Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Notre projet : changer de maison


Publié le 25 mars 2019 par Colombine

Après seulement 2 ans ensemble dont 1 de vie commune, Mon Chéri et moi avons décidé d’acheter ensemble une maison. Encore aujourd’hui, je me demande comment j’ai osé me lancer si vite !

Notre première maison

Les visites n’ont pas été nombreuses et se sont rapidement enchaînées. La 5ème visite était la bonne : nous avons fait une offre en sortant tant la maison nous a plu. Notre n’avons eu aucune mauvaise surprise et nous avons petit à petit amélioré notre chez nous et entretenu avec amour cette maison.

Le seul point ambivalent est notre quartier. Nous l’apprécions beaucoup car nous avons absolument tout à un jet de pierre (c’est à dire 5-10 minutes à pied) : boulangerie, fleuriste, grande surface, médiathèque, boulot de Mon Chéri, hôpital, poste, mercerie (très important quand on coud beaucoup comme moi !), parc, pizzaïolo… Mais nous avons eu quelques soucis de voisinage : tu le connais le voisin qui lance son compresseur ultra bruyant le dimanche soir à minuit et demi ? (oui oui, ça existe !!) Et les friches industrielles ne donnent pas envie, même si elles sont peu à peu réhabilitées.

Bref, cette maison qui n’est pas parfaite est notre petit nid depuis 8 ans. Nous l’aimons et nous y sommes bien. Malheureusement nous devons la quitter car la petite maison de nos rêves est devenue trop petite. Je sais bien que notre projet n’était pas d’y vivre indéfiniment. Mais la routine s’installant, je ne me voyais plus en partir. J’ai énormément déménagé dans ma vie et en achetant cette maison, j’ai eu le sentiment de poser mes valises et d’arriver à bon port. Alors oui c’est bête mais 2 sentiments s’opposent en moi : l’envie d’aller de l’avant avec une nouvelle maison et le besoin viscéral de rester dans ce petit nid douillet où je me sens si bien, mon chez moi. Je me retrouve un peu dans ce que dit Mélimélanie : Je l’aime mon appartement, mais cette maison est notre avenir.

Crédits photo : Comfreak

J’ai mis longtemps pour que cette idée d’aller vivre ailleurs chemine. Mon Chéri n’est pas aussi attaché que moi à ce qu’il ne considère de toute manière pas comme notre « maison ultime ». Nous nous sommes mis d’accord : nous allions prendre le temps qu’il faut mais ne quitterions jamais notre maison pour une autre qui nous plaise moins quitte à ce que cette recherche prenne des mois voire 2 ou 3 ans. Et il faudrait bien évidemment que nous soyons séduit l’un autant que l’autre par cette nouvelle maison.

Il s’est écoulé 6 mois avant que je trouve le courage de passer de « je regarde les annonces sur Internet » à « je vais visiter ».

La recherche de notre nouvelle maison

Quand tu cherches une maison, forcément l’agence par laquelle tu passes te demande tes critères. Pour nous c’était évident : « la même maison que la notre, mais avec une chambre de plus ». Heu… c’est à dire ? Une maison ancienne, en ville, avec des parquets et un plafond haut si possible, un peu de terrain, au calme (oui je sais, au calme mais en ville, on veut le beurre et l’argent du beurre), 3 chambres (ou 4 mais nous préférons 3 grandes chambres que 4 petites) et petit caprice de Mon Chéri qu’elle soit éligible à la fibre ! Rien que ça…

La première chose qu’on nous a dite après notre énumération, c’est qu’il faudra faire des concessions, la maison que nous décrivons ne se trouve pas facilement (pas du tout ?) dans notre ville d’autant que nous avons un budget correct mais pas faramineux. Nos concessions : ne pas nous limiter à nos quartiers de prédilection qui sont peu nombreux et envisager des maisons avec travaux.

J’avais repérée sur Internet une maison que nous visitons. Elle nous plait énormément mais il y a des petites choses qui nous gênent. Néanmoins nous cogitons car elle a des points forts qui nous font craquer, notamment une pièce de vie immense et hyper lumineuse ! Avec parquet et cheminée…

Après réflexion, nous décidons de poursuivre les visites. Aucune maison ne convient : chambres trop petites (je sais bien que c’est le cas dans beaucoup de maisons aujourd’hui mais 8m2 c’est beaucoup trop petit selon moi), maison avec une masse énorme de travaux, pièces trop exiguës… Seule la dernière retient l’attention de mon mari mais je ne me vois pas y vivre, je la trouve trop froide et surtout dans un quartier très calme et vert mais qui fait trop campagne (on aurait donc les inconvénients de la ville à savoir les tarifs et les inconvénients de la campagne à savoir l’utilisation obligatoire de la voiture).

Notre second foyer

Retour à la case départ. Avant de signer pour la-maison-qui-nous-plaît-mais-pas-complètement, Mon Chéri souhaite visiter une dernière maison dont il a lu l’annonce avec beaucoup d’intérêt. Il me convainc d’aller voir. D’extérieur, nous la trouvons vraiment belle. Le terrain est juste parfait, ni trop grand ni trop petit et surtout il est fleuri et arboré. Nous entrons et là… on dit bien qu’une vente se joue dans les premières secondes non ? Ça a été notre cas. Nous sommes littéralement tombés amoureux de cette maison. Nous visitons le rez-de-chaussée avec le sourire jusqu’aux oreilles. Malgré la déco vieillotte, nous aimons ce que nous voyons. En montant l’escalier, nous nous regardons. Nous savons déjà que c’est la bonne, que c’est là que nous allons vivre. Tu te souviens de nos critères ? Ils sont tous réunis ici ! Et surtout il y a quelque chose qui ne s’explique pas. Cette maison dégage une sérénité, une aura positive incroyable même si ça semble ridicule de le dire (nous avons depuis discuté avec des voisins qui ont exactement le même ressenti, comme quoi ça ne doit pas être si ridicule que ça). Nous avons fait une offre au prix de peur de la voir nous échapper car même si elle n’était sur le marché que depuis 15 jours, il était évident pour nous qu’elle se vendrait très rapidement.

Nous avons donc mis moins de 2 mois pour trouver une maison qui nous convienne parfaitement ! C’était assez inespéré…

Ce qui nous a séduit également après coup, c’est que nous avons rencontré la propriétaire qui a construit cette maison en 1952. Il s’agit d’une dame âgée aujourd’hui de 103 ans, encore bien alerte d’ailleurs et avec toute sa tête quoiqu’un peu sourde. Vendre cette maison où elle a vécu si longtemps lui brisait vraiment le cœur, tout comme à ses filles. Mais les échanges que nous avons eus avec elles ont été très positifs et apaisants. Lors de notre dernière rencontre elle nous a même dit qu’elle n’était plus triste mais plutôt heureuse car maintenant elle nous « connait » et sait que nous avons eu un coup de cœur pour sa maison. La savoir entre nos mains la console et elle nous a  plusieurs reprises souhaité autant de bonheur dans cette maison qu’elle en a eu. La signature chez le notaire a ainsi été un très joli moment émouvant et elle a été émue aux larmes quand nous lui avons offert un bouquet de fleurs.

Le seul point noir selon moi ce sont les travaux car il va y en avoir beaucoup. Mais ça je t’en parlerai une autre fois.

—–

Et toi, quels sentiments t’inspirent ta maison ? Penses-tu y rester ? Dois-tu la quitter avec plaisir ou au contraire avec difficulté ?

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Parenthèses

J’adore ce genre de récit !!! Hâte de savoir comment vous avez mené vos travaux, et quels conseils tu pourras nous donner ! 🙂

le 25/03/2019 à 10h42 | Répondre

Colombine

Conseil n°1 : pas de travaux !! Je plaisante (à moitié) mais après 7 mois je commence à en avoir vraiment assez. Le résultat en vaut la peine, heureusement !

le 26/03/2019 à 09h03 | Répondre

Rusalka

C’est une jolie histoire ce coup de cœur ! Et les échanges avec la précédente propriétaire me donnent la larmàloeil !
Nous sommes en pleine recherche pour notre 1ère maison, que nous voudrions assez grande car je veux pouvoir installer un atelier de couture et tricot dans une des « chambres », ce que les agents ont du mal à comprendre. Et nous allons de mésaventures en mésaventures, les maisons qui nous plaisent se vendent sous notre nez (on n’a parfois même pas le temps de faire une visite prévue 2 jours après la sortie de l’annonce !).

Ton témoignage fait du bien à lire 🙂

le 25/03/2019 à 13h23 | Répondre

Colombine

Je te comprends parfaitement pour la pièce de couture : ce n’était pas l’un de nos critères (on en avait déjà assez !) mais au final notre maison a une véranda très lumineuse où je vais pouvoir m’installer.

Ce doit être rageant de ne pas arriver à trouver. Si les maisons se vendent rapidement, je te conseillerai de faire une offre quasiment aussitôt que l’une d’elle vous plait. Entre l’offre, son acceptation et la signature du compromis il se passe déjà quelques jours et ensuite il y a le délai de rétractation. Ça laisse du temps pour cogiter et se désister si vraiment on n’est pas sûrs. Encore faut-il avoir le temps de visiter ! Pour la notre, nous avons été sur les charbons ardents les 4 jours avant la visite : nous avions très peur qu’elle soit vendue avant !

le 26/03/2019 à 09h27 | Répondre

titine24

Joli histoire et la discussion avec l’ancienne propriétaire est émouvant.
Ici, on s’est lancé dans la construction de notre maison. Aujourd’hui, je répète souvent que j’y suis bien. Un petit village mais avec école et boulangerie (qui étaient les critères) dans un nouveau lotissement donc que des jeunes couples avec enfants donc vivant lol. Bref on y est bien et j’espère ne pas devoir déménager d’ici peu car cela me fendrait le cœur. Vraiment.

le 25/03/2019 à 14h40 | Répondre

Colombine

Je pense que quand on construit sa maison, on y est d’autant plus attaché ! Je comprends très bien que tu n’aies pas envie de déménager. Aujourd’hui je suis encore dans cette phase de tristesse de quitter notre maison, mais j’ai également hâte de déménager dans notre nouveau chez nous.

le 27/03/2019 à 19h09 | Répondre

Heaven

Du coup vous avez acheter la seconde maison sans avoir vendu la première? Ça m intéresserait de savoir car nous sommes dans le même cas on recherche une nouvelle maison mais nous n avons pas encore mis en vente l actuelle.

le 01/04/2019 à 20h24 | Répondre

Colombine

Tout à fait ! On pensait avoir largement le temps de vendre notre maison avant d’en trouver une autre mais un coup de cœur ça ne se commande pas ! Nous avions cependant déjà fait toutes les démarches pour la vente de notre maison en amont (j’en parlerai dans un article à venir) et nous sommes passés par un prêt-relais.

le 02/04/2019 à 09h23 | Répondre

ZANETTE Monique (voir son site)

Je viens de lire ta publication et je me reconnais un peu, moi qui suis une spécialiste du changement de maison. Je suis si bien dans la nouvelle que je me dis que cette fois c’est la bonne…Qui sait ?

le 09/04/2019 à 23h40 | Répondre

Colombine

J’ai beaucoup déménagé étant jeune. J’avoue que maintenant je suis plutôt allergique au changement et le déménagement a été très compliqué pour moi à gérer. Mais maintenant on est installé pour longtemps ! Combien de fois as-tu déjà déménagé ?

le 15/04/2019 à 12h13 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?