Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Les mésaventures du pull de Noël


Publié le 16 décembre 2019 par Welna

Maintenant qu’on se connaît un peu mieux, je peux t’avouer sans rougir deux de mes plus grandes passions : le tricot et Noël. Du coup, tu te doutes bien que dès que le pull de Noël a de nouveau été tendance portable, j’ai décidé de m’en tricoter un. En vrai, j’en ai déjà 2 à mon actif, mais j’en voulais un nouveau pour cette année. Me voilà donc partie dans l’aventure du pull de Noël version 2019 (ou peut-être 2020 vu l’allure que ça prend, ahem …). Aller, viens rire un peu avec moi !

Quand on choisit le modèle

J’ai longtemps hésité, et puis finalement j’ai décidé d’aller au plus simple, c’est-à-dire en choisissant un modèle où je n’ai rien besoin de changer : une forme de pull qui me plaît, une laine qui me convient, et le motif que je veux. Coup de chance, je trouve tout ça dans le livre que je viens d’acheter.

Indispensables pulls de Noël au tricot, 24.90€ chez les Editions de Saxe
A gauche, la couverture du livre, et à droite, le modèle que j’ai choisi …

Ah oui, sauf qu’en fait non. En le regardant de plus près, je n’aime pas la façon dont le motif est coupé au niveau des emmanchures, je trouve ça vraiment dommage. Bon, qu’à cela ne tienne, forte de mon expérience je vais réfléchir à une façon de modifier tout ça.

*Mode réflexion ON*


(Tu sens l’intense réflexion ?!)


*Mode réflexion OFF*

Ok, je n’ai pas trouvé de solution. On va plutôt carrément changer de modèle de pull. Me voilà qui ressors TOUS mes magazines de modèles de tricot (et j’en ai, tu peux me croire). J’ai passé ma soirée à les feuilleter, pour trouver THE modèle qui conviendra. BINGO ! Après quelques minutes heures de recherche, j’ai trouvé celui qu’il me faut ! C’est un modèle tout simple, un pull droit, parfait pour pouvoir se concentrer sur le motif, et ça me changera des pulls que j’ai déjà. Aller zou, on commande les pelotes !

Quand on commence le modèle

Les pelotes enfin reçues, mes aiguilles ne tiennent plus en place, il est temps de s’y mettre. Entre temps, j’ai décidé de déplacer le motif en bas du pull, je trouve que ce sera plus sympa. On commence par les petites vagues, tout se passe bien. Puis les bonhommes en pain d’épices. Pour ma taille, j’en ai quatre à tricoter. C’est parti ! C’est un peu long de croiser les fils derrière le pull. De croiser ? Mais non !!! Pourquoi est-ce que je suis en train de croiser les fils ?

Petit aparté : pour tricoter des motifs, il existe deux méthodes : la méthode intarsia où tu utilises un nouveau fil pour chaque changement de couleur, et la méthode à fils tirés, dans laquelle tu fais suivre ton fil tout le long du rang, et donc tu croises les fils au dos du pull pour qu’ils ne flottent pas. Maintenant que je m’y connais mieux en tricot, j’utilise TOUJOURS la méthode intarsia, car je trouve que le tricot est bien plus régulier dans ce cas-là, et surtout ça ne fait pas double épaisseur … Mais je ne sais pas pourquoi, là, j’étais partie sur la seconde méthode …

Bon … Aller, j’ai fait quelques rangs, pas beaucoup mais un peu quand même, je n’ai pas envie de tout détricoter, je vais juste changer de méthode, ça se voit à peine. Je continue en méthode intarsia, ni vu, ni connu ! Chéri me confirme que ça ne se voit pas. Mouais, enfin bon, ça me chiffonne quand même, je te l’avoue. Je ne suis pas convaincue convaincue mais bon, je sais que suis en train de chercher la toute petite bête. J’arrive au bout des bonhommes en pain d’épices, c’est trop mignon, je suis fan !

Mais euh … Y a un souci là … Pourquoi j’ai une maille en trop ? Nooooon !! Je pourrais juste faire une diminution, mais … une maille en trop, le début du motif qui ne me plaît pas vraiment … ça fait un peu trop. Je défais tout !!! Finalement, j’ai vraiment bien fait de tricoter le motif en bas du pull, ça fait moins de tricot à défaire (on se réconforte comme on peut, hein !).

Quand on recommence le modèle

Mes aiguilles repartent à toute vitesse, je fais bien attention à mon nombre de mailles, la méthode intarsia va définitivement plus vite pour les motifs (à mon goût) même si du coup j’ai beaucoup de fils de partout. Mais le tricot avance bien, et finalement en un peu plus d’une semaine, je réussis à rattraper ce que j’avais fait la fois précédente. Youpi !

J’attaque du coup la suite du pull, qui va bien plus vite puisqu’il n’y a plus de motifs. Et puis, au bout de quelques rangs, je trouve quand même le pull un peu, comment dire, un peu étroit … C’est bizarre pourtant puisque j’ai pris exactement la même laine et la même taille d’aiguille que dans le modèle. Je mesure. Je re-mesure. Je mesure encore une fois. Je compare avec un pull, avec un autre pull, avec un troisième pull. Je tire dessus. Non, définitivement, ça ne passe pas. Il me manque une petite dizaine de centimètres de largeur. Gloups.

Deux choix s’offrent à moi : je détricote (encore) pour recommencer avec quelques mailles en plus, ou je perds quelques centimètres de tour de taille/poitrine/épaule (aucune mention inutile).

Quand on fait une pause

Tu as donc compris quelle décision j’ai prise ? Non ? Si si, j’ai bien tout détricoté, une deuxième fois. Il faudrait en fait que je rajoute une vingtaine de mailles au modèle, pour que la taille colle. Je ne sais pas si je vais recommencer, du moins pas tout de suite ! J’ai beaucoup d’autres idées qui m’attendent, des projets un peu plus courts, qui me prendront moins de temps, et moins d’énergie ! Un bonnet, un headband, une veste pour mon fils, j’ai beaucoup trop de pelotes en attente … Et ça me va bien car le tricot, ce n’est pas pour se prendre la tête !

Crédit photo (creative commons) : Surene Palvie

Et toi, que penses-tu des pulls de Noël ? Et du tricot en général ? Parfait pour la détente ? Ou plutôt énervant ?

Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

Vee

Ohlala, ton article m’a bien fait rire, on dirait moi quand je couds xD ! Je suis archinulle en tricot, je ne sais que perdre des mailles, et en plus je n’aime pas le contact de la laine sur mes doigts, tu comprends pourquoi je me limite à la couture… Mais même en couture j’abandonne juste parfois purement et simplement au lieu de découdre, quel courage tu as de tout défaire deux fois !
Allez, la prochaine sera la bonne 😀

le 16/12/2019 à 07h34 | Répondre

Welna

Je suis assez bornée … Donc j’ai finalement recommencé une 3eme fois, qui me semble être la bonne !

le 16/12/2019 à 13h26 | Répondre

Claire

La dernière fois que j’ai tricoté, c’était une écharpe il y a 15 ans (et je la porte tous les hivers), c’est dire mon degré d’expertise ! Alors quand tu dis que tu adapté un motif de pull de Noël sur un modèle de pull différent, ça m’épate, cela me semble insurmontable. Tu dois être sacrément douée ! J’espère que tu reprendras courage pour ce pull et que tu viendras nous le montrer 🙂

le 16/12/2019 à 08h07 | Répondre

Welna

Finalement, j’ai repris mon tricot, et le pull avance bien ! 🙂 Oufff

le 16/12/2019 à 13h27 | Répondre

Rusalka

Ah, que d’aventures ! Le coup du pull qui « rétrécit » en cours de tricot, ça m’étais jamais arrivé, mais je compatis.
Je ne suis pas à l’aise en intarsia, ça fait des trous, je préfère les fils tirés, avec une couleur dans chaque main. J’aime beaucoup le motif que tu as choisi, et j’espère que tu pourras le reprendre sur un modèle approprié quand ces mésaventures seront oubliées !

le 16/12/2019 à 10h53 | Répondre

Welna

Pour le pull trop étroit, c’est de ma faute : je n’avais pas fait d’échantillon car je n’en fais jamais … Mais du coup, mon tricot ne correspondait pas du tout aux dimensions données, mais je m’en suis rendue compte un peu tard …
Pour l’intarsia, si tu croises bien les fils au changement de couleur, normalement ça ne fait pas de trou. Moi j’ai plus de mal avec les fils tirés, car je n’arrive jamais à avoir la même tension pour mes mailles …
Les mésaventures ont vite été oubliées ! Le dos est fait, le devant est bientôt fini, il ne me reste « plus que » les manches 😀

le 16/12/2019 à 13h30 | Répondre

Emilie

Et pourtant à en croire une collègue tricoteuses averti l’échantillon c’est vraiment la chose à ne pas négliger.
Et tu sais quoi ? Elle a eu beau me le seriner pendant nos 13 ans de collaboration je n’en n’ai jamais fait. Toujours trop pressée de commencer.

le 16/12/2019 à 18h33 | Répondre

Welna

Je suis pareil, trop pressée de commencer ! Et pourtant, ce n’est pas la première fois que ça m’arrive mais … j’ai appris le tricot avec ma maman, qui ne fait pas d’échantillons, même quand elle change de qualité de laine …

le 17/12/2019 à 09h36 | Répondre

Rigel

J’ai hâte de voir le pull fini, puisque tu as eu le courage de t’y recoller une 3e fois !

le 16/12/2019 à 21h55 | Répondre

Welna

Rdv dans quelques semaines alors 😀

le 17/12/2019 à 09h37 | Répondre

Athéna

Houlala, ici pas de tricot, mais du crochet.
J’adore ça, j’en fait tout le temps. Mais je ne fait quasiment que des accessoires ou de la layette, les vêtements en taille adultes sont beaucoup trop long à faire à mon goût, ça fini toujours en une masse informe non fini dans un coin de placard. Mdr.
J’aime quand on voit le résultat rapidement, la layette c’est vraiment l’idéale. 😉

le 17/12/2019 à 04h48 | Répondre

Welna

C’est sûr que les accessoires ou la layette, c’est l’idéal pour voir vite avancer son projet ! Mais aussi, quel plaisir de porter ses pulls faits-main ! 🙂

le 17/12/2019 à 09h38 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?