Avoir des poules dans son jardin : pourquoi pas ?

Depuis quelques années, avoir des poules chez soi est de plus en plus à la mode. Cette pratique est très répandue car elle possède de nombreux avantages et est relativement simple à appliquer. Pourquoi alors ne pas envisager d’avoir des poules dans son jardin ? Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’aventure des poules !

Les bienfaits d’avoir des poules

Les poules apportent beaucoup de satisfactions et sont adaptés à tous les types de jardin. Elles peuvent être une source de divertissement et leur entretien est relativement simple. Avantages économiques : L’un des principaux avantages de posséder des poules est le gain financier. En effet, vous économiserez sur les coûts alimentaires à long terme, car les poules produiront des œufs frais qui peuvent facilement remplacer les oeufs achetés en magasin. De plus, si vous avez un grand jardin, elles peuvent se nourrir principalement des graines et insectes trouvés dans votre propre jardin. Avantages environnementaux : Posséder des poules est également bénéfique pour votre jardin. Les vers de terre contenus dans le sol sont souvent mangés par les poules et en consommer permet de contrôler la prolifération de ces parasites. Par ailleurs, les fientes des poules sont riches en potassium et en phosphore et peuvent servir comme engrais naturel.

Le matériel à prévoir pour accueillir des poules

Si l’envie de posséder des poules vous prend, il convient de se préparer correctement. Avant d’accueillir des poules chez vous, assurez-vous de disposer du matériel adapté afin de leur offrir le meilleur des conforts :

  • Il est important de disposer d’un enclos adapté et suffisamment spacieux pour les protéger des prédateurs. Il devra comporter un abri pour les protéger de la pluie et du vent.
  • Un espace leur permettant de picorer la terre à la recherche de graines et de petits insectes.
  • Une mangeoire et une abreuvoir pour subvenir à leurs besoins nutritionnels.
  • Un lieu pour stocker leurs œufs et pour qu’ils puissent y pondre.

En moyenne, un minimum de 4m2 sera nécessaire pour que 2 à 4 poules puissent vivre sereinement.

Quel type de poules adopter ?

Avant de choisir le type de poules que vous allez acheter, vous devez connaître le but que vous visez. Souhaitez-vous des poules qui pondent des œufs ? Ou préférez-vous des poules dont la viande est comestible ? Ou tout simplement voulez-vous profiter de leur présence et observer leurs balades ?

  • Les poules pondeuses : Les races les plus populaires sont les Marans, les Sussex, les Brunes d’Houdan ou encore les Barbezieux. Certaines races produisent des couleurs d’œufs variées allant du bleu au marron.
  • Les poules de chair : Elles sont principalement destinées à la consommation humaine et sont principalement vendues aux élevages commerciaux. Les principales races sont la Poule de Barbarie, la Brahma et la Coucou de Rennes.
  • Les races ornementales : Ces poules se distinguent par leurs couleurs et leurs tailles. Les races les plus connues sont le Cochon d’Inde, la Bantam et le Coq Pavlov.

Entretenir un poulailler

Une fois les poules installées, il faudra veiller à procurer à vos poules un bon entretien. Un nettoyage régulier de votre poulailler est indispensable pour maintenir un bon niveau d’hygiène et éviter les maladies. N’hésitez pas à retirer régulièrement les déjections et à changer la paille après chaque fiente. N’oubliez pas non plus de nourrir vos poules et de les abreuver régulièrement. Évitez autant que possible les aliments industriels qui apportent peu de nutriments aux animaux. Les graines, fruits et légumes frais sont des sources de vitamines essentielles à leur bonne santé. Enfin, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels pour vous assurer que vous fournissez à vos poules un bon environnement adapté à leurs besoins. Avoir des poules dans son jardin peut être une excellente façon de se divertir et de réaliser des économies. Toutefois, avant de se lancer, il est important de se renseigner sur les différents modèles de poules disponibles et de choisir le modèle qui conviendra le mieux à ses besoins. Une fois que ce choix est fait, il ne reste plus qu’à acheter le matériel nécessaire et à s’occuper correctement des poules.

Relatetd Post

14 Comments

  • Madeleine

    15 février 2020

    Super article!! Notre jardin est trop petit (25 m2…), mais ça donne envie!

    • Chacha D'avril

      17 février 2020

      Merci !
      Peut être que si vous déménagez un jour ce sera envisageable.

  • Virg

    15 février 2020

    Une ou deux questions et une recommandation.
    La recommandation : ne laisse jamais une poule à l’extérieur soleil couché, matin ou soir. Tu t’imagines qu’il n’y a pas de belette ou de fouine mais c’est faux. Le pire, c’est au printemps quand elles ont des petits. J’ai perdu 2 lapins comme ça, et ce n’est pas beau à voir. Vraiment, j’insiste : tu es trop confiante.
    Ensuite question : tu ne chauffes pas le poulailler l’hiver ?
    Que fais-tu de la paille souillée ?
    Merci de tes réponses

    • Chacha D'avril

      17 février 2020

      Bonjour Virg,
      Merci pour ta recommandation nous serons plus vigilants.
      Non nous ne chauffons pas le poulailler, nous vivons dans une région aux hivers assez doux et elles se tiennent chaud à quatre.
      Pour ce qui est de la paille souillée, nous l’entreposons dans un coin du jardin, comme un petit tas de fumier en attendant de trouver une meilleure solution.

  • Emilie

    15 février 2020

    Ton article est très complet.
    Nous avons eu des poules pendant 8 ans. A la mort de la dernière j’ai refilé tout l’attirail à une copine car franchement j’avais ma dose.
    Le nettoyage, les chiures partout à la longue ça a fini par me dégouter.

    • Chacha D'avril

      17 février 2020

      Merci.
      Oui, je comprends le ras le bol et je ne sais pas si on reprendra des poules après celles ci, on verra si on en a envie à ce moment, mais on a quelques années devant nous pour y réfléchir.

  • Sarah

    15 février 2020

    Je rêve d’avoir un beau jardin avec des poules, des lapins et des chèvres naines ! On pense trop souvent à tort que les poules sont un peu con-con, mais comme tu le dis si bien, elles adorent se faire caliner et elles reconnaissent leurs maitres … c’est très affectueux et adorable comme animal quand on fait attention.
    Par contre, sachant que qui dit poule dit rat, comment vous faites pour éviter tout ça ?

    • Chacha D'avril

      17 février 2020

      Oui, c’est beaucoup plus gentil que je ne le pensais.
      Pour ce qui est des rats, nous n’en avons pas, ni même de souris, ou alors ils/elles sont tellement discrets qu’on ne les voit pas. Mais nous avons aussi les chats de la voisine qui passent beaucoup de temps dans notre jardin, ça doit aider.

  • Rusalka

    15 février 2020

    Merci pour ton article !
    On ne se lancera pas tout de suite, mais je garde les conseils sous le coude, et je lirai ceux des commentaires.
    On a quand même déjà repéré l’emplacement, près du grillage là où 2 autres voisins ont leurs poulaillers respectifs ! 😀

    • Chacha D'avril

      17 février 2020

      Merci de ton commentaire, je suis contente s’il est utile à toi et aux lectrices?

  • Galeopsis

    17 février 2020

    Super article !
    On rêve d’avoir des poules nous aussi, alors ton article m’aide à imaginer les choses de manière plus concrète !
    Une question : pas de plainte des voisins ? J’aurais peur qu’ils se plaignent du bruit, des odeurs, …

    • Chacha D'avril

      17 février 2020

      Merci beaucoup c’est très gentil.
      Non, aucun voisin ne s’est jamais plaint.
      Les bruits sont très rares, les poules sont des animaux plutôt silencieux. Et pour ce qui est des odeurs, elles sont également très limitées et on ne sent qu’en s’approchant très près de l’enclos par temps humide.

  • Cyrielle

    17 février 2020

    Nous aussi nous avons deux poules à la maison, qui cohabitent avec nos chevaux, chèvres, chats, chien…
    Elles sont en liberté dans tout le terrain (1ha) elles se baladent absolument partout, et aucune fugue 🙂
    La plus proche de nous vient même régulièrement faire son petit tour dans la maison si on a le malheur de laisser une porte ouverte! Et elles se couchent régulièrement au pied de la baie vitrée pour faire leur sieste au soleil.
    En ce qui concerne le poulailler, j’ai mis du copeaux de bois en guise de litière, une petite pelle à crottes de chats et j’évacue les fientes tous les jours, le poulailler reste ainsi très propre et moins de risques de poux 🙂

  • Mme Breizh

    17 février 2020

    Bonjour, super d’avoir quelques poules dans son jardin, c’est une bonne initiative. Sinon, pour info, côté réglementaire, depuis 2006, tout propriétaire d’oiseau est tenu de le déclarer à la mairie de sa commune : “Tout détenteur d’oiseaux est tenu d’en faire la déclaration auprès du maire du lieu de détention des oiseaux” (Arrêté du 24 février 2006 relatif au recensement des oiseaux détenus par toute personne physique ou morale en vue de la prévention et de la lutte contre l’influenza aviaire – Article 1) : https://agriculture-portail.6tzen.fr/default/requests/cerfa0/
    😉

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

20 + 1 =