Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Road trip en Ecosse


Publié le 21 janvier 2016 par Globetrotteuse

En résumé

  • Une semaine début septembre
  • Pas une seule goutte de pluie
  • Température moyenne : 15°C
  • Une véritable découverte (très) positive
  • 1500€ pour deux

Notre circuit

carte ecosse

Crédits photo : Google Maps

Jour 0

Arrivée à Édimbourg, nuit à Dunfermline.

Bon plan : lors de la réservation, j’étais un peu déçue d’arriver en soirée. Mais finalement, ça s’avère très pratique pour apprendre à conduire à gauche sur des routes quasi désertes !

Jour 1

ecosse 1-2

Crédits photo : Google Maps

Circuit jour 1 et 2

De bon matin, nous avons fait le tour du centre historique de Dunfermline et de son abbaye, où nous avons pu voir tous les écureuils du cimetière sauter de stèle en stèle. Nous ne nous sommes pas attardés, car nous avions choisi cette ville surtout pour y passer la nuit.

Ensuite, visite du château de Stirling. Alors que je ne suis pas spécialement fan de châteaux, je confirme que celui-ci mérite le détour. Il est très bien entretenu, la visite est sympa, nous avons même pu voir une exposition temporaire sur le tissage des tapisseries de la Dame à la Licorne ! Il faut bien compter deux à trois heures pour profiter du site.

Puis, en début d’après-midi, alors que notre voiture de location (avec le volant à droite !) affichait 30°C en plein cagnard, nous avons poursuivi notre route en direction de Callander, la porte du parc national des Trossachs. Nous avons poursuivi sur la magnifique single road jusqu’à Inversnaid, d’où part la randonnée des cascades, à travers la superbe flore de septembre.

_MG_9866

_MG_9960

Jour 2

La matinée, nous avons randonné environ trois heures autour du Loch Ard. Nous avons eu la chance de tomber nez à nez (?) avec une jolie biche rousse, qui se confondait avec le paysage automnal.

Bon plan : nous avions récupéré des cartes de randonnée gratuites au visitor center près d’Aberfoyle.

Puis nous avons pris la route pour Kinlochleven, dans les Glencoe, en longeant le Loch Lomond. Nous nous sommes arrêtés de nombreuses fois pour profiter des paysages tous plus beaux les uns que les autres.

En fin d’après-midi, nous avons fait une randonnée d’environ deux heures dans les montagnes entourant Kinlochleven.

Bon plan : la route reliant Glencoe à Kinlochleven est magnifique, ce serait dommage de ne pas y passer pour rejoindre Fort Williams !

_MG_0095-2

_MG_0167

IMG_0050-2

Nous pensions pouvoir trouver des cartes de randonnée gratuites (ou à prix raisonnable) au visitor center de Glencoe, car nous avions repéré des randonnées à l’avance, mais nous n’avions pas imprimé les cartes. Malheureusement pour nous, toutes les cartes étaient assez chères. Nous sommes donc partis « à l’aveugle ».

Si tu souhaites profiter de cette région pour faire de belles randonnées, je te conseille fortement de prévoir tes cartes à l’avance, pour ne pas te retrouver coincée comme nous. D’autant plus que le début des sentiers n’est pas forcément très bien indiqué, voire pas indiqué du tout sur certains itinéraires…

Jour 3

ecosse 3

Crédits photo : Google Maps

Circuit jour 3

Randonnée de trois heures au Glen Etive, avec une magnifique vue sur un océan de nuages au sommet. Nous voulions faire le célèbre Pap of Glencoe à l’origine, mais sans carte, nous n’avons jamais réussi à trouver le début du sentier… Mais finalement, je pense que cette randonnée a été tout aussi sympa !

Nous sommes partis vers la péninsule d’Ardnamurchan, pour aller voir le château de Tioram.

Puis nous avons fait route vers Mallaig, où nous attendait le bateau pour l’île de Skye. Nous en avons profité pour longer la magnifique côte et les plages de sable blanc d’Arisaig.

Bon plan : pense à réserver ta traversée en bac à l’avance sur ce site !

Nous avons terminé la journée en profitant d’un magnifique coucher de soleil, au point de vue Aird of Sleat, sur l’île de Skye.

Attention, ne fais pas la même erreur que nous, et n’oublie pas qu’une fois arrivée au parking, il faut encore compter environ quarante-cinq minutes de marche pour atteindre le point de vue ! (Tu risquerais de devoir courir trois kilomètres avec tes appareils photo sur le dos – et si, comme moi, tu ne te déplaces jamais sans trente-six boîtiers, ça fait long…)

_MG_0249

_MG_0351

_MG_0436

_MG_0533

Jour 4

ecosse 4-5

Crédits photo : Google Maps

Circuit jour 4 et 5

Départ pour la région des Trotternish au nord de l’île, en commençant la matinée par une jolie promenade sur le site de Old Man of Storr. Le site étant complètement dans le brouillard, nous n’apercevions les sommets des roches qu’épisodiquement, ce qui renforçait le charme du lieu.

Nous avons poursuivi la matinée par des arrêts aux sites les plus remarquables de la région : la cascade de Kilt Rock, la baie de Staffin, la région des Quiraing (rappelant la région de Glencoe, mon coup de cœur !) et les ruines du château de Duntulm. Inutile de préciser que depuis le début du séjour, les moutons faisaient partie du paysage à part entière !

Nous avons continué vers la côte ouest, en nous arrêtant au petit port de Stein. Puis nous sommes descendus tout au sud, à Neist Point, pour profiter du coucher de soleil sur le phare.

_MG_0613

_MG_0615

Falaises Ecosse

_MG_0781

_MG_0762
_MG_0821
Jour 5

Promenade sur le site des Fairy Pools. J’ai personnellement été très déçue : selon moi, ce site est survendu. Certes, la promenade est agréable et pas très physique, mais pour nous qui habitons en région montagneuse et sommes habitués à voir de petites cascades, celles-ci n’ont rien à envier à certaines en France. D’autre part, ce site est bien trop touristique à mon goût.

Nous avons ensuite continué jusqu’à Glenbrittle, pour profiter de la vue sur les Cuillins.

Nous sommes partis de Skye en passant par le pont à Kyleakin, puis nous avons longé la côte jusqu’au magnifique petit port de Plockton. Un vrai petit bijou !

Puis nous avons rejoint la route principale, où nous avons pu admirer le superbe château d’Eilean Donan. Là aussi, une vraie carte postale !

Nous avons continué la route jusqu’à notre destination finale : Drumnadrochit, sur les bords du Loch Ness. En passant, nous nous sommes arrêtés au visitor center, qui donne des cartes gratuites pour les randonnées dans le Glen Affric et le Glen Cannich.

_MG_0853

_MG_0881

_MG_0919

_MG_0942

Jour 6

Randonnée matinale dans le Glen Affric. Mon troisième site préféré. La nature est vraiment incroyable : avec toutes ces fougères, nous avions du mal à croire que nous étions en Ecosse !

Petit arrêt à Fort Augustus, le temps de regarder le passage de quelques bateaux dans les écluses.

Puis nous avons remonté la rive droite du Loch Ness, en passant par l’arrière-pays (Foyers, Errogie, Croachy), ses magnifiques paysages et ses champs de bruyère ! Il s’agit d’ailleurs de la seule route sur laquelle nous avons croisé des Highland Cattle, ces vaches chevelues si caractéristiques des Highlands.

Nous avons ensuite rejoint Aviemore, où nous avons emprunté la route vers le Cairngorn, et avons rejoint Perth en début de soirée.

Sentiers Ecosse

_MG_1060

_MG_1077

_MG_1101

Jour 7

Nous avons profité de notre dernière matinée pour visiter le centre historique d’Édimbourg, notamment le Royal Mile, et nous avons fait notre dernière grimpette au sommet du Holyrood Park, avant de rejoindre l’aéroport en milieu d’après-midi.

_MG_1136

_MG_1147

Toutes photos (sauf cartes) : Photos personnelles

Bilan

Les +

  • Les paysages très variés d’une région à une autre, avec un gros, gros, (très) gros coup de cœur pour les Glencoe, ainsi que pour l’île de Skye, qui semble être un condensé de toute la diversité de l’Ecosse.
  • De nombreux chemins de randonnée pour tous les niveaux, et de très bons visitor centers, qui offrent la plupart du temps des cartes gratuites pour les randonnées du coin.
  • Des billets d’avion très bon marché (200€ aller-retour pour deux avec Easyjet).
  • La convivialité des Bed & Breakfast (B&B).
  • L’english breakfast, avec ses sausages, son bacon, ses beans et ses scrambled eggs (entre autres).
  • Les solutions alternatives pour l’hébergement (wigwams et glamping pods).

Les –

  • Les single roads : ces routes à voie unique ralentissent fortement le trafic. Nous étions hors-saison, avec moins de touristes, alors je n’ose imaginer en été. Pense à en tenir compte lors de l’élaboration de ton plan de route.
  • Les hébergements ultra chers (surtout sur l’île de Skye), même hors-saison. Difficile de trouver des chambres à moins de 80€…
  • Peu d’aménagements sur les routes pour s’arrêter prendre des clichés.
  • Les midges ! D’affreux mini-moustiques qui s’attaquent à la moindre parcelle de peau visible (et qui arrivent même parfois à piquer à travers les habits). Surtout, surtout, ne fais pas comme nous qui n’avions rien prévu, et achète dès ton arrivée des lotions spéciales, si tu ne veux pas passer des nuits blanches à te gratter. Je n’exagère pas : on s’est bien fait bouffer et ça grattait énormément ! Pour info, les produits anti-moustiques n’ont pas d’effet…

Conseils de voyage

Je recommande (comme à chaque fois) de partir hors-saison si possible, sachant que mai, juin et septembre sont les meilleurs mois, juillet et août étant généralement plus pluvieux. Et je le répète : nous avons eu une semaine exceptionnelle en septembre !

Nous avons réservé une voiture, indispensable pour se déplacer. La conduite à gauche n’est certes pas innée, mais rien d’insurmontable non plus. N’oublie pas que la plupart des voitures que tu croiseras seront aussi conduites par des touristes, qui comme toi n’auront pas l’habitude de conduire à gauche et seront aussi très prudents.

L’Ecosse est LE pays des B&B. Et à prix égal, je te recommande dix fois un B&B par rapport à un hôtel !

Quand les prix des B&B étaient trop excessifs, nous avons fait du camping dans ces huttes en bois nommées « wigwams », ou « glamping pods » selon les endroits. Ces huttes permettent de profiter des avantages du camping sans les inconvénients de la toile de tente. Elles sont assez spacieuses pour dormir à deux et contiennent la plupart du temps un mini frigo, une bouilloire ET (indispensable) un chauffage électrique. Les matelas sont aussi inclus : il ne reste qu’à prévoir les sacs de couchage. Comme dans tous les campings, les sanitaires sont collectifs. Les prix sont très avantageux (nous y avons dormi trois nuits sur sept), à partir de 45€ (contre 80€ minimum pour un hôtel ou un B&B).

Contrairement à ce que je pensais, il y a énormément de choses à voir et à faire en Ecosse, autres que des châteaux. La preuve : nous n’en avons visité qu’un seul ! Et sept jours, c’est clairement trop peu pour espérer visiter toutes les régions. C’est pour cela que nous nous sommes limités à l’ouest et aux Highlands du centre. Nous prévoyons d’y retourner une prochaine fois, voire deux, pour visiter l’est, la région de Glasgow, le nord des Highlands et probablement d’autres îles !

Bonnes adresses

  • Le glamping pod à Kinlochleven, juste à côté du Blackwater Hostel.
  • Un camping insolite bio-écolo-hippie, le Skye Forest Garden Wigwams à Armadale, sur l’île de Skye. Pratique : il est juste à côté du port où arrive le bac.
  • Un B&B végétarien, le Six Willows B&B, à Glendale, à l’ouest de l’île de Skye. Très bien situé, à quinze minutes de Neist Point.
  • Le glamping pod Heaven à Drumnadrochit. Très bien localisé près du Glen Affric, avec une superbe vue sur les hauteurs du Loch Ness. Il s’agit d’un petit camping avec une dizaine de pods, entourant une place centrale avec une grande table commune. La propriétaire est très sympa et le petit-déjeuner a été déposé devant notre porte dans un petit panier, ce qui nous a permis de partir à l’heure qu’on voulait (je le précise, car nous qui aimons bien partir tôt pour randonner, nous avons été parfois contraints d’attendre 8 ou 9h le weekend pour prendre le petit-déjeuner dans les hôtels).
  • Un restaurant à Édimbourg, sur le Mile : The world’s end. À l’occasion de notre dernier repas, nous avons choisi une adresse avec des plats bien typiques, pour déguster du haggis et du black pudding, avec en dessert le Cranachan, à base de crème de whisky et de framboises (à mon avis très personnel, la texture rappelle vaguement le tiramisu).

Et toi ? Tu es déjà allée en Ecosse ? Qu’est-ce qui t’a marquée ? As-tu aussi testé les B&B ou les glamping pods ? Raconte !

Toi aussi, tu veux partager un récit de voyage ? C’est par ici !


Pssst ! Accueillir des voyageurs chez toi et gagner un complément de revenus, ça te tente ? Deviens hôte sur Airbnb !

Commentaires

19   Commentaires Laisser un commentaire ?

Clette

Maginfique ! ça donne envie tout ça ! Mais j’ai peur que sous la pluie ça ne donne pas du tout la même chose et c’est ce qui nous freine un peu …

le 21/01/2016 à 08h38 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

ce qu’il faut garder en tête, c’est que ‘Ecosse c’est comme la Bretagne, tu peux avoir toutes les saisons la même journée. Il peut pleuvoir 1h puis que le soleil réapparaisse l’heure suivante. C’est con mais je m’étais tellement préparé à ce qu’il fasse moche que je suis presque déçue de ne pas avoir de photos dans le brouillard avec cette ambiance particulière …

le 21/01/2016 à 09h03 | Répondre

Hellodie

Ayant vécu plusieurs années en Écosse, j’ai beaucoup apprécié tes sublimes photos, rahhhh… Ça me donne envie d’y retourner! Pour un prochain voyage, ne pas hésiter à visiter Glasgow, on dit que c’est là que bat le cœur de l’Écosse, et je confirme! La ville a vraiment une âme, et même en touriste on peut goûter au mode de vie scottish, qui mêle flegue, fierté et bonne humeur, bon, et dans le quartier de Mercant City bière et bonne musique!

Une chose dont j’aurais parlé en plus est l’hospitalité et la gentillesse des écossais, je n’ai trouvé ça nul part ailleurs.

le 21/01/2016 à 09h41 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Oups! oui tu as raisons j’ai oublié de développer cet aspect ! je confirme donc que les Ecossais sont très accueillants, et la raison pour laquelle préférer le B&B autre que le prix c’est indéniablement pour l’accueil chaleureux des Ecossais chez eux. c’est bien simple, on passe la porte et on se sent chez nous! Je note tes conseils pour Glasgow pour la prochaine fois 🙂

le 21/01/2016 à 10h06 | Répondre

Claire (voir son site)

Merci pour cet article ! Je prévois justement de passer une semaine en Ecosse en juin et étais en train de me pencher sur l’itinéraire. Il y a trop de choses à voir là-bas ! Ton article m’aidera à faire des choix. Merci pour le partage !

le 21/01/2016 à 09h46 | Répondre

Claire Gezillig

Ça donne envie de retourner en Écosse… Tes photos sont superbes <3

le 21/01/2016 à 09h58 | Répondre

issabill (voir son site)

O Flower of Scotland….
J’ai passé 3 semaines en Ecosse, entre Édimbourg et Glasgow, pour encadrer une colo. J’ai adoré ce pays, je m’y suis sentie tellement bien, les écossais que j’ai pu rencontrer étaient vraiment adorables.
Et ces paysages… Tes photos sont magnifiques, d’ailleurs!
L’astuce pour les midges : éviter de se laver! ahaha! Véridique! C’est un local qui nous a soufflé ça… On a fait 3 jours de camping avec nos jeunes, on leur a suggéré cette solution, mais évidement en bons ados, ils ont refusé de se passer de douche. Résultats, au final, ils sentaient bons mais se sont fait bouffer, tandis que nous, les anims, certes on puaient, mais on y a échappé! ahaha

le 21/01/2016 à 10h36 | Répondre

Mlle Moizelle

Oui, tes photos sont très belles! Je pense que la « biche rousse » dont tu parles était en réalité un Cerf Rouge des Highlands, aussi fameux que les boeufs des Highlands… Dans le nord de l’Ecosse, nous avions pu observer des phoques, des dauphins et des macareux également. Nous y étions en mai, car les statistiques vendaient ce mois comme le moins pluvieux… En tout cas, les fameux midges ne sont pas des moustiques mais des moucherons -qui se prennent pour des moustiques, on est bien d’accord! 😉 et en mai il n’y en a pas encore… Sinon, il parait que la fumée et l’odeur de cigarette les éloignent. Nous n’avons pas du tout été gênés par les single road puisqu’il y a des nombreuses passing places et que les gens sont très très sympas et font tout pour que ça circule bien. En ce qui concerne le temps, tu le compare au temps breton… et nous qui sommes de Bretagne, on s’attendait aussi à quelque chose de similaire (nous aussi on est habitués à passer du soleil à la pluie, du vent fort à la petite bise, etc) et nous avons été impressionnés car les changements sont encore plus radicaux en Ecosse!!! Comme nous voyagions, nous changions aussi de régions dans une même journée, donc c’était encore plus flagrant. Mais à un moment du voyage, nous avons quand même eu un écart de température de 20° dans une même journée!!! On s’est réveillé à Arbroath sous un ciel bleu magnifique, on est partis en t-shirt (en prévoyant tout de même un pull, au cas où), et nous sommes arrivés en fin d’après-midi à Braemar sous la neige, emmitouflés dans nos bonnets et écharpes!!!

le 21/01/2016 à 10h45 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

ahah oui maintenant que tu le dis c’est sûrement plus un cerf avec ses bois (que je découvre en regardant plus attentivement la photo!!!!) je confirme que le feux et la clope éloignent les midges mais c’est pas ce qu’il y a de plus pratique, car ils n’attaquent pas que le soir! on s’est fait avoir lors d’une randonnée en pleine journée ou on avait sortis les shorts… bien mal nous en a pris!

le 21/01/2016 à 12h45 | Répondre

Mme Grognote

Tes photos sont sublimes ^^

le 21/01/2016 à 16h57 | Répondre

Mme Pétillante

Avant toute chose : BRAVO pour les photos, elles sont extraordinaires !! Ohlàlàlà ces paysages !! J’adore. Ce pays figure sur la liste des pays que je veux absolument visiter, justement pour ces belles étendues. Merci pour ce partage.

le 21/01/2016 à 22h38 | Répondre

Cloblue

Super! Avec mon chéri nous avons fait un road trip en 2012 pendant deux semaines. Nous on l a fait en tente! Pour les midges la fameuse lotion ne sert a rien malheureusement!

le 21/01/2016 à 23h01 | Répondre

Moutie

L’Eosse fait parti de notre liste de pays pour lesquels on hésite encore pour 15 jours de vacances en juin prochain.
Mais du coup, par rapport aux routes, penses-tu que le road trip en van aménagé est possible ? Ou cela sera difficile de se garer pour dormir ?

le 22/01/2016 à 10h04 | Répondre

Mlle Moizelle

Lorsque nous avons voyagé en Ecosse, nous avons croisé des campings-car et vans aménagés! Il y a de nombreuses « passing places » qui permettent le croisement de véhicules, et aucun pb pour se garer dans les petits villages ou villes plus importantes.

le 22/01/2016 à 13h00 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Oui Moutie, pas de soucis car comme l’explique Mlle Moizelle il y a de nombreuses passing place. Par contre les routes sont étroites et avec le volant à droite la conduite n’est forcément pas la même que dans un autre pays, il faut juste en tenir compte car les temps de trajets indiqués sur google map ou viamichelin ne tiennent pas compte de ces conditions de route 😉

le 22/01/2016 à 13h10 | Répondre

dubmel

Super article et superbes photos, merci beaucoup de nous avoir emmené en voyage 🙂

le 22/01/2016 à 13h33 | Répondre

Kitsuné

Merci pour cet article, ça fait rêver ET ça donne des pistes concrètes ! et superbes, superbes, superbes photos …

le 22/01/2016 à 22h58 | Répondre

Yoann

Salut Globetrotteuse,

Super billet, pour un condensé d’info sur l’Ecosse.
Je me posais seulement une question, ton circuit est quasi identique au nôtre, nous partons à 2 pendant 2 semaines au mois de décembre. Or, J’avais peur que l’on ne puisse pas prendre le temps avec un tel circuit, mais je vois que vous l’avez fait en 7 jours. Ma question arrive donc, pensez vous que votre circuit comportait trop de route pour le temps que vous y êtes resté ou me conseilleriez vous de rallonger mon circuit pour 13 jours?

Merci de vos conseils 🙂

Yoann

le 06/09/2016 à 18h46 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Bonjour Yoann,

Tout dépend de votre rythme journalier… je n’ai pas eu l’impression de faire trop de route puisque nous nous arrêtions régulièrement pour des pauses photos et que même en voiture les paysages sont magnifiques tout du long. Après, nous sommes du genre à partir le matin vers 7h30, à ne prendre qu’un sandwich rapide la midi et ne rentrer à l’hotel qu’en fin de soirée. Donc si vous vous levez plus tard, que vous prenez votre temps le midi, c’est sûr que 7 jours ca va faire très court 🙂 Personnellement si vous voulez prendre plus le temps, je vous conseil je vous attarder dans la région des Glencoe et sur l’île de Skye, nos 2 coups de coeur du voyage.

Bon voyage !

le 07/09/2016 à 12h19 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?