Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai testé pour toi : l’opération des yeux au laser – Partie 2


Publié le 29 mai 2020 par Madame Ophrys

Je reprends donc mon récit le jour-même de l’opération.

Je t’avoue que j’attendais avec impatience et appréhension cette journée. J’avais prévenu au boulot que j’en aurais pour environ 2 semaines d’absence, et je m’étais bien appliquée à terminer mes dossiers pour pouvoir partir l’esprit serein (et aussi je l’avoue pour m’occuper l’esprit afin de ne pas penser à l’opération à venir).

Crédit photo (creative commons) : Skeeze (CC)

Le jour de l’opération

Dans la salle d’attente du chirurgien, nous sommes 4 ce jour-là à attendre l’opération : 2 pour la technique n°1, 2 pour la technique n°2. Nous papotons entre nous afin d’éviter de stresser, et ça marche plutôt bien. L’assistante du chirurgien vient chercher le 1er d’entre nous, et il ressort 10 minutes après… Ah oui en effet c’est rapide ! En fait aucun d’entre nous n’a mis plus de 15 minutes en tout et pour tout à revenir dans la salle d’attente. Enfin vient mon tour…

L’assistante me met des gouttes anesthésiques dans les yeux, et honnêtement c’est le seul moment où ça fait mal (ça pique comme si… ben comme si tu avais quelque chose dans les yeux ^_^). On m’installe ensuite couchée sur un siège (un peu comme celui du dentiste) avec un gros appareillage au-dessus de ma tête. Puis on me met un écarteur à l’œil gauche afin que je ne puisse plus fermer l’œil (un peu comme dans Destination finale 3 ou Orange mécanique, 2 films que je ne te conseille ABSOLUMENT PAS de regarder la veille de ton opération d’ailleurs) et c’est parti.

Le chirurgien met de l’alcool pour désolidariser l’épithélium du stroma, puis l’enlève avec une spatule (c’est la partie la moins agréable), et ensuite on me demande de fixer la laser pendant 10 secondes. Hop c’est fini, on me pose la lentille-pansement et on passe à l’œil droit. En tout, l’opération a duré 10 minutes max. Je me redresse, il me fait prendre un antidouleur et un anti-inflammatoire directement, me met des lunettes noires bien opaques et me renvoie dans la salle d’attente. Une fois les 4 patients opérés, nous repassons tous chacun notre tour pour une petite visite de contrôle, durant laquelle il nous explique les précautions et médicaments à prendre, et puis retour à la maison.

Les jours suivants

Alors le jour-même je voyais relativement net (c’était assez agréable d’ailleurs) et je n’avais pas trop mal, j’étais juste hypersensible à la lumière. Le lendemain par contre, quand l’anesthésiant ne faisait plus du tout effet, heureusement que j’avais mes antidouleurs pour compenser. Bien qu’honnêtement, comme je prenais bien mon traitement régulièrement, la douleur a toujours été supportable. Par contre je ne supportais pas la moindre lumière, même avec mes super lunettes de soleil. J’ai donc vécu une semaine dans le noir, volets baissés, et le soir on n’allumait pas la lumière mais on dînait aux chandelles (so romantic).

Petit à petit, je supportais de mieux en mieux la lumière du jour, mais très difficilement les lumières artificielles. Et je voyais très flou, plus flou que quand je suis sortie de l’opération (ce qui est normal car l’épithélium repousse mais de manière déstructurée, et vient donc flouter ta vision dans un premier temps), donc je ne pouvais pas faire grand chose. Et honnêtement, quand tu ne peux ni lire, ni regarder un écran (TV ou autre), et qu’en plus durant les premiers jours tu dois éviter toute poussière (pas de ménage ni de cuisine donc), et bien le temps parait bien long.

Crédit : Photo personnelle

Mes super lunettes ultra couvrantes et opaques, qui ne m’ont pas quittées pendant des mois entiers

1ère visite de contrôle, au bout d’une semaine : tout se passe bien, pas d’infection ni de complications, ça cicatrise normalement. Chouette.

2ème rdv au bout de 15 jours : je m’inquiète car je vois toujours très flou et ne peux toujours pas lire. Le chirurgien me rassure, tout va bien, seulement je cicatrise très lentement (et puis ma correction était très grande, donc forcément ça met du temps). Je ne suis toujours pas capable de travailler, donc c’est reparti pour 15 jours d’arrêt. Aïe. Mon patron n’est pas très content, moi non plus d’ailleurs car je commence à m’ennuyer sévère, mais c’est comme ça hein… Sinon bonne nouvelle, je ne crains plus la poussière. Je m’occupe donc en rangeant ma maison de la cave au grenier et en la nettoyant à fond.

3ème rdv, un mois après l’opération : ça va mieux mais ce n’est pas encore optimum. En gros, maintenant je peux lire si je me concentre, mais si je fais ça pendant 30 min j’ai une grosse migraine (parce que je force comme une tarée), et je ne supporte toujours pas les éclairages artificiels au néon, ou encore les réverbères et phares de voiture. Je me balade donc le soir avec mes lunettes de soleil (les gens me regardent bizarrement), mais sinon je peux enfin m’en passer durant la journée. Je peux enfin regarder des films, mais uniquement ceux que j’ai déjà vu (comme ça même si c’est flou, j’ai mes souvenirs pour compenser) et avec la luminosité de l’écran au minimum. Tant mieux parce que les livres audio, musiques, conférences et autres podcasts, j’en avais vraiment marre…

4ème rdv, un mois et demi après : j’arrive à lire et à distinguer les lettres mêmes quand elles sont très loin, par contre elles sont toujours un petit peu floues, je ne suis donc pas encore totalement remise. Mais je peux enfin reprendre le boulot, youpie ! En revanche je ne supporte toujours pas les lumières fortes ni les contrastes nocturnes. Bon sang, ça en met du temps !

5ème rdv, 3 mois après : je suis inquiète car en principe le résultat devrait être optimum et je vois toujours un peu flou de loin. Après examen, il s’avère que’il me reste encore 1 dioptrie qui n’a pas été traitée ! Alors ok je suis passée de -6 à -1, c’est super, mais clairement je ne vois pas « net ». Une seule solution : repasser sur la table d’opération…

Sauf que je fais tout de même moins confiance au chirurgien : Certes, je n’ai eu aucune séquelle négative (si ce n’est le très long temps de rémission, mais ça ce n’est pas de sa faute), mais à la base j’avais signé pour tout corriger, or là il reste un petit quelque chose et il a l’air de dire que ce n’est pas de sa faute (en gros). Alors ok il me refait passer « gratuitement » la 2ème opération, mais je ne peux pas me permettre une 2ème période d’absence au travail, surtout si elle dure aussi longtemps que la 1ère.

Et surtout, il m’a bien fait comprendre que la 2ème opération était risquée : on réouvre une cicatrice pour réopérer. Et si tu te souviens de ma 1ère chronique, j’étais déjà à la limite de l’opérable « sans risque ». Donc réouvrir une cicatrice pour aller creuser encore plus profond…

J’ai longtemps réfléchi et puis je me suis dit que je n’allais pas jouer avec le feu une 2ème fois. J’ai tenté l’aventure, je ne suis pas parvenue au résultat espéré (même si il y a un mieux, c’est indéniable), tant pis. Je suis déçue, comme tu t’en doutes, car tout ça m’a coûté beaucoup d’argent (c’est considéré comme de la chirurgie esthétique après tout, donc aucun remboursement et les chirurgiens fixent le prix qu’ils veulent) et ça m’a handicapé pas mal de temps : environ 2 mois pour retrouver un état « stable » même si je suis restée très sensible aux lumières vives pendant plus de 3 mois.

Voilà, tu sais tout de mon aventure oculaire, les bons comme les moins bons côtés.

Et toi, t’es-tu déjà fait opérer des yeux ? As-tu mis longtemps à te rétablir ? Es-tu satisfaite du résultat ? Dis-moi tout !


Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Danaé

Bonjour, je me suis fait opérer des yeux en février 2019. J’avais une forte myopie et de l’astigmatisme.-6 à l’œil gauche et-4 à droite + l’astigmatie. L’opération a durée un peu longtemps à cause de mon œil gauche qui a décidé de faire du strabisme ce jour-là mais ça été. J’ai eu le pkr alors j’ai du retourner à l’hôpital le lendemain pour un contrôle. J’avais déjà 10 d’acuité visuelle. J’ai eu l’effet secondaire de la sécheresse oculaire donc traitement de six mois. Mais j’ai pu retourner travailler une semaine après et conduire à nouveau 4 jours après l’opération. Ce fut une vraie réussite pour moi ! Aujourd’hui j’ai 12,5 à chaque œil. J’ai mis du temps à me remettre à aller dehors sans lunettes de soleil et à ne plus être gênée mais je suis vraiment contente et soulagée de ne plus porter de lunettes. Même si j’ai eu très peur le jour de l’opération et dans le bloc opératoire je ne regrette pas.

le 29/05/2020 à 11h33 |

Madame Ophrys

Bonjour Danaé, je suis contente de voir que l’opération a été une réussite complète pour toi.
En effet le moment-même de l’opération est très désagréable, et parfois les quelques jours qui suivent, mais après viennent les résultats et on est content (du moins dans la plupart des cas).
Merci pour ton témoignage !

le 02/06/2020 à 12h48 |

Zita

Bonjour j’ai suivi avec intérêt tes aventures oculaires. Cela me conforte dans l’idée que tant que je supporterai mes lentilles et malgré ma très forte myopie je ne me ferai pas opérer. Question en revanche : as tu obtenu un arrêt maladie indemnisé pendant tout ce temps ? Ou rien comme c’est de la chirurgie de confort ?

le 29/05/2020 à 13h59 |

Madame Ophrys

Bonjour Zita, ravie que mon expérience t’ait aidée dans tes réflexions.
Alors j’ai du poser moi-même un jour de congé pour l’opération.
En revanche, j’ai bel et bien eu par la suite un certificat médical afin de faire valoir mes droits à un arrêt maladie auprès de mon employeur et de ma mutuelle.

le 29/05/2020 à 14h28 |

Madame Ophrys

Mais comme ma période d’absence a duré assez longtemps (environ 2 mois), je n’ai pas touché d’indemnités « complètes » durant la totalité de ma période d’arrêt (ça a diminué progressivement).
Mais les règles d’indemnisation sont propres à chaque pays/mutuelle, je ne peux donc parler que de mon propre cas.

le 29/05/2020 à 14h32 |

Rusalka

Oh là là, je comprends que tu aies râlé et hésité pour la 2ème opération.
Mais du coup, pour la dioptrie manquante, tu portes des lentilles ou des lunettes au quotidien ? Ou bien ça ne te gêne pas tant que ça ?

le 29/05/2020 à 14h58 |

Madame Ophrys

Je porte à nouveau mes anciennes montures (que j’ai eu l’intelligence de ne pas jeter tout de suite) au quotidien.
Bien qu’à présent je pourrais tout à fait les enlever pour lire ou travailler sur mon ordinateur.
En gros, je vois net à environ 1m devant moi, puis ça devient flou.

le 29/05/2020 à 15h43 |

Madeleine

Salut. Tres intéressant, ton témoignage. Mais du coup, tu mets encore des lunettes?

le 29/05/2020 à 14h59 |

Madame Ophrys

Oui, je porte encore mes lunettes au quotidien. L’habitude est vite revenue (on ne se défait pas si facilement de 20 ans de portage de lunettes en continu ^^), même si à présent je pourrais m’en passer pour certaines tâches qui ne nécessite qu’une vision de près.

le 29/05/2020 à 15h44 |

Amandine

Bonjour Madame Ophrys,
On a pas souvent l’occasion d’avoir ce genre de témoignages et c’est intéressant.
Pour ma part, je me suis fait opérer il y 14 ans (déjà !) Avec la première technique.
J’étais très myope (presque autant que toi !) Et tout s’est très bien passé même si j’ai detesté l’opération en elle-même. Ce n’était pas douloureux mais hyper désagréable. Et je me suis remise très vite (quelques jours)
Cependant, 8 ans après ma vue a de nouveau baissé. J’ai mis un an avant de me rendre à l’évidence et maintenant je reporte des lunettes à temps plein.
Malgré tout je ne regrette rien. Je suis beaucoup moins myope et donc plus complètement handicapée sans mes lunettes. Et comme tu l’as dit, c’est une habitude qui ne se perd pas. Lorsque j’ai remis des lunettes, je me suis sentie « moi ». Donc si la vue rebaisse un peu au final, le bénéfice reste très grand!
Bonne continuation !

le 29/05/2020 à 22h46 |

Madame Ophrys

Bonjour Amandine,
Merci d’apporter ton propre témoignage : en effet les témoignages « sincères » (= non remaniés par paraître dans une revue) sont difficiles à trouver.
L’opération en elle-même est effectivement très impressionnante mais ça passe vite. D’ailleurs si tu fais la technique du Lasik et si tout se passe bien, 24h après tu vis ta nouvelle vie sans lunettes.
Je vois que de ton côté aussi tu as ressenti un mieux sans pour autant que la partie « ne plus porter de lunettes jusqu’à mes 50 ans » ait été remplie ;-).
Il faut parfois se contenter de ce que l’on a : j’ai bien sûr une sensation douce-amère que la réussite de l’opération n’ait pas été totale, mais malgré tout je suis contente de l’amélioration indéniable de ma vue, même si je porte encore des lunettes.
Ça reste une opération risquée, il faut en prendre conscience.

le 04/06/2020 à 10h35 |

Madame C

Bonjour,
Par pour moi, les deux yeux à trois mois d’intervalle.
J’ai été dans le noir plusieurs jours. Pour la visite de contrôle le lendemain, j’avais mis des lunettes de soleil et une serviette de toilette sur la tête.
Pendant plusieurs mois les néons m’ont gênés au travail, les phares des voitures la nuit aussi.
De même, les feux d’artifices.
Et j’ai gardé l’habitude d’avoir mon écran d’ordinateur peu lumineux.
Par contre, chirurgie esthétique donc sur mes jours de congés. Je sais qu’il y a des médecins plus cléments que d’autres là dessus

le 08/06/2020 à 13h25 |

Madame Ophrys

Bonjour Madame C,
Ça a dû être assez désagréable de faire les 2 yeux séparément : la période entre les 2 opérations a dû être assez difficile à vivre. Avais-tu une grosse correction ?
Niveau gêne en effet nous avions sensiblement les mêmes.
Au niveau des jours d’absence pris ou non sur les congés propres, je suppose en effet que cela dépend des médecins et/ou des mutuelles ?

le 10/06/2020 à 11h32 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.