Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai des poules dans mon jardin


Publié le 15 février 2020 par Chacha d'avril

Je t’ai promis un article sur mes poules, le voilà !

Les poules et moi

Avant tout, il faut savoir que les poules sont loin d’être mes animaux préférés.

Crédit photo (creative commons) : JACLOU-DL

Quand j’étais toute petite, en allant me promener dans une ferme, je me suis fait picorer la main par l’un de ces animaux diaboliques. Depuis, je les fuyais comme la peste, évitant de les approcher et encore plus de les toucher.

Alors quand l’Homme m’a fait part de son envie d’avoir des poules dans le jardin, je n’étais pas franchement ravie… Je lui ai dit clairement que ce serait à deux conditions : je ne m’en occuperai pas et je ne voulais pas qu’elles m’approchent.

Cet accord étant passé, les poules ont emménagé quelques mois après dans le jardin (j’y reviens en détail plus bas). Et j’ai appris à les côtoyer.

Je me suis même surprise à les caresser quand l’Homme en avait une dans les bras. Puis j’en ai porté une et je ne me suis pas fait éborgnée ! C’était même plutôt agréable. Une poule, au fond, c’est gentil comme animal, complètement idiot, mais vraiment gentil.

Maintenant je m’en occupe quand l’Homme n’est pas disponible, je vais chercher les œufs et je leur amène des épluchures qu’elles attendent avec délectation. Les voir se précipiter vers moi dès que j’approche est assez drôle dans ces cas-là.

Ce sont des animaux plutôt affectueux dans leur genre. Quand on approche d’elles, elles écartent les ailes pour qu’on les attrape et les câline alors qu’au début elles nous fuyaient.

Et ma fille les adore, elle les caresse, les attrape pour leur faire des câlins (la première fois ça m’a fait bizarre, je te l’avoue) et leur fait même faire des tours de toboggan ! Il n’y en a qu’une qui apprécie, les autres refusent de retourner dessus. Bien sûr, elle s’est déjà fait picorer le doigt en leur donnant des brins d’herbe ou des fleurs mais elle n’en a jamais eu peur comme moi quand j’étais petite. La proximité quotidienne a dû aider pour cela.

Et maintenant, quand on reçoit des copains de notre fille, on leur montre les poules, on les laisse les caresser, pour qu’eux aussi sachent qu’une poule, ce n’est pas méchant et même plutôt chouette comme animal de compagnie.

En pratique : les aménagements et leur arrivée

C’est bien beau tout ça mais j’imagine que tu as envie de connaître les aspects pratiques de la chose et pas seulement m’écouter blablater sur ces drôles d’animaux de compagnie.

Quand l’Homme a décidé de prendre des poules, il s’est renseigné auprès d’une coopérative agricole et en a réservé deux jeunes à un prix très modique pour quelques semaines plus tard.

En attendant, on a décidé de l’emplacement de leur enclos : environ 15m2 à l’ombre du cerisier, au fond du jardin. L’Homme a acheté un peu de grillage, qu’il a planté dans le sol, avec un pan amovible pour servir de porte. On a récupéré un vieux poulailler, qu’on a mis dans l’enclos et le tour était joué !

Photo personnelle

Nos deux poules sont arrivées la semaine suivante. Elles étaient encore très jeunes. Au début, elles avaient peur de nous puis on s’est tous apprivoisés avec le temps et maintenant elles se laissent approcher sans souci.

Elles ont mis un mois et demi avant de pondre leur premier œuf ! On désespérait mais finalement, c’est venu ! Et oui, il faut un certain temps d’adaptation à leur environnement aux poules avant qu’elles se sentent assez à l’aise pour pondre. Ça peut être plus ou moins long, quelques semaines à quelques mois. Mais quand la première a pondu, la seconde a suivi deux jours après.

Quelques mois plus tard, nous avons accueilli deux nouvelles poules, qui comme les premières, ont eu peur de nous au début et ont mis du temps à pondre.

On a alors revu notre enclos : il a été agrandi, avec du grillage solide et on a acheté un nouveau poulailler, plus grand et en meilleur état que le précédent. On a même bricolé au-dessus du poulailler un auvent en tôle ondulée pour que les poules soient à l’abri de la pluie en hiver.

Photo personnelle

En pratique : au quotidien

Des poules, ce n’est pas très difficile à entretenir. Ça pourrait même se débrouiller seules la plupart du temps.

On leur a mis à disposition une vieille marmite qu’on remplit d’eau dès qu’elle est vide et on a accroché avec une longue ficelle à une branche du cerisier une mangeoire à poules de sorte qu’elle se trouve à vingt centimètres du sol. Cela évite que les poules marchent ou crottent dedans. (On ne la voit pas sur ces photos).

On leur donne dans cette mangeoire des mélanges de graines auxquelles on ajoute (si ce n’est pas déjà fait) de la coquille d’huîtres en poudre (qu’on trouve facilement en animalerie) pour leur permettre d’avoir des coquilles d’œuf solides.

Dès qu’on a des épluchures, on leur apporte. Elles adorent particulièrement la courgette. Quand on tond la pelouse, on leur donne aussi de grandes poignées d’herbe. Parce qu’il n’y en a plus dans l’enclos. Oui, l’enclos est devenu une grande étendue aride. Il n’y a plus un brin d’herbe. Elles ont tout picoré et retourné.

En été, ce n’est pas gênant mais en hiver, quand il pleut beaucoup, cela donne une épaisse gadoue dans laquelle les poules pataugent toute la journée, la rendant encore plus dégoûtante.

C’est pour ça que régulièrement, on laisse les poules vaquer librement dans le jardin. Toujours sous notre surveillance pour éviter les fugues. Ainsi, elles peuvent paître tranquillement de l’herbe fraîche, des pâquerettes et des vers de terre et se dégourdir les pattes.

Souvent, les passants s’arrêtent pour regarder nos quatre poules en liberté dans le jardin. C’est bucolique.

Quand on veut les faire rentrer dans l’enclos, il suffit d’écarter les bras et de marcher derrière elles ou d’utiliser un grand bâton pour les guider. J’ai l’impression d’être une bergère ou une gardienne d’oies du siècle dernier dans ces moments.

Le soir, quand la nuit tombe, les poules rentrent d’elles-mêmes dans le poulailler et s’endorment nichées les unes contre les autres. Si tu vis près d’un bois ou d’un champ dans lequel des renards et belettes vivent, tu devras fermer ton poulailler tous les soirs pour éviter les mauvaises surprises. Et le matin, très tôt, il faudra aller leur ouvrir sans quoi elles s’impatienteront. Nous avons la chance d’avoir un grand jardin dans une petite agglomération, et donc pas de prédateurs pour nos poules. Il n’y a que des chats errants mais les chats ont peur des poules, et les poules n’en ont pas peur du tout, elles.

Nous les laissons libres d’entrer et sortir à toute heure. Les seules fois où nous fermons le poulailler, ce sont les nuits où il gèle. Nous sommes ainsi sûrs qu’elles ont bien chaud pour la nuit. D’ailleurs, ne t’inquiète pas, les poules sont très résistantes au froid. Elles sont plus sensibles à l’humidité, d’où l’installation de notre auvent anti-pluie.

En été, elles peuvent souffrir un peu de la chaleur. Durant la canicule, nous les avons arrosées au tuyau d’arrosage plusieurs fois par jour, de peur qu’elles aient un coup de chaud. Un petit coup et hop, elles se secouent et repartent vaquer à leurs occupations, rafraîchies.

Pour ce qui est de l’entretien du poulailler, nous avons installé de la paille sur le sol du poulailler. Il faut la changer régulièrement parce qu’une poule c’est bête et ça crotte partout, même là où ça dort. Si tu ne changes pas la paille régulièrement, le sol du poulailler ressemblera vite à un amalgame de paille défraîchie et de crottes séchées. C’est vraiment la partie la moins agréable de tout cela mais avec une petite pelle et un grand seau, c’est vite fait.

Enfin, venons-en au but de tout cela : les œufs !!

Comme je te l’ai dit plus haut, une poule ne pond pas dès le jour de son arrivée, il lui faut un temps d’adaptation. Mais quand elle commence à pondre, elle le fait ensuite chaque jour, à heure fixe. Et tu verras, c’est assez drôle mais parfois elle chante pour annoncer son exploit à tout le voisinage. Surtout, ne dérange pas ta poule si elle est en train de pondre. Tu viendras chercher les œufs ou nettoyer le poulailler 30 minutes plus tard et puis voilà.

Mais une poule ne pond pas 365 jours par an. C’est plutôt de l’ordre de 280 à 300 œufs par an. Généralement, elle fait une pause quand il fait très froid ou très chaud. Ce n’est pas inquiétant mais normal, elle conserve ses forces pour lutter contre les conditions climatiques. Une poule pond de moins en moins avec le temps et arrête totalement de pondre vers 6 ou 7 ans, elle est ménopausée !

C’est ainsi qu’on ramasse tous les après-midi trois à quatre œufs quotidiennement. C’est même parfois trop et si on n’a pas envie de faire des gâteaux ou des omelettes, on offre des œufs à nos amis qui sont très heureux d’avoir des œufs du jardin.

Je crois que j’ai fait le tour, j’ai juste une dernière chose à te dire : surtout, prends tes poules par paire. C’est un animal sociable qui ne supporte pas la solitude. Si jamais tu as des questions, je te répondrais avec plaisir dans les commentaires.

Et toi, tu aimes les poules ou pas du tout ? Tu en as ? Tu t’en occupes de la même façon que moi ? Ou tu comptes en avoir bientôt ? Raconte !

Commentaires

14   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madeleine

Super article!! Notre jardin est trop petit (25 m2…), mais ça donne envie!

le 15/02/2020 à 07h34 | Répondre

Chacha d'avril

Merci !
Peut être que si vous déménagez un jour ce sera envisageable.

le 17/02/2020 à 11h05 | Répondre

Virg

Une ou deux questions et une recommandation.
La recommandation : ne laisse jamais une poule à l’extérieur soleil couché, matin ou soir. Tu t’imagines qu’il n’y a pas de belette ou de fouine mais c’est faux. Le pire, c’est au printemps quand elles ont des petits. J’ai perdu 2 lapins comme ça, et ce n’est pas beau à voir. Vraiment, j’insiste : tu es trop confiante.
Ensuite question : tu ne chauffes pas le poulailler l’hiver ?
Que fais-tu de la paille souillée ?
Merci de tes réponses

le 15/02/2020 à 11h56 | Répondre

Chacha d'avril

Bonjour Virg,
Merci pour ta recommandation nous serons plus vigilants.
Non nous ne chauffons pas le poulailler, nous vivons dans une région aux hivers assez doux et elles se tiennent chaud à quatre.
Pour ce qui est de la paille souillée, nous l’entreposons dans un coin du jardin, comme un petit tas de fumier en attendant de trouver une meilleure solution.

le 17/02/2020 à 11h07 | Répondre

Emilie

Ton article est très complet.
Nous avons eu des poules pendant 8 ans. A la mort de la dernière j’ai refilé tout l’attirail à une copine car franchement j’avais ma dose.
Le nettoyage, les chiures partout à la longue ça a fini par me dégouter.

le 15/02/2020 à 12h16 | Répondre

Chacha d'avril

Merci.
Oui, je comprends le ras le bol et je ne sais pas si on reprendra des poules après celles ci, on verra si on en a envie à ce moment, mais on a quelques années devant nous pour y réfléchir.

le 17/02/2020 à 11h08 | Répondre

Sarah

Je rêve d’avoir un beau jardin avec des poules, des lapins et des chèvres naines ! On pense trop souvent à tort que les poules sont un peu con-con, mais comme tu le dis si bien, elles adorent se faire caliner et elles reconnaissent leurs maitres … c’est très affectueux et adorable comme animal quand on fait attention.
Par contre, sachant que qui dit poule dit rat, comment vous faites pour éviter tout ça ?

le 15/02/2020 à 12h46 | Répondre

Chacha d'avril

Oui, c’est beaucoup plus gentil que je ne le pensais.
Pour ce qui est des rats, nous n’en avons pas, ni même de souris, ou alors ils/elles sont tellement discrets qu’on ne les voit pas. Mais nous avons aussi les chats de la voisine qui passent beaucoup de temps dans notre jardin, ça doit aider.

le 17/02/2020 à 11h10 | Répondre

Rusalka

Merci pour ton article !
On ne se lancera pas tout de suite, mais je garde les conseils sous le coude, et je lirai ceux des commentaires.
On a quand même déjà repéré l’emplacement, près du grillage là où 2 autres voisins ont leurs poulaillers respectifs ! 😀

le 15/02/2020 à 20h30 | Répondre

Chacha d'avril

Merci de ton commentaire, je suis contente s’il est utile à toi et aux lectrices😊

le 17/02/2020 à 11h11 | Répondre

Galeopsis

Super article !
On rêve d’avoir des poules nous aussi, alors ton article m’aide à imaginer les choses de manière plus concrète !
Une question : pas de plainte des voisins ? J’aurais peur qu’ils se plaignent du bruit, des odeurs, …

le 17/02/2020 à 07h32 | Répondre

Chacha d'avril

Merci beaucoup c’est très gentil.
Non, aucun voisin ne s’est jamais plaint.
Les bruits sont très rares, les poules sont des animaux plutôt silencieux. Et pour ce qui est des odeurs, elles sont également très limitées et on ne sent qu’en s’approchant très près de l’enclos par temps humide.

le 17/02/2020 à 11h13 | Répondre

Cyrielle

Nous aussi nous avons deux poules à la maison, qui cohabitent avec nos chevaux, chèvres, chats, chien…
Elles sont en liberté dans tout le terrain (1ha) elles se baladent absolument partout, et aucune fugue 🙂
La plus proche de nous vient même régulièrement faire son petit tour dans la maison si on a le malheur de laisser une porte ouverte! Et elles se couchent régulièrement au pied de la baie vitrée pour faire leur sieste au soleil.
En ce qui concerne le poulailler, j’ai mis du copeaux de bois en guise de litière, une petite pelle à crottes de chats et j’évacue les fientes tous les jours, le poulailler reste ainsi très propre et moins de risques de poux 🙂

le 17/02/2020 à 09h57 | Répondre

Mme Breizh

Bonjour, super d’avoir quelques poules dans son jardin, c’est une bonne initiative. Sinon, pour info, côté réglementaire, depuis 2006, tout propriétaire d’oiseau est tenu de le déclarer à la mairie de sa commune : “Tout détenteur d’oiseaux est tenu d’en faire la déclaration auprès du maire du lieu de détention des oiseaux” (Arrêté du 24 février 2006 relatif au recensement des oiseaux détenus par toute personne physique ou morale en vue de la prévention et de la lutte contre l’influenza aviaire – Article 1) : https://agriculture-portail.6tzen.fr/default/requests/cerfa0/
😉

le 17/02/2020 à 22h24 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?