Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le lit de la discorde


Publié le 10 juin 2019 par Colombine

Si comme moi tu es fan de Friends, tu dois te souvenir de cet épisode où Chandler se plaint car Janice aime s’endormir dans ses bras alors que lui a besoin d’espace.

Par GFYCAT

Partager le même lit en tant que couple n’est pas toujours chose aisée ! Nous n’échappons pas à la règle avec Mon Chéri.

La couette

C’est le point de chamaillerie du matin. Un coup c’est lui qui se l’approprie et qui me fait grelotter la nuit, un coup c’est moi qui m’emmitoufle dedans quitte à ce qu’il soit découvert. Il n’est pas rare que l’un de nous râle au milieu de la nuit et récupère un peu de son bien. Enfin… je plaide coupable, c’est souvent moi qui en garde la plus grande partie. J’essaie le matin de discrètement lui en rendre un bout pour qu’il ne remarque rien, mais il paraît que la discrétion et moi ça fait deux…

Il y aurait comme solution d’avoir une couette plus grande mais la nôtre l’est déjà suffisamment… Et puis c’est notre petit rituel de disputer gentiment l’autre d’avoir « tiré la couverture à lui » ! Au grand amusement de Belle-Fille qui refuse de prendre parti.

La place

J’ai un spécialiste de l’étalement. Nous avons beau avoir un lit de 160 depuis le début de notre vie commune, il arrive très régulièrement que monsieur en squatte 120 pendant que je lutte pour ne pas tomber. Ou encore qu’il prenne ses aises et qu’en me retournant je me cogne contre son coudre.

Crédits photo : Free-photos

Oui oui, il y a vraiment des gens qui dorment dans cette position !!

Si j’ai le malheur de me lever au milieu de la nuit pour boire un verre d’eau ou satisfaire un besoin légitime, tu peux être sûre que je retrouve mon mari qui m’a piqué inconsciemment ma place !

Le bruit

Mon Chéri ronfle parfois. Quand ça arrive en milieu de nuit et que ça me réveille, je suis plutôt mécontente. Pendant quelques années, je tentais tout ce que je pouvais pour qu’il arrête de ronfler :

  • Technique n°1 : Moi : Mon Chéri tu ronfles !!! Lui : Ah oui pardon (et se retourne sur le côté pour recommencer à ronfler).
  • Technique n°2 : Grand coup de coude ou de pied pour qu’il arrête. Ça fonctionne 3 minutes…
  • Technique n°3 : menacer d’aller dormir sur le canapé pour ne plus l’entendre ronfler. Mais c’est moi qui serais la plus embêtée car longtemps notre canapé a été très inconfortable.

Au final la solution la plus simple a été de toujours avoir des boules quiès sur la table de nuit. Quand monsieur ronfle, je les mets et cela me suffit pour me rendormir (mais j’avoue que j’ai alors toujours la légère angoisse de ne pas entendre le réveil).

Crédits photo : Sasint

L’endormissement

Plus Mon Chéri vieillit, plus il est tatillon rencontre des difficultés pour s’endormir. Le soir, j’adore lire au lit. Mais quand lui désire dormir, cela nous pose problème car il est très sensible à la lumière mais également au bruit et au mouvement. Le simple fait de tourner les pages provoquait les 2 et l’empêchait de trouver le sommeil. Je suis donc passée des livres grand format aux livres de poche pour trouver une position plus agréable et moins gênante pour lui. Mais ce n’était pas suffisant. J’ai fini par éteindre en même temps que lui et jouer sur ma console portable à des jeux ne demandant pas trop de mouvement (plutôt des casse-têtes donc). La lecture me manquait cependant énormément.

Notre salut est venu de la liseuse. Achetée pour un voyage, elle ne me quitte désormais plus. C’est tellement simple et pratique pour nous deux ! Et le petit plus, c’est que comme je suis souvent réveillée plus tôt que lui le week-end, je peux également bouquiner tranquillement avec sans le déranger.

Le petit-déjeuner

S’il y a bien une chose que je déteste, c’est prendre mon petit-déjeuner au lit ! La méthode romaine, très peu pour moi. D’abord parce qu’il faut faire attention à tout : ne pas mettre de la confiture sur les draps, ne pas renverser le café sous peine de ruiner le matelas, faire doucement quand on bouge pour ne pas déstabiliser le plateau… Et malgré toutes ces précautions, il est impossible de ne pas mettre des miettes partout ! Beurk… Par contre, Mon Chéri lui adore ça !

Alors que faire ? Nous avons trouvé un compromis : nous le faisons de manière exceptionnelle. Et nous changeons systématiquement les draps après. Le plus chouette, c’est quand belle-Fille décide de nous faire la surprise de nous le servir. Oui ça fait un peu pub pour une célèbre marque de boisson du matin.

Mais plus dur que tout ça, il y a les nuits en solitaire quand l’un de nous est en déplacement et que le lit semble trop grand et trop vide. On est bien contents ensuite de se retrouver même s’il faut affronter quelques légers tracas !

—–

Et toi, comment cela se passe-t-il chez toi ? Le lit est-il le lieu d’une bataille de territoire ? 

Commentaires

18   Commentaires Laisser un commentaire ?

Sarah

Ahah pareil pour la couette : ) pour le lit on a opté pour du 180 pour résoudre le problème, notre souci c’est de devoir dormir dans un 140 à 2 pendant les vacances par exemple… Je préfère encore dormir par terre !
Et sinon pour la couette je pense que notre prochain achat sera une couette chacun comme dans les pays germaniques : ) et pour les boules quies, ma technique c’est de mettre mon reveil en mode vibreur sous l’oreiller, impossible de le rater !

le 10/06/2019 à 07h45 | Répondre

Colombine

Oh, c’est une bonne astuce le réveil en mode vibreur !

le 11/06/2019 à 09h09 | Répondre

Athéna

C’était pareil avant.
Nous avons résolue le problème de couette, l’hiver quand il fait vraiment froid, c’est chacun sa couette et sa bouillotte #ouaionestfrileux. Comme ça tout le monde a chaud.
Par contre c’est moi qui ronfle et malheureusement je ne peu rien y faire, mais puisque chéri a le sommeil lourd, c’est rare que ça le dérange, les apnées du sommeil que je fais le dérange bien plus.
Pour ce qui est de la place, nous avons 160 aussi, et si nous sommes en même temps dans le lit, ça va. Mais si j’ai le malheur comme toi de me lever pour pipi, quand je reviens c’est la croix et la bannière pour réussir à avoir un coin de matelas.
Chéri a tendance à piquer la place et mon oreiller (chose qu’il fait inconsciemment, car si il le savait il éviterai vue que je bave pendant mon sommeil et qu’il a tendance du coup à se retrouver la face dans une flaque de bave… Mdr).

Je suis sensible à la lumière et au bruit, puisque monsieur se couche plus tard que moi le soir vue que moi je me lève très très très tôt (4h 6j/7), j’utilise des boules quies et un masque de sommeil. Et pour le réveiller j’utilise ma montre connecté, elle vibre. Ça suffit à me réveiller.

le 10/06/2019 à 09h04 | Répondre

Colombine

MDR pour le filet de bave, je suis pareille !! Plus pour la sieste par contre, et ça fait beaucoup rire Mon Chéri.

le 11/06/2019 à 09h10 | Répondre

Sarah

Ah la bataille du lit… J’avoue que si j’avais assez de place chez moi, je préfèrerai faire chambre à part. Nous avons un lit de 180, mais malgré cela je bouge tellement que cela gêne monsieur. Quand il ronfle, impossible de dormir pour moi. Quand il a envie de dormir et moi de lire, c’est un problème car la lumière le gêne. Et puis je n’aime juste pas dormir avec qqun. Je dors beaucoup moins bien que seule. Alors qu’au moins avec la chambre à part, on pourrait retrouver l’excitation des débuts avant qu’on vive ensemble et se donner des rdv galants dans la chambre de l’un ou de l’autre.

le 10/06/2019 à 10h18 | Répondre

Colombine

On a testé un lit en 180 durant nos dernières vacances. Je n’ai pas aimé : j’avais l’impression d’être seule dans le lit. Ça me manquait de ne pas sentir Mon Chéri à côté. Alors que lui a trouvé ça idéal !

le 11/06/2019 à 09h12 | Répondre

sweetday

Hé bien ici le souci a été réglé… Monsieur ronflant très fort, je passais des nuits cauchemardesques et on se levait tous les deux de mauvaise humeur ! Il a fini par prendre ses quartiers sur le canapé-lit du salon… puis on a fini par officialiser en ayant chacun notre chambre (après avoir déménagé, et cela était un critère ! 3 chambres, 2 pour les parents, une pour les enfants). Et on ne retournerait en arrière pour rien au monde ! Lui se couche plus tard que moi, je peux donc dormir tranquille, le matin je me lève plus tôt et ne le dérange pas, plus de ronflements dans les oreilles etc… Au début j’hésitais à le dire, j’avais presque honte car ce n’est pas la norme, mais aujourd’hui je le revendique et je réponds volontiers au questions des curieux !
Le seul point négatif pour moi c’est qu’il faut retrouver une proximité autrement, car ne plus s’endormir/se réveiller avec l’autre a tendance à nous éloigner un peu (il faut être vigilants).
Dormir séparément ne veut pas dire vivre séparément, c’est juste dormir ! (et par définition quand on dort bah… on dort !)

le 10/06/2019 à 10h41 | Répondre

Colombine

Mes beaux-parents font aussi lit à part. J’ai été énormément surprise en découvrant ça, je ne l’avais jamais vu. C’est pour des raisons semblables aux tiennes. Cela leur convient très bien et ils sont toujours très proches et amoureux après 40 ans de mariage !

le 11/06/2019 à 09h15 | Répondre

Rusalka

J’avoue, j’ai ri ! Même combat ici pour la couette (du coup, je le menace souvent de faire « chacun sa couette » comme pendant nos vacances en Autriche), par contre, c’est moi qui ronfle, ou fais des cauchemars bruyants.
La moindre lumière me gêne aussi, et la liseuse a sauvé les envies de lecture de l’Amoureux, avant de dormir ou quand il se réveille plus tôt le week-end.

le 10/06/2019 à 14h04 | Répondre

Colombine

On a testé sa couette chacun. Je n’ai pas constaté de mieux car la couette étant plus petite on était découverts et on avait froid tout pareil !

le 11/06/2019 à 09h19 | Répondre

Emilie

Team chambre à part au bout de 17 ans à subir ses ronflements qui me pourrissaient mes nuits. Et je dois avouer que j’adore m’étaler en travers, rallumer pour lire au milieu de le nuit, boire un café à 5h du mat’ si ça me chante.
Que du bonheur

le 10/06/2019 à 21h56 | Répondre

Colombine

Quand il y a des rythmes trop différents ou des incompatibilités, c’est en effet la solution !

le 11/06/2019 à 09h20 | Répondre

Virg

Team grand lit, nous sommes passés par le chacun sa couette puis petit à petit sommes revenus à une couette. Après 17 ans, nous avons appris à dormir l’un à côté de l’autre et à nous habituer à ce que l’autre ne pouvait techniquement pas trop changer. En revanche, accord tacite, si l’un de nous n’a pas envie de dormir, il reste dans le salon pour bouquiner ou regarder la TV. La chambre est pour celui qui a besoin de dormir. Peut-être est-ce dû au fait que nous travaillons tous les 2 en horaire décalé mais nous considérons que le sommeil est sacré.

le 11/06/2019 à 08h37 | Répondre

Colombine

Ici aussi ça arrivait régulièrement que Mon Chéri reste au salon pour regarder la télé. Maintenant il a tendance à se coucher en même temps que moi et regarder un film sur son téléphone pour ne pas risquer de me réveiller en venant se coucher.

le 11/06/2019 à 09h22 | Répondre

Nathalie (voir son site)

C’est clair que la liseuse c’est idéal entre autres pour cela (en camping c’est super aussi pour les mêmes raisons) !

Je plaide la tendance à me coller à l’autre. Ce n’est même pas pour prendre toute la place (j’ai même tendance à me serrer autant que possible) mais je n’y peux rien : je me colle inconsciemment !

Puis je dors avec la couette ou un oreiller roulé dans mes bras aussi 🙈

le 11/06/2019 à 08h38 | Répondre

Colombine

J’ai longtemps eu également ce besoin de me coller à mon mari pour dormir. Nettement moins maintenant, même si j’aime le sentir à côté.

le 11/06/2019 à 09h30 | Répondre

AurélieB

Ah merci pour cet article. Ici aussi on connait tout ça… Mais je plaide plus coupable que chéri car c’est moi qui pique la couette mais c’est aussi moi qui ronfle ^^ Pour la place, c’est notre minette qui occupe les 3/4 du lit (une petite boule de poils peut prendre une place considérable). En revanche, j’adore prendre le petit déjeuner au lit, mais chéri n’aime pas trop ça donc on le fait de façon très occasionnelle et généralement c’est quand il se lève et que je décidé de rester encore couchée. Il déjeune en bas et me monte le petit dej au lit avec juste un café pour lui comme ça tout le monde est content. Mais je suis d’accord, le plus dur et de devoir dormir l’un sans l’autre malgré tous les petits inconvénients de partager son lit avec sa moitié

le 11/06/2019 à 10h25 | Répondre

Colombine

Nous n’avons pas le problème du chat heureusement ! Je sais à quel point ces boules de poils aiment prendre leurs aises !

le 11/06/2019 à 16h21 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?