Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai décidé de vivre comme à la Préhistoire


Publié le 1 avril 2015 par Lys le Yéti

« Metro, boulot, dodo » …. enfin plutôt « Auto, boulot, dodo » vu que je n’habite plus en région parisienne. Un stress constant qui me fatigue depuis des années, et même en déménageant dans une petite ville de l’est de la France, je ne suis toujours pas détendue, ni au meilleur de ma force, ni physique, ni mentale.

Malgré les compléments alimentaires, je dors mal, je m’essouffle vite, je suis fatiguée, stressée, tendue. J’ai donc décidé de tester une nouvelle façon de vivre pour être plus proche des besoins de mon corps et reposer mon esprit. Alors non, je ne suis pas devenue végétarienne, non je ne me suis pas non plus mise à la méditation ou au jeûne pour me purifier. Non, rien de tout ça, j’ai juste décidé de… vivre comme à la Préhistoire !!

Bon, malgré tout, ça ne s’est pas fait tout seul du jour au lendemain, il a fallu y aller petit pas par pas. J’ai d’abord commencé par me débarrasser de tout mon maquillage et mes bijoux. Ensuite j’ai emprunté quelques livres sur le sujet pour me renseigner, parce que même si beaucoup de gens se lancent dans cette aventure, il n’y a personne dans les environs de ma grotte pour me conseiller.

prehistoire-livre-yeti

La nourriture

Le régime alimentaire tout d’abord. Comme je n’habite pas encore dans la forêt, le mode de vie de chasseur-cueilleur est un peu plus compliqué à mettre en place, et je n’ai pas de sagaie – enfin pas encore, mais j’en fabrique une pour ces vacances ! J’ai donc décidé d’adapter ce régime alimentaire à ma vie moderne dans un premier temps. J’ai commencé par acheter beaucoup de fruits de saisons et à les manger comme ça, sans cuisson, juste à croquer, une belle assiette de fruits pour le repas.

Puis je me suis attaquée à la partie protéine. J’ai acheté beaucoup de viande rouge et de gibier, à déguster cru ou cuit. Bien entendu, quand je parle de cuit, c’est au barbecue sur mon balcon ! J’ai aussi commencer à fumer certaines viandes afin de pouvoir me préparer un stock pour les hivers rudes.

Je ne jette rien ! À la Préhistoire, tout était réutilisé. Bon, comme j’achète la viande toute prête, je n’ai pas besoin de garder la peau de la bête pour m’habiller… Mais je garde les os et le gras pour quand je me fais des bouillons. Et quand il y a des petits os comme dans le poulet, j’en garde un au moins, pour faire office de cure-dent. Eh oui, la brosse à dent n’existait pas encore, alors je m’adapte comme je peux pour avoir une bonne hygiène dentaire tout de même.

L’habitat

J’ai fait un petit tour dans les montagnes juste à côté de chez moi (vraiment à côté, je peux y aller à pied), mais malheureusement, les seuls abris rocheux proches sont déjà habité. Certains par les grimpeurs lors de session d’escalade, une autre par un lieu de culte d’une religion pas encore née à mon époque de vie (oui oui, je vis VRAIMENT à la Préhistoire). Donc à défaut de pouvoir m’installer dans une grotte avec une bonne vue sur les alentours pour pouvoir surveiller les arrivées d’ennemis humains ou animaux, j’ai décidé de construire une hutte sur mon balcon.

Mon balcon a tous les avantages nécessaires pour que je puisse survivre : une bonne exposition pour me permettre de guetter, un foyer (mon barbecue) pour pouvoir faire cuire ma nourriture et m’éclairer la nuit, et un potager de fruits et de plantes comestibles, ce qui m’évite d’avoir trop à m’éloigner pour la cueillette.

Les outils et vêtements

J’avais pensé scalper mon chat pour pouvoir me faire un col en fourrure toute douce, mais finalement j’ai préféré le garder en entier comme animal de compagnie. Roux et avec une touffe de poils, c’est comme un mini-lion qui peut me protéger des intrus, et surtout des souris qui pourraient vouloir s’attaquer à mon stock de fruits ou de viande fumée.

Pour les vêtements, ne pouvant aller à la chasse au bison ou au mammouth en France, j’ai dû me rabattre sur le sanglier. Le sanglier a une peau un peu rêche certes, mais elle tient très chaud et avec un petit coup de brosse, le poil est reluisant. J’ai donc ainsi plusieurs tuniques à la mode du paléolithique.

Prehistoire-dessin-yeti

Crédits photo : Lys

Un peu plus haut, je dis m’être débarrassée de mes bijoux, eh bien je m’en suis fait des nouveaux. Un peu de cuir, un peu d’os ou de jolies pierres, et voilà des jolis colliers.

Pour pouvoir préparer ma viande ou recoudre mes habits j’utilise des outils en pierre ou en os. Rien ne vaut une aiguille en os pour coudre les peaux de bête. J’ai trouvé du silex et je m’entraîne dès que j’en ai l’occasion à fabrication de pointes de flêche, lames de couteau ou tout autre outil indispensable à ma survie.

La culture et l’art

Je ne renie pas non plus la culture ou l’art. J’ai décidé de repeindre la façade de mon immeuble avec des dessins rupestres représentants les animaux du voisinages. Bon le résultat : il y a surtout beaucoup de chats et d’hominidés. J’ai quand même casé une sorte de mammouth très carré avec de drôles de pattes circulaires….

Les couloirs de l’intérieur de ma grotte sont aussi recouverts de dessins rupestres, mais une de mes voisines bipèdes n’a pas l’air d’apprécier l’art ni de comprendre se devoir de transmission des savoirs… Résultat, elle efface tout.

peintures rupestres grotte de Magoura en Bulgarie

Voilà les grandes lignes de mon changement de vie. C’est une grande transformation que de décider de vivre comme à la Préhistoire, mais pour l’instant, je me sens mieux. Je fais plus de sport, j’ai installé une liane pour me permettre de rentrer chez moi depuis mon balcon au troisième étage. J’ai un physique d’athlète, et une bien meilleur digestion – quand la viande est fraîche !

Mon lion apprécie particulièrement quand on tente une partie de chasse… moins quand c’est une partie de pêche !

La prochaine étape

Des vacances en montagne, deux mois dans une grotte dans la nature avec juste mes quelques outils, mon chat et mon mari. Ce seront des vacances en mode survie et Préhistoire ! Si il y a des amateurs, je prends les inscriptions ! (Tarif : 150 euros la semaine, encadrement et repas compris, à condition de partir à la chasse. Eh oui, le commerce n’a pas d’âge !)

Et toi ? Tu aimerais revenir à un mode de vie plus « primaire » afin de te ressourcer ? C’est un peu trop extrême pour toi ? Quelles solutions as-tu trouvé afin d’adopter un mode de vie plus sain pour ton corps et ton esprit ? Viens en discuter !

Ho… poisson d’avril !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

21   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Violine

C’est Sous notre toit cette année le poisson d’avril ????
😉

le 01/04/2015 à 08h50 | Répondre

Madame Rose

mdr vive le 1er avril ! Je crois que ce qui casse tout c’est le scalp du chat ! 🙂

le 01/04/2015 à 08h53 | Répondre

Mademoiselle Surbookée

Je suis venue sur le blog pour lire un poisson d’avril, et je suis tombée la dessus en oubliant la date, avant de me rendre compte au bout de deux paragraphes… Bref je suis blonde, mais joli article, j’aime beaucoup le balcon comme tanière…

le 01/04/2015 à 09h00 | Répondre

Lys le Yéti

En même temps, on ne pense pas forcement toujours au poisson d’avril le 1er…

le 01/04/2015 à 11h30 | Répondre

Mademoiselle Surbookée

Oui mais quand on vient sur le site pour trouver le poisson… Bref 😉

le 03/04/2015 à 22h38 | Répondre

Mlle Moizelle

Cette année je ne me suis pas laissée prendre… Un peu gros quand même! ^^
En revanche, j’avais adoré la séance photo boudoir pour homme l’année dernière sur Dentelle! 🙂

le 01/04/2015 à 09h10 | Répondre

Les Wikipodettes

Moi aussi je ne me rappelais plus la date !
Textuellement, au début, je me suis dit « mais qu’est-ce que c’est que cette tarée ! »
toutes mes excuses Lys le Yéti !!!! MDR !!

j’ai commencé à tiquer au barbecue sur le balcon et j’ai réalisé le poisson d’avril au moment de l’os de poulet en cure dent !
EXCELLENT !
mais bon, tu aurais pu dire que tu gardais les ARÊTES en cure dent !!

le 01/04/2015 à 11h04 | Répondre

Lys le Yéti

bah arêtes ou côtes de poulet c’est pareil, l’important c’est d’avoir une bonne hygiène dentaire !

le 01/04/2015 à 11h27 | Répondre

Sarah

Je pense que les arêtes c’était en référence au poisson… D’avril 😉

le 01/04/2015 à 13h21 | Répondre

Mlle Macaron

Oh bon sang je suis fatiguée, je n’ai tilté qu’au deuxième paragraphe sur la nourriture… Je dois dire que le contexte était très bien écrit !

le 01/04/2015 à 13h56 | Répondre

Marine

Haha ! Moi j’ai aussi tilté au moment du cure-dent ! C’était marrant quand même !

le 01/04/2015 à 14h37 | Répondre

Lyinn

Très bon article!
Et puis, tout n’est pas faux, le régime alimentaire à la « préhistoire » existe bel et bien …. »Régime paléolithique » !!

le 01/04/2015 à 16h27 | Répondre

Lys le Yéti

Oui c’est d’ailleurs ça qui m’a fait penser à mettre un point « nourriture » dans l’article ! Bon dans mon souvenir, c’est des régimes plus basés sur des fruits crus, mais je ne garantis rien… j’avais vu un reportage dessus il y a bien 2 ou 3 ans.

le 01/04/2015 à 19h56 | Répondre

Mademoiselle D

J’ai tellement attendu les poissons d’avril sur Melle Dentelle que je me suis fait avoir comme une debutante ici et Dans ma Tribu !

Je suis cruche j’y ai vraiment cru ! et je t’ai traité de folle dans ma tete ! Pardon !

le 01/04/2015 à 16h53 | Répondre

Lys le Yéti

Lol, c’est pas grave !

le 01/04/2015 à 19h57 | Répondre

Philyra

Lys le Yéti, je suis fan de ta conclusion. Le commerce n’a pas d’âge !! C’est ultime 🙂

le 01/04/2015 à 20h22 | Répondre

Marylin (voir son site)

Oh la vache, moi aussi j’y ai cru (‘faut dire qu’on est le 2 maintenant)… ^^

le 02/04/2015 à 16h35 | Répondre

Milune (voir son site)

Je me suis aperçue du poisson d’Avril assez vite, mais sans rire il y a des gens qui vivent vraiment comme ça de nos jours si si si !

le 13/04/2015 à 21h27 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?