Menu
témoignage

Je ne veux pas d’enfants

Aujourd’hui, presque toutes les femmes ressentent le besoin d’affirmer leur féminité en ayant un mari et des enfants. C’est pratiquement le rêve de la plupart d’entre elles. Ces dernières pensent que leur vie et leur féminité seront accomplies en atteignant cet objectif. Toutefois, tu as bien le droit de ne pas vouloir cela. En réalité, ce ne sont pas toutes les femmes qui ont la fibre maternelle. Si toi aussi tu ne veux pas d’enfants, voici ce que tu dois savoir !

La pression sociale

Depuis plusieurs siècles déjà, la société a établi une distinction bien précise entre les hommes et les femmes. Pour elle, une femme doit nécessairement se marier et avoir des enfants pour devenir accomplie. C’est pourquoi la majeure partie des femmes croient qu’une vie réussie est marquée par le fait d’avoir plusieurs enfants.

Beaucoup de femmes comme toi ne désirent pas avoir d’enfants. De ce fait, la société te mettra une énorme pression sur les épaules. En effet, celles qui ne veulent pas d’enfants comme les autres ne sont pas considérées comme de vraies femmes. Beaucoup de femmes penseront qu’il y a forcément un problème qui se cache derrière.

Cette pression est d’autant plus immense avec le sexe opposé. En effet, beaucoup d’hommes regardent de travers les femmes qui affirment qu’elles ne veulent pas avoir de progéniture. Cette décision entraîne parfois des séparations dans les couples. Ceci, même si l’homme est attaché à une femme comme toi.

Malgré la pression que tu peux endurer, tu dois savoir que tu as parfaitement le droit de vouloir des enfants ou pas. La société n’arrive pas à comprendre qu’avoir des petits est un droit et non un devoir. Toutefois, tu dois être suffisamment sûre de ta décision avant tout.

A lire également  Je ne me sens pas touchée par les attaques terroristes…

Comment l’annoncer à sa famille ?

La société considère qu’avoir des enfants est une obligation pour une femme. De ce fait, beaucoup auront de la peine à comprendre ta décision. Il se peut aussi que ta famille ne l’accepte pas ou ne voie pas ta décision d’un bon œil. C’est la raison pour laquelle, si tu veux l’annoncer à ta famille, tu dois bien t’y prendre.

Néanmoins, la façon de le faire dépendra du degré d’ouverture d’esprit de ta famille. Si tu sais qu’elle aura de la peine à accepter ta décision, tu dois t’y prendre en douceur. Comment par donner des indices qui leur laisseront penser que tu n’en veux pas. Bien sûr, des questions te seront posées. Réponds-y en toute honnêteté. Ce n’est qu’après que tu pourras affermir ta décision en leur annonçant sans fioritures.