Menu
témoignage

Comment aider un enfant à faire le deuil d’un proche ?

Faire un deuil d’un proche est vraiment dur à supporter pour tout le monde, mais pour un enfant, c’est encore beaucoup plus douloureux. Perdre sa mère, son père ou un de ses frères est une grande tragédie qu’un enfant n’arrive pas à digérer sans une intervention particulière. Quels peuvent être alors les moyens efficaces pour mieux les accompagner dans ce moment difficile ?

Comment un enfant perçoit-il la mort ?

Cette question est très pertinente et semble très utile pour pouvoir ensuite trouver les bons moyens d’aider un enfant à faire le deuil d’un proche. Comme les adultes, les jeunes gens ont également besoin de témoigner leur chagrin aux personnes qui les entourent. Cependant, il importe de noter que beaucoup de questions tourment leur esprit concernant ce passage dans l’au-delà. Ils n’ont pas les mêmes façons de voir ou de penser que les adultes sur la mort. Donc, il est d’abord très important de les comprendre ou de comprendre leur vision sur cette étape de la vie. Cette compréhension doit se faire selon leur degré de développement et bien entendu, leur âge. Pour l’enfant, cette perte peut avoir beaucoup de signification qu’il est essentiel d’avoir une idée claire de ce qu’il ressent au moment précis. Cela pourrait ensuite déterminer leur manque et surtout ce dont ils ont besoin pour pouvoir aller de l’avant. Voici en effet quelques façons d’y procéder.

Bien se préparer pour l’annonce

Face à une perte d’un proche, la façon dont les grandes personnes réagissent peut exercer une certaine influence sur un enfant. De ce fait, il est donc important d’agir avec prudence. Bien entendu, cela semble difficile, car tu es aussi malheureux, surtout de l’annoncer la mauvaise nouvelle. Évite surtout de lui cacher la vérité ou de le tenir à l’écart des funérailles. Parle-lui honnêtement de la mort sans déformer les vrais propos de ce triste moment. Pleure si tu en as envie afin que lui aussi puisse faire part de ses émotions et de ses réactions. Surtout, rassure-le qu’il n’est pas seul et ne le sera jamais.

A lire également  La fête d'Halloween, vue par un Américain

Lui donner une occupation

Lors de la perte d’un proche, surtout un des parents, il n’y a jamais de meilleures façons ni de moment propice pour annoncer la nouvelle à son enfant. Pourtant, il est impossible de cacher cette triste vérité. Une fois que l’annonce est faite et que l’enfant ait fini de se calmer un peu, vous pouvez tout de suite commencer à l’occuper. Par exemple, tu peux lui demander de placer une bougie allumée ou une lettre devant une photo. Demande-lui de dessiner des images ou un souvenir qu’il dépose lui-même dans le cercueil. L’idée de personnaliser la plaque funéraire peut aussi être efficace pour occuper un peu la pensée de l’enfant. Tu peux trouver des exemples sur lecoqfuneraire.fr. De plus, l’idée semble vraiment parfaite pour pouvoir honorer la mémoire du défunt proche et matérialiser par la même occasion, son passage sur terre. Laisse l’enfant choisir lui-même comment la plaque personnalisée doit être conçue.

 

Être présent pour les jours qui suivent l’enterrement

Les premiers jours qui suivent l’enterrement sont les pires moments à surmonter aussi bien pour toi que pour l’enfant dont tu es responsable. Dans ces jours particuliers, pas mal de gens s’occupent de leur enfant comme celui-ci avait de la fièvre : ils le gâtent, le flattent tout en demandant sans cesse comment il va. Arrête de l’embêter de la sorte, demande-lui plutôt ce qu’il désire faire. Fais attention à tous ses faits et gestes. Sois toujours près de lui, car il se pourrait bien qu’il a encore des tas de questions en tête comme : « Est-ce que maman ou papa (ou une autre personne) nous voit du ciel ? M’entend-il ou elle ? Et encore beaucoup d’autres. Toutefois, si tu remarques que le temps s’attarde pour une amélioration, trouve de l’aide chez un spécialiste Tu peux trouver un grand nombre de conseils également sur ce blog.

A lire également  Gérer la perte d'un animal de compagnie