Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

A bas le mythe du sexe 3 fois par semaine toutes les semaines !


Publié le 27 novembre 2012 par Diane

Aujourd’hui je viens te parler d’un sujet tabou. Oui tu sais celui dont on ne doit pas parler avant ses 18 ans ou qui est abordé de façon soit super crue soit très feutrée dans les magazines, médias en tous genres.

Le sexe.

gérer le sexe dans un couple

Crédits photo : Marlen James Photography

Houla, ne t’attend pas de ma part à une cours d’éducation genre « les enfants ne naissent pas dans les choux » ou à quelque chose de plus musclé genre « c’est quoi ta position préférée » ?

Non, je viens tout simplement essayer d’en parler pour te rassurer et surtout pour donner à « La chose » sa véritable importance.

Dans notre société actuelle faite de performances et de non cloisonnement entre nos vies privées et publiques, on en dit tout et n’importe quoi. Et pourtant ce sujet bien qu’intime et secret, portant à rire ou à pleurer, tient une place importante voire prépondérante dans nos vies. Qu’il y soit présent ou non. Car même son absence est sujet à discussion, analyses voire à « anormalité » et donc non-dits.

Quand tu étais toute jeune et « innocente », tu avais quelques notions, souvent farfelues, quant à cette inconnue connue par tous les adultes qui t’entourent et qui fait que tu existes. Merci Maman. Merci Papa.

La première fois était une chose que tu attendais avec impatience et/ou que tu redoutais tant tu avais peur de ce qui t’attendait. Mystifiée quoi qu’il en soit. Il fallait te « sentir prête », attendre de « rencontrer le bon », te « réserver pour le mariage », selon ton éducation et environnement familiaux. Dans tous les cas, il y avait de l’appréhension. Serais-je à la hauteur, vais-je avoir mal, qu’est ce qu’il va penser de moi, quand se dire que c’est le bon moment, ne pas accepter trop vite ou refuser trop longtemps au risque de passer pour une ringarde ou une fille facile ? Et j’en passe.

Car oui, c’est un pas vers l’inconnu, c’est certain. Et donc sujet à questionnement. Forcément.

Des années (ou pas) plus tard, tu rencontres celui qui te fait penser que oui, ça y est, je me lance. Bon, on n’oublie pas toutes les précautions d’usage : pilule mais surtout préservatif. On peut avoir la tête ailleurs mais être responsable, hein ?

Ouééééééééééé ça y est, tu es grande. Tu L’AS fait ! Tu sais maintenant ce que c’est, même si ta vision des choses est certes souvent minimaliste mais bon, l’essentiel c’est que c’est fait. Tu es passée du côté du camp de « ceux qui savent ».

Tu continues ou pas à fréquenter celui qui t’a fait chavirer et c’est là que « la chose » va prendre toute sa dimension (je parle de celle de l’acte sexuel, bien entendu).

Au début d’une relation, c’est quasiment non stop. On s’attire, on s’aime, on a envie de se le prouver. Jamais rassasié dans cette phase de découverte mutuelle. On y consacre des nuits, des weekends. Et puis petit à petit, le temps passe. Celui de la découverte aussi, forcément.

Force est de constater qu’on devient plus raisonnable. Trop fatigué aussi pour avoir envie de faire autre chose que dormir la nuit. Trop occupé pour passer un weekend sous la couette.

Bref, même si on garde un certain rythme, le câlin a perdu de son intensité. Oui oui, on aime toujours ça. Oui oui on aime toujours autant l’Autre. Mais bon, « c’est plus pareil ». « On préfère discuter et apprendre à se connaître ».

On commence à emménager ensemble et là le quotidien nous rattrape vite. Le boulot. Les tracas quotidiens. Les problèmes d’argent. La fatigue. Les enfants.

Et là, tu n’y penses plus. Ou tu aimerais mais pas le temps. Ou la flemme. Car oui, on a beau aimer courir un 500m, il y a des fois où rien que le fait d’y penser nous fatigue déjà.

Donc autant te dire que la vie d’un couple c’est par moments activité câlin intense, climat tempéré … et d’autres c’est le Désert de Gobie. Et c’est normal.

« Oui mais dans les magazines ils disent que la moyenne c’est 3 fois par semaine ».

Tssssssss, il n’existe pas de normalité pour cette chose-là. Chacun fait comme il veut et peut. C’est comme dans les régimes où on te dit le nombre de calories dont ton corps devrait se rassasier chaque jour. Oui oui, mais il y a des moments, si tu as envies de craquer pour un magret/cèpes et un éclair au chocolat, lâche-toi, fais-toi plaisir. Et si pendant 1 mois tu veux te régaler d’un brocoli-vapeur, ça te regarde. La principale difficulté est que celui avec lequel tu partages les repas fasse le même régime que toi.

Car oui, si lui il a envie d’une énormeeeeeeeeeee choucroute plusieurs fois dans la semaine, alors que toi tu es en mode régime branches de céleris (ou l’inverse), ça ne va pas le faire. Il y en a un qui va mourir de faim quand l’autre va être en mode anorexique.

Bon, on oublie tout de même le mode pyjama Snoopy en pilou pilou et pilosité écolo genre « forêt amazonienne ». Car forcément au bout d’un moment, ça va créer des difficultés dans le couple. Les reproches, les non dits, ou pire, l’infidélité. Car votre couple existe aussi pour ça. L’amour, les enfants, la famille, ok. C’est bien beau. Mais un couple ne vit pas que d’amour et d’eau fraiche. Il faut aussi que ce soit « Champagne » de temps en temps.

Oui oui, tu as le droit de te jeter sur ton vieux jogging préféré le soir quand tu rentres du boulot, de ne pas avoir envie de t’épiler tous les quatre matins, mais tu as aussi le droit parfois de te la jouer guêpière. Pas parce « il le faut », mais parce que se sentir désirée ça fait du bien au moral et aux hormones. Eh oui, tes bourrelets, tes vergetures et tes seins qui tombent n’ont rien à voir avec le désir que peut avoir pour toi la personne qui t’aime.  Nous ne sommes pas toutes des Gisele Bündchen en puissance. Et ce n’est pas grave.

Donc si pour une raison ou une autre vos habitudes sont chamboulées, pas de souci… si ça ne dure pas trop longtemps. On a forcément des passages à vide.

Sinon, essayer de mettre du fun, de la fantaisie, se réinventer c’est aussi une solution. En tout cas une alternative.

Et là encore, la communication, la discussion sont indispensables. Il ne faut pas avoir honte de parler librement à l’homme que tu aimes. Il te connait déjà intimement alors tu n’es plus à ça près. Donc si ton fantasme c’est Tarzan et Jane ou l’échangisme, dis-le lui. Qui sait, peut-être qu’il partage le même ou qu’il serait prêt à essayer pour voir. Et s’il t’avoue que lui aussi il est plus en mode régime « branches de céleri » que « magrets/cèpes », cela va te rassurer.

Parce que si tu es bien en-dessous de la sacro sainte « normalité » des 3 fois par semaine, qu’est ce que ça peut faire si ça vous convient à tous les deux ? De quoi se mêlent tous ces statisticiens du rapport sexuel ? Tu crois sincèrement que la plupart des personnes sondées n’ont pas un peu exagéré leur activité ? Tu crois vraiment que tous ceux qui t’entourent font forcément l’amour 3 fois par semaine, toutes les semaines, toute leur vie, quoi qu’il arrive, de façon linéaire ? Même quand ils perdent leur boulot, font face à un deuil, ont une bonne grippe, une bonne gastro, ne savent pas comment boucler la fin de mois, viennent d’accoucher ou que leur petit a la varicelle… ?

Donc là encore, sur ce domaine qui plus que tout autre ne regarde que nous, laissons les statistiques au placard, soyons heureux à notre façon et autant de fois que nous le voulons ! Vivons notre couple à notre guise, à notre rythme et faisons en sorte que les 2 personnes concernées y trouvent leur compte.

Car la finalité elle est bel et bien là. Que chacun soit heureux dans son couple.

Et pour y arriver il faut se remettre en question, traverser ensemble des étapes, séduire, reconquérir et celà, quelque soit la façon dont nous y arrivons !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

myrabelle

bien dit, bien joué, je fais lire ça d’office à monsieur mon mari ^^

le 27/11/2012 à 12h24 | Répondre

Madame Hermine

Comment ça tu fais pas l’amour a ton époux 3 fois par semaine ? et ton devoir conjugal alors !!! MDR

Merci Madame Diane pour cet article subtile et o combien délicieux! Aujourd’hui on veut tout ranger, classer et chiffrer mais l’amour ne se range pas, ne se classe pas et surtout ne se chiffre pas! C’est une question d’équilibre de couple :p

le 27/11/2012 à 12h36 | Répondre

Mademoiselle Chocolat

Merci Mlle Diane, j’ai vraiment apprécié lire cet article 🙂
Comme tu le dit si bien les soirées pyjama/pled/chocolat chaud, on y a droit mais il ne faut pas se négliger trop souvent non plus. Faut faire éclater le bouchon de champagne de temps en temps 😉

Et la vie de couple se construit ensemble.

le 27/11/2012 à 22h39 | Répondre

Melle coquelicot

Des fois même après 2 semaines sans… un rien peu tout déclencher.
une petite phrase pleine d’humour et de tendresse et on voit dans les yeux de l’autre que là c’est le moment de se faire plaisir… pas d’enfants dans les parages, on remet le boulot à plus tard et hop !
Et ce n’est pas 3 fois par semaine mais qu’est ce que c’est fort !

le 29/11/2012 à 16h39 | Répondre

Claire

Merci pour ce petite article qui même s’il enfonce des portes ouvertes fait du bien…Pour moi, c’est monsieur qui est au régime sec (brocolis vapeurs voire pire) depuis …presque un an (mais avant il était au brocolis bouillis (une autre année avant) sur les 4…Moi, j’aime bouffer des chips, des bonbons (le pire c’est que ce n’est même pas pour filer la métaphore).
Bref, pas toujours facile d’avoir faim et d’être rejetée, mais ça fait du bien d’entendre que tout le monde ne vit pas au rythme des statistiques…Merci

le 14/05/2013 à 20h01 | Répondre

Flo

Je confirme que contrairement au stéréotype, c’est parfois m.qui manque d’appétit et c’est pas toujours facile a vivre….

le 26/07/2014 à 09h35 | Répondre

Marylin (voir son site)

Oui, ben je ne connaissais pas cette stat’ du 3x par semaine…
Après, chacun fait bien ce qu’il veut du moment que tout le monde est content, tu l’as très bien dit…
J’ai interviewé il n’y a pas si longtemps un gars qui m’expliquait qu’il était en couple libre, et bien que ça ne soit pas forcément ma tasse de thé, j’avoue que son point de vue était intéressant (à lire ici : http://belleblonde.net/je-suis-en-couple-libre-et-vous/ ).
Apparthé concernant les poils : il existe des techniques définitives qui marchent très bien, hein, ‘faut le savoir quand même ^^ (principalement l’épilation définitive perso : http://www.epilation-electrique.org/definition/ ).

le 24/07/2014 à 19h10 | Répondre

Milune (voir son site)

Il y a aussi des couples qui ne font pratiquement jamais l’amour tel qu’on l’entend, mais qui ne s’aime pas moins que les autres je pense. Sur ce domaine là pour moi pas de normalité, effectivement l’essentiel est que les deux partenaires soient bien dans leur couple et leur façon de fonctionner comme tu le dis.

le 25/07/2014 à 17h44 | Répondre

nana

ouf les nouvelles stats 2014 sont arrivées lol 6 fois par mois, peut etre que cet article a eu des repercussions dans le lit des lectrices héhé

le 26/08/2014 à 14h38 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?