Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Ma bataille avec l’épilation


Publié le 11 juin 2013 par Nya

Chez les Nya, les beaux jours signent le coup d’envoi de la saison des pique-niques, des apéros en terrasse après le boulot, des siestes dominicales dans le jardin et de toutes sortes de réjouissances liées au grand air.

Malheureusement, les beaux jours sont aussi synonymes de mon cauchemar… J’ai nommé : l’épilation !

Ce n’est pas pour dire que je ne m’épile pas le reste de l’année. Disons que je suis moins assidue et qu’il peut s’écouler plusieurs mois un certain temps entre deux épilations en hiver, saison bénie où notre petit corps et ses poils restent bien au chaud sous d’innombrables épaisseurs de vêtements.

jolies jambes femme

Crédits photo (creative commons) : Lauren Close

Mais puisque je passe littéralement mes étés en jupe, pas question de relâchement ! Tout doit être au poil (jeu de mot navrant : ça, c’est fait !) !

Si je vivais seule, je me passerais bien volontiers de cette corvée et me contenterais d’un petit coup de rasoir sous les aisselles. Hélas, mon homme ne raffolant pas de la toison de mes bras et jambes (pourtant blonde), je lui fais ce plaisir-là. J’envie d’ailleurs les femmes qui assument leur pilosité et rêve d’un monde affranchi des canons actuels de beauté, qui prônent le glabre à toutes les sauces.

(Aparté féministe : tu as déjà remarqué que quand une femme ne s’épile pas, on dit que « ça fait sale » ? Pourtant, 98 % des hommes s’affichent avec des aisselles poilues à faire frémir des gorilles sans que l’argument de l’hygiène ne soit invoqué. Deux poids, deux mesures… /fin de l’aparté)

Pourquoi tant de haine envers l’épilation ?

Atteignons les 88 miles à l’heure et remontons le temps : ma mère, fan de l’épilation en institut, m’emmène faire ma première épilation demi-jambes à la cire à l’âge de 13 ans. C’est vraiment douloureux, mais alors, quelle belle peau pendant trois semaines ! Tant que je vis sous son toit (et dépend de ses finances), je me fais généreusement épiler et prends insidieusement l’habitude de l’épilation à la cire. Mes poils finissent par s’affiner, l’opération devient indolore.

Mais depuis la fin de mes études, l’épilation a toujours été un problème : finies les épilations payées par môman ou à prix choc grâce aux réducs étudiantes ! En dix ans d’épilation en institut, j’ai pris l’habitude d’un certain standing épilatoir,e et à 23 ans, je fais la totale : jambes complètes et bras.

Mais quand on paye plein pot, c’est facilement 45 euros toutes les trois semaines. Je n’ai pas le budget pour : une fois mes études finies, il a donc fallu revoir mes ambitions à la baisse et devenir créative ! Petit florilège de mes expériences :

Le rasage

Ma peau a une fâcheuse tendance à développer des petits points noirs et boutons après un rasage. Ce n’est pas très beau et en plus, j’ai l’impression de me raser un jour sur deux. J’abandonne assez rapidement.

La crème dépilatoire

Miam, ça sent bon, c’est indolore, pratique à appliquer. La peau est beaucoup plus jolie qu’après un rasage. Et ça tient exactement trois jours et demi chez moi. En gros, c’est chouette en cas d’urgence, mais zéro quand on passe les trois mois d’été les jambes à l’air. Et quand on revient à la cire, il faut s’accrocher car les poils, plus épais, font de la résistance.

L’épilateur

J’ai cédé aux sirènes du marketing et acheté un épilateur qui fait tout : gommage, exfoliation, réfrigération, anesthésie, cafetière. Et en option, l’épilation. Aïe. Mais aïïïïïe. Une amie, manifestement moins douillette que moi, l’a adopté contre bons soins.

La cire industrielle au sucre

Tu sais, les pots de cire à micro-onder et appliquer à la spatule. Il faut les passer exactement 47 secondes au micro-ondes : à 46 secondes, la cire est froide ; à 48 secondes, c’est le Mordor. Après avoir connu l’option Sauron sans même obtenir un résultat uniforme, j’appelle les pompiers et jette l’éponge.

La cire maison au sucre

La panacée orientale avec un micro budget : il ne faut que du sucre, du miel et du citron. Je me colle les doigts, je colle ma casserole, j’enlève deux poils. J’enclenche mon mode « tête de mule », je tente 17 recettes trouvées sur Internet, les filles des forums ont l’air de gérer grave tandis que je développe un complexe d’infériorité. Je ne peux même pas recycler la cire en caramel, pas avec les poils dedans. Gros gâchis de sucre, miel et citron.

cire à épiler maison

Crédits photo (creative commons) : Digipam

Les instituts à bas prix

Avec abonnement, c’est 4 euros les demi-jambes : le rêve. Même sans abonnement, c’est nettement moins cher qu’un institut classique. Tentant… Mais pas de salut : généralement sans rendez-vous, ils me font perdre un temps précieux pour un résultat vraiment moyen… Bref, je ne suis pas convaincue.

Et tout le reste…

  • J’aurais aussi pu tenter l’épilation au fil, très pratiquée en Orient et que j’ai eu l’occasion d’essayer en Égypte sur un orteil. Surface bien suffisante pour savoir que c’est trop douloureux pour ma petite peau sensible et que je n’ai pas envie de m’y mettre !
  • Les bandelettes de cire froide vendues en supermarché, qui ne m’ont jamais inspirée
  • L’épilation définitive n’est pas non plus pour moi du fait de la blondeur relative de mes jambes. Argh.

Bref, le parcours du combattant. Tu commences à comprendre mon rêve d’un monde où la beauté serait poilue ? Pendant 6 ans, l’épilation m’a mené la vie dure. À chaque échec, je reprenais le chemin des instituts, dépensais 25 euros pour les demi-jambes, haïssais mes bras poilus et me disait qu’il faut trouver autre chose.

La fin du calvaire

Heureusement, il y a quelques mois j’ai trouvé par hasard, en grande distribution, un dispenseur de cire peu onéreux, comme chez l’esthéticienne, qui chauffe tout seul, qui applique la cire régulièrement et qui MARCHE. Hourra ! Après 15 ans passés en institut à observer les esthéticiennes, je sais comment on arrache les bandelettes et je revis. Et tout cela pour environ 5 euros l’épilation des jambes entières et des bras qui dure trois semaines.

Finies, les prises de tête pour trouver un rendez-vous compatible avec mon emploi de temps de ministre. Finis les essais infructueux pas très bons pour l’estime de soi. Finies les dépenses en appareils improbables. L’épilation n’est pas devenue plus agréable pour autant, mais j’ai enfin trouvé une solution qui ménage mon budget, ma peau et mon emploi du temps !

Fin de l’histoire : je me prépare à émigrer en terre inconnue, qui ne sera peut-être pas approvisionnée en recharges de cire compatibles avec mon appareil chéri. Quelqu’un aurait une bonne recette de cire orientale au sucre ?

Et toi, tu as tout essayé pour ne pas te ruiner en épilation ? Tu assumes ta pilosité ? Raconte-moi tout !

Commentaires

25   Commentaires Laisser un commentaire ?

Miss P

Comme je te comprends!! Sauf que je suis brune! c’est toujours une torture pour moi aussi! L’épilation à la cire donne le résultat le plus satisfaisant (et le plus douloureux!) mais il faut attendre que les poils repoussent un peu avant la prochaine épilation alors y’a tjs un moment où on se sent attirée par la facilité du rasage!!

Perso je ne me sens pas de m’épiler moi-même les aisselles et le maillot donc je vais dans un institut. Et les jambes c’est épilation électrique mais le résultat n’est pas top..

Là je calcule les séances que je vais devoir faire avant mon mariage fin juillet, j’essaie de faire en sorte que la dernière épilation avant le D-Day tombe 4 jours avant!
Quelle galère d’être une fille! 😉

le 11/06/2013 à 18h31 | Répondre

Marion

L’épilation est une vraie galère ici aussi !

Je suis bien intéressée par ton appareil, je le fais à l’épilateur électrique et ne suis vraiment pas convaincue du résultat…

Tu peux nous donner les références ici ?

le 12/06/2013 à 10h22 | Répondre

Madame Nya

Je rentre de vacances, d’où la réponse un peu tardive 🙂

C’est l’EasyWax de Veet, je l’ai trouvé dans une grande surface. Je le trouve bien pour les jambes et les bras, je n’ai pas essayé ailleurs.

le 23/06/2013 à 20h16 | Répondre

Ulije

Moi je me suis offert l’épilation défénitive onéreux certes mais pour ma pilosité (très brune/preau très blanche) et ma tendance )à faire beaucoup de poil sous-peau (et de quiste par la suite : glam !) c’était juste La solution miracle !

J’en suis ravie (même si il me reste quelques poils que j’éradique à la cire froide ou au vieux épilateur récupéré chez ma maman moinjs d’une fois par moi) bref si c’était à refaire sans hésitation même si c’est très douloureux et très cher !

le 12/06/2013 à 11h04 | Répondre

Madame Nya

Tu pourrais nous donner un ordre d’idée de prix ?

L’épilation définitive est évidemment tentante et je pense que certaines zones sont assez brunes chez moi pour que je tente. Mais hormis l’aspect financier, je me demande si des risques pour la santé sont connus ?

le 23/06/2013 à 20h18 | Répondre

Elodie

Pour une idée de tarif va voir sur le site de maigrir et santé. C’est mon ancien boss qui gère ça, c’est donc sous contrôle médical. Cest la lumière pulsée la technique. C’est sur Lyon, je crois que c’est ton secteur

le 31/07/2014 à 13h58 | Répondre

Madame Choupette

Ho les poils! Sur ce coup là, on a pas de chance d’être des nanas!!!!

J’ai profité d’une promo d’enfer pour une épilation définitive au laser pour les aisselles l’an dernier. Je suis ravie même si il me reste quelques petits poils discrets.
Quel changement!
Pour les jambes je me bats avec l’épilateur électrique…. pas top mais ce n’est vraiment pas mon truc d’aller chez l’esthéticienne toutes les 3 semaines. Un jour peut-être oserai-je fais le mailot au laser?!
Ca change une vie un corps sans poil 🙂
Courage, l’été commence!!!!

le 12/06/2013 à 11h15 | Répondre

Christelle

Ah les poils, quel calvaire ! Je vais chez l’esthéticienne aussi pour faire aisselles + maillot, les jambes je les fais au rasoir par contre. Ce qui me dérange le plus, ce sont les aisselles, j’aimerai vraiment faire l’épilation au laser pour être tranquille alors les filles si vous pouviez donner vos adresses et les prix ça serait super gentil 🙂

le 12/06/2013 à 11h44 | Répondre

Florence

Ah, ça m’intéresse !!
Tu pourrais me donner le nom de l’appareil que tu utilises ? C’est un chauffe-cire ou un roll-on ?
Comment fais-tu pour racheter des recharges ?
J’utilise un épilateur électrique pour mes jambes, mais j’ai l’impression qu’il casse plus qu’il n’épile 🙁

le 12/06/2013 à 12h06 | Répondre

Madame Nya

C’est un « roll-on électrique » (c’est ce que dit l’emballage) EasyWax de Veet, trouvé en grande surface, comme les recharges. 😉

Je ne cache pas que parfois aussi, j’ai l’impression que quelques poils sont cassés plutôt qu’épilés, mais je crois que ça tient à ma technique d’arrachage des bandelettes plutôt qu’à un défaut de l’appareil

le 23/06/2013 à 20h20 | Répondre

Lucie

Comment je comprends ta galère ! Étant brune en plus, c’est d’autant plus gênant.

Ici j’ai utilisé le rasoir pendant 12 ans !! Autant dire que quand j’ai commencé l’esthéticienne j’ai pleuré de douleur^^
Maintenant l’épilation n’est plus douloureuse, sauf pour le porte-monnaie car j’y passe 73$ à chaque fois (jambes entières, bikini, aisselles). C’est énorme !!!

Et c,est vrai qu’entre deux épilation, la peau douce dure une semaine à peine en ce qui me concerne 🙁

le 12/06/2013 à 16h51 | Répondre

Emilie

L’épilation quelle corvée =( Moi j’ai commencé par la crème qui sent pas bon quand j’avais 12 13 ans… et puis après rasoir et cire pour les jambes mais c’était vraiment douloureux. Ensuite, je suis devenue allergique à la crème et je ne supporte plus le rasoir qui irrite ma peau hyper sensible… donc c’était épilateur où cire. J’ai fait pendant quelques temps à l’épilateur et puis je suis allée en institut pour essayer les aisselles et maillot à la cire. Depuis je ne vais plus que là. Mais j’ai aussi chercher un moment où aller parce que ma peau ne supportait pas certaines cires… Dans la ville où j’ai aménagé, il y a une esthéticienne très sympa et qui ne prend pas trop cher. J’en ai eu pour 50 euros pour jambes entières, maillot et aisselles.

le 11/09/2013 à 10h31 | Répondre

Errian

Coucou !
Sinon, il suffit de s’accepter comme on est avec nos poils. C’est un vrai gain sur tout les niveaux 😉

le 24/10/2013 à 00h07 | Répondre

agnesnes

Pour ma part, cela fait 3 ans que j’ai fait 4 séances d’épilation laser jambes/maillot/aisselles.

Et ça a changé ma vie !

Finis la multiplication des méthodes, les poils incarnés, les boutons, les jambes qui piquent, etc… Et surtout, je n’ai pas dépensé un sou pour l’épilation depuis, à part des rasoirs jetables que j’utilise une fois toutes les deux semaines en été, en 10 secondes top chrono c’est terminé, et une petite épilation du maillot avant l’été parce que certaines zones ne sont pas accessibles au laser.
Pour ma part, c’était 330€ la séance dans un cabinet de chirurgie esthétique par une « assistante », sachant qu’ils en faisait payer 5 plein pot et les suivantes en dégressif.
J’ai voulu recontacter l’institut dans lequel je l’avais fait pour ma cinquième séance ces jours-ci, histoire d’enlever les trois derniers poils qu’il me reste, mais j’ai l’impression qu’il a fermé… 🙁
Inconvénient de la méthode : ça fait mal (surtout aisselles et maillot), et ça marche surtout sur le mariage poils foncés/peau clair.

le 22/04/2014 à 18h36 | Répondre

Marjolie

Je réponds après la bataille par un soupir de compassion: l’épilation est vraiment un truc qui me prend la tête au quotidien, et le drame, c’est que je déteste ne pas être épilée (si au moins j’avais un seuil de tolérance élevé aux poils…)
J’en profite pour passer une petite annonce: quelqu’un (plus probablement quelqu’une) aurait-elle fait de l’épilation laser à Lyon et en serait-elle satisfaite? Combien de séances (j’ai l’impression que c’est variable)? Et… ça fait vraiment très mal? Plus que la cire? *tremble*

le 07/06/2014 à 05h35 | Répondre

Leaureine

Comme je connais cette galère moi aussi !
Personnellement, je suis brune à peu très blanche (je ne bronze pas), et du coup, mes poils sont trèèèès visibles, y compris ce léger duvet disgracieux sous le nez et sous le menton…berk !
Du coup, je me rase, jambes et aisselles…tous les jours. Oui, oui, tous les jours car ça repousse très très vite. Pas le temps, ni les finances, pour aller en institut, ou pour l’épilation définitive. Alors je prends mon mal en patience…

le 31/07/2014 à 14h15 | Répondre

Marylin (voir son site)

Arf… ben moi je ne supporte pas les poils.
Et après avoir essayé plusieurs techniques, j’ai opté pour l’épilation électrique définitive (voir explications là http://www.epilation-electrique.org ), et franchement, je REVIS !
Bon, ok, c’est un investissement, mais plus besoin de se prendre le chou avec ça !

le 01/08/2014 à 11h03 | Répondre

system d

Bonjour à toutes, je vous trouve toutes très courageuses d’essayer de correspondre à la femme idéale : imberbe, la peau douce et le sourire quand on tire la bandelette. Je rebondis sur un commentaire daté (celui d’Errian). Je rêve souvent des temps (pas si anciens) où la femme n’était femme et désirable qu’avec ces poils qui attisaient le mystère. Je suis brune à la peau claire, j’ai commencé à avoir des poils qui se voyaient à 11ans et j’ai complexé toute mon adolescence, je n’avais pas les moyens de solutionner ça (je suis fondamentalement contre le rasoir !!). Je ne me mettais jamais en maillot à la plage, n’allait jamais à la piscine. Avec mes petits amis j’ai toujours fait en sorte qu’ils acceptent, pas facile mais ça oblige à se trouver d’autres atouts « féminins »… J’ai donc pu m’épanouir sensuellement. Arrivée à l’âge « adulte » j’assumais mes poils dans l’intimité, aucun mec ne s’est plaint. Certains été étonnés, d’autres étaient ravis de voir que je ne les exhibaient pas à la face du monde, mais sans plus. J’ai rencontré un homme il y a 3 ans qui est tombé fan de mes aisselles et leurs poils tout fins… En société? J’ai toujours fais figure de marginale à ce niveau là. Mais ça a fini par ouvrir des discussions intéressante avec mes amies (et leurs copains ! ). On a levé le « tabou ». Maintenant on se fait des virées à la rivière sans passer par la case épilation et tout le monde s’en moque. J’aime mes poils et je vis bien avec eux. Je vous rassure : je vais quand même chez l’esthéticienne 2 fois par an et on rigole beaucoup toutes les deux.

le 02/08/2014 à 12h06 | Répondre

Elea

Tu sais quoi, moi j’ai carrément arrêté. Au début je pensais que mes partenaires allaient s’insurger, s’éloigner, se dégouter, et caetera. Eh bien non, ni les anciens, ni les nouveaux n’y trouvent rien à redire, et la plupart apprécient particulièrement, qu’ils s’y attendent ou non. Il m’a fallu environ un an avant d’avoir une pilosité normale (je veux dire avec des poils complètement repoussés, qui ne s’allongent plus).

Et sous les aisselles des autres humains, je trouve ça carrément sexy, les poils. Je vois pas pourquoi je les priverai des miens ;).

Je dis ça, juste au cas où tu veuilles essayer pour voir quelques temps…

le 16/08/2014 à 23h17 | Répondre

Eléa

J’ai le même prenom que celle dans haut mais ce n’est pas elle. Je ne supporte pas l’epilateur, et suis complexée par mes poils. J’ai 12 ans et je ne suis pas proche de ma mère donc je n’ose pas lui dire d’autant plus qu’ elle est plutôt contre l’épilation. Comment faire ! Je suis tres pâle et j’ai les poils noirs. Les autres se moquent de mes poils et ca me mets mal a l’aise.
J’ai essaye la cire orientale facile a faire maison mais c’est ma galère, ca colle de partput et ca refroidis vite. En plus je je suis trop sensible 🙁

le 02/09/2014 à 16h58 | Répondre

Marylin (voir son site)

Hello,
Et ben avec ma mère c’était tout pareil : elle ne supportait pas que je touche à mes poils, elle disait que ça les stimulait… et elle avait raison !
Bref, si tu as une peau très pale et des poils noirs, tu peux tenter le laser.
Et pour les zones touchy (visage par exemple), l’épilation électrique par électrolyse (si tu ne connais pas, tu as des infos là http://www.epilation-electrique.org/definition/ ).
Bon courage en tout cas !

le 02/09/2014 à 17h20 | Répondre

Marie

Bonjour,

Je viens de voir ton post: s’il te plaît où as-tu trouvé cet appareil s’il te plaît?
Merci d’avance!

le 07/09/2014 à 09h29 | Répondre

Nya (voir son site)

Bonjour Marie,
je l’ai acheté à Simply Market et il se trouve aussi dans mon U Express de quartier, donc je pense que tu peux le trouver un peu partout.

le 09/09/2014 à 14h09 | Répondre

Nadia (voir son site)

peux-tu nous montrer une photo de l’appareil?

le 08/11/2014 à 19h48 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?