Menu
A la une / témoignage

Découvrir que l’on a un cancer

S’il y a une maladie dont l’annonce crée un trouble psychologique important, c’est bien le cancer. Savais-tu que plusieurs symptômes qu’on considère être anodins peuvent être révélateurs de cette maladie ? Néanmoins, avec les avancées de la science, cette maladie n’est plus une fatalité. C’est le cas du lymphome hodgkinien de stade 4. Découvre ici les symptômes de cette pathologie et comment réussir à la vaincre.

Symptômes d’un lymphome hodgkinien de stade 4

Les symptômes du lymphome hodgkinien sont différents en fonction des stades et de la localisation de la maladie dans l’organisme. De manière générale, il se manifeste par le gonflement des ganglions lymphatiques du cou, de l’aisselle, de l’aine ou du thorax. Les ganglions lymphatiques enflés ne sont pas habituellement douloureux, mais peuvent le devenir après la consommation d’alcool.

D’autres symptômes accompagnent également cette maladie. Il s’agit de la fièvre, les sueurs nocturnes, la perte de poids, la peau qui démange, la fatigue, la perte d’appétit, l’essoufflement, et la toux ou respiration sifflante. Au stade 4 de la maladie, le lymphome est déjà généralisé : on l’observe dans des régions du corps hors des ganglions lymphatiques comme les poumons, le foie, les os et la moelle osseuse.

Les rhumes à répétition sont aussi un signe de cancer qu’on ignore souvent. Si tu remarques un écoulement nasal fréquent sans cause probable, n’hésite donc pas à consulter.

Traitement

Le traitement du lymphome a fait l’objet d’évolutions remarquables depuis plusieurs années. Dans la plupart des cas, il y a une guérison complète ou une rémission. Selon l’Institut National des Cancers, les LHD de stade 4 sont traités par chimiothérapie seule (protocole ABVD ou BEACOPP).

A lire également  Les douleurs de règles violentes : comment j'ai auto-diagnostiqué mon endométriose

Dans certains cas, une radiothérapie peut être proposée en complément de la chimiothérapie, mais ça reste discutable selon les spécialistes. Le pronostic dépend cependant de plusieurs facteurs et de l’évolution de la maladie sous traitement.

Mode de vie

Il ne suffit pas de respecter à la lettre tes rendez-vous de chimiothérapie pour espérer guérir du lymphome hodgkinien. Adopter un mode de vie saine est un grand médicament. L’arrêt du tabac si tu en consommes est la première résolution à prendre. Tu dois également pratiquer une activité physique régulière et respecter les mesures hygiéno-diététiques pour éviter une dénutrition.

Il est aussi important d’avoir un soutien psychologique permanent. La famille et les proches peuvent ne pas comprendre l’épreuve que tu traverses, mais leur présence impactera positivement ta guérison.

Le cancer est peut-être une maladie à craindre, mais pas impossible à vaincre. Le lymphome hodgkinien de stade 4 présente des risques élevés, mais avec une bonne prise en charge multidisciplinaire, tu peux trouver la guérison. Ton état psychologique est déterminant pour un bon processus de guérison.

 

Nombre de mots : 435