L’écriture m’aide à gérer mon angoisse

Pour ceux qui souffrent d'anxiété et de stress, il peut être difficile de trouver des moyens pour gérer leurs . Heureusement, il existe une technique efficace qui peut aider à réduire certains symptômes de ces troubles – l'écriture. De nombreuses études ont démontré que l'écriture contribue à améliorer la santé mentale en aidant les personnes à mettre leurs pensées et leurs sentiments sur le papier.

Qu'est-ce que l'écriture thérapeutique ?

L'écriture thérapeutique consiste à effectuer un exercice d'écriture quotidien durant lequel on prend le temps d'exprimer nos pensées et nos sentiments par écrit. Il s'agit d'un outil puissant pour aider à gérer l'angoisse et le stress, car il permet aux personnes de se libérer des émotions qu'elles ressentent et de comprendre pourquoi elles les éprouvent. L'écriture peut également fournir un moyen pratique pour les personnes anxieuses de clarifier leurs objectifs et leurs priorités.

Comment l'écriture peut-elle aider à gérer l'anxiété et le stress ?

Il existe plusieurs façons dont l'écriture peut aider à gérer l'anxiété et le stress. Tout d'abord, elle offre une sorte de « catharsis », ce qui signifie que lorsque les personnes écrivent, elles se sentent mieux après avoir mis leurs pensées et leurs sentiments sur le papier. Ensuite, l'écriture donne aux personnes anxieuses une occasion de prendre du recul sur leurs problèmes et d'y voir plus clair. Finalement, l'écriture permet aux personnes anxieuses de reconsidérer leurs perspectives et de retravailler leurs expériences afin de trouver de nouvelles solutions.

Quelles techniques utiliser pour gérer l'anxiété et le stress avec l'écriture ?

Il y a plusieurs techniques que les personnes anxieuses peuvent utiliser pour gérer leur anxiété et leur stress avec l'écriture. La première est de simplement écrire à propos de vos pensées et vos sentiments à propos de votre anxiété ou de votre stress. Cette technique peut permettre de soulager certaines de vos émotions et peut aussi aider à identifier les difficultés que vous rencontrez. Une autre technique est de prendre des notes sur une activité respiratoire relaxante telle que la respiration profonde ou la méditation. Prendre des notes peut aider à vous concentrer sur votre respiration et à trouver un niveau de relaxation plus profond. Finalement, en prenant des notes sur vos réalisations quotidiennes, vous pouvez aider à diminuer le sentiment de stress et de culpabilité qui peuvent accompagner l'anxiété.

Quelques conseils supplémentaires pour gérer l'anxiété et le stress avec l'écriture

Tout d'abord, lorsque vous commencez à écrire, essayez de prendre du recul et de ne pas juger ou censurer ce que vous écrivez. Ecrire à propos de vos pensées sans les filtrer peut être très utile pour vous aider à comprendre vos émotions. De plus, essayez de consacrer au moins 10 minutes par jour à l'écriture et fixez-vous des objectifs réalisables. Vous pouvez commencer par écrire trois à cinq pages chaque jour et augmenter graduellement le nombre de pages au fur et à mesure que vous vous sentez plus à l'aise.

Quelles sont les limites de l'écriture thérapeutique ?

Bien qu'il existe de nombreuses preuves montrant que l'écriture peut aider à gérer l'anxiété et le stress, il est important de noter qu'elle ne doit pas être considérée comme un remplacement à un traitement professionnel. Si vous soupçonnez que vous souffrez d'une condition médicale sous-jacente telle qu'une dépression ou un trouble d'anxiété, veuillez consulter un médecin ou un professionnel qualifié pour obtenir un diagnostic et un traitement adéquats.

L'écriture thérapeutique peut être un outil très puissant pour ceux qui souffrent d'anxiété et de stress. Elle peut aider à soulager les émotions négatives et à clarifier les pensées confuses. Bien que l'écriture ne doive pas remplacer un traitement professionnel, elle peut offrir aux personnes anxieuses un moyen construction et efficace pour gérer leurs émotions et leurs symptômes.

Relatetd Post

6 Comments

  • Sarah

    18 février 2015

    moi aussi je fais des crises d’angoisses, mais nocturnes. l’année dernière après 2 crises rapprochées c’est l’inquiétude mon chéri désemparé face à la situation (et aussi parce que ca le fatiguait d’être reveillé alors qu’il embauche très tôt) que j’ai décidé d’aller voir un psychologue. Je suis en pleine thérapie pour essayer de trouver la vrai cause qui me provoque ces angoisses pour pouvoir travailler dessus. J’avais peur de me confier a un inconnu et puis finalement ca me fait le plus grand bien car ca me permet de ne pas noyer mon chéri sous mes peurs et mes craintes mais je peux en parler à quelqu’un qui m’écoute vraiment et qui peut me proposer des solutions à court terme (technique respiratoire) et à long terme. Et depuis que je consulte je me sens bien mieux.

  • Mademoiselle Fleur

    18 février 2015

    J’ai parfois aussi des crises d’angoisse. Souvent j’ai peur de mourir ou qu’il arrive quelque chose à mes proches.
    Je ne sais pas quand ça a commencé exactement, pourtant j’essaye de me souvenir avec l’aide de ma psychologue.
    J’ai commencé à écrire lors d’une déception amoureuse. Je tenais un blog et je participait sur un forum en écrivant une fanfiction. Cela m’aidait à exorciser pas mal de choses !!! Et puis, quand j’ai commencé ma thèse et rencontré mon fiance, j’ai eu moins le temps et moins l’envie d’écrire. Aujourd’hui j’ai repris car cela m’aide à ordonner les choses et à mieux les regarder de l’extérieur. Cela m’aide à prendre du recul.

  • Inno

    18 février 2015

    Les crises d’angoisses sont difficiles à vivre, surtout avec la sensation qu’on va mourir. Bon courage pour gérer ces émotions d’angoisse envahissante.
    Petit rectificatif sur les médicaments : on dit « anxiolytique » (et anti-dépresseur) et pas « anti-anxiolytique » 🙂

    • Alice La Lutine

      18 février 2015

      Oups ! C’est corrigé, merci pour la remarque. 😉

  • Milune

    5 mars 2015

    Je fais aussi des crises d’angoisses, c’est par période chez moi. Mais quand j’en fais je peux me faite tomber dans les pommes. On m’a aussi prescrit des anxiolytiques que j’ai acheté mais que je ne prend pas. Je ne veux pas être abrutie toute la journée.
    J’écris aussi mais comme je ne connais pas les raisons de ces crises, juste à un moment donné j’ai peur de mourir ( sans raison apparente ) et du coup je ne me sens pas bien: nausées, cœur qui s’emballe, tête qui tourne, jambes molles … C’est assez handicapant ça peut me prendre n’importe quand avec n’importe qui !

  • Wangsander

    22 juillet 2016

    J’ai moi aussi été sujette aux crises d’angoisses. Ça a commencé lorsque j’avais 15 ans et aujourd’hui (j’ai 19 ans) ça ne m’arrive quasiment plus (1,2 fois dans l’année seulement peut être) alors qu’avant, j’en faisais quasi tous les jours ; j’ai été déscolarisée à cause de ça, je suis devenue phobique sociale et contrairement à toi je savais (a peu près) d’où ça venait, c’était le fait d’être entourée, dans une foule, dans un lieu public. Mais je n’ai jamais su POURQUOI s’est arrivé.
    Moi aussi j’ai eu des anxiolytiques de prescrit, j’ai essayé, ça n’a pas marché, j’ai abandonné, mais depuis je n’ai rien trouvé d’autre pour me calmer dans ces moments, j’ai du mal à réguler ma respiration. Ce qui m’a « sauvée » de ces crises, ça a été de partir 3 semaines à l’étranger lors d’un séjour linguistique. Le fait de ne pas être avec mes parents, me retrouver a moitié indépendante, très entourée de plein de gens d’horizons différents, je ne sais pas, mais ça m’a changé. C’est tout ce qui m’effrayer le plus mais pourtant ça m’a aidé a vaincre cette phobie. Je suis revenue de ce voyage épanouie, j’étais sortie de mes angoisses de l’Autre, j’ai même été plutôt sociable. Ça m’a fait un bien fou, après j’imagine qu’un voyage ne règle pas tout, évidemment. Je suis une personne très anxieuse, mais j’ai moins de « pic d’anxiété ».

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

dix-neuf − 9 =