Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai testé pour toi le DIU en cuivre


Publié le 6 février 2017 par Hermy

Pendant plusieurs années, j’ai eu comme moyen de  contraception, une pilule qui me correspondait parfaitement : des règles peu abondantes et très courtes (ce qui me changeait beaucoup du sans pilule) et aucun effet secondaire.

Après ma première grossesse, c’est tout naturellement que j’ai décidé de reprendre cette même pilule. Mais pour le coup, cela n’était plus aussi parfait. Mes règles étaient toujours peu abondantes et courtes mais j’ai constaté une baisse de ma libido, une prise de poids assez rapide ainsi que des saignements au milieu de mes cycles.

Mon médecin m’a prescrit une nouvelle pilule pour pallier à ces divers effets secondaires, il y avait du mieux mais je n’étais pas totalement conquise. En plus, depuis que je reprenais la pilule, j’avais eu des gros ratés (une année sans, on perd l’habitude) et je faisais des réveils en panique (et un peu de somnambulisme) en me demandant si je l’avais prise ou non.

Au bout de 6 mois, ma décision était prise, il fallait que je change de moyen de contraception. Après en avoir parler avec des amies de la blogosphère ou non et avoir lu plein d’articles sur le sujet, j’ai décidé de m’orienter vers le DIU (ou stérilet mais je n’aime pas trop le terme) en cuivre. J’en avais entendu beaucoup de bien et je voulais vraiment tester une contraception sans hormones.

J’en ai parlé avec ma gynécologue, qui m’a prescrit le DIU et m’a donné un rendez-vous pour la pose le 2e jours de mes règles (dans ces cas là prendre la pilule avant, est un avantage pour savoir la date précise de tes règles). Sur le coup, je n’ai pas vraiment compris pourquoi il fallait que cela soit à ce moment précis mais j’ai eu ma réponse par la suite.

Crédits photo (creative commons) : Sarah Mirk

Le jour de la pose, je devais prendre deux Spasfon une heure avant le rendez-vous. Sachant que ce médicament ne m’a jamais rien fait (en tout cas pour les règles douloureuses ou les contractions de la grossesse), j’ai pris les cachets mais avec un fort scepticisme sur l’efficacité. Ma gynéco m’a prise avec au moins 30 minutes de retard donc je pense qu’on peut dire que ne pas prendre les cachets aurait eu exactement le même effet.

Ma gynéco m’installe sur la table d’examen, les pieds sur les étriers et me fait une échographie endovaginale pour régler la taille du DIU (ça ne me change pas beaucoup des examens habituels). À ce moment, elle me demande combien pesait mon fils à la naissance. Je lui répond et lui demande pourquoi cette question. Elle m’explique que mon utérus n’a pas vraiment été distendu par la grossesse et l’accouchement. Conclusion j’ai encore un utérus de nullipare et du coup j’ai eu droit à la plus petite taille de DIU. La pose est très rapide et peu douloureuse. J’ai juste eu une sensation de compression dans le bas ventre. Je pense qu’en un quart d’heure c’était fini.

Elle me prévient que je risque d’avoir des crampes dans la soirée et qu’il vaut mieux que je n’aille pas à mon cours de sport. La pose provoque des petits saignements, d’où le fait de le faire pendant les règles. Au moins tu ne risque pas de stresser. Elle m’explique également que le DIU devient inefficace si je prend des anti-inflammatoires sur une longue période (pour le coup je ne le savais pas) et de donc prendre mes précautions le cas échéant. Je râle un peu sur le chemin du retour à cause du sport mais pas pour longtemps parce que les crampes que j’ai pendant le trajet me clouent littéralement au sol. Je ne me souviens pas avoir autant souffert même pour mon accouchement c’est pour dire. J’avale deux dolipranes en rentrant et fait ma loque sur le canapé tout le reste de la soirée. Le lendemain tout est rentré dans l’ordre.

Le premier mois, j’ai pas mal de douleurs au niveau du bas ventre tout au long du cycle. Au bout de 29 jours, mes règles surviennent et là c’est un peu (beaucoup) l’hémorragie. Cela dure 2 jours et puis cela se calme. Les mois suivants, tout se déroule très bien, mes cycles sont réguliers, mes règles sont toujours assez abondantes pendant 2 jours mais cela va en diminuant par rapport au premier cycle.

Au bout de 5 cycles (normalement c’est au bout de 4 mois mais c’était pendant les vacances d’été), j’ai un contrôle chez la gynéco pour vérifier le bon positionnement du DIU. Tout est parfait.

Après 7 mois d’utilisation, je dois dire que je suis totalement conquise. Je n’ai pas besoin d’y penser et clairement mon sommeil s’en ressent. Mes cycles sont très réguliers (mais c’était déjà le cas sans pilule). Mes règles durent plus longtemps que sous pilule mais au fur et à mesure des cycles, le flux a considérablement diminué. Je commence à me désintoxiquer des hormones et clairement mon corps et ma libido m’en remercient.

J’ai quand même dû une fois faire 2 tests de grossesse pour un retard de cycle de 10 jours. Le corps n’est plus régit par les hormones mais il peut quand même être perturbé par d’autres facteur (le stress dans mon cas).

Et toi, tu as eu envie de changer de moyen de contraception ? Es-tu satisfaite des changements ? Viens nous raconter !

Commentaires

43   Commentaires Laisser un commentaire ?

Leaureine

J’ai décidé de faire le même choix après ma grossesse. Ces derniers temps sous pilule m’ont convaincue qu’il était temps de laisser les hormones de côté et de retrouver un fonctionnement relativement naturel de mon corps… j’espère que j’arriverai à le supporter !
Étrangement, c’est mon mari qui est plus sceptique. En effet, il y a 30 ans, il a fait partie de ces « bébés conçus sous stérilet » lors des premières générations de DIU ?

le 06/02/2017 à 08h00 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Il y a en effet de quoi être un poil inquiet ?

le 06/02/2017 à 09h53 | Répondre

Hermy

J’avoue que c’est un aspect qui m’a longtemps fait hésité pour le diu.

le 06/02/2017 à 20h44 | Répondre

Line (voir son site)

Ca fait un moment que le stérilet me nargue, j’ai envie d’arrêter la pilule pour les hormones… Mais je reste partagée. Je suis une chochotte, alors la pose me refroidit, les douleurs des premiers temps aussi. Et dans mon entourage, les règles sont des hémorragies suite au stérilet. Je sais que chaque femme réagit différemment mais j’hésite encore à sauter le pas.

le 06/02/2017 à 08h59 | Répondre

Clette

Moi aussi je suis une grosse chochotte pour certains trucs, et la pose du stérilet en fait partie (avec le détartrage des dents et le cramage de verrues par exemple).
Du coup je crois que je ne m’en ferais jamais poser 🙁 je reste aux hormones mais c’est pas par plaisir ! Dommage, j’espère quand même qu’un jour je me déciderai !

le 06/02/2017 à 18h02 | Répondre

Madame Nounours

Pareil. Même si c’est très tentant, je reste partager sur la pose d’un DIU surtout que j’ai pu entendre que ça peut provoquer des incidents y compris une grossesse surprise (ok c’est pareil pour la pilule vous me direz). Après j’ai de la chance d’avoir une pilule que je supporte bien.

le 06/02/2017 à 20h02 | Répondre

Hermy

J’ai également des règles hémorragiques en temps normal mais là, passer les 2-3 premiers cycles, c’est redevenu acceptable.

le 06/02/2017 à 21h04 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Comme Leaureine, je prévois de faire le même choix que toi (on peut dire que tu m’as convaincu) ! Je préfère retrouver un corps sans hormones. Cela présente de nombreux avantages somme toute.

le 06/02/2017 à 09h54 | Répondre

Hermy

hihihi vive le sans hormone !!!

le 06/02/2017 à 21h04 | Répondre

Sarah

Après ma grossesse, comme j’allaitais, et que j’avais bien apprécié tous ces mois sans penser à la pilule, je me suis aussi tournée vers un DIU au cuivre. J’étais assez contente, après 10 ans de pilule, de retrouver mes cycles naturels. Ma sage-femme et ma gynécologue m’avait aussi prévenu que le principal désagrément du stérilet au cuivre ce sont les règles qui peuvent être abondantes. au final, elles ont été assez abondantes pendant 2 cycles, puis c’est revenu presque comme avant. Par contre j’ai un très léger saignement au moment de l’ovulation. Je pense qu’il ne faut pas hésiter à tester, en laissant 6 mois pour que les règles se regularisent. On peut toujours l’enlever si ça ne convient pas!
Concernant la douleur, j’avais aussi pris du spasfon. La pose n’etait pas très agréable, mais rien à voir avec les contractions d’accouchement ! J’ai eu comme des règles un peu douloureuses pendant 2 jours (plus une gène qu’une vraie douleur).
En tout cas je suis vraiment convaincue, et je n’ai plus rien à penser concernant ma contraception!

le 06/02/2017 à 10h54 | Répondre

Sarah

J’ai quand même réussi à me réveiller (plusieurs fois) en sursaut la nuit : j’ai oublié ma pilule ! ah non, je suis enceinte…

le 06/02/2017 à 14h58 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Tu me rassures, je croyais que cela ne m’arrivait qu’à moi ?

le 06/02/2017 à 16h24 | Répondre

Hermy

Je pense que j’ai du le faire aussi pendant ma grossesse ! ^^

le 06/02/2017 à 21h07 | Répondre

Leaureine (voir son site)

Ah ah ah ! Moi aussi j’ai eu ce genre de flippe ! Encore la semaine dernière… (j’accouche dans dix jours max lol !)

le 07/02/2017 à 08h57 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

DIU cuivre pendant 3 ans pour la nullipare que je suis, et j’ai été conquise aussi. Une vraie tranquillité, la satisfaction de ressentir son vrai cycle, de se dire « tiens, mes règles approchent » non pas parce que la plaquette l’a dit ma parce qu’on ressent un petit quelque chose dans le ventre ou les seins, une amélioration de la libido… C’était parfait pour moi et notre couple.
La pose (par une généraliste, aussi habilité à le faire, tout comme les sages-femmes) m’a fait un peu mal (surtout que mon col n’a jamais été ouvert !), mais c’était tout à fait supportable avec du paracétamol et une fin de journée calme. Je n’ai quasiment pas eu mal après (peut-être un peu le premier cycle) Je veux bien que mes futurs accouchements soient encore moins douloureux 😉
Par contre, passer des règles sous pilule (souvent atténuées) au règles DIU cuivre (souvent plus fortes que sans rien), ça fait un choc et un changement de gamme de protections hygiénique.
Je l’ai fait retirer il y a quelques mois, ça a pris 20 secondes et je n’ai rien senti. Entre temps, il était resté parfaitement en place et a parfaitement fait son office.
Donc pour celles qui sont comme moi, plutôt tête en l’air avec la pilule, avec un flux de base pas trop niagaresque, et qui ont envie d’être peinarde longtemps sans hormones, je le recommande.

le 06/02/2017 à 11h14 | Répondre

Hermy

J’attendais le retour d’expérience sur le retrait. Merci, ça va me rassurer !!!

le 06/02/2017 à 21h11 | Répondre

Madame l'Abeille

Merci Hermy pour ton retour d’expérience.
Je me permets quelques ajouts « techniques » pour celles que cela intéresserait : la pose a lieu de préférence pendant les règles car le col est plus facile à franchir, et aussi parce que ça élimine le risque de le poser sur une grossesse débutante. Ensuite, la méthode classique pour mesurer la taille de l’utérus et pouvoir ainsi régler la taille du DIU « sur mesure » juste avant de le poser est d’utiliser un hystéromètre (bâtonnet stérile souple gradué en cm, que l’on introduit dans l’utérus, quand on le ressort on lit la taille exacte de l’utérus grâce aux graduations et on règle le dispositif de pose du DIU à cette taille là). Donc pas d’inquiétude si on ne vous fait pas d’écho endovaginale au préalable!
Enfin tu dis que tes cycles sont très réguliers, en fait ce sont simplement tes cycles naturels donc il n’y a pas de raison qu’ils changent entre « sans contraception » et « avec DIU cuivre » (même si on peut avoir qq saignements intermittents au cours du cycle avec le DIU cuivre).

le 06/02/2017 à 11h38 | Répondre

Hermy

Ah je ne savais pas pour le col ramolli. Merci pour les différentes précisions !

le 06/02/2017 à 21h12 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

« Sur le papier » le DIU m apparait comme le moyen de contraception idéal mais je n arrive pas à m y résoudre. Le fait de mettre un corps étranger dans mon corps, aussi petit soit-il, me dérange beaucoup. Et les effets secondaires (saignements et douleurs), je ne sais pas pourquoi m impressionnent beaucoup… Bref je ne suis pas encore prete à franchir le cap mais peut etre un jour 🙂 .

le 06/02/2017 à 13h29 | Répondre

Hermy

Je comprend ton ressenti vis à vis d’un corps étranger mais j’avoue que je ne sens absolument rien (et heureusement) !

le 06/02/2017 à 21h13 | Répondre

Madame Fromage

Le fait de poser le stérilet pendant les premiers jours de règles n’a rien à voir avec les saignements que la pose engendre c’est qu’il faut le mettre lorsque le col de l’utérus est « ramolli » et dilaté par les premiers jours de cycle. Donc effectivement il faut réussir à bien caler le rendez vous de la poste pour rendre les choses le moins douloureux possible. Je porte un DIU cuivre depuis 3 ans maintenant, comme toi je suis contente de me nettoyer le corps des hormones mais j’avoue que la longueur et le flux de mes règles depuis est j’ai contraignant, j’ai plus d’une semaine de règles franchement douloureuses et une abondance quelques jours qui m’épuise littéralement… J’hésite carrément à passer au DIU aux hormones lors du renouvellement de mon stérilet

le 06/02/2017 à 13h43 | Répondre

Hermy

Comme je l’ai dit plus haut, merci pour les précisions sur le col. Je pensais vraiment que c’était pas rapport aux saignements.

le 06/02/2017 à 21h14 | Répondre

Madame Zou (voir son site)

J’ai aussi opté pour ce moyen mais hormonal car j’avais des règles douloureuses et abondantes. Le gynéco m’a donc déconseillé en cuivre. Le premier mois a été chaotique avec beaucoup de pertes, mais maintenant c’est juste parfait. Les cycles sont naturels . En effet, la dose hormonale diffusée est faible et ce n’est juste pas du tout comparable avec une pilule (il n’y a presque rien qui passe dans le sang). Bref, je suis ravie et je n’ai pas eu mal lors de la pose (une petite gène pendant 5 minutes et c’est tout). Après, je comprends cette gène d’avoir un corps étranger. Cela m’a embêté au début, mais ensuite on s’habitue. Finalement c’est comme une dent sur pivot ou autre 🙂

le 06/02/2017 à 14h07 | Répondre

Hermy

J’aime bien ta comparaison avec la dent ! lol !

le 06/02/2017 à 21h17 | Répondre

Claire (voir son site)

Moi aussi j’ai succombé au DIU au cuivre après mon accouchement. Pour moi c’était un évidence et cela faisait un moment que j’attendais. J’ai pris 6 ans la pilule. Je n’ai jamais eu de soucis mais devoir y penser tous les jours me gonflait vraiment. Le seul avantage était de pouvoir enchainer les plaquette pour ne pas avoir mes règles pendant les vacances par exemple. Je suis ensuite passé à l’implan. Super les deux premières années en plus je n’avais plus de règles! Mais ensuite, je ne sais pas trop pourquoi mais ça ne me convenais plus, je faisais de l’acné, j’ai donc décidé de ne pas en reposer un autre. Avec mon mari je savais qu’on allais pas tarder a lancer les essais bébé alors je suis retournée sous pilule le temps que l’on se décide.
Mis à part des règles hémorragiques les deux premières jours, pour moi le DIU a que des avantages. Il me libère l’esprit et c’est sans hormones 🙂

le 06/02/2017 à 14h38 | Répondre

Hermy

J’avoue que l’avantage de l’absence de règles pendant les vacances va me manquer !!! ^^

le 06/02/2017 à 21h19 | Répondre

MlleMora

Mon moyen de contraception préféré !
La 1ère fois j’ai eu un peu mal pendant la pose alors que la 2ème fois pas du tout. Cela dépend de la personne qui pose, si elle fait attention ou pas.
En tout cas, c’est une vraie liberté (bon on a toujours les règles mais on peut pas tout avoir…)

le 06/02/2017 à 17h02 | Répondre

Hermy

C’est plus les crampes après qui m’ont gênées mais je pense que chaque corps (utérus en l’occurence) réagit différemment à un objet étranger.

le 06/02/2017 à 21h21 | Répondre

Claire Gezillig

Alors moi, j’y songeais beaucoup… Je ne l’ai pas fait car je savais que le projet bébé allait venir et ça servait à rien de mettre DIU pour quelques mois.
Aujourd’hui, je me dis « la pilule, c’est très bien finalement », mon SPM est en effet un enfer depuis que j’ai arrêté 🙁

le 07/02/2017 à 07h41 | Répondre

Hermy

Mon SPM est aussi un enfer mais au final je préfère ça à tous les désagréments que j’ai eu avec la pilule ! (Je suis un peu maso je pense)

le 11/02/2017 à 12h05 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Ça a déjà été dit me semble-t-il (j’ai lu les commentaires en biais), mais la pose pendant les règles n’est pas obligatoire. C’est seulement plus facile. Il faut avoir eu des rapports protégés auparavant pour éviter de le poser alors qu’une grossesse récente a commencé.
Un petit lien pour plus d’infos : http://www.martinwinckler.com/spip.php?article393

C’est la contraception que j’ai choisi après la naissance de Pimprenelle. (DIU bien avant mon retour de couches !) J’avais lu plusieurs personnes qui avaient plus de saignement qu’avant, ou/et des règles plus longues… Dans mon cas, rien de tout cela. Cela étant, j’ai aussi changé de protection lors des règles, alors je ne pouvais pas comparer exactement. Mais il est clair que je n’ai pas besoin de vider ma coupe menstruelle 6 fois par jour. 😉

le 07/02/2017 à 12h57 | Répondre

Hermy

A part le premier cycle où j’ai vraiment eu une mauvaise surprise (nettoyage de canapé à 23h, j’ai adoré) maintenant ça va. Je change plus souvent mes serviettes mais pour une autre raison (serviette 100% coton).

le 11/02/2017 à 12h07 | Répondre

lucie

J’ai testé le stérilet hormonal durant 2 ans et celui en cuivre apres mes grossesses. Pour le stérilet hormonal, j’ai eu beaucoup de mycoses qui sont apparues avec une sécheresse vaginale. tres désagréable, pour moi et mon mari. J’ai remarqué aussi un changment de libido, clairement en berne. Après ma 2ème grossesse, j’ai choisi le cuivre. Je l’ai depuis 2 ans et ça se passe beaucoup mieux. Saignements normaux (malgré la rumeur des règles tres abondantes), réglée comme une pendule, et beaucoup moins de mycoses, même si j’en ai toujours. Je pense que mon utérus apprécie moyennement un corps étranger mais malgré tout, ce mode de contraception me convient et je pense continuer comme ça.

le 07/02/2017 à 15h44 | Répondre

Hermy

Tant mieux si déjà les mycoses ont été diminuées ! Il n’y a rien de pire et en plus c’est super long à s’en débarrasser.

le 11/02/2017 à 12h08 | Répondre

Madeleine

Pour claire gezillig, n hésite pas à revoir ton gynécologue pour le sd prémenstruel. Il existe des traitements qui le limitent tout en permettant un début de grossesse !

le 07/02/2017 à 18h14 | Répondre

Claire

J’ai eu un DIU au cuivre en tant que nullipare, posé 1 jour après la fin de mes règles… Et bien je m’en souviendrai ! J’ai eu super mal !
Par contre après quel bonheur de ne plus avoir à s’en préoccuper. Par contre pour le retrait je n’ai rien senti.

Par contre concernant les anti-inflammatoires ta gynéco t’a raconté n’importe quoi,mais il faut lui pardonner, c’est une croyance franco-francaise tenace. Je suis médecin et c’est une histoire qui traine encore dans les vieux bouquins mais rien n’a jamais prouvé que les anti-inflammatoires diminuaient l’efficacité du stérilet.
Aux Etats Unis il est même recommandé de prendre de l’ibuprofène pendant les règles avec un DIU au cuivre pour diminuer le flux(testé et approuvé !)
Encore une fois se référer à l’excellent site de Martin Winckler :https://martinwinckler.com/spip.php?article590

le 07/02/2017 à 18h19 | Répondre

Hermy

Merci pour le lien de l’article que je vais lire avec attention. En plus je connais un des enfants du médecin qui l’a écrit ! ^^

le 11/02/2017 à 12h15 | Répondre

Sarah

Alors moi le stérilet c’est un peu l’inverse … j’ai eu mal pendant la pose genre 1s puis plus rien, et 10mn après waouh! La décharge dans le bas ventre, les reins… je suis restée clouée au lit avec 1 nurofen ! La douleur à continué 1 semaine!!! En baissant d’intensité mais quand même je me suis demandé dans quoi je m’étais embarquée 🙂 puis après ca j’ai eu une année quasi sans règles , je suis allée voir mon gynécologue pour examen des 1 ans où il m’a détecté le SOPK, et depuis je suis ré-réglée comme une horloge suisse… à ne rien comprendre 🙂 par contre j’ai hyper mal au ventre au moment de mon ovulation et j’ai un SPM très marqué, mais je préfère mille fois ca à la pilule 😉

le 07/02/2017 à 19h06 | Répondre

Hermy

On se comprend parfaitement ! ^^

le 11/02/2017 à 12h18 | Répondre

Nya (voir son site)

Je suis relativement contente de mon DIU au cuivre : rien que le fait de ne plus avoir besoin de penser à la pilule, c’est royal 🙂 La pose était douloureuse (surtout que la gynéco s’est est prise à deux fois, le premier stérilet étant « trop court » pour mon utérus).
La vraie différence chez moi, c’est le syndrome prémenstruel, qui est une catastrophe (état dépressif, agressivité). Mais comme ça ne dure que quelques jours, je me résigne à être une pelote de nerfs à ce moment.

le 07/02/2017 à 19h41 | Répondre

Hermy

Ah oui pas très sympa ton SPM. Moi cela se limite au mal de ventre. Après comme toi quel bonheur de ne pas devoir y penser.

le 11/02/2017 à 12h19 | Répondre

Nya (voir son site)

Intéressant de relire ce témoignage qui date d’il y a un an seulement… Au bout de quatre ans de stérilet au cuivre, je suis sur les genoux. Règles hémorragiques qui me vident de mon fer, SPM qui m’empêche d’avoir une vie sociale la moitié du mois… Je vois bientôt mon médecin pour faire le point.

Je dois dire que je suis assez déçue, car je n’ai aucune envie de reprendre des hormones, et j’adore le fait de ne pas penser à la contraception. Mais est-ce que la fatigue permanente malgré les comprimés de fer, et surtout la dépression stagnante et les sautes d’humeur phénoménales en valent la peine ? (je mets cela sur le dos du DIU car les symptômes vont crescendo depuis sa pose, mais la cause est peut-être toute autre)

le 11/01/2018 à 01h37 | Répondre

Julie

J’ai voulu arrêté les hormones pour me détacher de tous leurs effets secondaires. La pose du DIU n’avait rien de douloureux, juste un peu le tournis après. Je suis contente de n’avoir à penser à rien et de mieux entendre mon corps.
Mais je fais partie de la team Niagara et c’est vraiment handicapant! Je teste encore 2 mois avant de peut être abandonner. Dommage. Mais j’aurai essayé.

le 09/01/2018 à 23h03 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?