Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes conseils pour des photos culinaires appétissantes mais faciles à faire


Publié le 2 décembre 2016 par Anne Delacour

Quand j’ai démarré mon blog de cuisine, j’avais envie de partager mes recettes, mais aussi de publier de jolies photos de mes plats. Je voulais des photos qui donnent envie de goûter, qui soient aussi belles que les plats sont bons.

Je ne suis pas photographe professionnelle, mais j’ai un reflex de bonne qualité et je commence à avoir un peu d’expérience en photo, après presque un an à photographier les produits de la Dentelle Box. Je pensais donc pouvoir faire quelque chose de correct.

Sauf que non seulement, le plan de travail de ma cuisine est composé de vieux carreaux de faïence verts tout à fait infâmes (avec des joints marron foncé magnifaïques), mais en plus, la lumière dans cette pièce n’est pas terrible pour la photo. Même retouchées avec Lightroom et Photoshop, les photos prises dans la cuisine n’étaient franchement pas appétissantes.

Dans mon salon, la lumière est un peu meilleure, mais assez crue, et ma table de salon est une vieille table en bois laqué qui crée de drôles de reflets et dont la couleur n’est pas du meilleur effet sur les photos.

Comment prendre de meilleures photos culinaires

Crédits photo : Anne Delacour

Il me fallait donc tricher un peu. Voici mes techniques pour faire des photos un peu plus appétissantes que celles que je peux faire « au naturel ».

J’ai commencé par créer des toiles de fond pour mes photos en recouvrant des feuilles de carton plume au format A2 avec des chutes de tissu dénichées chez Emmaüs. (J’ai découpé le tissu à la bonne taille, repassé du mieux que j’ai pu et fixé avec du scotch.) Au final, j’ai une petite douzaine de fonds de styles différents dont je me sers lors de mes « shootings », dont deux qui sont vierges, et deux qui sont recouverts de tissu blanc.

De la terre a la vie - Blog cuisine locale et de saison

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Une fois mon plat presque prêt, je réfléchis à une petite mise en scène. Le plus souvent, c’est tout simple : une assiette, un verre, des couverts, parfois une verrine ou un bol s’il s’agit d’un dessert ou d’une soupe. Je suis fan de vaisselle depuis longtemps, alors je pioche dans ma collection pour varier, en essayant d’assortir la couleur de l’assiette au plat pour mettre en valeur les couleurs le plus possible.

De la terre a la vie - Blog cuisine locale et de saison

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Parfois, j’ajoute une serviette ou les ingrédients utilisés pour le plat (comme ici quelques châtaignes et des quartiers de pomme à côté d’une verrine de mousse de châtaigne et pomme), mais globalement, j’essaie de faire simple. C’est comme le maquillage : un peu de blush illumine le teint, trop de blush et tu ressembles à un clown.

Comment faire de jolies photos de nourriture - De la terre à la vie

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Ensuite, je travaille la lumière.

Je me place devant la plus grande fenêtre de mon salon, le matin ou en début d’après-midi, et je diffuse la lumière avec un voile blanc. (Ça tombe bien, les rideaux du salon sont justement des voilages blancs ! La vie est bien faite.) L’objectif est d’adoucir la lumière pour que les ombres soient moins marquées.

Je pose une de mes toiles de fond devant le rideau et je dispose mon plat et mes accessoires dessus.

Puis, je place derrière l’ensemble une feuille de carton plume blanc pour réfléchir la lumière et la rendre moins crue. (Ça tombe bien, mon mari est souvent en train de travailler exactement à cet endroit-là, et sa chaise cale parfaitement mon réflecteur de lumière DIY. La vie est vraiment bien faite.)

De la terre a la vie - Blog cuisine locale et de saison

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Je sais que ça fait bizarre de voir tout ça posé par terre. Au départ, j’installais ça sur ma table basse, qu’il fallait donc que je déplace à chaque fois, mais c’est bien plus pratique ainsi. Installer mon petit studio photo me prend deux minutes top chrono, ce qui est de la plus haute importance quand tu as des gens affamés qui attendent leur repas juste à côté !

Je me place ensuite à 90° par rapport à la source de lumière, de façon à mettre en valeur les reliefs de mon plat, et je mitraille. Je prends des clichés de dessus, de devant, de trois quarts… jusqu’à ce que je trouve un angle qui convienne.

De-la-terre-a-la-vie-Blog-cuisine-locavore-3-3

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Les jours très nuageux, je n’ai pas besoin de mon rideau diffuseur, puisque la lumière qui arrive est déjà douce.

Au besoin, j’utilise une troisième feuille de carton plume (calée sur un panier de jouets, cette fois) pour créer un fond à la verticale. Ça évite qu’on voie du bazar (ou une plante bizarrement penchée) en arrière-plan de mes photos.

De la terre a la vie - Blog cuisine locale et de saison

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Et quand mon shooting improvisé a lieu le dimanche matin, j’ai aussi en prime une assistante (motivée principalement par la promesse d’une huitième tartine) qui me tient gracieusement une fourchette ou une cuillère au bon endroit pendant que je mitraille.

De-la-terre-a-la-vie-Blog-cuisine-locavore-1-11

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Dernière étape : un petit passage par Lightroom, le logiciel de retouche photo de chez Adobe. Je booste un peu le contraste pour rendre les couleurs un peu plus pêchues et je recadre les photos si besoin. Il ne reste plus qu’à publier !

De la terre a la vie - Blog cuisine locale et de saison -1

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Crédits photo : De la terre à la vie - Blog cuisine locale et de saison

Évidemment, mes photos ne sont pas à la hauteur de certaines photos qui me font baver sur Internet, mais je trouve que le résultat est tout à fait correct pour un minimum d’efforts.

Et toi, tu as déjà essayé de prendre en photo des plats ? D’autres conseils à me donner ? Dis-moi !

Toi aussi, tu as des conseils pratiques que tu veux partager ? C’est par ici !

Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

Ars Maëlle (voir son site)

Wahou, je trouve tes photos très réussies, je n’aurais pas imaginé pouvoir réussir des mises en scène aussi simplement. Ton petit atelier m’a fait beaucoup rire, et en regardant sur le blog les photos d’étape, j’imagine quelqu’un en train de verser et verser et verser de l’huile sur les croutons devant la fenêtre pendant que tu mitrailles… 🙂
En tout cas, ça me donne envie d’essayer de faire de jolies photos des petites choses que je fabrique. Merci !

le 02/12/2016 à 08h23 | Répondre

Anne Delacour

Merci ! 🙂 En vrai souvent c’est moi qui verse de l’huile ET qui prend la photo. J’installe mon appareil photo sur un trépied, je règle le retardateur, j’appuie sur le bouton puis je plonge vers le sol, j’installe mes mains comme il faut et je verse l’huile… C’est sportif et assez comique 😀

le 02/12/2016 à 11h03 | Répondre

Lauriane (voir son site)

Bonjour Anne,
Je suis frustrée : la plupart des photos de cet article ne s’affichent pas pour moi (je n’ai que la première et la troisième). Je me permets d’en parler parce que ça m’arrive aussi sur certains articles de Mlle Dentelle, et là pareil sur De la terre à la vie… (Je suis sur Safari, Mac 10.9.5) Suis-je la seule ?

le 02/12/2016 à 08h39 | Répondre

manon cerise

Je confirme! Pareil pour moi avec grand regret!

le 02/12/2016 à 09h55 | Répondre

Anne Delacour

Effectivement il y avait un souci (les photos ne s’affichent pas sur Safari quand il y a des accents sur le nom des photos). J’ai corrigé sur cet article et je vais faire de même sur De la terre à la vie (au moins sur les prochains articles !). Merci de l’avoir signalé !!

le 02/12/2016 à 11h04 | Répondre

Swiixou

Au top !! Le rendu final fait juste rêver et c’est excellent de voir les coulisses des shootings ! Merci 🙂
Moi je trouve que ça fait travail de pro !! Et on n’imagine pas toutes les prises ou le casse-tête de la mise en scène pour les objets…

le 02/12/2016 à 11h27 | Répondre

Freesia

Merci pour les conseils ! Ca fait vraiment un beau rendu 🙂
C’est sympa de voir l’envers du décor n’empêche 😛

le 02/12/2016 à 12h59 | Répondre

Madame Rêveuse

Bravo Anne ! Le résultat est même plus que correct !
C’est marrant de vois le making of de ces shootings, parce que je m’imaginais que c’était toujours sur une table avec une belle nappe ! 😀

J’ai bien sûr déjà essayé de prendre en photo les réalisations dont j’étais fière, mais la lumière était toujours jaune, et la mise en scène inexistante… ^_^ Alors merci pour ces quelques astuces, simples à mettre en place finalement (la base étant de prendre des photos de jour, alors que moi c’est plutôt le soir que je cuisine… ^_^ )

le 02/12/2016 à 14h24 | Répondre

Elisabeth

Merci pour toutes les idées …. et bravo !!!!

le 02/12/2016 à 14h42 | Répondre

Claire (voir son site)

Merci beaucoup pour ce tutoriel rapide, je vais essayer de mettre en place quelques petit truc pour améliorer mes photos mais je suis loin d’être une grande photographe !

le 02/12/2016 à 22h02 | Répondre

Lys le Yéti

Merci pour ces conseils ! c’est superbe le rendu de tes photos (et tes recettes sur ton nouveau blog donnent vraiment envie, je vais devoir prendre du temps pour les tester ^^)

le 04/12/2016 à 13h09 | Répondre

Lauraleen (voir son site)

Génial tes petites astuces ! J’ai également du carton plume mais je n’avais pas pensé à les recouvrir de tissu ! Merci !

le 08/12/2016 à 12h54 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?