Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Les traditions de Pâques en France et aux Pays-Bas


Publié le 2 avril 2015 par Claire Gezillig

Je ne sais pas toi, mais moi, cette semaine, je suis en joie, parce que ce weekend, c’est Pâques !
C’est une fête que j’aime beaucoup. Je me rappelle avec le sourire des célébrations de Pâques de mon enfance, avec des veillées pascales festives et l’excitation de la chasse aux œufs au petit matin…

Et aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir ajouté à ma collection de souvenirs d’autres jolies traditions, puisque ce sera cette année la quatrième fois que je fête Pâques aux Pays-Bas !

J’ai donc pensé que, peut-être, une petite étude comparative de ce qui se fait dans les deux pays pouvait intéresser ta curiosité culturelle.

(Sinon, oui, je me rappelle avoir dit que je reviendrais te parler de langue, du débat immigré/expatrié, de la différence de mentalité… Mais je crois qu’il faut d’abord que je finisse de raconter mon mariage sur Mademoiselle Dentelle, parce qu’avec le lancement de mon entreprise – tiens, autre chose dont je devrais peut-être te parler – le temps manque pour écrire en loisir…)

Encore une fois, je ne prétends pas connaitre tout ce qui se fait dans toutes les familles. Je te parle ici de ce que j’ai vécu, que ce soit pour les Pays-Bas mais aussi pour la France…

La fête religieuse

Pâques est d’abord une fête chrétienne. C’est d’ailleurs la fête chrétienne la plus importante !
Oui, oui, plus que Noël, puisque qu’on commémore la résurrection de Jésus Christ. C’est donc normalement un moment de liesse.

D’ailleurs, ça clôture le temps du carême : période de jeûne, ce qui ne veut pas forcément dire se priver de manger, mais se priver de certaines choses qu’on aime pour s’interroger sur ce qui compte dans notre vie. C’est comme une pause pour prendre du recul, repenser sa relation avec Dieu et les autres, méditer et cheminer dans sa foi.

Je connais peu de gens qui font le carême aujourd’hui en France ou aux Pays-Bas. Mais il me semble que si le jeûne était une tradition plutôt catholique à la base, ça a récemment gagné les milieux protestants néerlandais pour lesquels c’est, si je puis dire, un peu « à la mode » depuis quelques années.

En ce qui concerne la cérémonie religieuse de Pâques elle-même, je l’ai ressentie comme une fête, aussi bien à l’église catholique en France, que dans la communauté protestante néerlandaise de la famille de mon amoureux. Bien sûr, les pratiques sont différentes, les hollandais ayant aussi tendance en général à être moins démonstratifs, mais après, il y a autant d’églises protestantes que de branches à un arbre, donc c’est difficile de tirer des conclusions de ma petite expérience.

La chasse aux œufs

En France comme aux Pays-Bas, les enfants se font un plaisir d’aller chercher les œufs dans le jardin et les adultes de les aider à manger tout ce chocolat !

Pourquoi des œufs ?
C’est apparemment une coutume païenne antérieure à l’ère chrétienne. C’est un symbole d’éclosion de la vie et de renouveau : offrir des œufs pour se réjouir du printemps qui arrive !
Les Égyptiens, les Perses et les Romains offraient déjà des œufs peints à cette période de l’année.

Pourquoi en chocolat ?
La coutume est bien plus récente (n’oublions pas que le cacao n’est arrivé en Europe qu’au XVIe siècle), mais on peut expliquer l’introduction de cette tradition par le fait que le sucre était interdit pendant le Carême, et donc Pâques sonnait la fin de la restriction : quoi de mieux que de bons chocolats pour renouer avec le sucré ?

Qui apporte les œufs ?
Alors moi, pendant toute mon enfance en France, on m’a dit que c’était les cloches (même si je sais maintenant que ce n’est pas le cas dans tout l’Hexagone).

Au passage, sais-tu pourquoi les cloches ?
Il me semble que peu de gens connaissent cette histoire…
Je ne sais pas si tu as remarqué, mais les cloches des églises ne sonnent pas entre le jeudi saint et Pâques (en tout cas traditionnellement, ce fut interdit pendant de nombreux siècles), puisqu’on se rappelle la condamnation et la mort de Jésus Christ. De ce fait, on a imaginé de raconter aux enfants qu’elles étaient parties voir le pape, et qu’elles revenaient le dimanche matin en sonnant à la volée, et en faisant tomber les œufs de Pâques récupérés à Rome dans les jardins !

Aux Pays-Bas, en revanche, on dit que c’est un lièvre qui cache les chocolats dans les jardins. Encore une fois, c’est un symbole de fertilité et de renouveau.

lièvre de Pâques

Crédits photo (creative commons) : Gerbil

Le déjeuner de Pâques

En France comme aux Pays-Bas, c’est l’occasion de faire un bon repas riche, car à la base, on célèbre soit la fin du Carême, soit le printemps et le renouveau…

Du côté des français, il est de tradition de manger de l’agneau.
Pour les chrétiens, l’agneau est un symbole : le Christ est présenté comme « l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ».
Mais l’agneau peut aussi être vu comme un clin d’œil au printemps, avec les bébés animaux qui gambadent dans les champs… C’est de saison !

Les néerlandais, eux qui ont l’habitude de manger peu et à la va vite le midi, profitent de Pâques pour faire un beau et grand brunch.
On y trouvera plusieurs sortes de pain, de la charcuterie, du fromage, des œufs durs, des quiches, des petits cakes, des crudités, des fruits…
Il y a aussi le fameux pain de Pâques (paasbrood), un pain au lait et au beurre avec de l’amande et des raisins.

Paasbrood

Crédits photo (creative commons) : Franklin Heijnen

Et bien sûr, des œufs en chocolat ! D’ailleurs, il y a du choix pour les pralinés :

oeufs de pâques

Crédits photo : Photo personnelle

Quelques traditions supplémentaires à découvrir au pays des moulins

Si ça te dit d’emmener ta petite famille aux Pays-Bas pour Pâques, voici d’autres traditions qui t’intéresseront peut-être :

  • Le weekend de Pâques, qui dure en général quatre jours (les écoles et la plupart des entreprises étant fermées le vendredi), est l’occasion de représenter la passion selon Saint Matthieu de Bach. Je n’ai jamais assisté à une représentation, mais c’est très populaire, toutes les villes ayant leur version.
  • Dans l’est du pays, on fait des feux de Pâques, de très grands feux pour fêter le renouveau, c’est l’occasion de danser et de boire… (Mais encore une fois, je n’ai pas (encore) testé.)

De manière générale, je pense que le printemps est une saison magnifique pour faire connaissance avec ce pays. Les beaux jours reviennent après un hiver assez long (c’est le noooord !) et l’esprit est à la joie : les champs de fleurs se parent de mille couleurs, les gens squattent les terrasses (tant qu’il y a un rayon de soleil, même si on doit garder son manteau !), et c’est le temps où il y a pas mal de festivals !

Mais attention, ça doit se savoir : il y a beaucoup trop de touristes français à cette période à Amsterdam. (Et puis bien sûr, je ne garantis pas le soleil. Malheureusement, au moment où j’écris, il pleut des cordes, et j’ai plus l’impression d’être en novembre !)

Voilà, je pense que j’ai fait le tour de mes connaissances pascales… Mais je dois ignorer plein de choses !Alors, dis-moi, comment on fête Pâques chez toi ? Qu’est-ce qu’on mange ? Tu connais d’autres histoires et traditions ? Dis-moi tout !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Rose

Merci pour ce comparatif, j’ai lu la plupart de tes articles sur les « blogs Dentelle » et c’est chaque fois intéressant.
Pour ce qui est de Pâques, mes parents me disaient que c’était le lapin de Pâques, d’où ça sort du coup ?

le 02/04/2015 à 09h23 | Répondre

Claire Gezillig

merci du compliment 🙂
Le lapin c’est comme le lièvre, c’est l’idée du printemps, du renouveau, des beaux jours 😉
(Comme les petits poussins qu’on met aussi souvent en déco sur les tables de Pâques)

le 02/04/2015 à 09h39 | Répondre

Jahanara

Ils sont toujours sympas tes articles alors hésite pas à continuer !
C’est marrant comme on peut être imprégné d’une certaine ambiance vécue durant notre enfance : moi qui ai grandi au Luxembourg, le matin de Pâques, des enfants passaient dans les rues avec des crécelles puisque les cloches ne sonnaient pas. En fait, c’est en arrivant en Normandie que je me suis rendue compte que c’était une tradition locale (ça existe aussi en Alsace apparemment et peut-être dans d’autres régions du Nord-Est de la France ?). Et ça me manque !! comme les chasses aux oeufs peints que mes parents cachaient le matin de Pâques et qu’on a eu parfois bien du mal à retrouver parce qu’ils avaient oublié où ils les avaient mis lol !

le 02/04/2015 à 11h24 | Répondre

Claire Gezillig

C’est une jolie tradition, les crécelles, j’avais jamais entendu parler… (c’est pour ça que j’adore faire ce genre d’article, pour pouvoir apprendre d’autres choses :))

le 02/04/2015 à 17h42 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

L’heure du déjeuner approchant, je peux enfin commenter !!!
Je trouve qu’etonnamment, il y a quand même pas mal de similitudes.
Tu m’as appris énormément de choses vu que je ne savais pas d’où venait l’histoire des cloches, ni même des oeufs en chocolat et encore moi la tradition de l’agneau pascal !!!
J’attends avec impatience tes autres articles sur les pays bas !!!

le 02/04/2015 à 11h34 | Répondre

Claire Gezillig

Oui, pas mal de similitudes 🙂
Et ravie de t’avoir appris des trucs 😉 (et promis, une fois que j’aurai dit au revoir à mlle dentelle, je viens vous floader par ici ;))

le 02/04/2015 à 17h44 | Répondre

Margot

En Allemagne c’est un lapin… et dans les supermarchés, on peut acheter des oeufs durs colorés en rouge, vert,Et les Allemands décorent leurs fenêtres avec des déco plus kitsch les uns que les autres mais assez choupis finalement quand même…

le 02/04/2015 à 12h40 | Répondre

Claire Gezillig

intéressant, ils représentent quoi sur les déco de fenêtres, les images classiques de pâques (oeufs, lapins, etc) ??

le 02/04/2015 à 17h45 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

On voit que je n’habite pas loin de la frontière entre l’Allemagne et les Pays-Bas car décidément les traditions se ressemblent ! Mais je dois reconnaître aussi que Margot a raison dans le commentaire ci-dessous. Nos amis allemands sont sans doute les plus doués en décoration kitsch 😉 !!

le 02/04/2015 à 16h21 | Répondre

Claire Gezillig

ça me rend curieuse du coup, un lien avec des photos à partager les filles ?

le 02/04/2015 à 17h45 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Voilà ce qu’on peut trouver sur Amazon quand on cherche décoration de pâques / fenêtre, ca te donne une idée 😀 ! http://www.amazon.de/Fensterbilder-6-tlg-Fenstersticker-Fensterdekoration-Osterdekoration/dp/B00IGQWVRU

le 03/04/2015 à 15h47 | Répondre

Claire Gezillig

ah vi… C’est gai au moins 😉

le 04/04/2015 à 14h46 |

Margot

Je t’ai envoyé des liens de toute bôôôté mais le commentaire n’apparaît pas. Voyons voir s’il est en attente de validation…

le 03/04/2015 à 15h48 | Répondre

Bibichu

En Amérique du Nord c’est le lapin de Pâques. Mais quand j’étais en France, on attendait le retour des cloches « parties en balades »…

le 02/04/2015 à 17h05 | Répondre

Claire Gezillig

c’est la version laïcisée sans doute 😉

le 02/04/2015 à 17h47 | Répondre

Célestine

Pour moi qui habite en Côte d’Ivoire, pas question de cacher du chocolat dehors… frigo obligatoire! En revanche toutes les traditions européennes s’ importent et j’ai eu la surprise de voir ce matin au supermarché des lapereaux tout mimis dans un petit enclos au pied des oeufs en chocolat! Je suppose que c’était un super coup marketing mais je m’aperçois en écrivant ce commentaire que je suis rentrée à la maison sans oeufs pour dimanche!

le 02/04/2015 à 17h58 | Répondre

Claire Gezillig

Je ne savais pas qu’on mangeait des œufs en chocolat aussi en côte d’ivoire…
Mais il n’existe pas de traditions ivoirienne autour de pâques ? (j’aurais bien dit ou autour du printemps mais je ne sais pas si on peut vraiment parler de printemps en côte d’ivoire…)

le 03/04/2015 à 08h11 | Répondre

Croco

Il y a une autre explication aux œufs de Pâques (qui explique aussi pourquoi on mange des beignets/crêpes/gaufres suivant les régions pour mardi gras et à la mi-carême). Comme tu l’as dit, le carême est une période de jeûne, pendant laquelle on ne consommait pas d’œufs. Or les œufs se conservent approximativement 3 à 4 semaines. Il fallait donc écouler les œufs avant le début, au milieu et à la fin du carême qui dure 6 semaines et demie (40 jours plus les dimanches).

le 03/04/2015 à 17h22 | Répondre

Claire Gezillig

en effet, c’est une explication pas bête du tout 🙂

le 04/04/2015 à 14h49 | Répondre

Célestine

Effectivement c’est une bonne question! Je n’ai jamais entendu parlé de tradition spécifiquement ivoirienne pour Pâques, mais je vais me renseigner au sujet des coutumes de changement de saison. En revanche les célébrations sont toujours très longues. Cettte année, avec les baptêmes, premières communions et mariages, la vigile pascale a durée 4h30!

le 05/04/2015 à 17h03 | Répondre

Claire Gezillig

ah oui, en effet, ça fait long !
En France, il peut y avoir baptêmes et premières communions pour Pâques mais je crois que c’est le seul weekend de l’année où on ne peut pas se marier à l’église…

le 05/04/2015 à 19h58 | Répondre

Miss Châtaigne

J’adore tes articles, autant sur le blog dentelle qu’ici, car tu y partages vraiment les deux cultures que tu connais et je trouve ça chouette !
chez moi c’est le lapin de Pâques qui passait cacher les œufs, mais j’ai appris plus tard que les cloches en laissaient également tomber sur leur passage…Je travaillais ce week-end, et nous voulions faire une chasse à l’œuf avec ma collègue, mais le temps nous a manqué …

le 08/04/2015 à 10h12 | Répondre

Claire Gezillig

Je vois ce commentaire que maintenant…Merci miss chataigne 🙂

le 17/05/2015 à 14h51 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Quand j’étais petite, la seule tradition, c’était la fameuse chasse aux œufs-et-autres-bestioles en chocolat. 🙂

Pour Pâques comme pour toutes les petites histoires qu’on raconte aux enfants (père Noël, petite souris…), mes parents ont fait le choix de ne rien me raconter par eux-même, mais de ne pas non plus me dire que c’était simplement une jolie histoire. (Un choix auquel, rétrospectivement, je n’adhère pas, et que je trouve assez hypocrite tout compte fait… Mais ce n’est pas le sujet du jour !)
Toujours est-il qu’étaient parvenues à mes oreilles à la fois l’histoire des cloches et du lapin.
Du coup, dans ma petite tête, j’avais trouvé une combinaison des deux parfaitement logique : les cloches passent, mais forcément, en « semant » seulement à la volée, y’a plein de trucs pas du tout cachés, ou dispersés sans aucune logique (ma Maman faisait parfois un discret chemin en œufs pralinés, afin d’indiquer une zone où était caché un truc plus gros – le jardin est grand, ceci explique cela !). Du coup, après cette première distribution, le lapin passe afin d’arranger tout ça. 😀

Chez mon mari, famille protestante (donc certainement pas les cloches du Vatican, n’est-ce-pas ? 😉 ), il y a un repas de Pâques. Je ne crois pas qu’ils aient eu particulièrement l’habitude d’y manger de l’agneau, il faudra que je lui demande (étant végétarienne, je n’ai jamais prêté attention à la nature de la viande que les autres avaient dans leur assiette…). En tout cas, pour finir, il y avait un gâteau.
Quand ils étaient enfants, ils trouvaient leur bestiole en chocolat posée dans les assiettes (une par enfant).
Pas de chasse aux œufs ! 🙁

Pour notre petite famille, on fera sans aucun doute la chasse aux œufs. (Et on parlera du lapin/lièvre et même des cloches, tout en disant que c’est une histoire.)
Je ne sais pas si on fera un repas spécial. Peut-être (après tout, c’est toujours l’occasion de faire une belle table !), ou peut-être pas, puisque j’ambitionne de faire des fêtes des saisons : ça ferait double emploi avec la fête de printemps… Mais en même temps, je ne compte pas squeezer Noël au profit de la fête d’hiver ! Mais il est vrai que les traditions de Pâques sont aujourd’hui moins fortes que celles de Noël (y’a pas la veillée, les cadeaux et tout le tintouin). Et puis éviter le repas gargantuesque, ça laisse plus de place au chocolat finalement ! 😆
Ça resterait une tradition liée aux grands-parents paternels de nos enfants, c’est bien aussi après tout, d’avoir des traditions un peu différentes, auxquelles on participe lorsqu’on est avec eux. 🙂
Bref, je ne suis pas encore très décidée à ce sujet, on verra ! Affaire à suivre… 😉

le 08/04/2015 à 11h19 | Répondre

Croco

Il y a bien une veillée de Pâques (Vigile pascale), et c’est la célébration la plus importante (et souvent la plus longue) de l’année liturgique pour tous les chrétiens. C’est durant cette veillée qu’est allumé le cierge pascal auquel seront allumés les cierges pour les baptême notamment. C’est aussi ce soir là que sont traditionnellement célébrés les baptêmes d’adultes (et parfois d’enfant).
Mais effectivement, pour les non-chrétiens, Pâques n’a pas la même visibilité que Noël. Et peut-être vaut il mieux que cette fête reste un peu moins commerciale (même si les grands magasins se remplissent de chocolat dès les premières semaines de carême).

le 08/04/2015 à 16h07 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Je ne connaissais pas la veillée de Pâques mais je me doutais qu’il y avait plus que ça dans la tradition chrétienne. 🙂 Merci pour cet éclaircissement ! 😉
C’est pour ça que je précisais « aujourd’hui » : à Noël, messe ou pas, croyant ou pas, il y a une (ou plusieurs !) réunion de famille, le réveillon, la décoration, la « cérémonie » de l’ouverture des cadeaux, puis souvent un second repas le 25… Sans parler de tous les préparatifs qui précèdent (emballage des cadeaux, décoration de l’arbre au minimum, prévisions pour le repas…).
À Pâques il y a moins de décorum et de traditions désormais intégrées par tous. (Pourquoi, c’est une autre question !)

le 08/04/2015 à 16h57 | Répondre

Claire Gezillig

Moi, j’adore l’idée de la fête des saisons, j’ai hâte que tu fasses ça pour venir nous raconter 😉

le 17/05/2015 à 14h54 | Répondre

Claire Gezillig

Je me plains sans cesse ? Ah oui, c’est vrai…
J’ai un traumatisme 😉

Mais la description m’a fait trop rire : “Once you’re in your 20s, parties generally go as follows: People enter the room, shake hands with everyone and wish each other — not just the celebrant — a happy birthday,” she said. “Then they pick a seat in the circle that has formed around the snack table and scarcely move for the rest of the festivities. If you were to bring a South African to an anniversary in Holland, they’d be shocked. There, people dance all day and all night. I can’t picture a Dutch party where Grandma would be twirling on the table.” > c’est exactement ça 😉
Merci du partage 🙂

le 26/06/2015 à 14h36 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?