Je ne veux pas que mes parents vieillissent

Le vieillissement est un processus inéluctable de la vie, et son effet se fait sentir sur tous ceux qui nous entourent. La vue ne sera plus aussi bonne qu’avant, les mouvements ne seront plus aussi fluides et ce que l’on considérait comme normal devient plus difficile à réaliser. Pour les enfants, cela peut s’accompagner d’une tristesse et d’une inquiétude profondes.

Les étapes du vieillissement

Tout le monde doit traverser les étapes du vieillissement à un moment donné. Dans les premiers stades de la vieillesse, on commence généralement à remarquer des changements physiques et mentaux chez nos parents. Cela peut inclure une perte progressive d’autonomie et une diminution des capacités intellectuelles. Les adultes plus âgés peuvent également présenter des signes d’isolement social et une baisse de l’estime de soi.

Comment apporter mon soutien ?

Lorsque les parents vieillissent, il est important pour les enfants de leur montrer leur soutien et leur affection. Une visite régulière ou un coup de téléphone peut faire une grande différence, car elle va rappeler à vos parents qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils ont encore une place importante dans votre vie. Il est également important de trouver des activités adaptées à leur âge et à leurs capacités, car cela leur permettra de rester actifs, engagés et stimulés mentalement.

Les difficultés financières

Malheureusement, l’âge avancé peut également entraîner des contraintes financières pour certains des proches de vos parents. En effet, les coûts des soins médicaux et des aides à domicile augmentent souvent avec l’âge. Alors que vous cherchez à leur fournir le soutien dont ils ont besoin, vous pouvez aussi songer à leur proposer des solutions budgétaires. Par exemple, vous pouvez utiliser des programmes publics ou des services de conseil financier pour leur offrir des options plus abordables.

Comment gérer mon inquiétude ?

Il est parfois difficile de constater le vieillissement de ses parents et de s’inquiéter pour leur avenir. Si vous ressentez de l’anxiété, essayez de prendre du recul et de trouver des moyens de vous détendre. Vous pouvez écrire quelques mots sur ce que vous ressentez, parler à un ami ou respirer lentement pour retrouver votre calme. De plus, vous pouvez également essayer de trouver des moments positives, comme les souvenirs partagés, afin de vous recentrer sur le bonheur que vous procurent vos parents.

Agir ensemble

Les parents qui vieillissent peuvent avoir besoin d’un soutien supplémentaire et d’un peu d’attention supplémentaire. Il est important de savoir qu’en tant que membre de la famille, vous pouvez jouer un rôle significatif pour les aider à traverser cette transition. Leur montrer que vous êtes là pour eux et que vous appréciez le temps passé ensemble peut alléger leurs inquiétudes et leur donner l’assurance qu’ils ont toujours été aimés et chéris.

Relatetd Post

6 Comments

  • Agathe

    13 juillet 2015

    Je comprends ton ressentis, mes parents aussi vieillissent et même si leurs situations différent des tiens j’ai ce même sentiment d’impuissance. J’ai l’impression que les rôles sont inversés , que c’est à nous de prendre soin d’eux maintenant, ce que je trouve normal. Mais d’un autre côté lorsque je vois tous les parents du même âge, la cinquantaine, si dynamique, j’aimerais les faire réagir, les aider, les changer mais malheureusement on ne peut pas faire grand chose si la volonté ne vient pas d’eux-mêmes. Ils ont aussi des soucis de santé qui ont poussés à cette situation. Mais, malgrès ça je dois bien admettre que ce n’est pas la seule raison, avant ça, la situation était déjà plus ou moins la même, ça c’est accentué lorsque l’on est parti de la maison. C’est vraiment pas facile. J’essaie d’être optimiste mais je ne sais pas comment ça va évoluer avec le temps. Je me dis que lorsqu’ils seront grands parents ça apportera un peu de gaieté, de peps mais en même temps si le problème n’est pas réglé à la source ça ne changera pas fondamentalement les choses. Bon courage à toi.

  • Fleur-Joséphine

    13 juillet 2015

    Bonjour Bibichu,
    je comprends que tu te sentes un peu impuissante, c’est vrai que tu ne peux pas faire les choses à leur place (sortir, faire des activités, etc comme tu disais) si ça ne vient pas d’eux.
    C’est curieux, mais j’ai moi-même un oncle et une tante (dont malheureusement je me suis beaucoup éloignée) qui n’ont pas spécialement de loisirs et qui ont du temps. Et ce temps, ils le consacrent à avoir une vision négative de tout. Ils réfléchissent trop et à la fin, ils voient le mal partout.
    J’ai remarqué aussi que, dans des périodes où j’étais un peu désoeuvrée, ou que je manquais un peu d’occupation, j’avais cette tendance à voir des problèmes et des mauvaises intentions là où il n’y en a pas forcément.
    De là à dire que c’est un lien de cause à effet direct, difficile d’être catégorique.
    J’espère en tout cas qu’ils réagiront et que tu pourras avoir l’esprit plus léger!
    Bon courage à toi et à ta soeur. 🙂

  • Anne-Charlotte

    16 juillet 2015

    Coucou Bibichu ,

    J’aurais pu écrire cet article ! La seule différence c’est que ma mère sait se débrouiller avec notre ami Google 😉
    Mes parents vieillissent Et s’enferment dans leur train train quotidien . Ils ne côtoient pas grand monde et en plus ma mère a un travail prenant . Mon père , suite à son AVC , s’est renfermé. Quand on se voit c’est compliqué. Ma mère est toujours après faire des réflexions ou des remarques : le petit a chaud/froid , il est 13h on a pas déjeuné moi j’ai faim , tu devrais faire comme ca … A longueur de journée . Du coup le matin je me lève j’ai les nerfs en pelote et je suis pas des plus agréables ! Et après elle me dit que je fais que râler et que je ne suis pas agréable … Un cercle vicieux ! Bref ! J’essaie de faire attention à ne pas devenir comme elle , je prend sur moi …

    Je pensais qu’au départ de mon frère mes parents feraient des activités , profiteraient de leurs amis . Vivre quoi . Mais bon . Ils jouent à leurs tablettes … Ca me déprime. Ma mère dit qu elle n’a pas besoin de rencontrer des gens , ni de rien faire. Mon père lui ca ne me dérangerait pas de voir du monde. Ils n’arrivent pas à trouver le juste milieu. Ils me fatiguent et fatiguent mon frère aussi. Mon frère s’inquiète , j’essaie de le rassurer mais ce n’est pas facile.
    Heureusement que quand ils ont mes fils avec eux ca se passe bien , ils aiment bien les sortir , leur faire découvrir des choses ! Ca me rassure , je me dis que tout n’est peut être pas perdu …

    J’essaie de leur en parlé ! Cette année nous offrons un abonnement à l’Aqua Biking a ma mère pour qu’elle puisse bouger un peu.
    As tu essayé de leur offrir une activité pour qu ils sortent ?
    Je pense qu’il faudrait que vous en parliez avec tes parents . Leur expliquer que vous avez votre vie à construire … Enfin ce n’est pas facile quand c’est nos parents .
    Bon courage

    • Bibichu

      17 juillet 2015

      Nous avons essayé une fois avec ma soeur: nous leur avions offert une smartbox pour partir dans un hôtel de charme. Ils l’ont échangé pour que mon père s’achêtes du vin… Ça nous a énormément vexé…

  • Inno

    16 juillet 2015

    Pour ma part, mes deux parents sont bien différents, tant dans leur caractère que dans leur santé. Ma mère travaille, fait des longs trajets pour aller au boulot d’ailleurs, sort, fait des travaux chez elle, du sport etc.
    Mon père, lui, est atteint d’une sclérose en plaque qui s’est déclarée tard et en moins de 2 ans, il a pris un énorme coup de vieux. Mtnt, je suis habituée mais au début ça a été dur de le voir vieillir comme ça. Aujourd’hui, il vit avec sa conjointe dans un petit village, marche doucement avec une canne, a un béret sur la tête et perd la mémoire. Dire qu’avant il était en santiag / blouson de cuir et marchait beaucoup…
    Avec le temps, j’accepte mieux son vieillissement, et la maladie, mais parfois c’est encore un peu dur de le voir comme ça.

  • MlleMora

    17 juillet 2015

    Je comprends tes inquiétudes même si mes parents ne vivent pas la même chose.
    Je pense qu’en vieillissant nos caractères s’affirment encore plus, et si ta mère était déjà négative avant, avec le temps, ça se renforce, elle se conforte dans ses opinions et sa façon de voir le monde.
    Ce n’est pas forcément une mauvaise chose, si elle est bien comme ça. C’est le plus important, est ce qu’ils se sentent « bien » comme ça ?
    Quand ils auront des petits enfants, il y aura une « renaissance », ils se ranimeront un peu. Mais on ne peut pas changer les gens, il y a des personnes qui sont ultra dynamique/actives, et c’est toute leur vie comme ça, d’autres s’épanouissent autrement…

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

quatre + 10 =