Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mon hyperacousie et moi


Publié le 12 avril 2020 par Madame Violette

Parmi tous mes défauts, il y en a un que je considère être pire que tous les autres et pourtant, ce n’est ni un trait de caractère, ni quelque chose sur lequel j’ai une emprise et que je peux modifier …

J’appelle et je nomme … mon hyperacousie …

L’hyperacousie, qu’est-ce que c’est ?

Souvent, on dit que les humains ont un ou plusieurs sens plus développés que les autres. Chez moi, sans l’ombre d’un doute, il s’agit de mon ouïe.

Voici la définition de l’hyperacousie par Wikipédia :

L’hyperacousie est une pathologie qui se caractérise par un dysfonctionnement de l’audition qui occasionne une hyperfragilité de l’ouïe. Une personne victime d’hyperacousie souffre quand elle est exposée à certains sons ou certains environnements bruyants. Les souffrances décrites les plus fréquemment sont des douleurs, et une intensification d’acouphènes préexistants. Ces souffrances sont proportionnelles à l’intensité du bruit et à la durée d’exposition. Les fréquences touchées et le seuil de tolérance à l’intensité acoustique varient d’une personne à l’autre.

Bref, j’entends super bien ! … même un peu trop bien … et en fait … ça me fait mal aux oreilles …

Crédit photo (creative commons) : Magda Ehlers

Avantages et inconvénients de l’hyperacousie

Je vais aller rapidement sur les avantages … J’entends très bien, ce qui est pratique quand on parle avec certaines personnes ou quand on veut écouter ce que dit la RH à l’autre bout de l’openspace.

Les inconvénients …

Déjà je ne supporte pas certains bruits. Petits florilèges de ces bruits qui me gênent :

  • Les gens qui sifflent
  • Les bruits aigus
  • Le bruit des câbles électriques (si si, je t’assure qu’un câble électrique peut faire du bruit … Dans notre chambre, ça peut même me réveiller la nuit tellement ça me dérange)
  • Les bruits de bouche (quelqu’un qui boit à côté de moi, un enfant qui fait claquer sa langue, etc)(classique)

Ça peut te paraître banal sauf que ce n’est pas qu’une gêne, c’est aussi une douleur. Je serais parfois capable d’en pleurer tellement ça me dérange ou me fait mal.

Un ami de mon mari a commencé à siffler un air à la maison, j’ai eu des acouphènes toute la nuit en plus de douleur. Un enfant qui fait « claquer sa langue », ça fait monter en moi une pression énorme.

C’est très handicapant au quotidien et plus je vieillis, pire c’est.

J’essaye de rester calme et de continuer à vivre malgré la gêne d’un bruit (coucou le fil électrique) mais au final, je n’y arrive pas très longtemps ou sinon je n’arrive pas à me concentrer, me rendormir, etc.

Pour que tu comprennes un peu mieux : tu sais quand tu te réveilles à 3h du matin avec une super envie d’aller au toilette mais qu’on est en plein mois de février et qu’il fait -15 en dehors de la couette donc que tu as tout sauf envie de te lever ? Au final tu te lèves sinon c’est l’inondation assurée. Et bien moi c’est pareil avec mes oreilles … Énorme gêne, je fais tout pour résister mais au final, les conséquences sont pires que si j’avais changer les choses.

Le problème étant alors que ça ne dépend pas que de moi … Si je peux débrancher de manière hargneuse le câble à côté de moi, je ne peux pas modifier le comportement des gens …

Les rapports sociaux sont du coup beaucoup plus compliqués. Ça peut aller de changer de wagon si une personne siffle à appréhender d’aller déjeuner dans ma famille parce que mon oncle siffle, en passant par mon mari qui ne comprend pas pourquoi une certaine sonnerie d’un réseau social sur son téléphone me fait mal aux oreilles alors que nous ne sommes pas dans la même pièce et que la porte est fermée entre (histoire vraie …).

Que faire ?

Apparemment, il y a des moyens de se faire désensibiliser … J’y pense, peut être qu’un jour je sauterai le pas et viendrai en parler ici.

En attendant, j’essaye de me désensibiliser toute seule mais c’est difficile, très difficile. Outre le fait de se sentir bizarre et anormale (chose que je vie très mal, je t’expliquerai pourquoi un jour), ce sont des petites batailles quotidiennes qui m’éloignent de plus en plus de la vie sociale par facilité, commodité, confort.

Nb : Ceci n’est pas un article médical. Si tu en sais plus que ce que j’ai écrit, n’hésite pas à l’ajouter et/ou me corriger.


Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Maye

Oh oui le câble qui siffle c’est une vrai horreur ! Et les gens qui siffle, brrr. Et encore moi ça me dérange « juste », je n’ai pas de douleur. Je compatie tellement.

le 12/04/2020 à 07h27 |

Capela16

Bonjour,
Je te comprends je fais des crises d hyperacousie, par moments ponctuels, liée à ma maladie génétique. Dans ces cas là je ne supporte pas tous les petits bruits secs : ouvrir un opercule de yaourt, racler un bol avec une cuillere, dechirer un bout de papier… par contre, des bruits de voix ou de la musique, ca va. Du coup j ai investi dans un casque audio avec réducteur de bruit, et je le mets quand c est vraiment insupportable. Surtout quand les crises apparaissent dans la rue, le métro…
Je ne savais pas qu il existait des traitements de desensibilisation, je serais curieuse d en apprendre plus.

le 12/04/2020 à 09h46 |

Rusalka

J’utilise dans un cadre pro des bouchons d’oreille filtrants, je me demande si ça ne pourrait pas t’aider ? (références par mail si tu veux)
Ils sont très discrets car moulés à la forme de mon oreille, pas de mousse fluo ou de tige qui dépasse comme dans des protections auditives plus traditionnelles !
Ils me permettent de continuer à entendre les fréquences nécessaires et à volume moindre, ce qui m’épargne de grosses crises d’acouphènes. Je ne pense pas souffrir d’hyperacousie, car c’est très ponctuel et vraiment lié au volume sonore du boulot, par contre, ma Maman en souffre avec l’âge : l’eau qui coule du robinet par exemple lui fait très mal aux oreilles.

le 12/04/2020 à 10h24 |

GetQoralHealth

Depuis plusieurs mois, mon hyperacousie et moi-meme vivons en communion avec un chantier. Des du matin, les pelleteuses, marteaux-piqueurs et autres foreuses chantent une douce melodie jusqu’a, du lundi au vendredi. Et ce, juste en bas de chez moi. Imaginez etre allergique a la bouse de vache et devoir vous rouler dedans toute la journee, ca vous donnera une idee du merdier dans lequel je suis. Sans mauvais jeu de mots.

le 12/04/2020 à 17h44 |

merle

Je ne souffre pas d’hyperacoustie mais je suis très sensible au bruit dans le sens où un bruit trop « fort » (et mon seuil et bas) ou répété va me faire très très vite m’énerver, me fatiguer … j’ai acheté (avant le confinement ouf) des bouchons d’oreilles qui diminuent le bruit. En pratique ils filtrent le brouaha, les bruits trop aigus et me laisse entendre les conversations. Ce n’est pas une solution miracle mais peut être que ça peut aider !

le 24/04/2020 à 17h32 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.