Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Adopter un chat adulte : mon expérience (et quelques conseils)


Publié le 25 juin 2019 par Urbanie

Il y a deux ans, mon vieux matou a rendu l’âme à 18 ans passés. Si nous avons accusé le coup sur le moment, nous avons également décidé d’adopter de nouveau, assez rapidement.

Sauf qu’au lieu de nous décider pour un petit chaton kromignon, nous avons au contraire préféré adopter deux chats adultes. Deux bons gros matous, Diabolo et Icare, respectivement âgés de 13 (!!!) et 4 ans.

Je sais ce que tu te dis: « Folie! ».

Eh bien non, car nous avions plein d’excellentes raisons d’adopter deux chats adultes. Et je t’explique pourquoi, en profitant de l’occasion pour balayer quelques idées reçues au passage!

Crédit photo (creative commons: DariuszSankowski / 551 images

Nous sommes souvent absents

Alors entendons-nous bien: je ne pars pas en weekend à Pampelune tous les 4 matins. Disons plus simplement que je travaille à plein temps, donc que la journée, la maison est vide. A l’origine, avoir deux chats était un « accident » (le genre du chat qui fugue, et qui revient deux mois plus tard tout maigrichon avec un beau bidou tout rond) (de l’importance de la stérilisation…). Mais j’avoue: très rapidement, je me suis rendue compte du côté « pratique » de la chose: mes chats pouvaient retourner l’appart jouer ensemble pendant la journée (et aussi la nuit) (ceci est un autre problème), mais également se blottir dans le même panier, faire le guet pendant que l’autre faisait une connerie (c’est du vécu)… une belle association de malfaiteurs, aussi hilarante que mignonne. Et pratique, donc, puisque je ne culpabilisais plus atrocement devant la tête du petit minou abandonné qui te regarde partir de chez toi le matin. Toi même tu sais.

A la mort de notre dernier vieux chat, il nous a donc paru évident de faire une double adoption.

Un chat adulte conserve son caractère à vie

Là, c’est le critère « enfant en bas-âge » qui a parlé.

Un chaton, c’est mignon (très), ça joue, ça te donne envie de faire du « Gouzi Gouzi » en veux-tu, en voilà.

Mais un chaton, ça peut changer de comportement à l’âge adulte. Les associations sont pleines de chats dont les propriétaires ont été obligés de se séparer à l’arrivée d’un premier enfant. Adieu « Gouzi Gouzi », bonjour « Freddie, les griffes de la nuit ». Ca a l’air rigolo, formulé comme ça, mais vrai, cela peut vite s’avérer hyper dangereux pour l’enfant.

Nous avons donc contacté l’association en précisant bien d’emblée: attention, enfant en bas-âge à la maison. Les bénévoles nous ont immédiatement orientés vers des chats 1) super zens et 2) archi câlins. Et je te confirme que nos chats sont super, super cools avec notre fille.

Un chat adulte, ça meurt plus vite, non?

Ne les enterrons pas trop vite: adulte ne veut pas dire senior! Un chat d’un an est considéré comme un « adulte ». Il restera pourtant superjoueur et hypertonique. Il aura simplement atteint sa taille « de grand ».

Et si j’ai déjà un chat à la maison? Je peux adopter un deuxième chat adulte?

Alors oui, mais 1) précise bien à l’association que tu souhaites adopter un chat sociable avec ses congénères et 2) décris le plus possible le caractère de ton premier chat. L’alchimie entre chats est par nature imprévisible: ça peut être le grand amour, comme la haine la plus féroce. Donc souvent l’association te proposera de « tester » l’entente (la SPA préconise une « pré-adoption » qui peut durer quelques semaines, par exemple).

Suite au décès de Diabolo (qui n’était plus tout jeune) nous avons fait le pari d’accueillir un nouveau chat (Icare, qui n’avait jamais vécu sans son grand copain, était en train de dépérir à vue d’oeil). L’association nous a orienté vers Dobbs, un jeune chat d’un an, absolument adorable, d’un naturel calme et sans une once d’agressivité. Et le fait est qu’ils s’entendent comme larrons en foire. Mais cela aurait pu ne pas fonctionner, et nous (les adoptants + l’association) en avions bien conscience.

Un chat adulte, c’est forcément un chat traumatisé

Pas du tout, non! De toutes façons, un chat battu, qui aura tendance à avoir des réactions parfois inattendues ou à ne supporter ni gestes brusques, ni cris, sera déconseillé si tu as des enfants à la maison.

Nos chats, par exemple, ont été abandonnés, mais recueillis par l’association et assez rapidement placés en famille d’accueil. Pas de « traumatisme » à proprement parler, si ce n’est que Diabolo a été abandonné à l’âge de 10 ans (aie) avec son copain Icare.

Et comment ça marche, alors, pour faire le « bon » choix?

Eh bien il n’ya pas de formule miracle, mais je pense que l’essentiel, c’est de garder en tête que le chat aura déjà son caractère. L’idée, c’est donc de trouver le bon « match » entre tes attentes, ton mode de vie, et son fonctionnement à lui.

Il est important de garder en tête que ce chat aura donc besoin de plus ou moins de temps. Nos chats, qu’il s’agisse d’Icare, de Diabolo, ou de Dobbs, ont ainsi mis plusieurs jours avant d’oser sortir de leur cachette; plusieurs semaines avant de venir nous voir pour de vrais câlins; et plusieurs mois avant de nous accorder leur entière confiance. Ce processus de confiance, qui prend du temps, est parfaitement normal. On ne s’apprivoise pas en quelques heures!

Mon conseil serait de ne pas se fier uniquement au physique (comme dans la vraie vie hahaha) (mais je m’égare): le plus important, ce n’est pas d’avoir un chat « instagrammable », mais un compagnon de route. Je sais bien que cela peut tomber sous le sens, mais les associations regorgent d’anecdotes à ce sujet: un chat « mignon » et photogénique attirera les foules et les messages par dizaines, quand d’autres congénères peuvent attendre des mois, voire des années, avant qu’on ne s’intéresse à eux (alors qu’ils feraient sans aucun doute le bonheur de ces mêmes adoptants).

Pour info, nous sommes passés pour nos 3 chats par l’association Orfélins, située en banlieue parisienne: ils sont très fiables et très sérieux, je les recommande chaudement!

Et toi, adopter un chat adulte, c’est quelque chose que tu pourrais envisager? Ou pas du tout? Raconte-moi tout dans les commentaires!

Commentaires

17   Commentaires Laisser un commentaire ?

Fabienne

Plus de chats pour moi pour l’instant pour des raisons « logistiques » mais j’en suis à mon 3 ème chien, tous adoptés adultes en refuge ou par une association (Roxane adoptée à 5 ans, 9 ans avec nous, puis Vanille adoptée à 10 ans, 5 ans avec nous, deux amours de chiennes ; et maintenant Edgar 10 ans est depuis depuis 3 mois avec nous). Je souscris totalement aux arguments en faveur des adultes, en plus on passe l’étape des bêtises de jeunesse. Caresses aux minous !

le 25/06/2019 à 08h55 | Répondre

Urbanie

Bien d’accord, je ne l’ai pas marqué, mais cela fait des bêtises en moins! 🙂

le 25/06/2019 à 22h43 | Répondre

Madame Parenthèses

Je n’avais jamais envisagé une adoption de chat adulte avant de lire SousNotreToit, mais je trouve que les arguments penchent beaucoup en la faveur de ce genre d’adoption finalement… Surtout pour la partie du caractère ! Pour l’instant, nous ne l’envisageons pas (quelques voyages lointains prévus, et plutôt compliquer de faire garder ou de confier le(s) chat(s) à quelqu’un), mais je garde cet article et un autre (celui de Nya si je ne m’abuse…) dans un coin de ma mémoire… Reste à convaincre Chéri de renoncer à la partie « mignonne » de l’adoption ! ^^

le 25/06/2019 à 11h09 | Répondre

Urbanie

Oui, Nya a sans doute écrit sur le sujet (cela ne m’étonnerait pas d’elle 🙂 )

Pour la partie mignonne, dis-lui que c’est aussi le moment le plus compliqué à gérer parce que les chatons font énormément de bêtises… j’en ai vu craquer et abandonner leur chaton, malheureusement. 🙁

le 25/06/2019 à 22h44 | Répondre

Athéna

Chez nous, chaque adoption à un peu été faite sans le vouloir, à part mon premier, mon rouquin d’amour.

Mozart, le roux de mon cœur est le tout premier chat que j’ai eu, mes parents ne voulait pas de chats à la maison, ma mère en ayant un peu peur (mais Mozart est tellement attachant que dès qu’elle vient en vacances à la maison les deux ne se quittent pas d’une semelle….), je voulais absolument à chat roux, c’était mon rêve de goss, une dame donnait des chatons, je suis allé le chercher. Tout simplement.

Le 2ème chat, ma grosse boulette (Eywa de son vrai prénom), je me baladais sur leboncoin et je tombe sur une annonce d’une dame d’un village pas loin qui écrit quasi mot pour mot « la personne qui la voulait ne la prend plus parce que son chien ne l’aime pas, donc à donner aujourd’hui sinon ce soir mon mari lui met un coup de fusil » oui c’était écris ça. J’ai pris la voiture et je suis revenu avec une magnifique petite boule de poils trouillarde mais tellement belle.

Les 4 derniers sont arrivés en même temps…. Quand nous avons changer de région, nous avons été héberger chez de la famille pendant quelques mois, le temps de trouver un appart’, sous notre balcon une chatte venait de mettre bas 4 magnifiques chatons, je me suis dit je vais la laisser les sevrer et j’irais les porter ensuite à la Spa ou bien je leurs trouverais une famille. Mais des gens sont venu chercher la maman car soit disant il lui avait trouver un adoptant (une chatte d’extérieur, ils ne l’on pas garder longtemps, quelques jours après elle était de retour dans le lotissement),on a eu beau leurs dirent avec mon chéri qu’elle allaitai des petits, ils l’ont prisent quand même, du coup avec chéri nous les avons récupérés, nous les avons biberonnés et on a fini par s’attacher et les garder.
Voici comment Link, Glitch, Leïa et Dita ce sont ajouté à notre famille.
Malheureusement nous n’avons jamais réussi à trapper la mère mais une association y ai parvenus et l’a faite stérilisé avant de la remettre dans sa zone.

Nous avons déménager depuis et notre meute se porte à merveille. Ils s’entendent tous très bien, font des siestes énormes en pleins soleil sur le balcon et s’amuse à me grignoter mes plants de tomates, de poivrons…alors qu’ils rechignent à manger l’herbe à chat qui est fait spécialement pour eux… Les coquins.

Si je devait reprendre un chat, je prendrais un adulte en refuge, tout simplement car les gens adoptent beaucoup plus facilement les chatons et que donc les adultes restent souvent finir leurs jours dans le refuge. Je trouve cela tellement triste. Et puis ici on a déjà eu notre quota de mignonnitude chatonnesque… Maintenant les chatons on les regardent en vidéo sur le net.

le 25/06/2019 à 12h45 | Répondre

Urbanie

Ah oui, tu as une sacrée troupe à la maison! 🙂 J’avoue que le manque de place à Paris ne nous poussera pas à adopter plus, sauf accident (mais il s’agit de deux mâles castrés, donc on devrait être tranquilles de ce côté là).

le 25/06/2019 à 22h45 | Répondre

Athéna

3 femelles et 3 mâles, tous ont été stérilisé, notre vétérinaire nous a fait un prix pour famille nombreuse quand on lui a dit qu’on ferait stérilisé les 4 petits le jours ou on les a récupéré et qu’on a été le voir pour savoir si on devait biberonner ou pas. Lol.
Les 2 grands ont 9 ans cette année et les 4 petits auront 5 ans.

le 25/06/2019 à 23h07 | Répondre

Pippa (voir son site)

Quel bel article qui met en avant l’adoption d’animaux âgés, merci ! C’est chouette de lire un article sur les chats âgés, je retrouve beaucoup de points communs avec l’adoption de ma Pippa (chienne de 13ans adoptées à 11ans).

C’est malheureusement vrai ce que tu dis, une bénévole de refuge m’a confié que les chats noirs restent souvent bien plus longtemps en refuge que les autres…Bien triste…

Longue vie à tes boulettes d’amour !

le 25/06/2019 à 13h02 | Répondre

Urbanie

Oui, j’ai entendu la même chose au sujet des chats noirs! Incompréhensible!

le 25/06/2019 à 22h46 | Répondre

Ornella (voir son site)

Merci pour tous ces renseignements, on n’y pense pas assez à adopter des chats adultes !

le 25/06/2019 à 16h43 | Répondre

Marjorie

Nous avons adopté un chat de 7 ans il y a un peu plus d’un mois, pour tenir compagnie à notre premier chat de 7 ans à l’appart. Ce dernier revit grâce à l’énergie du nouvel arrivant, qui fait beaucoup de conneries mais que nous ne regrettons pour rien au monde 🙂

le 25/06/2019 à 20h04 | Répondre

Urbanie

Parfois un nouveau compagnon peut leur faire énormément de bien, cela dépend vraiment du caractère du chat n°1! Je confirme que pour nous, c’est pareil! Icare va beaucoup mieux depuis que nous avons adopté Dobbs.

le 25/06/2019 à 22h47 | Répondre

Virg

Adopter un chaton revient à jouer à la loterie quand on vit en appart. D’un chat à un autre, le tempérament fondamentalement différent : notre grand chat nous en a fait voir de toutes les couleurs et jeter 2 canapés, tu comprends la litière, 1 pipi c’est saaaaaal beurk, impossible pour Môssieur d’y aller deux fois. L’achat de notre maison et d’une chatière électronique (qui lit les puces) nous a tous permis de cohabiter plus sereinement. Aujourd’hui pépère n’a pas de litière, rentre et sort quand il veut et c’est un chat parfait (petit bémol sur les mulots massacrés façon TWD que je retrouve dans mon entrée ou lâchés dans la maison… vivants).
À côté, nous avons une chatte d’appartement : il pleut brrrr, il vente, brrrr etc. Aucun problème de propreté, ou d’agressivité, nada. Je n’ai jamais eu à l’engueuler.
Tout ça me fait maintenant préférer les chats ado ou adultes pour avoir connaissance d’entrée de jeu du tempérament. C’est trop important, un chat peut apprendre jusqu’à 5 ou 6 interdits, on a intérêt à bien viser car le reste dépend entièrement de son caractère !

le 25/06/2019 à 21h18 | Répondre

Urbanie

Bien d’accord avec toi. Ici Icare a vécu à la campagne avant d’être abandonné, mais vit très bien l’appartement. A l’inverse Dobbs , n’a vécu qu’en appartement, et semble rêver d’extérieur en permanence. Comme quoi…

le 25/06/2019 à 22h49 | Répondre

Emilie L'a Fée

Merci Urbanie pour cet article, ce n’est pas pour tout de suite mais j’adorerais avoir un chat qusnd les enfants seront un peu plus grands.
Petite on avait un chat, noir 😉, que mes parents avaient récupéré adulte, une crème !
Petite question propreté, avez-vous eu des difficultés liées a leur nouvel environnement ?

le 27/06/2019 à 20h51 | Répondre

Mégane

Je trouve ton article vraiment chouette, et il donne envie !
Je suis tout de même assez mitigée quant au caractère qui ne change pas. Nous avons adopté une minette qui avait 3 ans il y a 1 an et elle s’est complètement transformée depuis qu’elle est avec nous.
Mais merci de faire la promotion des chats adultes, il y en a tant qui attendent une famille 🙂

le 05/09/2019 à 15h39 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?