ne le réalise pas…

    • Mme Alenvers

      20 mars 2017

      Tu touches un point sensible, les enfants 😉 j’expliquais dans un autre article que je ne me sentais pas prête et que je me laissais jusqu’à 30 ans pour décider … sauf qu’il me reste 9 mois et que je n’en ai fichtrement aucune idée … et du coup je me dis que si un jour je me décide je veux ne rien regretter ensuite et donc faire un maximum de choses maintenant ! L’idée du roadtrip aux USA est une super idée ! je vous souhaite de pouvoir le réaliser 🙂

  • Raphaelle

    20 mars 2017

    Moi j’aime beaucoup faire ce genre de liste car ça me « rassure » je dois dire. Notemment lister/faire le points sur les choses déjà accomplies. Mariage, cohabitation, enfants, vie à l’étranger, loisirs, hobbys, listes de voyages.. Parfois quand tu ne mets pas à l’écrit tu ne te rends pas bien compte que tu as déjà fait des trucs de ouf quand même, c’est chouette de s’autocongratuler 🙂 Je fais aussi une liste « à faire » mais beaucoup plus petite, typiquement les nouvelles choses « faites » que j’ajoute étaient inattendues. Mais j’aime bien avoir quelques choses dans la liste « à faire » pour rêver un peu. Après si ça ne se réalise pas je n’en fais pas un échec non plus (et je ne me donne pas de timing de réalisation). Il y a même certaines choses « à faire » que j’ai enlevé parce que ça ne me disait plus rien 😉

    • Mme Alenvers

      20 mars 2017

      Exactement, ca me rassure et comme le disais plus haut, je choisis de ne voir que le positif de tout ce que j’ai déjà accompli plutôt que de voir le négatif de tout ce que je n’ai pas fait ! Ca permet aussi de relativiser et de se remonter le moral 😉

  • Madame Fleur

    20 mars 2017

    Je trouve qu’elle est plutôt très bien remplie ta liste.
    Je ne fais pas vraiment ce genre de liste mais maintenant que mes 30 ans sont derrières moi, j suis plutôt satisfaite de ce que j’ai accompli déjà. J’espère accomplir encore beaucoup d’autres choses dans les 8 prochaines années.

    • Mme Alenvers

      20 mars 2017

      Je ne suis pas non plus du genre à faire plein de listes non plus, en fait l’idée de cet article m’est venu après avoir vu une pièce de théâtre ou l’acteur principal fête ses trente ans et retrouve une liste de choses à faire de quand il était ado 🙂 (très bon théâtre en passant!) Mais je me suis prêtée au jeu et je trouve que c’est un bon exercice pour aussi faire le point sur sa vie et ses envies ! Je te souhaite aussi de continuer à accomplir plein de belles choses ces prochaines années 🙂

  • Madame Lavande

    20 mars 2017

    C’est drôle, en fait je crois que je n’ai jamais fait ce genre de liste !
    Par contre c’est vrai que dans ma tête je voulais être mariée et avoir mon premier enfant avant 30ans. Je me demande d’ailleurs encore d’où me viens cette fixation et surtout si je l’aurais si mal vécu si ça n’avait pas été le cas !
    Pour le reste les choses que j’ai envie de faire je n’ai pas d’age limite 🙂

    • Mme Alenvers

      21 mars 2017

      Oui au fond c’est vrai, c’est bête cette fixation de vouloir faire des choses avant un certain âge, ca ne changera rien si on les fait après… Je pense que de se fixer un objectif ca permet aussi de s’y ternir, sinon c’est « on verra plus Tard » et on a 50 ans et « rien » fait de sa vie

  • Elodie

    20 mars 2017

    Coucou!
    Super sympa ton article!
    Moi je vais fêter d’ici une quinzaine de jours mes 28 ans, étrangement pour le moment cela ne me fait rien. Par contre j’ai eu une vrai crise pour mes 27 ans, là je me suis dit « La trentaine c’est pour bientôt » et j’ai encore rien fait d’intéressant, pas de boulot fixe, pas de mec, pas d’enfant, j’ai l’impression d’avoir loupé beaucoup de chose à mon âge.

    • Mme Alenvers

      21 mars 2017

      Oh ba non il ne faut pas dire ca, et surtout il ne faut pas se comparer ! tu as surement fait plein d’autres choses importantes à tes yeux, et puis ce n’est pas une fatalité il te reste encore plein de belles années pour en profiter 😉

  • Stéphanie

    20 mars 2017

    J’ai eu 30 ans il y a quelques mois et aucune crise à l’horizon. En même temps, je n’en ai pas le temps. Entre les études (que j’ai reprise), le travail, le blog et le reste, ça ne me laisse pas beaucoup de place pour penser. En fait, 30 ans ou pas, je me pose toujours beaucoup de questions, j’ai constamment peur de faire le mauvais choix, je n’arrive pas à me décider et fais donc du sur place. J’ai aussi fait une liste mais une liste de choses à faire avant la fin de l’année. Je trouve ça trop long d’attendre 10 ans !

    • Mme Alenvers

      21 mars 2017

      C’est une bonne idéee aussi une liste sur l’année, c’est sûrement plus réaliste aussi 🙂 comme on dit, avancer lentement mais sûrement !

    • Mme Alenvers

      21 mars 2017

      C’est une bonne idée la liste sur l’année, probablement plus réaliste aussi 🙂 Et comme on dit, mieux vaut avancer lentement mais sûrement !

  • Leaureine

    21 mars 2017

    J’aurais trente ans dans 6 jours. C’est vrai que c’est un cap à mes yeux et il est vrai qu’il y a des tas d choses que j’aurais voulu faire et que je n’ai pas faites par peur / flemme / manque de finances…
    Aujourd’hui je suis maman depuis quelques semaines et il y a des rêves que je n’accomplirai jamais… mais de ce fait cela laisse la place à d’autres rêves, de nouveaux projets !
    J’ai fait des choix, je ne les regrette pas !

    • Mme Alenvers

      21 mars 2017

      Très bonne philosophie, assumer ses choix et ne pas les regretter ! J’ai le même mantra 🙂 Je te souhaites de réaliser tous tes nouveaux projets avec ta petite famille !

  • Prettylittletruth

    21 mars 2017

    Je crois que je suis en pleine crise de la trentaine aussi (30 ans dans quelques mois!) 🙂

    • Mme Alenvers

      22 mars 2017

      Bon, bah, heu … bon courage 😉 Entre futur.e.s trentenaires on se serre les coudes !

  • Flora

    21 mars 2017

    J’ai eu 30 ans l’année dernière et j’ai aussi eu un peu ma petite crise. La mienne m’a surtout amenée à remettre en cause beaucoup de choses et à avoir des envies de naturel mais j’avais aussi ma bucket-list pour mes 30 ans. Ce que je regrettais vraiment c’était le saut en parachute et je me le suis fait offrir pour mon anniversaire 🙂 (j’en avais parlé ici).

    Au reste je trouve le bilan pas mal mais pas du tout ce à quoi je m’attendais à 25 ans. à 25 ans je pensais voyages, liberté et soleil, et maintenant je suis mariée et bien sédentaire (propriétaire) dans le nord… La vie est imprévisible parfois et c’est bon aussi ! Maintenant je n’ai plus ce genre de liste, si je suis heureuse à 40 ans c’est l’essentiel 😉

    • Mme Alenvers

      22 mars 2017

      LE saut en parachute ! moi aussi il est toujours sur ma liste et je compte bien le faire cette année 😉 Sinon je te rejoins, nos envies évoluent et le principal c’est d’être heureux.se et en accord avec les choix que l’on a fait !

  • Commedansunlivre

    21 mars 2017

    Moi, j’aurai 30 ans à la fin de l’année, je dois dire que cette idée de liste me plaît bien 🙂 Tu as quand même coché pas mal de choses !

    • Mme Alenvers

      22 mars 2017

      C’est une liste très personnelle, je réalise que oui j’ai probablement réalisé beaucoup de choses et en même temps j’ai l’impression que j’aurais pu faire tellement plus ! Mais nos vies sont toutes différentes donc il ne sert à rien de comparer 😉 et sinon, bon courage ! 🙂

  • Mme Grognote

    5 septembre 2018

    Hey j’aimerai bien voir tes tatouages moi ^^

  • Mme Grognote

    20 octobre 2018

    « Me teindre les cheveux en rose » !!!! Sérieusement ? Trop fort 😀 ^^

    • Mme Alenvers

      20 octobre 2018

      héhé oui, c’est pour bientôt 🙂 j’hésite entre une grosse mèche fushia ou façon tye and dye juste sur les pointes

      • Mme Grognote

        20 octobre 2018

        Hâte de voir ça ! Si je peux me permettre un avis, je te verrai mieux avec la version tye and dye. Et ça me parait plus dans l’air du temps. Mais ce n’est qu’un avis ^^

  • Marine

    18 juillet 2019

    C’est marrant comme toutes tes reflexions sur la vie me font écho. Le burn out alors que j’adore mon travail, la passion des voyages, l’envi de prendre un vrai break pour voyage, cette question d’avoir un enfant ou pas… Je serais interessée de savoir comment tes projets évoluent, j’espère pour le mieux

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

dix-huit + quinze =