Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Notre projet d’acheter une maison aux enchères


Publié le 27 juillet 2016 par Seny

Avant que je te raconte comment s’est passé l’avant/pendant/après de notre achat aux enchères, il faut que tu saches que dans notre cas, c’était une vente notariale, c’est-à-dire que c’était le vendeur qui avait décidé de céder son bien aux enchères : il ne s’agissait pas d’une saisie judiciaire.

Comment avons-nous trouvé la maison ?

Avec mon Chéri, nous voulions devenir propriétaires, et nous avions des critères assez restrictifs, malgré notre budget pas si énorme : nous voulions une maison, avec un minimum de terrain, et à proximité d’une gare desservant Paris (où nous travaillons tous les deux). Le temps de trajet nous importait peu : nous voulions surtout pouvoir nous rendre à la gare à pied.

L’année dernière, nous nous étions arrêtés sur la pancarte « à vendre » d’une maison qui avait l’air assez grande, et qui se trouvait dans la ville où j’ai grandi et où habite ma mère, à vingt-cinq minutes en RER de Paris Gare de Lyon. Nous avons donc contacté l’agence immobilière qui vendait le bien, pour nous renseigner un peu plus.

La description de la maison, faite par téléphone, nous convenait bien, et les 500m² de jardin sans vis-à-vis, à vingt-cinq minutes de Paris aussi ! Le prix de la maison était un peu au-dessus de notre budget, mais nous souhaitions la visiter, pour ensuite envisager une réévaluation de notre budget et/ou une proposition un peu plus basse que ce que le vendeur en demandait.

Nous n’avons malheureusement jamais pu la visiter. L’agent immobilier ne nous l’a jamais permis : à chaque proposition de notre part, il trouvait des excuses pour annuler ou décaler la visite, prétextant que les vendeurs, des personnes âgées, n’étaient pas disponibles, en voyage, ou alors gravement malades. Nous avons donc baissé les bras et sommes passés à autre chose.

En avril de cette année, tout à fait par hasard, en traînant sur un célèbre site d’annonces gratuites, je suis tombée sur cette même maison, et je me suis rendu compte qu’elle était mise aux enchères, avec une mise à prix à la moitié du prix donné par l’agent immobilier !

J’ai également appris que la première visite était le lendemain, entre 12h et 14h (aux enchères, les visites sont sans rendez-vous, les jours et horaires sont choisis par le notaire : c’est un peu comme des portes ouvertes). Ni une, ni deux, j’ai appelé Chéri pour lui annoncer qu’on irait visiter la maison en question le lendemain.

Acheter une maison aux enchères

Crédits photo (creative commons) : Andy Arthur

La première visite

Nous sommes arrivés un peu avant 13h pour la visite (eh oui, le temps de sortir du boulot, et de faire le trajet). L’assistante du notaire se trouvait devant la maison pour prendre les renseignements des visiteurs (noms, numéros de téléphones, par quel biais nous avions trouvé la maison, etc.).

Nous sommes entrés dans la maison, avons traversé un long couloir, et sommes arrivés dans le jardin, pour lequel nous avons eu un vrai coup de cœur, malgré le fait qu’il soit à l’abandon. Nous avons rencontré les vendeurs : il s’agissait de trois frères et sœurs, assez âgés. L’un d’eux nous a fait faire le tour du propriétaire.

La maison fait 180m² et nécessite de très gros travaux (oui, oui, très gros, pas juste un coup de peinture !). Mais nous y voyions un énorme potentiel. Nous pourrions faire deux, voire trois appartements à mettre en location, et garder une belle surface pour nous.

Nous avons un peu discuté avec les propriétaires à la fin de la visite, et nous leur avons raconté nos péripéties avec leur agent immobilier. Les propriétaires n’étaient pas étonnés : en deux ans, l’agent n’avait fait visiter la maison qu’à une seule personne (et visiblement, une personne qui était là surtout par curiosité). C’était pour éviter les mauvaises intentions des agences immobilières qu’ils avaient finalement décidé de mettre leur maison aux enchères.

Nous sommes ensuite retournés au boulot, et avons décidé d’y réfléchir chacun de notre côté durant l’après-midi. Nous en discuterions ensemble le soir même.

Coup de cœur, différent de coup de tête ?

Le soir est vite (ou pas !) arrivé. Nous nous sommes posés dans le canapé, nous avons pris papier et crayon, et nous nous sommes penchés sur la question de l’achat de cette maison.

Nous avons listé les pour et les contre, nous avons fait les plans de la maison (un architecte nous dirait que non, ce n’étaient pas de vrais plans, mais nous avons essayé, en tout cas !), afin d’imaginer la partie où l’on vivrait, la partie à mettre en location, etc.

La mise à prix à 50% de son estimation sur le marché nous a vraiment motivés. Nous nous sommes vite aperçus que nous voulions tous les deux cette maison, mais nous devions au plus vite nous renseigner auprès de nos banquiers pour savoir jusqu’à quel prix nous pouvions monter (vente aux enchères oblige, surtout avec l’absence de condition suspensive – c’est-à-dire que prêt immobilier ou pas, si nous remportions la maison, nous étions obligés de la payer !).

Les visites suivantes

Les deux visites suivantes étant programmées entre 14h et 16h, sur des jours en semaine, mon Chéri ne pouvait vraiment pas se libérer. J’ai donc fait la seconde visite avec mes parents et ma grand-mère. Mon père a été plutôt réticent au niveau des travaux à faire, mais ma mère et ma grand-mère ont bien vu le potentiel de la maison, ainsi que son petit coin de paradis (le jardin) en plein centre-ville.

La troisième visite, je l’ai faite avec ma belle-maman ! Elle n’a pas dit grand-chose lors de la visite, ni même juste après… Elle nous a simplement dit qu’effectivement, il y avait de gros travaux à faire, et qu’il fallait qu’on soit sûrs de nous. Elle n’avait pas l’air très emballée par notre projet, mais ne le disait pas clairement.

Finalement, elle nous a téléphoné le lendemain, en nous disant qu’elle avait rêvé de la maison et qu’elle était magique ! Elle était tout à coup beaucoup plus partante pour nous soutenir.

Pendant ce temps-là…

Pendant ce temps-là, nous avons rencontré différentes banques, afin d’être fixés sur le montant maximum qu’on pouvait investir dans ce projet. Ça a été vite déterminé, et heureusement, car la vente se déroulait trois semaines après notre première visite !

Si notre histoire t’intéresse, je viendrai une prochaine fois te raconter comment s’est passée la vente à la chambre des notaires, et comment nous avons géré les quarante-cinq jours de délai pour débloquer les fonds.

Et toi, comment as-tu acheté ta maison ? Tu serais prête à passer par une vente aux enchères ? Le projet de location t’intéresse ? Viens nous raconter !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

11   Commentaires Laisser un commentaire ?

Elorya

Quel projet ! J’ai hâte de savoir la suite du coup !
Je n’avais jamais pensé acheter une maison aux enchères, c’est bon à savoir 🙂

Nous sommes passés par une agence pour notre part, mais pour le prochain achat (oui parce qu’on sait déjà que dans moins de 5 ans on rebougera!) on souhaite une maison avec Jardin et je vais me renseigner sur cette voie là 🙂 On souhaite faire les travaux nous même donc c’est pas ça qui nous fera peur ! 🙂

A très vite !

le 27/07/2016 à 08h16 | Répondre

Seny

Nous non plus, nous n’avions pas pensé aux enchères, et pourtant nous étions ouverts à beaucoup de type d’achat, nous avions même envisager d’acheter en viager, c’est pour te dire !

Nous allons nous aussi faire les travaux nous même, ca réduit le budget travaux !

le 27/07/2016 à 10h20 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je serais très contente de te lire sur la suite de vos aventures. Jusqu’à très récemment j ne connaissais pas ce type de vente. Et je ne savais pas que les fonds devais être sûrs !!!

le 27/07/2016 à 08h30 | Répondre

Virginie

carrément qu’on veut la suite ! je me suis toujours imaginé que ce type de vente était pour les dossiers de surendettement et/ou situation macabre. D’ailleurs, c’est la première chose que je me suis dite en lisant le titre de ton article.

Quel est l’intérêt pour le vendeur ? Je ne comprends pas l’attitude de l’agence, son intérêt est aussi de vendre non ? Quel est l’intérêt pour l’acheteur ?
J’espère à très vite pour la suite des aventures 😉

le 27/07/2016 à 08h54 | Répondre

Seny

L’intérêt pour le vendeur est surtout la rapidité de la vente et l’assurance d’être payé (aux enchères notariales, une fois l’enchères remportées, tu as 45 jours pour débloquer les fonds, sinon tu payes des pénalités qui vont au vendeur et au notaire).

Je pense que l’agence immobilière bloquait les visites pour pouvoir acheter la maison à prix cassé afin de la retaper en plusieurs appart et faire une plus-value en les revendant séparément, c’est la seule explication que nous voyons.

Et l’intérêt de l’acheteur est bien évidemment d’acheter un bien en dessous de son prix sur le marché.

le 27/07/2016 à 10h26 | Répondre

Tamia (voir son site)

Je ne connaissais pas ce type de vente ! Alors merci pour ton témoignage. Pas évident d’avoir les accords de la banque en un si court délai ! On a envie de connaitre la suite !

le 27/07/2016 à 09h36 | Répondre

Seny

C’est sur que 45 jours, c’est un délai assez court, je vous raconterais tout ça très prochainement !

le 27/07/2016 à 10h27 | Répondre

Eryka

Moi aussi j’aimerais savoir la suite Mlle Sény !!! Avec des photos si possible 😀

le 27/07/2016 à 09h48 | Répondre

MlleMora

Tiens, une copine fonctionnaire ! 🙂
Je connaissais le principe de ce type de vente (dans mon boulot, je cède des parcelles inutiles à l’Etat hihi) – mais je n’avais jamais eu le témoignage de quelqu’un qui l’avait vraiment fait, hâte de connaitre la suite. C’est clair que vous avez dû faire une sacrée affaire, même s’il y a beaucoup de travaux !

le 27/07/2016 à 13h20 | Répondre

Acc

Je suis curieuse aussi, très envie de savoir la suite! 😄

le 27/07/2016 à 16h57 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Je trouve cette expérience très intéressante, j’aimerais beaucoup que tu viennes nous parler de la suite de ton expérience ! Avec tous ces paramètres, il y a de quoi avoir le tournis. Puis quand on n’a pas l’habitude des enchères, ça doit faire d’autant plus peur. Vous avez enchéri vous-même ? Vous aviez laissé un ordre d’achat ?

le 07/09/2016 à 11h59 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?