La plage, mon enfer personnel !

Chaque année à la même période, je pars en vacances à la mer. Je réserve une chambre dans un hôtel situé près de l’océan et je découvre alors le bord de mer avec nostalgie et émotion. Eh oui, chaque année nous allons à la plage ensemble pour nous reposer et profiter des bienfaits de la Méditerranée. Et puis je me mets à y penser : La plage… Mon enfer personnel ! Pour moi, la plage est associée à une sensation de malaise et d’oppression. À mes yeux, elle est synonyme de pollution, de stress et de souffrance spirituelle. On peut dire qu’elle est le lieu où toutes les angoisses se retrouvent. Cette image ne me semble pas sans fondement. Lorsque j’arrive sur la plage, je vois des centaines de personnes qui cherchent à s’amuser. Les gens courent, s’amusent et rient. Ils prennent du bon temps et profitent du soleil. Mais ils oublient que derrière ce petit paradis se cache un problème beaucoup plus grand : la pollution.

En effet, la pollution de l’océan est un grave problème pour notre planète. Des milliers de tonnes de déchets sont jetés chaque jour, dont beaucoup finissent par atteindre la plage. Ces déchets sont composés principalement de produits chimiques, de métaux lourds et autres substances toxiques qui peuvent avoir des conséquences négatives sur la vie marine et l’environnement. De plus, la plage est souvent envahie par des foules de touristes qui polluent encore plus l’eau de mer. Cependant, la pollution n’est pas le seul problème auquel doivent faire face les plages. Il existe également des pratiques commerciales abusives, telles que la construction de grands complexes hôteliers et de centres de divertissement qui occupent une grande partie des terres côtières. Ces constructions causent des dégradations locales importantes et créent des impacts environnementaux négatifs tels que la destruction des habitats naturels et l’érosion des plages. Sans parler des conséquences sociales liées à ces activités, telles que l’exploitation des travailleurs locaux et les inégalités entre les habitants des villages de bord de mer. Bref, la plage n’est clairement pas le paradis idyllique que beaucoup croient. Pour remédier à cela, une action urgente et concrète doit être menée par le gouvernement et les services publics pour protéger et améliorer la situation. Les actes politiques et juridiques doivent être mis en place afin de contrôler les abus commerciaux et de limiter les constructions de bâtiments sur la plage. Des programmes de protection de l’environnement sont également nécessaires pour assurer la conservation et la restauration des zones côtières.

Enfin, les habitants des communautés côtières devraient être encouragés à participer activement à ces initiatives. Ainsi, en agissant collectivement, nous pouvons contribuer à protéger et à préserver nos plages pour le bonheur de tous. Seule une action rapide et concertée peut sauver notre planète de la destruction. Nous devons donc commencer à comprendre que la plage est loin d’être un simple espace de loisirs et de distraction. La plage est une source de joie et de bonheur pour tous, mais elle est également vulnérable aux abus et à la destruction. Nous avons donc la responsabilité de protéger la plage et de nous assurer qu’elle demeure un environnement sain et paisible pour tous.

Relatetd Post

19 Comments

  • Athéna

    24 juin 2019

    J’habite à 15 minutes des plages, j’adooore la plage, mais…
    Je ne vais a la plage à n’importe quel moment que de septembre à juin. Après il y a beaucoup trop de touriste pour y aller sauf si tu y va très très tôt le matin ( dès que je le peu je vait voir le lever de soleil et je reste jusqu’à 10h, l’heure d’arriver des touristes) ou bien si tu y va vers 18h00, l’heure où la plupart des touristes (ici souvent des familles avec enfant en bas âge ou bien personnes âgés) rentre pour se préparer au repas du soir.

    Je pourrais passer des heures dans l’eau, c’est mon élément, je suis un vrai gros poisson…
    D’ailleurs je passe souvent plusieurs heures d’affiler dans l’eau. Mon masque tuba de chez decath’ sur le visage, je passe mon temps à observer les poissons, les coquillages, les remous des vagues…

    Même en pleins hiver, je ne peu passer plus de 2 semaines sans aller me promener au bord de l’eau. Sentir l’air marin sur mon visage, le sable sous mes pieds.

    Par contre la plage en pleins mois de juillet vers 14h, alors là c’est jamais de la vie, trop de monde sur la plage, trop de monde dans l’eau, des goss’ qui font du bruit partout, qui s’agitent dans tout les sens, qui « enmerde » tout le monde sans que les parents ne se bougent.
    La plage à ces moment là, c’est l’enfer sur terre…

    • Madame Parenthèses

      24 juin 2019

      Ah, l’eau n’est clairement pas mon élément, même si je ne déteste pas me baigner 😉

      Après, comme toi, j’aime beaucoup me balader sur la place, surtout en hiver ! Là, je me sens bien, avec l’air marin, le vent, le sable qui ne m’embête pas parce que j’ai un pantalon… ^^

      Mais effectivement, l’été, la place ressemble vraiment à l’enfer pour moi !

  • Madeleine

    24 juin 2019

    Alors, comme toi, j étais pas fan du tout, mais l an dernier, notre fils avait un an, et ça a été le paradis. On y allait tous les jours (pdt 15 jours) de 17h à 18h30 (après la sieste de bébé, et après la grosse chaleur) et c était tellement drôle de voir notre petit bonhomme si heureux avec ses cousins et cousines, si content de mettre ses petits pieds dans l eau. Bref, un régal.
    J ai hâte d y retourner cet été !!!!

    • Madame Parenthèses

      24 juin 2019

      J’imagine qu’avec un enfant, la plage prend une autre dimension, et que le plaisir de le voir découvrir les lieux compense largement les inconvénients qu’on pouvait y voir avant ! Mais perso, je ne sais pas si ça suffira à me faire vraiment aimer la plage ^^

  • Virg

    24 juin 2019

    Team peau qui brûle et le soleil n’est pas mon ami, juste un voisin sympa qui amène la lumière et la chaleur, j’aime beaucoup la plage mais jamais en heure pleine ! Nous préférons y aller soit tôt le matin, on remballe dès que ça commence à se remplir, soit en fin d’après-midi. Au milieu, on dort au frais ou on se promène à l’ombre.
    La mer en soit, je n’aime pas trop, je ne peux pas m’empêcher de penser aux dangers pour être sereine on a vu mieux. Mais le squat bouquin, lunette de soleil; parasol et pieds dans le sable, j’adooore 😉
    En revanche, pour moi l’été ne rime pas avec plage, ça rime avec eau. Or, on trouve de l’eau aussi dans les piscines, les rivières et les lacs en montagne 😉 🙂

    • Virg

      24 juin 2019

      Et pour éviter de crâmer, je prévois systématiquement un tshirt à « tuer » : je me baigne avec et je le retire sitôt revenue sous le parasol.

      • Madame Parenthèses

        24 juin 2019

        L’eau en montagne, c’est vraiment ce que je préfère !!!! La dernière fois que nous sommes allés en vacances, à Annecy, je me suis baignée avec grand plaisir dans le lac !

        Ma peau crame aussi très vite, et j’en ai un peu marre je dois l’avouer ^^ Et pour lire, je préfère largement un transact à l’ombre d’un arbre, parce que lire sur la plage me fait toujours mal au dos :-s

  • Sarah

    24 juin 2019

    J’adore la plage… mais à certaines heures et périodes ! En fait je connais celles où il n’y a pas trop de monde, et j’y vais le matin pour en repartir en début d’après-midi au plus tard. Rien de tel que de nager dans la mer (j’adore ça). Par contre je n’amène pas de bouquin car je n’arrive jamais à me concentrer assez pour lire.

    • Madame Parenthèses

      24 juin 2019

      Ah, le monde à la plage, c’est vraiment le plus gros souci !! Si je n’emporte pas de livre, je m’ennuie vraiment trop… vu que je n’aime pas faire les activités traditionnelles de la plage (me baigner par exemple…) !

  • Nala

    24 juin 2019

    Je suis une amoureuse de la plage… enfin, pour être précise dire que je suis une amoureuse du bord de mer serait plus juste 🙂 J’y ai passé mon enfance puis mon adolescence, et l’océan est mon élément – alors que je ne suis pas fan des piscines, surtout publiques…

    Cela fait près de 20 ans que je vis en région parisienne (ou proche, j’ai déménagé dans la région de Chartres… une façon peut-être de me rapprocher petit à petit de la mer ?! 😉 ) et l’océan me manque cruellement.
    J’ai déjà prévenu Chéri : notre retraite sera proche de la mer… ou ne sera pas, foi de Nantaise ! 🙂

    • Madame Parenthèses

      24 juin 2019

      J’aime beaucoup la mer et la plage, tant que je n’ai pas à entrer dedans et à m’allonger dessus ! En soi, habiter près de la mer ne me poserait pas de souci ! Mais… je pense que je préfère la vision qu’on peut avoir d’une maison en région montagneuse 😉

      J’espère que vous pourrez vous installer sur le littoral quand vous en aurez envie !!! En attendant, depuis Chartres, il reste la Vendée et la Normandie, je crois ?

      • Nala

        25 juin 2019

        A la rigueur, nous serions plus prêts de la Vendée mais 4h de route tout de même ! (nous y avons passé une semaine durant les vacances de Pâques) Donc impossible de se dire un matin: « tiens il fait beau et déjà chaud, et si on prenait la voiture pour une journée plage ? » Clairement, c’est trop loin… et c’est ce petit coup de folie qui me manque finalement !
        La Normandie c’est pire, il faut traverser toute la région parisienne pour rejoindre l’A13 donc bon 🙁

        Après je suis comme toi, la montagne j’adore aussi ! Ou encore des régions dans les terres comme le Verdon et le lac de Sainte-Croix, un lieu magique et tellement hors du temps je trouve ^^

        • Madame Parenthèses

          2 juillet 2019

          Aïe, effectivement, ça fait loin…

          J’aime beaucoup le Morvan dans ce genre. Sinon, la montagne où tu te balades en forêt me convient parfaitement !! Mes parents ont une maison en Auvergne, j’adore y aller… le panorama est merveilleux, et on y est au calme !

  • Doupiou

    24 juin 2019

    J’adorais la plage ! Oui je vis en montagne donc les vacances à la mer étaient synonyme de plage tous les jours.
    Et puis j’ai eu des enfants, et là, c’est clairement une corvée.
    Ne rien oublier, ne pas pouvoir se reposer parce qu’il faut constamment avoir un œil dessus, déménager la moitié de ta maison, leur mettre la crème solaire régulièrement, les accompagner dans l’eau quand tu ne veux pas y aller….

    • Madame Parenthèses

      24 juin 2019

      Aaaaaah, l’horreur absolue, être obligée d’aller dans l’eau quand tu veux juste rester sous ton coin d’ombre et avoir les mains toutes grasses de crème… Oui, je m’attache aux petits détails pour le moment, mais c’est ce qui fait (en additionnant le tout) que je vois plus de négatif que de positif à aller à la plage 🙂

      Et habiter à la montagne (à Annecy, si je ne confonds pas ? ;)), c’est trop cool !! La montagne, j’adore !

  • Maye

    24 juin 2019

    Bon je viens équilibrer la balance des commentaires, c’est pas possible de lire ça xD
    Je n’aime pas la plage non plus ! Déjà, je suis thalassophobe, j’ai une peur terrible de la mer. D’aller dedans enfait. J’en ai des sueurs froides rien que d’y penser. Quand j’étais jeune à force d’accompagnement et de persuasion je pouvais finir par m’y baigner mais aujourd’hui c’est mort.
    Et alors je ne comprends pas du tout l’intérêt de la place seule. Rester là à cuire au bord de l’eau, le sable (ou pire les galets par chez moi) totalement inconfortable, le monde, la pollution… Beurk ! La plage sans se baigner est une vrai incompréhension pour moi. Par contre j’adore l’ambiance des villes balnéaires et j’adore m’y promener en toutes saisons.

    • Madame Parenthèses

      24 juin 2019

      Ah, contente de voir que je ne suis pas la seule ! Je n’ai pas peur de la mer comme toi, mais je comprends que tu n’aies pas envie d’entrer dans l’eau et que tu ne te forces pas à le faire !!

      Et je te rejoins sur l’intérerêt de la plage seule : pour moi, la plage, c’est pour se balader ou se baigner ! Si je ne peux pas faire l’un ou l’autre, je ne vois pas l’intérêt d’y aller ^^

  • Sarah

    24 juin 2019

    Je te rejoins à 100 % ou presque ?
    Depuis que j’ai découvert les lacs de montagne et les plages d’herbes c’est génial : ) bon après les plages paradisiaques des iles tout autant paradisiaques ou tu es seule au monde c’est quand même pas trop mal ?

    • Madame Parenthèses

      25 juin 2019

      Oui, j’adore me baigner dans les lacs de montagne !!
      Pour ça, je ne sais pas, c’est vrai que ça ne m’a jamais fait rêver du coup ^^

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

19 − treize =