Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le ménage : le meilleur ennemi de la femme


Publié le 6 novembre 2012 par Diane

Aujourd’hui je vais aborder un problème qui nous concerne toutes (ou tous, désolée Monsieur) !

Bien entendu, si tu vis encore chez Papa Maman, que tu es mariée au petit frère de Bill Gates, ou que tu as épousé le fils de Monsieur Propre, ce sujet ne te concerne pas.

Veinarde !

Car en dehors de ces cas de figure, assez rares disons-le, tu dois tout comme moi te livrer à ton activité préférée : le ménage !

ménage répartition des tâches

Crédits photo : Gilles Marcil Photo

Oups, je te vois déjà te décomposer… ou t’emballer ! Non, je ne vais pas te déprimer en te rappelant que tu as une pile de la taille de l’Everest à repasser, ni te dire comment faire pour qu’elle disparaisse miraculeusement (pour ça fallait épouser l’Oncle Arthur, le frère d’Endora) !

Tu as rêvé de quitter le domicile parental, d’enfin t’affranchir, d’être libre et de tout faire toute seule comme une grande. Même les tâches ménagères.

Au début, tu t’éclates ! Tu es si heureuse d’avoir ton chez-toi, tu veux que ça brille de partout. Tous les jours tu récures tout à fond, tu fais la chasse aux microbes, acariens et autres parasites qui te pourrissent la vie. Sur ta liste de cadeaux de Noël, c’est l’intégrale de « C’est du propre » : un pot de bicarbonate de soude, un tonneau de vinaigre blanc, la serpillère en microfibre dernière génération et j’en passe…

C’est fou comme au bout d’un an, si en plus un amoureux surgit, bizarrement tu commences à avoir d’autres priorités. Ta meilleure copine n’est plus l’eau de Javel et tu as décidé de ne plus participer à la croissance économique de Cillit Bang de façon aussi acharnée qu’un investisseur en fonds de placement.

Bref, et puis il y a les enfants qui arrivent et qui poussent à la vitesse grand V… Tout comme la masse de boulot que tu as à faire à la maison.

Scoop : plus tu as d’enfants, plus tu as de boulot ! Sauf si dès leurs 3 mois tu leur as appris à changer leur couche, la mettre à la poubelle, laver leur linge, le faire sécher, le repasser et passer l’aspi dans leur chambre !

Si tu es, comme moi, une mauvaise mère qui n’aime pas déléguer et qui part du principe que tu as voulu tes enfants, tu gères, là c’est pas la même limonade.

Et le pire dans tout ça, c’est le côté très routinier de la chose (en plus d’être particulièrement barbant). Tu passes ton temps à faire, refaire, rerefaire… les mêmes choses. Tu as à peine terminé qu’il faut recommencer. C’est sans fin !

Et ton mari dans tout ça : soit il s’investit et il peut comprendre le côté ingrat de la tâche. Soit c’est comme chez moi, répartition voulue et assumée des rôles et non des tâches, et là, lui faire comprendre que de passer 3 heures à se casser le dos pour devoir tout recommencer quelques jours plus tard est particulièrement ardu.

Parce que vois-tu, ton Homme quand il met 3 heures à poser une étagère, monter un meuble Ikea, ça tient le coup (enfin, en principe) et l’affaire est réglée pour quelques années. Alors que toi, à durée égale de boulot, c’est fait pour quelques jours… au mieux !

Lui, il est fier de son travail accompli, il faut le congratuler, le féliciter, lui dire qu’il est bac +28 en utilisation de la perceuse, en faire ton héros. Tout juste s’il faudrait pas tirer un feu d’artifice.

Alors que toi, faire le ménage c’est facile ! A la portée de tous ! Et puis franchement c’est pas un coup d’aspi par-ci, de serpillère par-là qui font de toi une héroïne. Et rêve pas, la plupart du temps, il ne verra même pas que tu t’es démonté le dos pour que votre cocon soit nickel ! Par contre, le jour où il y a du laisser-aller ou que sa chemise préférée n’est pas repassée alors qu’il a rendez-vous avec son DG, il saura te le faire comprendre !

Oui, le cerveau masculin a des acuités visuelles très sélectives.

Parfois, il te sentira déprimée de voir que non, ça n’en finit pas. Que non, sauf gros changement budgétaire la femme de ménage ce n’est pas pour demain. Que oui, tout ton boulot domestique n’est pas reconnu. Et là, tu auras droit à un « Mon Amour, tu fais ça tellement bien ! Oui, c’est génial, je vois que tu as bien bossé ! Tu dois être crevée ma Pov’ Puce ! Moi-même je ne pourrais jamais faire les choses aussi bien que toi ! »

Donc là tu fais quoi ? Tu lui fais bouffer le balai espagnol par les trous de nez, ou tu lui fais un shampooing au Cillit Bang ??

Et pire, si tu as un chien comme le mien, du genre mini ouragan de salissure, tu te dis que celui qui a créé l’expression « le chien est le meilleur ami de l’homme », il a bien fait de préciser que ce n’était pas celui de la femme. Parce que là, ton carrelage tout blanc les jours de pluie c’est comme si tu vivais avec une famille de sangliers. Et au printemps, la chute des poils fait que tu as l’impression de vivre dans un salon de coiffure où tu passes ton temps à passer le balai !

Et là, dans mes moments de déprime, de saturation ès ménage, j’ai une énorme pensée pour ma grand-mère qui me disait toujours « On a dit que la pilule était la libération de la femme. Pas du tout, c’est l’invention de la machine à laver ! » Eh oui, la sagesse même, ma Mamie.

Car vois-tu, dans tous ces moments-là, pour se remonter le moral, il faut se dire qu’on n’a plus à aller au lavoir, aller chercher l’eau au puits et faire chauffer le fer sur la braise de la cheminée pour repasser les nappes en lin bien épais !

Ça ne marche pas ? Tu déprimes toujours autant ? Allez, oublie ça car « tu sais faire tout ça tellement bien et tu es indispensable ! » dixit l’Homme de ta vie ! Et ça, ça fait un tout petit peu de bien quand même malgré tout, non ?

Et chez toi, comment ça se passe, le ménage ? Tu fais tout ? Il fait tout ? Vous partagez ? Tu as aimé le ménage au début ou même pas ? Raconte !

Commentaires

18   Commentaires Laisser un commentaire ?

Delphe (voir son site)

A la maison, il y a une excellente répartition des tâches : il salit, je nettoie … de quoi je me plains …
Très drôle ton article 😉

le 06/11/2012 à 14h10 | Répondre

Madame Diane

Hihi, c’est presque la même chose chez nous, à un détail près: Mossieu cuisine et très bien même 😉

le 19/02/2013 à 18h40 | Répondre

myrabelle

Hihi, très très vrai ^^pas encore maman, mais dans notre nouveau chez nous, j’ai mis les conditions dès le début à mon mari-tout-neuf. Je gère le linge-lavage-repassage, le chat-litière-cacas-vomis-par-terre, la vaisselle, quelques courses, et les repas du midi-bento-picnique, et lui c’est ménage à fond une fois par semaine, l’étendage du linge quand j’ai pas le temps, et le repas du soir. Ben pour l’instant, ca roule très bien! Alors oui, c’est pas très équitable, mais on s’y retrouve, il ne supporte plus la. et puis, il bosse 45h par semaine, et moi 10 de moins… ^^

le 06/11/2012 à 14h25 | Répondre

Madame Diane

Pas bête ! Le principal c’est que chacun, et surtout le couple, s’y retrouve !

le 19/02/2013 à 18h41 | Répondre

Madame Hermine

Le ménage, toujours la même histoire, un cercle sans fin…
Je déteste ça! Mais j’ai de la chance, M. Hermine est un grand maniaque qui le fait très bien. Sauf le repassage et la lessive. Donc les taches sont reparties. Et je confirme, le chien n’est pas l’ami du ménage encore moins si comme notre Ermyn il a une chatière par laquelle il rentre et sort a sa guise. Heureusement pour nous, le carrelage n’est pas blanc 😀

le 06/11/2012 à 14h40 | Répondre

Madame Diane

Ah, un maniaque qui fait le ménage, c’est génial! Y a rien de pire pour moi qui les maniaques qui n’en fichent pas une! Tu veux que tout soit propre, range comme ci, plie comme ça ? Tu assumes et zou, au boulot 😉

le 19/02/2013 à 18h42 | Répondre

Noelle

ah le ménage !
On est tous les deux des gros fainéants de ce côté-là. Et on a tendance à ne nettoyer que quand on reçoit des gens !
Faudra se bouger quand les enfants arriveront !

le 06/11/2012 à 15h36 | Répondre

Madame Diane

Et alors, si ça vous va bien comme ça, il est ou le problème ? 🙂

le 19/02/2013 à 18h43 | Répondre

Mademoiselle Tout Court

Ici c’est assez équitable: on fait la lessive et étendage à tour de rôle, mais je ne touche JAMAIS un fer à repasser; on fait le ménage à 2, à lui l’aspirateur, à moi la poussière et le récurage; je fais le plus souvent le repas, mais ne touche jamais la vaisselle… eh, qu’est-ce que tu crois?! c’est pour ça que je l’épouse, mon Ken!

le 06/11/2012 à 16h19 | Répondre

Lili

Chez nous, repartition des TACHES menageres comme suit :

On a d’abord vu qui aimait faire quoi (ou qui preferait faire quoi plutot…) et le reste, on le fait A DEUX.
Y a pas de raison que bobonne se tappe des taches qu’elle n’aime pas 🙂

Du coup, Monsieur fait la vaisselle et le rangement de la cuisine en general, Madame cuisine.
Le linge et le menage on le fait ensemble c’est plus rigolo! Musique a fond et c’est parti 🙂

Chacun repasse ce dont il a besoin, c’est a dire, madame rien et monsieur ses chemises.

le 07/11/2012 à 02h17 | Répondre

Mademoiselle Fresh

Ah ah, comment je retrouve trop mon homme dans ta façon de décrire le tien !

Dès qu’il taille la haie ou fait du vide dans le garage, si je ne le félicite pas en bonne et due forme, j’en prends pour mon grade !
Et si il trouve le lave vaisselle pas encore vidé quand il rentre du boulot, il me demande ce que j’ai foutu de ma journée !

Concernant la répartition des tâches, nous sommes actuellement dans une configuration particulière du fait de mon congé parental. J’en fais beaucoup plus que lui, forcément, et cela me parait tout à fait normal !

Mais sinon, en dehors de cette configuration spéciale, on a toujours bien réparti les tâches. Mon homme a été élevé qu’avec des gonzesses (sa mère, sa soeur, sa grand-mère, ses tantes…) parce que ses parents ont divorcé quand il était petit puis son père est décédé quand il était ado… donc les tâches ménagères, il connait !

Je comprends bien la galère liée au chien. Moi j’ai 2 chats qui me laissent des poils partout. Genre tu passes l’aspi et 5 min après c’est comme si tu n’avais rien fait ! Et je suppose qu’avec ton chien ça doit être 10 fois pire qu’avec mes chats…

Et bien sûr, moi aussi je déteste les tâches ménagères. Ma bête noire c’est le pliage du linge. Pas le repassage, hein, parce que chéri repasse sa petite chemise chaque matin (ça fait partie de ses rituels du matin)et pour le reste, pratiquement pas besoin de repasser, sauf si c’est vraiment froissé. Non je parle bien du pliage, surtout celui des fringues de mes filles, toutes ces petites pièces de tissus, là, que tu ne sais jamais dans quel sens plier…

Alors j’ai bien essayé de trouver des solutions (avant d’être en congé parental) pour que les tâches ménagères empiètent moins sur notre emploi du temps :
1 – La femme de ménage payée en CESU : au début c’est génial, tu as l’impression de revivre… et puis au bout de quelques semaines la réalité te rattrape : à moins d’avoir les moyens de faire venir ta femme de ménage tous les 2 jours, ta maison ne va pas rester nickel comme par magie et tu dois continuer à l’entretenir quotidiennement ! Surtout au niveau des sols et des sanitaires…
2 – L’aspirateur robot : oui tu sais, cet engin révolutionnaire qui passe l’aspi à ta place ! On s’en est offert un, à l’époque où je travaillais encore… Alors il aspire très bien, en plus tu peux le programmer pour qu’il fasse son taf quand toi tu es au tien… mais Tony (comme dans Madame est servie, ou tu peux aussi l’appeler Neils comme dans Une nounou d’enfer ou Max comme dans L’Amour du risque)n’aime pas du tout les obstacles ! Il est capable de rester coincé 3h sur un tapis ou de monter sur le pied de ta poubelle et de ne plus savoir en redescendre ! Du coup pour qu’il soit efficace il faut que ta maison soit tout le temps rangée nickel,pas évident avec des enfants… Sinon je le recommande vivement pour ceux qui ne supportent pas le bordel et qui n’ont jamais rien qui traîne sur le sol…

Pour finir, je t’avouerais que j’appréhende un peu l partie tâches ménagères pour la reprise du taf en janvier… On va retomber dans le train train quotidien avec répartition des tâches entre nous 2, et les soirées vont passer à la vitesse de l’éclair, alors que là on pouvait profiter pleinement de nos soirées et week-ends vu que je faisais tout la journée pendant que chéri était au taf…

Du coup je pense que je vais reprendre une femme de ménage mais en ciblant mieux ses tâches : pliage du linge plutôt qu’aspi par exemple (pour cela je vais refaire appel à Tony)…

le 07/11/2012 à 11h25 | Répondre

Mademoiselle stilettos

Moi j’ai été très clair dès notre installation: ou tu m’aide ou tu rentres chez ta mère!
Donc il m’aide! Il a choisi ses tâches, on a un partage équitable, et c’est cool!
Après j’avoue là ou je sais que j’ai un mec merveilleux c’est que, rentrant plusieurs fois par semaine plus tard que lui a la maison, il avance mes tâches pour que je n’ai plus qu’à lui faire un bon repas!
Le bonheur!
Et Perso chez moi il y a toute la chaine des montagnes à repasser! J’ai honte mais zéro motivation!

le 07/11/2012 à 12h21 | Répondre

Milune

Moi ça fait 6 ans que je suis partie de chez mes parents, je détestais aider chez mes parents et chez moi j’adore faire le ménage, le repassage, la cuisine. Je ne suporte pas que mon mari touche un balai, c’est mon avis personnel bien sur mais pr moi voir mon homme avec un balais ou en train de faire le ménage c’est un tue l’amour. La cuisine ça va même si je préfère la faire ça ne me fait pas un effet répulsif les rares fois où il la fait. Donc voilà moi ton article ne me déprime pas du tout!!

le 07/11/2012 à 20h04 | Répondre

le fromage c la vie

COMME JE VOUS ENVIE. moi je n’ai pas de chance, c’est comme si je vivais avec un grand ado à qui il faut que je répète sans cesse « range ta chambre ». Non seulement ses compétences ménagères sont nulles (même étendre le linge, il est capable d’étendre ses 3 t-shirts et 3 caleçons préférés puis laisser et oublier le reste dans la machine pour aller lire …)mais il n’en rend même pas compte. Il faut que je repasse derrière lui. Je l’ai testé des tas de fois : il est véritablement aveugle aux tâches, à la poussière. Pourtant il a fait de longues études et a vécu seul. Ce qu’il fait par contre à la perfection, c’est le diner. Mais attention, il faut flatter ses talents de titilleur de palais parce que sinon !! (mais ranger sa cuisine et laver ses casseroles ça il a pas intégrer). Bébé arrive dans quelques mois… j’ai peur ^^

le 08/11/2012 à 11h46 | Répondre

Nami

Alors chez nous le ménage c’est moi. Monsieur a essayé de passer l’aspirateur une fois en 4 ans, et je n’étais pas satisfaite du résultat (ben oui l’aspi ça se passe aussi en dessous de la table et pas qu’autour). Du coup activité aspi écartée pour lui (il s’en sort bien).
Le repassage, c’est pour moi, et c’est ce que je déteste le plus (surtout les chemises de Monsieur), alors ça s’accumule, ça s’accumule, …
Les poubelles, c’est moi, Monsieur pense que l’on a une poubelle sans fond alors on pousse un max pour que tout rentre, mais au bout d’un moment faut bien que quelqu’un la sorte.
Le linge, c’est pour moi. Parfois Monsieur m’étend le linge quand je lui demande.
La cuisine, c’est moi, et lui quand il a envie 🙂 hum sa vaisselle reste à ma charge.
Le lit, il le fait 1 fois sur 10, et parce que je râle 😀

Bref, moi aussi j’ai un ado à la maison à qui il faut dire « va faire ceci », ou « tu peux me faire ça », mais j’aime entretenir notre chez nous et ma famille et je suis perfectionniste là dessus donc je me contente de le faire 😉

le 01/02/2013 à 15h31 | Répondre

Nya

On a embauché une femme de ménage il y a trois ans et on ne l’a jamais regrette. Quand elle part de sa séance hebdomadaire, je lui tiens souvent la main avec des larmes dans les yeux en lui disant « vous revenez la semaine prochaine, hein ? Vous revenez ? ». Et heureusement, elle revient toujours

Parce que le ménage et nous, c’est une histoire de haine. Je déteste repasser, passer l’aspirateur, enlever la poussière, il déteste ranger et faire la vaisselle, bref, on est des grosses quiches domestiques et on l’assume. La femme de ménage fait un gros trou dans le budget, mais c’est compensé par une baisse d’impôts au bout du compte et surtout l’assurance d’un appart presque toujours propre. Quand on est que deux et pas une famille nombreuse, ça marche.

Sinon, quand on faisait encore le ménage nous-même, je suis arrivée à la conclusion que si on laisse l’homme faire sans le critiquer à tout bout de champ, il est beaucoup plus réceptif au ménage (toutes proportions gardées, évidemment) : j’avais tendance à le critiquer parce qu’il ne pliait pas les chaussettes comme ça ME plaisait ou n’étendait le linge comme JE le faisais : résultat : démotivation totale. Quand je ne disais rien, il faisait. Eurêka ! Si ça peut aider d’autres femmes à motiver leurs hommes, je transmets le tuyau 🙂

le 19/02/2013 à 17h50 | Répondre

Madame Nanaho

Étant maman au foyer, c’est moi qui fait la majeure partie du ménage ^^

le 19/06/2013 à 14h03 | Répondre

Coco

Chez nous, on a essayé de mettre un planning mais il faisait mes tâches, je faisais les siennes… bref, ce n’était pas la bonne idée.
Alors, on prend l’initiative. Quand il est au boulot je m’en occupe et quand c’est moi qui est au boulot, il s’en charge!
Par contre, les courses c’est moi et la pelouse c’est lui! 😉
Et on a un petit chat qui s’amuse à faire des dérapages sur le sol mouillé! J’adore!!!! 🙂

le 13/05/2014 à 16h53 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?