Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Couple : faire sa place (rapidement) chez l’autre …


Publié le 23 juillet 2019 par Madame Bulle

La dernière fois, je te racontais comment je me suis installée chez mon copain après seulement 4 mois de relation. Il est temps pour moi de te raconter ce qu’il s’est passé lors de mon installation. Car en effet, moi qui avais déjà vécu en couple avant Charmante Compagnie, jusque là, c’était mon ex qui s’était installé chez moi (et sans affaires, humm passons) puis ensuite nous avions pris un appartement ensemble. Là, pour la première fois, je venais m’installer chez quelqu’un que je connaissais au final très peu.

Crédits Photos (Creative Commons) : keresi72

Faire sa place sans prendre trop de place

De mon côté, j’étais ravie de venir vivre chez lui. Même si je n’avais pas choisi l’appartement, passer d’un petit appartement d’étudiante à un joli appartement avec 2 chambres dans résidence avec piscine et surtout une vraie cuisine … c’était le rêve ! Charmante Compagnie n’étant pas un parfait homme d’intérieur, autant dire que j’ai pu venir avec toute ma vaisselle et batterie de cuisine, sans tri aucun. On a même acheté ensemble notre premier meuble pour pouvoir caser tout cela. Comme c’était émouvant 😉 !

Face à mon geek de mari, j’ai réussi malgré tout à faire un peu de place dans son bureau pour mes affaires, à l’époque encore peu nombreuses, de scrapbooking. Là aussi, on a finit par me racheter un petit meuble, j’étais ravie !

J’ai également dispatché ça et là un peu de ma décoration, même si j’ai du me résoudre à virer les objets trop roses ou trop girly. Après tout, c’était un appartement de couple désormais, et il fallait bien qu’il nous plaise à tous les deux ! J’avoue par contre avoir secrètement rêvé de brûler certains objets/cadres de sa déco … mais par politesse, j’ai attendu notre prochain déménagement pour le faire !

Quand le drame arrive …

Jusque là, Charmante Compagnie était vraiment charmant. Il s’était plié en quatre pour m’accueillir. Je récupérai même un ordinateur de bureau et un bureau, rien que pour moi ! Normal, on est geek ou on ne l’est pas ! Une fois mes cartons déballés, j’ai voulu passer à l’étape suivante et logique : vider mes valises !

On ne peut pas dire que j’en avais beaucoup, n’étant pas du tout attirée par les fringues, surtout depuis ma prise de poids. Mais j’en avais quand même. Quant à lui, j’avais découvert qu’il s’habillait exclusivement – à l’époque – en jeans et t-shirt … ça ne devait donc pas trop prendre de place. Malheur !

Crédits Photo (Creative Commons) : sdnet01

En ouvrant la penderie, j’ai découvert l’ampleur des dégâts ! Son armoire à lui était pleine à craquer, de chemises notamment, qu’il ne portait plus depuis des années qu’il avait changé de job, mais gardait « au-cas-où-ça-peut-toujours-servir! », et le placard mural qu’il voulait bien me céder était rempli de … parures de draps ! En nombre ! Des parures neuves … alors que depuis 4 mois, je le voyais toujours tourner avec une vieille parure tellement usée qu’on aurait pu lire le journal à travers. Il m’expliquera alors qu’il n’aime que les draps doux … Or, le neuf est râpeux. Hum hum … En attendant, moi j’ai à peine la place pour caler deux culottes dans ce placard.

Ce fut notre première dispute. Des pleurs à n’en plus finir, car je lui ai demandé de jeter ces dizaines de parures de draps qu’il ne comptait jamais utiliser. Bien entendu, au milieu des pleurs, j’apprendrai alors que les parures ont été cousues par sa grand-mère … oups ! J’ai donc mis de l’eau dans mon vin et lui ai proposé de les mettre de côté chez sa mère (qui a un immense sous-sol et de la place dans ses armoires, elle !). De cette dispute est née une discussion intéressante au cours de laquelle j’ai appris que Charmante Compagnie détestait jeter quoi que ce soit. Le tri, il ne connaissait pas. J’ai failli faire une syncope, étant la reine du tri et du nettoyage de printemps au moins 4 fois par an. Tout va bien se passer.

Trier quand l’autre conserve

Et d’ailleurs, c’est un sujet de dispute qui revient fréquemment sous notre toit, même après 7 ans de vie commune. Je ne supporte pas son côté conservateur. Son côté « je-garde-au-cas-où » ! J’ai du m’armer de patience face à ce que je considère comme un défaut chez lui… et attendre notamment deux déménagements pour lui faire enfin accepter de trier les 3 énormes caisses de matériel informatique qu’il gardait depuis plus de 15 ans. On a retrouvé des lecteurs disquettes. Si si ! Je suis même sûre que si tu es née il y a 20 ans, tu ne sais même pas à quoi ressemble une disquette !

Récemment, c’est une dispute autour de ses fameuses chemises que j’évoque plus haut qui a éclaté. Là encore, j’ai appris (après 7 ans, hein !) qu’il les gardait parce que la plupart avait appartenu à son grand-père. Gloups. Demi-tour. J’ai accepté qu’il les garde, mais finalement, de lui même il a fini par admettre qu’il n’en avait plus besoin … (Ouf !). Puis est arrivé le sujet des 34 jeans qui occupent 3 étagères dans l’armoire. On a fini par arriver à en jeter 80% … Il m’a avoué récemment ne mettre, finalement, que 2 jeans sur tous ceux qu’il a gardé.

Je fais donc preuve de compréhension, de patience … Mais j’avoue que je ne peux pas toujours me contenir. Trier me démange. Je n’aime pas entasser. J’aime faire du large. J’aime aussi que les choses dont je ne me sers pas, servent à d’autres. Il m’arrive donc souvent parfois, de trier pour lui. Un vieux t-shirt troué. Un carton vide. Des CD ou DVD. Un mug ébréché. Une vieille trousse d’écolier. Et bien sûr, je continue à trier avec plaisir mes affaires – et maintenant celles de bébé – dès que l’occasion se présente ! Je te raconterai d’ailleurs, dans un prochain article, ma méthode de rangement et de tri que j’applique depuis que j’ai 15 ans !

Et toi, tu te rappelles de l’objet de ta première dispute de couple ? Et côté tri, tu es plutôt conservatrice ou tu aimes te débarrasser des objets dont tu n’as plus l’utilité ?

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

Moi c’était encore bien différent, mais quand j’ai emménagé avec mon futur mari c’était dans l’appartement de ses parents. Du coup assez vite j’ai eu un vrai souci avec le fait de ne pas avoir mes propres affaires (meuble, vaisselle …). C’était vraiment compliqué pour moi qui vivait depuis presque 10 ans sans mes parents.
On a donc assez vite pris un appartement pour nous !
Pour le tri, avec notre 2 pièces pour 3 on est un peu obligé, mais moi j’aime bien ça me fait du bien de faire du vide !

le 23/07/2019 à 10h39 | Répondre

Madame Bulle

Ah oui, dur dur en effet la cohabitation ! Moi aussi j’aime faire du vide et ne garder que l’essentiel !

le 10/08/2019 à 16h32 | Répondre

sarah

Nous on a directement emménagé dans notre appartement donc pas vraiment de soucis à ce niveau là, je n’avais que mes affaires d’étudiante donc… rien 🙂 A peine on avait les clés que je me souviens qu’on a filé dans un magasin pour acheter nos meubles et électroménager en commun ! (qu’on a toujours 10 ans plus tard :D)
Pour le tri je suis comme toi, j’aime faire ça régulièrement, mais comme je suis très minimaliste c’est vite fait. Par contre au début je me souviens avoir récupérer plein de vieux trucs des parents et GP de chéri, des trucs généralement moche faut bien dire… on les a gardé dans une caisse dans notre premier appart mais on a finalement tout dégagé quand on a emménagé dans notre maison. C’est l’avantage de déménager 3 fois en 3 ans, on fait beaucoup de tri et on a peu de scrupules à la fin tellement c’est plus simple de déménager quand on a peu de choses d’entassées 😀

le 23/07/2019 à 15h58 | Répondre

Madame Bulle

Effectivement, c’est un argument choc de déménager léger … Mon mari malheureusement ne l’a pas entendu comme ça puisqu’il a attendu 3 déménagements pour enfin accepter de trier ses caisses d’informatique !!!!

le 10/08/2019 à 16h33 | Répondre

Elisabeth

J’ai rencontré mon chéri en 2012, 3 ans après on s’est marié, et nous avons acheté une maison ensemble le mois suivant. J’ai tendance à garder beaucoup… lui est plus organisé. Mais en 7 ans, pas une seule dispute….. c’est grave ? C’est peut-être parce qu’on a 56 ans tous les deux, qu’on a déjà été mariés avant, on a dû épuiser notre quota de disputes !!!!!

le 24/07/2019 à 18h23 | Répondre

Madame Bulle

Ma mère et son second mari se disputent très peu … que lorsqu’ils sont sur la route et ne sont pas d’accord sur le chemin à prendre 😀

le 10/08/2019 à 16h34 | Répondre

Delphine

Je suis impatience de lire le prochain article !

Mes parents sont passés maîtres dans l’art de tout garder. Récemment, j’ai pris conscience que garder, finalement, c’est s’encombrer. Du coup, je lutte pour ne pas faire comme eux. ^^

le 24/07/2019 à 18h34 | Répondre

Madame Bulle

L’article est rédigé, il devrait être prochainement publié !
J’aimerais que mon mari comprenne ça aussi … mais je ne désespère pas !

le 10/08/2019 à 16h35 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?