Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mon mari, ce colocataire


Publié le 5 septembre 2019 par Doupiou

J’appelle mon mari, mon colocataire. C’est très affectueux, n’y vois rien de péjoratif. Nous habitons sous le même toit, avons deux charmants enfants et pourtant, nous ne voyons pas souvent.

Comment est-ce possible ? Voici un petit aperçu de notre organisation matrimoniale (si on peut encore parler d’organisation !)

Le travail

Mon colocataire est chef d’entreprise. Il part de la maison le matin à 7h15 au plus tard (donc parfois plus tôt) et rentre le soir de manière très aléatoire. Au plus tôt à 19h15, au plus tard vers 22h. Il gère trois employés à temps complet et quatre équipes de sous-traitants.

Et ce, six jours sur sept. Tu comprends donc bien qu’à ce rythme là, on ne se croise pas souvent !

Le matin, il se lève à 6h et moi à 5h30. Jusqu’à son départ, on ne peut pas profiter pour discuter ou se poser à deux puisqu’on doit gérer les deux enfants pour que je puisse décoller à 7h30. On va dire que, en moyenne, du lundi au samedi, le temps qu’on passe ensemble en amoureux est compris entre 20h30 et 5h30.

Alors oui ça fait très peu. Mais nous avons choisi aussi ce train de vie. Je savais pertinemment qu’en lançant son entreprise, il allait être très absent. Et malgré ça je l’ai toujours soutenu.

La maison

Mon colocataire essaie de faire du mieux qu’il peut à la maison.

Mais il cherche constamment les objets, ne sait jamais où sont rangées certaines choses, bref mon colocataire semble ne pas vivre ici et n’être que de passage.

Parfois, il déambule dans l’appartement avec un papier à la main en quête de sa destination de rangement. Devant son air paniqué, j’interviens et le libère de cet état de stress.

Par moment, j’ai l’impression que mon colocataire découvre l’appartement dans lequel nous vivons depuis un an et demi maintenant. Par contre il trouve toujours où sont rangés les chips et le stock de bières !

crédit photo (creative commons) : jlcimagery

Faire de mon colocataire mon mari

Loin de yeux, près du cœur chez nous !

On ne se voit donc jamais en journée mais on s’appelle ou on se textote très souvent ! Plusieurs fois par jour.

Avec nos obligations professionnelles on ne peut pas se rendre disponibles à chaque coup de téléphone mais on essaie de s’appeler au moins le midi quand c’est une journée de gros rush et que la matinée à été très chargée.

Le dimanche, on essaie d’alterner entre un jour de repos pour récupérer de la folle semaine ou un jour de visite chez les amis et la famille. Dans cette course permanente, il nous parait important de ne pas couper les liens sociaux et familiaux.

Nous pourrions aussi laisser nos enfants un samedi soir chez les grands-parents et profiter d’un petit resto-ciné. Mais nous sommes tellement épuisés que mon colocataire ronfle dès 21h… et moi, pas bien longtemps après !

Il y a quelques mois, nous nous sommes octroyés une petite pause de quatre jours en amoureux sans les enfants. Et ça nous a fait le plus grand bien !

Alors oui, notre mode de vie ne fait certainement pas rêver. Nous avons tellement de projets sur le feu que nous nous sommes promis de nous poser et de nous retrouver une fois que la maison serait terminée.

J’espère quand même que mon colocataire aura disparu au profit de mon mari à cette période là 😉 !

Et toi ? Vois-tu aussi ton conjoint assez peu malgré que vous viviez ensemble ? Au contraire, est-il omniprésent ? Dis-nous tout !

Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Colombine

Un petit conseil pour votre future maison : ma belle-fille n’étant avec nous que la moitié du temps, il y a des moments où elle ne savait pas où se trouvent les choses. Dans notre nouvelle maison, je lui ai demandé comment il lui semblait logique de ranger les choses dans la cuisine. Comme c’est une organisation qui vient d’elle, elle ne se trompe plus pour remettre tout à sa place !

le 05/09/2019 à 08h50 | Répondre

Rusalka

Ah, c’est une bonne idée ça ! Et effectively applicable avec n’importe qui vivant sous le même toit.

le 05/09/2019 à 20h41 | Répondre

Maud (voir son site)

A la lecture de ton titre, j’ai imaginé un article négatif et finalement, c’est assez drôle par moments !
« Parfois, il déambule dans l’appartement avec un papier à la main en quête de sa destination de rangement. Devant son air paniqué, j’interviens et le libère de cet état de stress. » 😀

Chez nous, c’est tout l’inverse, presque H24 ensemble. Je suis actuellement en création d’entreprise et travaille à mon domicile (quand je n’officie pas dans mon rôle de maman de deux filles en bas âge) et mon mari fait 4 jours de télé travail par semaine.
C’est un rythme de vie que nous avons choisis et qui nous convient très bien. Maintenant, je suis vigilante à ce qu’on ne finisse pas par ne plus se supporter ! :/

le 05/09/2019 à 13h46 | Répondre

Sarah

Hahah c’est drôle j’ai un article avec le même titre en brouillon depuis un certain temps 🙂 pas mal de ressemblance avec votre couple mais nous en plus on coloc vraiment dans le sens ou chacun est responsable de ses choses, exemple: on ne mange pas la même chose ni ensemble (je suis végétarienne et rentre vers 20h quand il aime la bonne bouffe et mange vers 18h) et donc on fait chacun nos courses. Par contre le weekend étant loin de nos familles et avec peu d’amis (par choix) on est 24h ensemble, ça compense pas mal 🙂

le 05/09/2019 à 20h05 | Répondre

Madame c

« Colocataire », on s´appelle également comme ca avec mon mari, également chef d’entreprise.
Jours de repos en décalés, samedi pour moi,lundi pour lui, vacances en décalées pour réduire les semaines de crèche/centre. et un soir sur deux, lui quitte tot (18h) et moi tard (jocker)…

actuellement en conges maternité, cela nous paraît étrange de manger ensemble le midi!

le 06/09/2019 à 16h49 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?