Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Ma contribution à la planète : j’achète local


Publié le 1 juillet 2019 par Rigel

Je prend rarement plus d’une bonne résolution au début de chaque année, et jamais une s’agissant de la restriction de nourriture. Ma résolution 2019 ? n’acheter pour moi que des vêtements / chaussures made in France.

Photo (creative commons) : Free-Photos

Pourquoi ?

Parce que l’industrie textile consomme énormément de ressources et parce que ne nous voilons pas la face, la majorité de nos vêtements sont importés d’Asie où ils sont fabriqués dans des conditions douteuses, tant d’un point de vue environnemental qu’humain. Parce que ces vêtements traversent la planète de part en part dans d’énormes bateaux qui polluent (j’en parle ici). Parce que les marques leaders empochent une énorme marge sur le vêtement (un jean brut « de grande marque » à 100/150€ fabriqué en Turquie ou dans le Maghreb coûterait environ entre 10 et 15€ à la fabrication, dont la moitié pour le textile et 3 à 4€ pour le salaire – je l’écris au conditionnel car je n’ai lu que trois articles citant ces chiffres).

Du coup, en achetant en France, j’ai bien plus l’impression de contribuer à l’économie du pays et à la limitation de la pollution, puisque le coût du vêtement inclus la matière première, le salaire (décent !) et les charges sociales et un transport parfois compensé en carbone (cela dépend des marques et du mode de livraison).

Les obstacles

Il faut oublier la paire de baskets premier prix. Fini le t-shirt à 10€. La moindre pièce est (beaucoup) plus chère que ce que tu pourrais trouver dans des boutiques classiques. Il y a également beaucoup moins de choix.

Exemple ? J’avais jeté mon dévolu sur une paire de basket en cuir qui n’était plus à ma taille en vente sur le site. J’appelle et là, j’apprends que comme nous arrivons au printemps changement de collection donc la paire sur laquelle j’avais flashée n’est plus commercialisée. Au moins jusqu’à l’automne prochain. J’ai préféré voir le positif : pas de production déraisonnée avec le risque de voir des produits détruits s’ils ne sont pas vendus.

Autre problème : il y a globalement peu de boutiques de vêtements ou chaussures made in France (et comment dire… me farcir 3h de transports aller/retour pour une paire de chaussures, non merci). Donc il faut accepter de commander en ligne, d’essayer et éventuellement de payer les frais de retour si ça ne convient pas (et oui, pas de grosse entreprise type Zalando ou Sarenza).

Crédit photo (creative commons) : Tumisu

Ma sélection

J’ai passé quelques heures à fouiller le web pour identifier des marques qui proposent du made in France. Tu trouveras ci-dessous ma sélection (je précise à toutes fins utiles : cet article n’est pas sponsorisé !).

Les chaussures

Je ne porte quasi que des baskets mais bonne nouvelle pour toi amatrice de chaussures plus « classe », il y a également du choix !

Côté baskets :

  • le Coq Sportif propose une collection de chaussures « Blazon » fabriquées en France qui sont tout à fait dans la tendance actuelle (159€ sur le site, il existe des sites de vente en ligne qui les proposent moins cher)
  • mon coup de cœur va à 1083 qui propose des baskets unisexe écoconçues en cuir, en toile, et mêmes des sandales. La provenance de tous les éléments de la chaussure est tracée de la semelle aux lacets (de 59 à 159€ en fonction des modèles). Pour tout te dire, j’ai acheté un modèle 901.

Côté autres chaussures : tu trouveras entre autre des ballerines chez Repetto (belles mais chères) mais aussi Hirica (je précise au cas où tu te poses la question : il y a énormément de modèles que je n’apprécie pas du tout). La marque Bocage propose une collection made in France avec des escarpins, salomés (et du cirage qui s’appelle crème de beauté, ce qui m’a bien fait rire quand même, le marketing est tout un monde).

Les vêtements

J’ai acheté un pull pour mon mari chez Hopaal en fibre textile recyclée. Mais il existe de plus en plus de marques made in France. Armorlux a 45% de sa fabrication de vêtements localisée en France, 60% chez Saint James (oui, j’adore les marinières, la fille à rayures et en baskets, c’est moi). 1083, précédemment cité propose également une collection de vêtements (et même des jeans !), tout comme l’Atelier Tuffery ainsi que le désormais célèbre Le Slip français (qui contrairement à son nom ne propose pas que des sous-vêtements pour hommes).

J’espère t’avoir donné envie de jeter un coup d’oeil à toutes ces marques et de commencer à consommer français. Oui, c’est plus cher, mais ça permet également de rationaliser la quantité de vêtements dans son placard !

As-tu des marques à me faire découvrir ?

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Margot

Merci pour ces suggestions de marque!
J’ai une question: comment être sûr que ces marques produisent bien tout le vêtement localement? Je sais que pour beaucoup de marques qui affichent « made in … », le « made in » ne concerne en fait qu’un détail du produit (l’étiquette par exemple) tandis que le tissu, voire le début du vêtement ont été conçus en Inde.

le 01/07/2019 à 08h46 | Répondre

Blandine D

Merci pour cet article ! Je n’ai pas encore sauté le pas du 100% français mais je garde précieusement le lien pour le jour où…

le 01/07/2019 à 09h12 | Répondre

MamBat

Je note toutes ces marques bien précieusement.
Dans la série rayures, Le Minor fabrique entièrement en France des pulls, marinières, TShirts, manteaux… dans son usine filature de Guidel.

le 01/07/2019 à 10h18 | Répondre

Pauline

Il me semble que Archiduchesse, pour les chaussettes et collants, est un produit vraiment français. Les collections sont sympa, les produits de bonne qualité… Alors, même si les prix sont plus élevés qu’en supermarché, ça fait plaisir d’acheter des chaussettes!

le 01/07/2019 à 10h45 | Répondre

Stéphanie

Pour les baskets VEJA (marque française éthique et durable), pour les sandales Birkenstock (fabriquée en Allemagne)
Pour les vêtements : Make my lemonade (marque française produite en Europe, majoritairement le Portugal), Les Poupées (marque lyonnaise fabriquée en France), Petit Bateau (grande partie fabriquée en France)
Pour le lunettes, ma prochaine paire viendra de Jimmy Fairly.
Pour les savons et shampoings solides : Les savons de joua, artisanerie normande

Voici ma shopping liste 😉

le 01/07/2019 à 12h00 | Répondre

Virg

J’en viens doucement au même raisonnement que toi mais davantage pour une histoire de qualité. Du coup, si ça peut faire les 2, c’est nickel. Donc petite question : as-tu constaté une différence de qualité pour de vrai ? Ce qui m’agace le plus, ce sont les couleurs, boutons, fermetures, coutures qui tiennent un mois, voire moins, les tissus qui finissent par pendre trop moche, etc. Ce qui nous pousse à jeter et à racheter. Au final, j’ai racheté un jean d’une célèbre marque américaine et je vois bien que, en termes de qualité et de durée de vie, y’a pas photo. Donc acheter un jean 90 ou 110€ qui tient plusieurs années ou en racheter un chaque année à 30€, je ne suis pas sûre du tout que l’on soit gagnant.
Reste la question de la lassitude ou du désintérêt face à un vêtement porté plusieurs années, à l’envie de changement mais, pour les basiques, je pense qu’elle ne se pose pas tellement.

le 01/07/2019 à 14h13 | Répondre

El

Merci pour cette sélection ! Je prévois d’investir dans un beau pull marin de chez Armor Lux ou St James à l’automne.

Pour ce qui est du made in France, je rejoins Virg sur la question de la qualité. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, « Fabriqué en France » ne signifie pas toujours « bonne qualité / durable dans le temps », attention aux idées reçues… La densité du tissu, le nombre de fil utilisé dans la matière évite à un pull de boulocher par exemple, et lui permettent de durer des années. Je ne connais pas assez les marques que tu cites pour en juger, mais ce qui est sûr, c’est qu’elles sont plus écologiques (- de transport) et avec une responsabilité sociale (travail en France). Bref, c’est un bon début, mais ce n’est pour autant pas l’idéal… 😉
Je crois que ce qui devrait guider nos achats, c’est un vraie transparence des marques sur la provenance de leurs matières. Focaliser sur le lieu de production n’est pas toujours gage de développement de comportements plus éthique, puisque les coûts de production se répercute sur le prix du produit, et on le sait, le prix est encore un des premiers critères d’achat. « Acheter moins mais mieux » peut aussi passer, dans un premier temps, par une production dans les pays européens, type Portugal.
Si le sujet vous intéresse, la marque masculine Bonne Gueule (qui est aussi un blog) publie régulièrement des articles et vidéos pour expliquer ce qui compte de plus en plus pour les consommateurs, et quoi les marques doivent trouver l’équilibre.

Tant que les femmes privilégieront la mode, les motifs, plutôt que de bons basiques qui traversent les années et dont on ne se lasse pas, on aura bien du mal à amorcer une mode plus éthique.

Pour celles qui cherchent à construire une garde robe constituée de beaux basiques, je recommande le blog « Le dressing idéal ».

En tout cas, je reste admirative de ta démarche, car les marques « made in France » accessibles restent encore peu nombreuses… 🙂

le 02/07/2019 à 10h02 | Répondre

El

(et mille excuses pour toutes les fautes qui se sont glissées dans mon commentaire… la faute aux claviers de smartphone :p )

le 02/07/2019 à 10h11 | Répondre

Coraline

Pour les marinières et autres pulls marins, un couple d’amis viennent de reprendre l’entreprise Baie des caps : https://baiedescaps.com/fr/ Tout est fait en France, dans les Côtes d’Armor, et c’est très beau !
Par ailleurs la marque Eram (même groupe que Bocage il me semble) a quelques modèles faits en France, mais je n’ai pas vérifié toute la chaîne de fabrication…

le 02/07/2019 à 13h37 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?