Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Lettre d’amour à ma femme de ménage


Publié le 29 mars 2016 par Nya

Chère femme de ménage, toi qui as pris de nombreuses identités au fil des années, Amélie, Hakima, Mireille,

Je t’écris pour te déclarer mon amour.

Non pas un amour romantique, pour ça, j’ai déjà mon homme. Mais un amour sans bornes pour le travail que tu accomplis. De reconnaissance et de gratitude envers ta présence et tes efforts.

Merci de venir travailler au sein même de mon foyer, pour faire ce qui m’incombe alors que je n’en ai pas la moindre envie, pour faire disparaître le repassage de ma vie, pour faire disparaître le changement de litière de celle de mon homme, pour nous libérer de la hantise de ces corvées que nous redoutons et détestons tous les deux.

Embaucher une femme de ménage

Crédits photo (creative commons) : condesign

Merci de nous donner l’occasion de ranger chaque semaine : puisque tu es là pour nettoyer et non pour ranger, tu nous pousses à garder notre appartement relativement ordonné. Merci aussi de supporter notre rangement approximatif, notre organisation subjective, de rire quand tu trouves une pompe à vélo sur le meuble de la salle de bain, que j’ai mise là en catastrophe une minute avant ton arrivée pour dégager le lavabo.

Merci de nous soulager de quelques heures précieuses, surtout les semaines où je travaille deux mille trois cents heures et où la simple vue d’une serpillière me donne envie de me pendre avec. Là où tu mets deux heures, pour faire briller mon appartement du sol au plafond et, cerise sur le gâteau, repasser dix chemises, je mettrais une après-midi entière. Merci de me donner plus de temps pour moi, de libérer mon cerveau pour des activités qu’il apprécie réellement, de prendre cet immense fardeau sur tes épaules.

Merci de contribuer à la paix de mon foyer en résolvant le problème de la répartition des tâches ménagères, en repassant à la perfection (ce que je ne fais pas) et en passant la serpillière régulièrement (ce que mon homme ne fait pas). Bref, en faisant disparaître les motifs ménagers de dispute avec mon homme.

Merci pour ta discrétion pendant ton intervention. Merci d’avoir compris que même si je suis sur le canapé, je travaille d’arrache-pied. Merci d’être si discrète pendant ces deux heures, qui passent sans un bruit, à part celui de l’aspirateur, parce que tu vois que je suis plongée dans mon Facebook ordinateur.

Merci de prendre de mes nouvelles en arrivant, moi qui ne vois pas grand monde dans la semaine parce que je travaille chez moi. C’est toujours agréable de discuter avec toi, même brièvement.

Merci de me parler de tes enfants, de tes vacances, de ta vie, pour me rappeler que derrière l’intervenante, il y a une personne et une famille. Une famille qui attend ton retour le soir et me pousse à te faire partir quand tu insistes pour terminer ce que tu as en cours. Merci de me libérer ainsi de ma culpabilité de classe moyenne, celle qui pourrait refuser d’employer une femme de ménage au prétexte que « ça fait bourge », alors qu’employer quelqu’un, même quelques heures par semaine, crée un peu d’emploi.

Merci de tout mon cœur à toutes les femmes de ménage qui ont bien voulu intervenir chez nous, pour ces choses que vous prenez en charge parce que je ne les aime pas et que je n’ai pas envie de les faire. Vous faites un travail formidable, que j’apprécie énormément. Je suis admirative, reconnaissante, je vous aime.

Et toi, tu emploies une femme de ménage ? Tu l’aimes éperdument, toi aussi ? Pourquoi ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Teddy

Superbe témoignage Nya. Tu me déculpabilise un peu, moi qui m’apprête à engager une femme de ménage pour notre petit T3, ce qui me fait me sentir à la fois feignante et un peu bourge sur les bords (alors que nous ne roulons pas sur l’or avec chéri). Alors comme tu le dis si bien, merci à toutes ces personnes qui font ces tâches ménagères ingrates que nous n’avons pas envie de faire nous même, nous permettant ainsi de libérer ce précieux temps pour faire des choses qui nous plaisent vraiment.
(Et au passage, j’adore vraiment ton style d’écriture, comme toujours :))

le 29/03/2016 à 10h37 | Répondre

Hermy

J’ai pensé à en prendre une quand j’ai repris le boulot à la suite de mon congé maternité et puis finalement on a réussi à trouver un rythme au niveau des tâches ménagères avec mon mari donc j’ai laissé tomber. Je pense que je me reposerai la question dans quelques temps si on en a marre.

le 29/03/2016 à 11h21 | Répondre

Cricri2j

J adorerai avoir une femme de ménage mais mon homme ne veut pas (bon il participe à part égales)!!

le 29/03/2016 à 11h25 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Nous avons finalement franchi le cap et pris une femme de ménage quand j´ai repris le boulot apres mon conge parental et ouiiiii je frole l´orgasme quand je rentre chez moi après son passage à chaque fois !! Vive les femmes de ménage !

le 29/03/2016 à 11h43 | Répondre

Milune (voir son site)

Très bel article et très bel hommage à ce métier formidable. Moi ça fait maintenant 2 – 3 ans que j’hésite à embaucher une femme de ménage. J’hésite pour deux choses: le coût, est ce que je vais arriver à la payer? Et aussi parce que bossant chez moi lorsqu’elle viendra ranger mon bordel et laver ma crasse je serais là et j’ai peur de me sentir gêner de la voir bosser, alors que je serais tranquillement sur mon canapé devant ma télé, ou sur mon ordi ou que c’est je encore. Comment vivez – vous ceci?

Bonne journée.

le 29/03/2016 à 11h59 | Répondre

virginie

Je travaille également chez moi et je t’assure que, quand quelqu’un vient régulièrement faire le ménage chez toi, tu prends assez vite le pli de faire place nette. D’une part parce qu’elle ne peut pas ranger à ta place et d’autre part pour ne pas avoir la honte 🙂 🙂 🙂
La mienne a bien compris que ce n’est pas parce que je travaille chez moi que j’ai plus de temps. Elle est toute choubidou, quand j’oublie de fermer la porte du bureau et qu’elle va passer l’aspi, c’est elle qui ferme pour ne pas me déranger ! Une fois j’étais tellement prise dans mon truc que je ne l’ai même pas vu faire.
J’étais partagée, comme toi, mais finalement on s’y fait. Elles ne nous jugent pas du tout.
Quant au financement, en France, c’est intéressant puisque l’on oeut déduire la moitié sur les impôts.
Après, tu as trois types de femmes de ménage : celle qui fait ça toute seule dans son coin, celle qui est salariée d’une entreprise et celle qui est salariée d’une association.
Dans le premier cas, ce sont généralement des personnes sans emploi ou qui ont besoin d’un complément de revenus.
Entre l’entreprise et l’association, j’ai pour ma part préféré faire appel à l’assoc. C’est une question de « philosophie ». Le prix est le même. En revanche, il me semble que les salariés d’assoc sont mieux protégés, formés et sont dans l’esprit de l’aide à la personne. Autrement dit, elles font des missions diverses, elles ne sont pas seulement femmes de menage.
Après c’est à toi de voir ce qui te conviendrait le mieux 🙂 😉

le 29/03/2016 à 14h11 | Répondre

Milune (voir son site)

Merci beaucoup Virginie pour ta réponse. Alors moi je bosse chez moi en tant qu’assistante maternelle je bosse 50h semaine du Lundi au Samedi. Je suis de ces assistantes maternelles qui estiment que les parents ne nous paient pas pour faire notre ménage, du coup je ne range, ni ne lave rien pendant l’accueil des enfants ( enfin sauf s’ils renversent quelque chose, ou après un atelier peinture ) mais je ne fais pas la poussière de mes bibelots, mon repassage, ma vaisselle … pendant l’accueil des enfants. J’en fais un peu pendant la sieste mais pendant les sieste en priorité je mange et j’avoue que si j’ai le temps j’en profite pour me poser un peu car 3 à 4 enfants en bas âge selon les jours de 7h30 à 18h c’est épuisant. Là je suis sur mon ordi en train de geeker, certes au lieu de glander je pourrais vider mes deux bibliothèques pleines de livres pour faire les poussières ( je dois le faire depuis un mois ) mais en vrai si j’écoutais mon corps j’irais tout droit au lit là maintenant tout de suite.
Du coup chez moi ce n’est pas sale je ne peux pas me le permettre avec les petits loups qui courent partout l’aspirateur et la serpillières sont passé dans la salle de jeux et la pièce à vivre matin et soir. En revanche la vaisselle s’accumule dans l’évier ( je n’ai pas de lave vaisselle ) les papiers s’entassent sur le bureau, je ne prends quasiment jamais le temps de faire mon lit ( je lave mes draps tous les 10 – 15 jours je te rassures ) mais je veux dire par là que je ne prends jamais le temps le matin de refermer mon lit… J’ai commencé un contrat avec une Maman qui est effectivement employée d’une société d’aide à domicile je lui ai dis que j’avais surtout besoin de quelqu’un pour ranger ( pas de repassage je le fais le Dimanche matin en regardant des vidéos sur YouTube c’est mon petit moment à moi ) elle m’a dit que dans sa boite les filles rangeaient elles pouvaient même me faire des courses et la cuisine, donc ça m’intéresse beaucoup mais même si je rémunère la personne j’avoue que ça me gène un peu tout ça j’aurais l’impression d’avoir une bonne et je suis mal à l’aise avec ça, même si comme tu le dis ça offre du boulot à des personnes qui n’en ont pas.
Je sais aussi que l’on peut déduire la moitié des impôts mais mon mari et moi ne gagnons pas assez bien notre vie pour être imposés peux – tu me dire comment ça se passe dans ces cas là? Merci 🙂

le 29/03/2016 à 18h22 | Répondre

Virginie

mais, dans ce cas, c’est l’Etat qui te doit de l’argent il me semble ! 🙂 🙂 🙂 Renseigne-toi.
Je suis plus décomplexée que toi sur le sujet, peut-être parce que j’ai fait des ménages à l’adolescence car le baby-sitting ne me branchait pas du tout et aussi parce que la mère d’une de mes amies est elle-même femme de ménage. Pour moi, c’est un métier, c’est tout.
Je considère également que c’est notre vie actuelle qui nous amène à ça : super maman, super professionnelle, super femme de ménage, de rangement, de, de, de… au bout d’un moment, on ne peut tout simplement pas tout faire. C’est tout. Une fois que tu auras admis ça, tu te sentiras mieux. Au départ, j’avais l’impression que c’était un constat d’échec, après tout, c’est ce que l’on attend de moi. Puis, j’en ai parlé à mon mari et on est arrivé au constat suivant : nous avons l’un et l’autre des horaires décalés, imprévisibles, impossibles. Nous n’avons ni l’un ni l’autre l’envie et le temps de faire le ménage, nous préférons consacrer ce temps soit aux travaux dans la maison soit au jardin (il est grand ^^). A partir de là, il a fallu trouver une solution car je ne supporte pas de vivre dans une maison pas régulièrement entretenue. J’en étais arrivée au point de n’entretenir que les points stratégiques d’hygiène : lit, WC, SDB et cuisine. Mais j’ai quelques animaux… je te laisse imaginer l’état du sol au bout de deux jours où il pleut…
J’ai donc pris une femme de ménage uniquement pour le sol, les sanitaires, la cuisine. 2 heures par semaine ça suffit. Mais ce temps qu’elle me libère, ba ça me permet d’entretenir ma maison par ailleurs, de ranger plus facilement, ça ne me gonfle plus de passer un coup de serpillère rapide dans l’entrée, vu que je sais que je n’ai que ça à faire.
Il y a effectivement un cap à passer, la culpabilisation que fait peser notre société sur toutes les femmes actives d’une manière ou d’une autre. C’est juste de ça dont il faut se débarrasser 😉

le 30/03/2016 à 09h01 | Répondre

Virginie

Quant au repassage, j’ai pour ma part adopté une autre technique : je n’achète plus de fringue qui se repasse 🙂 🙂 🙂 C’est mon critère n°1 quand je fais les magasins.

le 30/03/2016 à 09h02 |

Milune (voir son site)

Oui voilà moi aussi je suis arrivée au même point que toi tu étais je fais les endroits les plus « importants  » salle de bain, cuisine et WC, et les sols.
Tu as raison il faut vraiment que je passe ce cap de la gène et de me dire que c’est un métier comme un autre.

le 01/04/2016 à 19h29 |

MlleMora

Super article, c’est vrai qu’elles sont formidables ! J’aimerai bien embaucher une femme de ménage mais je crois que mon homme n’est pas trop pour… On verra ce qu’il en pensera quand on sera 4 à la maison…

le 29/03/2016 à 13h46 | Répondre

virginie

J’aurai pu écrire cet article 🙂 🙂 🙂
Chaque fois qu’elle part, j’ai envie de lui dire « merci de t’occuper d’une partie de mon cerveau à ma place » car c’est aussi un truc auquel on n’a pas à penser/culpabiliser.

le 29/03/2016 à 14h02 | Répondre

Floconnette

Ah! je suis si triste! on est en plein dans le ménage aujourd’hui (RTT oui … et ménage bouh). On en a eu une après la naissance de notre fils, on l’a gardée un an et demi, c’était génial, je suis d’accord avec tout ce que tu dis! et on a une maison nous… Les sols, la cuisine, les sanitaires, le repassage étaient faits en 3H top chrono et en général elle avait du rab de temps et me faisait les vitres ou autre chose… Mais on a dû arrêter faute de budget, ça devenait trop cher, et puis je suis tombée enceinte du deuxième fin 2015. Donc là gros dilemme: la reprendre alors que le budget va être plus serré (2ème enfant, mi temps pour moi de janvier à septembre 2017), ou ne pas la reprendre et faire le we comme maintenant / mes jours off mais où je serai seule avec deux enfants en bas âge (le grand a tout juste 2 ans)???

J’essaie de voir si en coupant la poire en deux ça passe: 3h / quinzaine donc ça reduit de moitié les coups.

Mais en tout cas je valide ce qui est dit et ça n’a été que purement financier de l’arrêter (même en déduisant la moitié des impôts) car sinon c’est vraiment un « luxe ».

le 29/03/2016 à 14h23 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Franchement il est hyper déculpabilisant ton article.
J’avoue, j’adorerai avoir une femme de ménage parce que je déteste le faire. Et le repassage c’est clairement ce que j’ai le moins envie de faire lorsque je rentre le soir. Pour le moment, on va dire que cela ne se justifie pas mais un jour, j’espère avoir cet possibilité et de me dégager du temps pour des choses plus intéressante.

le 29/03/2016 à 14h32 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

Quand j ai lu le titre de l article je me suis dit c est signé nya! Et comme d hab j ai adore! Félicitations pour cet article très déculpabilisant ! Je vais le faire lire à mon mari qui est archi contre et j espère réussir à le faire changer d avis… Ca nous évitera les prises de becs et le forcerait à ranger!

le 29/03/2016 à 14h35 | Répondre

Aline

merci Nya
c’est exactement ça !
quel plaisir de rentrer chez soi dans une maison propre… et de profiter de ses weekends!
moi j’y passais des heures… entre le temps qu’il me fallait pour me décider à m’y mettre… puis le temps où je zappais, et je partais faire autre chose entre temps, et je m’y remettais… ça pouvait me prendre la journée entière !
sans compter la mauvaise humeur que ça engendrait …
j’ai fait le choix de faire des économies ailleurs, et de m’offrir ce luxe !
et en plus, on crée de l’emploi !

le 29/03/2016 à 21h29 | Répondre

Madame choupette

C’est tellement vrai!

Les femmes de ménages nous permettent de profiter autrement de notre maison et famille. C’est pas toujours facile d’être là quand elle bosse, ça peut mettre mal à l’aise mais quel bonheur de rentrer d’une journée de boulot avec une maison propre! Bon… il faut ranger la veille, mais ça nous oblige à le faire au moins!

Par contre…. je m’étonne quand même des nombreuses réactions du genre: « Monsieur n’est pas trop favorable à avoir une femme de ménage ». Ça fait très « siècle dernier » :-/ non?

le 31/03/2016 à 11h56 | Répondre

Flora

Merci Nya,
grâce à toi je vais sauter le pas.
J’en avais envie depuis qu’on est dans une maison mais mon mari trouvait que ce n’était pas justifié sans enfant. La culpabilité de classe moyenne comme tu dis. Regarder ça comme offrir du boulot (qu’on aime pas faire) à une personne qui en a besoin, plutôt que payer pour quelque chose qu’on peut faire soi même, change tout 🙂

le 07/04/2016 à 11h46 | Répondre

ninette

Coucou…J’ai été femme de ménage pendant 4 ans, je viens de trouver un autre boulot mais….Ces mots m’ont touchée. Alors je vous dis merci.

le 07/04/2016 à 22h43 | Répondre

Paulonia

Merci, j’ai été « employée de maison » pendant un an, et c’est toujours un plaisir quand les clients sont contents.

le 18/09/2016 à 18h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?