Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La Polynésie en 3 semaines : mon bilan


Publié le 5 janvier 2018 par Globetrotteuse

Sous Notre Toit et ses chroniqueuses prennent quelques jours de vacances pour les fêtes de fin d’année… Nous serons de retour dès le lundi 8 janvier avec des nouvelles chroniques !

En attendant, nous t’avons donc concocté un best of de tes articles préférés (les plus lus sur toute l’année 2017) pour ces deux semaines de pause !

Joyeuses fêtes à toi et à très bientôt ! 🙂


Après t’avoir bien fait baver rêver avec les photos paradisiaques des différentes îles visitées, je reviens te parler de la Polynésie une dernière fois (après promis j’arrête) pour te faire le bilan de ces 3 semaines, île par île ainsi que pour te donner quelques conseils.

Le bilan financier

En tout et pour tout, de porte à porte, ce voyage nous est revenu à environ 11 200 € pour 2 adultes.

Voici le détail des postes de dépense:

  • Billets vol international (en partant de province) et pass inter îles : 5350 €
  • Logements: 2230 €
  • Activités (sauf plongées): 540 €
  • Plongées: 860 €
  • Repas: 910 €
  • Location de voiture à Tahiti et Moorea: 450 €
  • Frais de transport en France (essence / péage / parking aéroport) : 200 €
  • Pet-sitter : 100 €
  • Cadeaux et souvenirs : 570 €

Comme tu peux le constater la plongée revient presque aussi cher que les repas … et pourtant nous n’avons mangé au restaurant que 2 fois dans le séjour !

Pour te faire une idée je pense que même en rognant sur les dépenses superficielles tu auras du mal à ne pas dépasser les 10 000€. Nous avions prévu une fourchette entre 10 -12 000€ et nous sommes en plein dedans !

Tahiti

Cela va peut être te surprendre mais, contrairement à ce que l’on peut entendre ici et là comme quoi Tahiti ne mérite pas qu’on s’y attarde trop longtemps, et bien je ne suis pas d’accord. En fait, Tahiti reste ma plus grosse frustration car nous y sommes restés trop peu de temps pour vraiment l’apprécier. En effet, comme je te le disais dans mon article, j’avais prévu plusieurs randonnées que nous n’avons pas pu faire… et avec du recul je pense qu’il nous aurait fallu 1 à 2 jours de plus pour profiter des services d’un guide et découvrir les coins plus reculées de l’île.

Mais même si tu n’es pas fan de randonnée, je t’assure que tu peux rester 1 semaine à Tahiti sans t’ennuyer. En fait, c’est l’île qui offre la plus grande diversité d’activités: des randonnées, de la plongée (il y a de très beaux sites peu fréquentés car les touristes préfèrent plonger ailleurs notamment aux Tuamotus), des excursions pour voir les baleines, du surf (il y a un spot de surf très réputé sur la presque île avec la vague de Teahupoo), du snorkeling, du canyoning, des musées, des excursions sur des atolls au large de Tahiti (notamment celui de la famille Brando) et, si vraiment tu te lasses, tu peux même aller sur Moorea à la journée.

Tout ça pour dire que oui, la Polynésie regorge de belles îles, que Tahiti en fait partie et que non, tu ne rateras pas ton voyage si tu y restes plus de 2 jours.

Ce que nous avons aimé:

  • Les jardins de Vaipahi
  • La randonnée à la vallée de la Fautaua, même si nous n’avons pas pu aller tout en haut
  • On trouve des supermarchés de type Super U ou Champion à Papeete
  • Papeete est une ville à taille (très) humaine et son marché vaut clairement le détour ainsi que les roulottes le soir

Les points ‘négatifs’:

  • on ne peut pas circuler dans le centre de l’île avec une voiture de location
  • les sentiers de randonnées ne sont pas balisés et il faut impérativement un guide
  • les points kilométriques ne sont pas bien indiqués voire inexistants
  • les principaux lieux et points d’intérêts ne sont pas ou très mal indiqués

Conseils:

  • Loues une voiture et fais le tour de l’île
  • Prends un guide pour faire une randonnée dans le centre de l’île ou une excursion en 4×4
  • Papeete mérite un détour notamment le marché (fais une provision de Monoï à la citronnelle, contre les moustiques! il est moins cher qu’à l’aéroport ou dans les magasins touristiques) et les roulottes mais prends le temps de sortir de la ville, surtout vers la côte est qui devient rapidement très sauvage
  • Mets-toi au rythme de la Polynésie (lever tôt, coucher tôt) afin de profiter de ta journée en entier!
  • Il y a plein de petites épiceries et la plupart proposent des super bons plats frais typiques, par contre il faut se lever tôt car dès 8-9h les étales sont vides.
  • Valable pour tout le séjour quelque soit les îles: étale toi régulièrement de la crème solaire! car entre la transpiration et les baignades tu vas te retrouver rouge en moins de 2 même si tu as la peau mate. Prévois aussi un T-shirt résistant aux UV pour faire du snorkeling, voire même une casquette.

Nos logements:

  • HitiMoana villa (Papara) : Très bon emplacement avec accès direct sur le lagon, restaurant sur place
  • Fare Suisse (Papeete): à 20mn du centre ville, très bon rapport qualité prix on se croirait à l’hôtel
  • Ahitea Lodge (Papeete): à10mn du centre ville, correct
  • Airbnb chez Patricia (Mahina): situé sur les hauteurs (attention la route!) à 5mn de la pointe Vénus.

tahiti

Notre Bungalow à Hiti Moana Villa

Maupiti

Comme je te le disais dans le récit de notre séjour à Maupiti, cette petite île a été notre vrai coup de cœur. C’est exactement l’image que nous avions de la Polynésie avant de venir et que nous espérions trouver en arrivant. Par contre, sache qu’il y a peu de vols qui desservent l’île, et ceux qui existent ne contiennent qu’une vingtaine de place, la plupart déjà « pré-réservée » par les polynésiens. Donc un conseil, réserve ton vol trèèèès tôt, genre 6 mois à l’avance c’est pas mal.

Ce que nous avons aimé:

  • Le caractère sauvage et authentique de l’île
  • Le superbe point de vue en haut de la montagne
  • Le lagon et la possibilité de rejoindre un Motu à pied
  • L’hébergement en 1/2 pension sur l’île principale
  • La plongée avec les Raies Manta (seul spot de Polynésie pour voir les Raies)

Les points ‘négatifs’:

  • on a beau chercher, on ne trouve pas!
  • ah si, je n’ai pas pu visiter la maison des coquillages, c’était fermé entre 12h et 14h.
  • et les moustiques !!!

Conseils:

  • Choisis un hébergement en demi pension pour goûter à des plats locaux. Sinon il y a un snack sur la plage le midi avec une carte assez restreinte (mais très bonne) et un restaurant dans le village.
  • J’avais hésité entre un hébergement sur l’île ou sur un motu, mais finalement je suis contente de notre pension sur l’île car selon sur quel motu tu te trouves ça peut être un peu galère de venir sur l’île. Certains mettent des canoë à disposition mais il faut quand même compter 20 bonnes minutes pour traverser.
  • Ceci est valable pour toutes les îles mais je pense que c’est plus facile à Maupiti car il n’existe que des pensions: prends le temps de discuter avec les habitants. Ils ont beaucoup à raconter…
  • Prévois de partir de bonne heure pour la randonnée, car elle est raide et il fait vite chaud! Si tu es très motivé je suis persuadée que la vue au lever du soleil (5:30) doit être saisissante…
  • Il existe un camping sur le motu que l’on peut rejoindre à pied, ça peut être une expérience originale!
  • Dès le coucher de soleil, prévois des affaires qui recouvriront tes bras et jambes et ne lésine pas sur le monoï à la citronelle (l’anti-moustique qui marchait le mieux pour nous)
  • Et sinon, juste profite de l’instant et du lieu car tu ne retrouveras pas ça dans les autres îles !

Notre logement :

tiare

La fleur de Tiare, présente partout, à se mettre sur l’oreille gauche pour les femmes mariées

Raiatea

Pour tout t’avouer, cette île ne faisait pas partie de mon plan de voyage initial. Mais cette ‘escale’ de 2 jours était la seule solution que j’eusse ai trouvé pour ne pas rester trop longtemps à Maupiti et rejoindre Bora Bora ensuite. Nous n’avions donc pas d’attente particulière sur cette île. J’avais lu que Tahaa était assez sauvage et authentique, un peu comme Maupiti, et donc j’avais pensé y passer une nuit car je me disais que ce serait plus sympa et plus simple pour les activités notamment pour aller voir le jardin de corail décrit comme un des plus beaux jardins de corail de Polynésie. Mais j’ai assez rapidement abandonnée cette idée car le weekend les navettes qui relient les 2 îles sont limitées et il nous aurait fallu prendre un taxi boat à environ 100-150€ l’aller retour. Voilà, voilà. Et puis finalement, pour 2 jours je trouve que c’était un bon compromis de passer la première journée à Raiatea et la deuxième en excursion autour de Tahaa.

Ce que nous avons aimé:

  • La plongée sur l’épave
  • La visite de la vanilleraie

Les points ‘négatifs’:

  • La pluie! Apparemment Raiatea est l’île la plus pluvieuse des îles de la Société du fait de sa localisation. Et c’est assez marrant car il peut pleuvoir à Raiatea mais pas du tout à Tahaa qui est distante de quelques km
  • Les navettes (TTR) ne circulent pas (ou très peu) les weekends et jours fériés
  • La plupart des prestataires sur Raiatea ne proposent pas d’excursion sur Raiatea le weekend
  • A notre avis le jardin de corail est sur-vendu. Oui il est beau, mais soyons honnêtes c’est à cause du « feeding » qu’il y a autant de poissons… même si nous avions choisis un prestataire de pratiquant pas le feeding, nous allons sur le même site que ceux qui le font, donc forcément nous avons un avis un peu mitigé sur cette excursion

Conseils:

  • Si tu restes plus de 2 jours ou que tu passes ton séjour durant la semaine alors je pense que ça vaut vraiment le coup de passer quelques jours à Tahaa, surtout si tu ne fais pas Maupiti
  • N’hésites pas à préciser lors de la réservation de l’excursion que tu es contre le feeding
  • Prévois un k-way !
  • La boutique de la vanilleraie propose de très bons produits à des prix très intéressants, n’hésite pas!
  • Si tu vas à Rangiroa ou Fakarava, attends avant d’acheter des perles. En effet comme la majorité de la production est réalisée dans les Tuamotus tu auras plus de choix et probablement des meilleurs prix.

Notre Logement:

  • Teavapiti Lodge : une bonne adresse à quelques minutes du centre ville et avec une cuisine très bien équipée pour se faire à manger.

raiatea

Les poubelles sur le bas côté

Bora-Bora

Lors de la planification du voyage j’avais vraiment hésité à inclure Bora Bora dans notre périple. C’est vrai que partout on peut lire que c’est une île dénaturée par le flot de touristes, des américains et des jeunes tourtereaux en voyage de noce (par jeune j’entends bien évidemment récemment mariés, pas forcément jeunes par l’âge, hein), et des hôtels en bord de plage à tout va. Je m’imaginais vraiment quelque chose à la limite entre St Tropez et Cannes… mais bon il semblait que « quand même, pour le lagon, il FAUT y aller », c’est un peu comme si tu allais à Paris sans aller voir la Tour Eiffel! Sacrilège! Du coup, j’avais prévu 1 journée 1/2 sur place, histoire de voir de mes yeux ce qu’il en était.

Bilan: oui je pense que c’est à faire car très loin de ce que j’avais pu imaginé! certes il y a des hôtels mais ils sont presque tous sur les motus et les cabanons sur pilotis sont tous les mêmes, bien loin des barres de bétons que j’imaginais, et au final je trouve que ça se fond plutôt bien dans le paysage. Le lagon est une vraie piscine, avec un camaïeu de bleu… magnifique. Et il y a aussi une diversité d’activités (certes chères) que l’on ne trouve pas sur toutes les autres îles, en tout cas pas avec ce cachet. Maintenant, 2 nuits sur place personnellement c’était suffisant.

Ce que nous avons aimé:

  • L’hébergement au Yacht Club: bonne localisation en dehors des zones touristiques, parfait pour faire du snorkeling et super restaurant
  • Le tour en quad de 2h: j’avais hésité entre Moorea et Bora Bora pour cette activité et finalement je suis contente d’avoir choisis Bora. En effet, comme c’est moins facile de réserver une voiture à Bora Bora (surtout le weekend) l’excursion est une bonne alternative pour prendre un peu de hauteur et avoir une vue différente sur l’île.

Les points ‘négatifs’:

  • L’hébergement à la pointe Matira, grosse déception entre l’accueil plus que moyen et la localisation qui ne correspondait pas à nos attentes. C’est un avis très personnel car les personnes qui aiment profiter de la plage et de la bronzette seront sûrement ravies.
  • Autant les hôtels sur les motu ne me gênaient pas, autant tous les bateaux dans le lagon oui. C’est bien simple il n’y a pas un endroit du lagon ou tu n’auras pas un bateau dans ton champ de vision. Et je ne te parle pas de petit bateau, on parle de gros yacht de luxe, de bateau de croisière… Du coup, on se demande bien comment le lagon de Bora Bora peut se targuer du pavillon bleu? (si tu le sais, n’hésite pas à m’expliquer en commentaire)

Conseils:

  • A Bora encore plus qu’ailleurs, si tu n’as pas envie de vendre un rein pour te loger, les pensions chez l’habitant sont le bon plan.
  • Choisis ton logement, ou plutôt sa situation en fonction de ce que tu aimes faire. Au risque de me répéter, la plage Matira est jolie, mais ce n’est pas là où tu verras des poissons…
  • La zone de Vaitape à la pointe Matira est très bien desservie par les trucks-bus, par contre si tu loges à l’extérieur pense à réserver un taxi à l’avance car il n’y en pas forcément qui attendent au débarcadère. On s’est fait avoir, heureusement on a eu la chance de tomber sur un expat’ bien sympa qui nous a déposé.
  • La boutique de l’aéroport est très bien. Dans la même veine, si tu veux acheter des cartes postales profites en a Bora Bora car il n’y en a pas partout!

Nos logements:

bora bora

Les maisons en tôle

Rangiroa

Mon deuxième coup de cœur de ce voyage. Que dire de plus que dans l’article… les photos parlent d’elles même, non? Et puis pour les plongeurs, la passe de Tiputa est vraiment LA plongée à faire. 1 fois, deux fois, 10 fois il parait qu’on ne s’en lasse pas! Même avec un niveau 1 c’est époustouflant. Par contre, avant d’aller sur les atolls, c’est bien d’être au courant des problèmes concernant l’approvisionnement en eau. Ça pourra éviter certaines déconvenues… En effet lors de notre séjour il n’avait pas plu depuis 5 mois! Sachant qu’il n’y a aucune montagne ni rivière dans les atolls, l’eau de pluie est leur seule ressource. Autant te dire que les citernes étaient épuisées depuis longtemps et qu’ils en étaient rendus à faire venir de l’eau en bateau de Tahiti. Du coup, partout où nous sommes allés on nous faisait clairement comprendre que nous devions faire attention à ne pas gaspiller, même aux WC.

Ce que nous avons aimé:

  • le fait de prendre 2 pensions, une à chaque extrémité de l’île
  • l’excursion à l’île aux récifs, que je recommande vraiment car elle permet de voir un paysage que tu ne retrouveras nul part ailleurs
  • notre petit tour en vélo dans le village de Tiputa
  • la ferme perlière, très bonne visite et très bon choix de produits

Les points ‘négatifs’:

  • Le manque d’eau, même si ça ne nous a pas personnellement gêné, mais il faut être au courant avant d’arriver surtout pour les enfants (enfin on n’a pas vu de touristes avec des enfants de tout notre séjour…)
  • Le feeding, voire le smelling, pratiqué par tous les prestataires d’excursion. Pas moyen d’y échapper.

Conseils:

  • Prévois un logement en demi pension ! Ce que nous n’avions pas fait et nous l’avons regretté… en effet, le choix dans les épiceries et encore plus restreints que dans les îles de la Société
  • Il y a un camping juste sur la plage si tu n’as pas peur de te faire manger par les Nonos !
  • Si tu plonges alors tu peux rester aussi longtemps que tu veux tu ne t’ennuieras pas! Par contre, si tu ne plonges pas je pense que 2-3 jours c’est bien suffisant pour profiter de l’île.

Nos logements:

  • Miki Miki Lodge: une très belle pension superbement décorée par Jannie. Possibilité de prendre le repas (super bon) le soir.
  • Rangiroa Plage: des petits bungalows à même la plage à côté des emplacement de camping. Un snack juste à côté. Un très joli cadre, avec des tables pour manger sur la plage, simple, authentique, je recommande.

rangi

L’entrée de Rangiroa Plage

Tikehau

Tikehau est un tout petit atoll avec une seule île principale. Ici on vient chercher le calme, la tranquillité et l’authenticité. D’ailleurs les pensions l’ont bien compris puisque certaines d’entre elles refusent les enfants. A ce stade de notre voyage nous avons bien apprécié ces 2 jours coupés du monde à ne rien faire.

Ce que nous avons aimé:

  • notre pension sur la plage avec une grande zone de snorkeling et un motu accessible juste en face
  • le calme et le côté encore sauvage de l’île

Les points ‘négatifs’:

  • Tout comme Rangiroa, le manque d’eau
  • Les plongées, c’est très relatif car nous passions après Rangiroa mais le corail était bien plus abîmé et la faune moins abondante

Conseils:

  • Si tu voyages en famille avec des enfants, renseigne toi si les enfants sont acceptés
  • Il parait que les raies manta viennent à côté du ponton du port à la nuit venue, attirées par les lumières… probablement un joli spectacle à voir

Notre logement:

tikehau

Les cocotiers « bagués » pour empêcher les crabes et les rats de monter manger les noix

Moorea

Aussi surprenant que cela puisse paraître au vu des critiques très positives de cette île, Moorea restera notre grande déception. Je ne saurais pas vraiment t’expliquer pourquoi, mais je trouve qu’il manque ce « petit quelque chose » à cette île. Oui, elle est charmante et elle a plus de cachet que Tahiti mais j’ai un peu l’impression que ça s’arrête là. Peut être que ce ressenti n’est due qu’au fait que c’était la dernière île visité, en commençant par Moorea on l’aurait probablement mieux apprécié? Peut être aussi que j’avais mis trop d’attente sur cette île entre la plongée avec les baleines que nous n’avons pas pu faire, le saut en parachute annulé et la plongée plus que moyenne? Il faudra y retourner pour vérifier!

Ce que nous avons aimé:

  • la belle route ! oui c’est très futile mais après 3 semaines ça a son importance!
  • le lycée agricole, visite sympa dans les champs d’ananas et très bonnes confitures!
  • notre dernière nuit à l’hôtel
  • les randonnées très bien balisées

Les points ‘négatifs’:

  • La plongée vraiment médiocre. La plongée de l’après midi se réalise tous les jours sur le même site mais c’est vraiment une plongée de débutant, on a été déçu, clairement.

Conseils:

  • Nous y sommes restés 4 jours car vu le planning avec le saut en parachute c’était ce qu’il fallait, mais sans le saut 3 jours suffisent.
  • Plusieurs magasins de souvenirs au niveau du Petit Village, notamment le Creativ qui ne propose que des articles faits mains en polynésie (et pas en Chine…) Ils ont une superbe collection de Tiki et d’articles en bois, rien que pour les yeux je conseille d’aller y faire un tour.
  • Les hôtels ne sont pas fermés aux clients, le bar et le restaurant sont ouverts à tous. Libre à toi d’y rentrer pour prendre des photos des bungalows sur pilotis, ou juste pour siroter un cocktail à côté de la piscine…

Nos logements:

  • Airbnb chez Tea : Superbe cadre, canoe à disposition, barbecue… un des meilleurs logements du séjour
  • Hotel Manava: Nous avions pris une chambre avec piscine privée, que nous n’avons pas regretté.

moorea

La belle route! (oui je fais une fixation, mais je me soigne)

Conclusion

En conclusion, au cas où tu en douterais, nous avons adoré notre voyage malgré des couacs de ci de là. Ce que j’ai personnellement aimé, c’est de loger dans les pensions, chez l’habitant et de pouvoir discuter avec eux. Parce que bon, la Polynésie ça fait partie des TOM, c’est à dire que c’est Français mais avec une réglementation particulière dans certains domaines. Par exemple le calendrier des vacances scolaires n’est pas la même là bas. Et j’ai beaucoup aimé échanger avec les locaux et les expatriés que nous croisions sur tous ces sujets de la vie courante dans les îles. L’autre point positif des pensions c’est que nous ne mangions jamais seuls, nous étions avec les autres touristes et du coup, même si nous faisions notre circuit seul, à chaque fois nous avions l’opportunité de discuter avec d’autres personnes. Ce qui n’aurait pas du tout été le cas si nous n’avions logés qu’en hôtel. Enfin, en voyageant de cette manière nous avons aussi pu voir et prendre conscience du verso de la carte postale avec des exemples tels que:

  • la pauvreté qui se manifeste avec un nombre impressionnant de chiens errants
  • le manque d’eau (que tu n’auras pas dans les hôtels, soyons clairs)
  • la violence dans certaines îles
  • la face cachée de la culture polynésienne comme l’inceste ou le viol
  • l’effet à retardement de la crise financière de 2008 sur la vente de perle ou de vanille
  • le monopole chinois en Polynésie

bidonville

Les bidonvilles de Papeete

Et j’en passe. Ce que je voulais juste dire c’est que ce voyage nous a permis de concilier la découverte de nouveaux paysages et d’endroits paradisiaques et d’approfondir notre culture sur ces îles grâce à tous les échanges que nous avons pu avoir sur place, et même si parfois la réalité est difficile à entendre ou à voir, c’est à mon sens aussi ce qui participe à un voyage réussi.

A bientôt pour des nouvelles aventures !

Et toi quelle est ton île préférée? Tu as aussi été déçu pas Moorea? Raconte-moi !

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Eldoé

Merci beaucoup pour toutes ces chroniques détaillées! Je ne manquerai pas de m’en inspirer si un jour j’ai la chance d’y aller.

le 24/02/2017 à 10h11 | Répondre

Shiriliz

Je vois que toi non plus tu n’as pas échappé aux « points négatifs » de la Polynésie. Ce n’est pas aussi paradisiaque qu’on le pense et c’est quelque chose que clairement on ne peut se rendre compte que si on fait de la pension chez l’habitant. Ces histoires m’avait vraiment choquée pour ma part.

Par contre je voulais juste apporter une petite correction au niveau des plongées. Les raies manta sont aussi visible à Tikehau, et pas seulement à Maupiti 😉 Je les ai vues à Maupiti en snork, et pendant mon baptême de plongée à Tikehau 😉 par contre en effet il faut être un peu chanceux car elles ne sont pas tout le temps présentes, contrairement à Maupiti.

le 27/02/2017 à 12h50 | Répondre

MlleMora

Très intéressant de découvrir l’envers du décor j’imagine. Ça devait être génial de pouvoir discuter avec les locaux pour en savoir plus sur la vie quotidienne sur l’île.
Sinon, refuser des enfants pour conserver le calme ? Je comprends vraiment pas où ils veulent en venir !! Hihi 😀

le 27/02/2017 à 13h15 | Répondre

emilie

merci beaucoup pour ce beau travail de partage!! Nous devrions partir en 2018 et il est relativement difficile de trouver des renseignements « objectifs »! Nous avons de la famille sur place ce qui, j’espere, nous aidera!! bravo, j’ai hate d’y etre!!

le 24/05/2017 à 15h42 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

mais avec plaisir 🙂 je vous souhaite un très beau voyage !

le 21/06/2017 à 22h03 | Répondre

Madame Ananas (voir son site)

Merci pour ce résumé! On a fait la polynésie pour notre voyage de noce en 2015 et on a ADORE!!!
On a fait :
– Tahiti : mais pour le coup pas trop emballés, on avait 2j sur Tahiti
– Moorea : qu’on a adoré! Notre hotel (les tipaniers) était top, la plage de cet hotel magnifique et on a fait une excursion sur un motu avec un guide trop sympa et drole.
– Huahine : ou comment avoir l’impression d’etre sur une ile désertée par les touristes. On est tombé sur une plage sublime lors de notre tour de l’ile en voiture.
– Bora-Bora : pareil pour moi c’est indispensable, oui c’est cliché mais qu’est ce qu’il est beau ce lagon!!!! Et on a vu une raie manta d’ailleurs!

Nous aussi la pauvreté nous a choqué, c’est assez bizarre de voir les baraques en tole cotoyer à moins de 50m les gros hotels (meme a Bora).

le 21/06/2017 à 11h41 | Répondre

sylvain

Bonjour.
Merci pour ces différents reportage. La Polynésie nous tentait…Mais avec ces tels reportages et d’une émotion ressentie si profonde nos sommes définitivement conquis.
Conclusion projet 2019 avec une fourchette de temps plus large sur plusieurs mois pour amortir les transports aériens

le 16/08/2017 à 21h35 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Super projet ! vous allez adorer ! N’hésitez pas si vous avez des questions à me contacter ici ou sur mon site http://www.ventsetvoyages.fr

le 20/08/2017 à 14h21 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?