Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai fait la formation aux premiers secours


Publié le 10 septembre 2019 par Doupiou

A travers cet article, je veux te montrer l’importance de se former aux premiers secours, même si, je le sais, tu es déjà convaincue.

Il existe différents niveaux de formation. Et même si tu as déjà été sensibilisée à certains gestes, il est primordial de faire une petite piqûre de rappel de temps en temps.

Attention, je ne suis pas formatrice. Je vais simplement te parler ici de mon expérience personnelle.

Crédit photo (creative commons) : Pixabay

Pourquoi se former ?

J’ai déjà fait la formation « les gestes qui sauvent ». Cette seconde formation était dans le cadre de l’installation de défibrillateurs sur ma commune. J’ai donc voulu apprendre à m’en servir.

La formation était dispensée par un sapeur pompier-formateur du SDIS (Service Départemental d’Incendies et de Secours). Elle se déroulait en deux étapes : un topo sur les gestes à effectuer en cas d’urgence (les fameux gestes qui sauvent que je connaissais déjà) et une mise en situation pour utiliser le défibrillateur.

Alors pourquoi se former ? C’est la première réponse que nous a apporté notre formateur. On imagine souvent que savoir effectuer un massage cardiaque va nous permettre de sauver la vie de quelqu’un. En fait, la nécessité de se former c’est surtout pour sauver sa propre vie (oui on est clairement sur l’égoïsme). Parce que c’est bien beau que tu saches faire cette manœuvre, mais si un jour c’est toi qui en a besoin, tu serais ravie qu’une personne de ton entourage puisse te sauver la vie.

Inciter son entourage à se former c’est avoir près de soi des personnes capables d’essayer de te sauver si c’est toi qui a besoin d’aide.

C’est ce que j’ai dis à Mari Barbu en rentrant de cette formation :

– C’était très intéressant. Tu devrais faire cette formation avec tes employés…

– Pas besoin, mes employés l’ont déjà faite il y a 5 ans

– Et si c’est moi qui fait un arrêt cardiaque à cet instant ?

– …

Bref, les pompiers sont formels. Ils n’ont jamais le temps d’arriver sur un arrêt cardiaque par exemple. C’est donc au citoyen, à toi, à moi, à nous, de nous former pour apprendre les gestes qui pourraient sauver une personne. Dans un monde idéal, nous devrions TOUS être capables d’effectuer les gestes qui sauvent.

A l’issue de ma formation qui a duré environ deux heures et demi, j’ai pu revoir les gestes de bases mais aussi apprendre à utiliser un défibrillateur, faire le massage cardiaque sur un mannequin de nourrisson et d’enfant et apprendre quelques petits extra : étouffement, brûlure…

Crédits photos : photos personnelles.
Les deux cartes toujours présentes avec moi

Vers quels organismes se rapprocher ?

Il existe plusieurs solutions.

  • Avec le SDIS de ton département
  • Avec la Croix-Rouge
  • Peut-être que ta commune organise des séances de formation pour ses habitants
  • Renseigne-toi si ton employeur peut organiser des formations
  • Avec des entreprises privées

Et après ?

Tu as fais ta première formation ? Très bien ! Je t’encourage vivement à faire une petite piqûre de rappel assez régulièrement, ne serait-ce que pour se mettre à jour car les pratiques changent. Notamment pour le bouche-à-bouche qui était dispensé systématiquement dans les précédentes formations mais dont la nécessité semble être laissée de côté au profit du massage cardiaque.

Tu peux aussi télécharger des applications très bien faites, dont voici les plus populaires :

  • Staying Alive . Elle répertorie aussi les défibrillateurs et tu peux apporter ta contribution en géolocalisant un défibrillateur qui serait manquant.
  • SAUV Life

Il existe des thèmes de formations plus ciblés comme par exemple sur les accidents domestiques, ou sur les gestes qui sauvent pour les bébés. Personnellement, j’ai échangé à ce sujet avec le pompier-formateur car étant motarde et maman, je sais qu’il y a des exceptions dans certains cas de figure.

Un dernier conseil : si tu vois quelqu’un en urgence vitale, n’ai pas peur de mal faire. Ne rien faire est bien pire que de mal faire…

Et toi ? As-tu suivi une ou des formations aux premiers secours ? Penses-tu que la communication sur les gestes qui sauvent est suffisante ? Dis-nous tout !

Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Alors là +++++1 j’ai fait la formation SST sur 2 jours et, pour info à Mari Barbu ;), le recyclage est tous les 2 ans et n’est pas de trop : on ne pratique pas régulièrement, donc on oublie. Je pourris la vie de mon mari pour qu’il la fasse aussi. Ma mutuelle m’a proposé une formation plus orientée petit enfant, bébé, nourrisson, j’ai sauté dessus pendant ma grossesse.

Pour avoir malheureusement dû pratiquer (étouffement, malaise d’un homme de 210kg position debout, accident de la route), je peux témoigner d’une chose : savoir même à peu près évite la panique totale. Or, c’est déjà un premier geste qui sauve. On a peur devant mais l’inconscient travaille devant l’urgence : téléphone à cet endroit là, la situation se présente comme ça, je dois faire un truc comme ça … et surtout je ne dois pas faire ça.

Alors oui, svp, si vous en avez la possibilité, faites-le. Les entreprises doivent se conformer à une obligation légale d’un certain pourcentage de leur effectif formé SST et bien souvent elles sont limite. Cette formation ne coûte pas une fortune et permet de former plusieurs personnes en une session. Autant d’arguments qui jouent en sa faveur dans le cadre d’une société.

le 10/09/2019 à 08h21 | Répondre

Doupiou

Merci de ton témoignage !

le 10/09/2019 à 15h37 | Répondre

Plume

J’ai eu une initiation en 2005 : soit il y a beaucoup trop longtemps.
Mon mari est médecin et a bossé en réa donc lui il sait faire… mais si ça lui arrive à lui ? Ton argument m’a convaincue, je vais m’inscrire. Merci 🙂

le 10/09/2019 à 12h41 | Répondre

madame pimpom

je me permet de réagir à ton article, c’est une très bonne initiative de passer cette formation qui à mon sens devrait être mise plus en avant.
Etant pompier volontaire, je réalise que peu de personnes savent faire les gestes de premiers secours (au passage on dit Service Départemental d’Incendie et de Secours et pas Syndicat).
Quand tu dis que les pompiers n’ont jamais le temps d’arriver sur un arrêt cardiaque, qu’est ce que tu entends par la?

le 10/09/2019 à 14h21 | Répondre

Doupiou

Ah oui merci pour la coquille du syndicat ! En plus je bosse souvent avec mon SDIS sur des dossiers donc je n’ai aucune excuses … mea culpa !

Le formateur nous a dit qu’un personne en arrêt cardiaque perdait 5% de chances de survie par minute. Ce qui laisse très peu de temps aux SP d’arriver sur les lieux (préparation + temps de trajet + début de l’intervention…)
Cette information est sortie de ma formation, alors merci de nous dire si elle est erronée 😉

le 10/09/2019 à 15h40 | Répondre

madame pimpom

Une personne en arrêt cardiaque perd 10% de chance de survie par minute.
Généralement lorsque nous arrivons sur les lieux (la moyenne nationale que les secours mettent pour arriver sur les lieux est de 13 minutes) la victime est en arrêt cardiaque soit un témoin a commencé le massage soit c’est il est commencé par les secours.
Si besoin de plus d’info, je peux t’en donner.
En tout cas, je te félicite pour ta démarche et j’espère que cet article va inciter d’autres personnes à faire comme toi.

le 11/09/2019 à 10h20 | Répondre

Doupiou

Merci beaucoup pour ta précision !
Effectivement, le formateur expliquait que si la massage cardiaque n’était pas pratiqué par une tierce personne avant l’arrivée des secours, la victime avait très peu de chance de s’en sortir …
D’où la nécessité de former le maximum de monde !

le 12/09/2019 à 11h29 | Répondre

Gwénaëlle

Merci pour cette indication pour le sigle Madame Pimpom. J’ai modifié cette petite coquille 🙂

le 11/09/2019 à 10h19 | Répondre

madame pimpom

😉

le 11/09/2019 à 10h22 | Répondre

Madame Pinpon

Oh une deuxième madame Pinpon/Pimpom 😉
Je ne peux que valider les dires de ma collègue : la formation des premiers secours devrait être bien plus largement répandue, et j’ajoute sans peur de mal faire. Un grand nombre de personnes se contente de passer l’appel aux secours (ce qui est déjà très bien !) sans oser pratiquer les gestes derrière, qui sont pourtant très importants pour maintenir une personne en vie le temps que nous arrivions.
Les histoires de procès de pompiers ayant cassé des côtes en massant, honnêtement, ça ne passe pas pour moi (j’en ai déjà cassé quelques unes…).
Si vous avez peur de mal faire, posez vous cette question simple : je préfère passer une radio ou une autopsie ? 😉

le 16/09/2019 à 11h46 | Répondre

Athéna

Alors pour ma part, j’ai eu une mini formation lors de ma journée d’appel, c’était donc il y a 15 ans, autant dire beaucoup trop longtemps.
J’avais demander à mon patron de me faire participer aux sessions de formation donné par l’entreprise, mais je n’était pas prioritaire, la priorité étant donné à ceux qui ont déjà fait la formation et qui ont leurs « attestation de sst » justement pour qu’il soit toujours au top.

Cela fait donc des années que j’aimerai faire les formations de base, mais aussi celle un peu plus poussé, je sais qu’il existe maintenant des formations un peu plus poussées pour les victimes d’attentat mais aussi dans ma région pour les noyades etc.
Le problème c’est que c’est toujours payant et pas donné en plus.

Je pense que la communication sur ce genre de chose est quasi nul, on en parle pas assez, mais je pense surtout que ces formations devraient être gratuites. Et j’irai même jusqu’à dire qu’elles devraient être incluses dans les programmes scolaire dès le plus jeune âge.

Dès la maternelle il devrait y avoir des mini formation pour apprendre au enfant les numéros d’urgence, comment se comporter après lors de l’appel téléphonique (des petites choses basique) et ensuite rajouter chaque années de nouvelles choses à la formation qui ferait que à la sortie de l’école, chaque jeune saurait le minimum.

On fait bien faire des exercices incendies et des exercices attentats, je ne voit pas pourquoi on ne pourrai pas rajouter ça au programme.

Et dans les entreprise, c’est pareil, il y a la formation obligatoire pour les incendies donc pourquoi pas rajouter obligatoire la formation au 1er secours.

Après, ça peu très bien être aussi une idée de cadeau de Noël à offrir ou se faire offrir.

En tout cas ce sont des formations nécessaires, ça c’est un fait.
Ici lorsque ma nièce était encore bébé, elle a faillit s’étouffer, voir un bébé de quelques mois virer au bleu, c’est effrayant et paniquant, heureusement que mon papa avait fait cette formation et qu’il a eu les bons réflexe, sinon je pense que la pauvre ne serai plus parmi nous à l’heure actuelle.

le 11/09/2019 à 05h57 | Répondre

Doupiou

Je te rejoins complètement sur la nécessité former le maximum de monde et le plus tôt possible.
Cela devrait être obligatoire une fois par an et commencer dès la maternelle en apprenant aux enfants à appeler les pompiers et surtout à leur expliquer.
Je suis souvent seule à la maison avec mes deux enfants et il y a quatre ans en arrière, j’ai du appeler le SAMU car j’avais les symptômes d’un AVC. Et bien va te faire comprendre quand tu n’arrives pas à parler correctement et que les mots qui sortent de ta bouche n’ont aucun sens…

le 12/09/2019 à 11h32 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?