Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Comment déstresser quand on s’apprête à démissionner


Publié le 5 mai 2015 par Poky

Je viens de trouver un nouvel emploi. Je suis super contente, et je pense que c’est un job dans lequel je pourrai m’épanouir. Le cahier des charges est vraiment super : le pourcentage me convient d’avantage, les horaires sont mieux et j’aurai plus de vacances ! Il n’y a pas photo !

Mais voilà… avant de pouvoir y accéder, je dois passer par la case démission, et ça me terrifie totalement.

En essayant de relativiser, je sais bien que :

  • c’est la vie, c’est normal de démissionner
  • c’est le monde du travail et je ne dois pas m’en vouloir, alors que de leur côté, ils n’auraient pas d’état d’âme à me licencier
  • que j’ai bien fait mon travail, et que si j’ai envie de partir j’en ai le droit…

Mais voilà. J’ai peur. J’ai peur de décevoir ma responsable avec qui je m’entends super bien. J’ai peur – je ne sais même pas de quoi… de l’annoncer. Que mes 3 mois de préavis se passent mal, et que mes collègues me rejettent. J’ai l’impression d’être la traitresse du bureau.

C’est irrationnel. Je le sais.

démission et tergiversations

Crédits photo (creative commons) : David Nicholas

Pour m’aider à traverser cette « épreuve », voici mes petits trucs et astuces :

Me rappeler que je ne suis pas Dame Irma

Donc ça ne sert à rien d’anticiper, et d’imaginer la réaction de ma cheffe en boucle dans ma tête. Si ça se trouve, elle sera contente pour moi. Si ça se trouve, elle va bien le prendre et comprendra ma décision…

Il m’est impossible de prédire l’avenir, alors mieux vaut éviter de le faire… et ça ne sert à rien d’imaginer des scénarios catastrophes hypothétiques.

Po-si-ti-ver

Plutôt que de laisser la moulinette négative tourner dans mon crâne, j’essaye de positiver : ils seront contents pour moi. Ils seront tristes que je parte, mais ça n’empêchera pas qu’on ira toujours boire des apéros ensemble. Ils me poseront pleins de questions sur ce super nouveau job. Mes collègues qui sont mes amis m’aimeront toujours !

Rationnaliser

Quand je m’emballe, ce qui fonctionne le mieux, c’est de me dire à quel point le travail pour lequel j’ai postulé (et obtenu le job, youpie !) est chouette. Me rappeler pourquoi je le quitte et ce nouveau job va m’amener.

Se tourner vers le futur, y a que ça de vrai !

Bien me préparer, et surtout écrire…

Pour m’aider, j’ai beaucoup écrit :

  • une liste de pour et de contre concernant les deux jobs (à ne garder que pour moi)…
  • Le texte (même si ça fait lu…) de ce que je vais dire oralement quand je l’annoncerai. Ça m’aidera à ne pas trembler si perdre le fil…
  • la lettre de démission, pour qu’elle soit aussi belle qu’une lettre de recrutement !

Tout ça m’aide à ne pas arriver à l’improviste. J’ai préparé ma démission. Je sais ce que je veux dire et ce que je veux faire passer à ma cheffe.

Ça ne m’enlève pas le stress, mais ça m’aide à savoir que je n’oublierai rien et que j’aurai fait les choses dans l’ordre et comme il faut.

Et en attendant, faire des choses qui me détendent

Un bon bain, une musique douce… Un massage (si chéri veut bien !)… Un film rigolo… Un bon bouquin. Se faire plaisir et se changer les idées aide aussi à arriver détendu à son entretien de départ.

Voilà, demain je vais leur annoncer. Il faut que je prenne mon courage à deux mains, et ça devrait aller.

Et toi ? Tu as tendance à imaginer toutes les mauvaises réactions qu’il pourrait y avoir quand tu dois prendre une décision vis-à-vis de ton travail ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Nounours

Lorsqu’on démissionne d’un poste, c’est jamais évident comme situation car bon on se pose des questions. Pour avoir démissionner de mon précédent poste, j’étais comme toi, j’avais un peu peur de la réaction de ma hierarchie mais bon en expliquant que c’était pour suivre l’homme qui allait devenir mon futur mari dans une autre région, la pilule est bien passé bien que ce fut compliquer vu que le contexte à l’époque il y avait eu d’autres démissions que la mienne. Par contre, je pense que si demain je démissionne de mon poste actuel, je n’aurai aucun remord de m’en aller et j’en aurai rien à cirer de la réaction de ma hierarchie ainsi que de mes collègues. Il faut te dire que tu vas débuter un nouvel arc dans ta vie professionnelle qui va te permettre d’acquérir de nouvelles compétences avec de meilleurs avantages que ton emploi actuel et d’avoir des nouveaux collègues aussi sympas que ceux que tu as actuellement (bon ça c’est pas forcément gagner). Bref, il faut penser à ton bien être et épanouissement personnel même si c’est une épreuve. Le meilleur est à suivre ^^.

le 05/05/2015 à 09h32 | Répondre

Inno

J’ai démissionné de mon dernier poste sans aucun état d’âmes (mais une pincée au coeur pour mes supers collègues).
La DRH se fichait de moi, j’ai trouvé mieux, je suis partie. Et puis, il faut avoir démissionné au moins une fois dans sa vie non ? lol

le 05/05/2015 à 09h58 | Répondre

sarah

Après m’être fait licencier de mon premier job, j’ai quand même du démissionner car je partais avant la date effective de mon licenciement… c’était plus administratif qu’autre chose donc pas d’états d’âme. mais après avoir subit un licenciement, je ne regarde pas les choses de la même facon et clairement si je dois démissionner de mon poste un jour ce sera sans regret, ca fait partie de la vie professionnelle et personne ne peut t’en vouloir. par contre ce qui est le plus ‘chiant’ c’est vraiment la periode de préavis ou certaines personnes peuvent changer de comportement… bon courage 🙂

le 05/05/2015 à 11h13 | Répondre

Fleur-Joséphine

Il est super ton article! Parce que justement je suis dans le même job depuis plusieurs années et je commence à en avoir marre, à regarder ailleurs, et à me dire que je serai peut-être mal accueillie aussi si je présente ma dém! L’ambiance est assez familiale ici, même si c’est un grand groupe.
Donc merci parce que ça m’encourage pour mon éventuelle future démission! Et plein de bonnes choses à toi pour ton préavis et ton super job!

le 05/05/2015 à 11h38 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Quand je te lis, j’ai l’impression que j’aurais pu écrire cet article. A la différence c’est que pour le moment je n’ai pas réussi à trouver un autre poste. Mais ayant été sur le point de changer, je me suis posée toutes ces questions. Et de les lire de nouveau avec des solutions ben ça me rassure pour la suite. Donc merci !

le 05/05/2015 à 12h16 | Répondre

Poky

Merci à toutes pour vos commentaires :-)!
Pour vous rassurer, tout s’est extrêmement bien passé. Bien mieux que ce que j’imaginais.
Bien évidemment, j’étais super nerveuse et très triste en l’annonçant. Bien évidemment, ils n’ont pas sauté de joie en entendant la nouvelle mais ils ont été très bienveillants et compréhensifs…
Eh oui, s’ils sont sympas dans la vie de tous les jours, ils le seront aussi dans ces moments là. Ca a été le cas.
Ils ont compris… et mes astuces (notamment le texte écrit) m’a beaucoup aidé.
J’ai ensuite écrit un petit mail à toute l’équipe pour les remercier et leur dire tout ce que j’avais appris et apprécié avec eux et ça a été apprécié.
Bref, j’ai psychothé pour rien (mais ce n’est pas nouveau!).
Courage à toutes celles qui sont dans cette situation et dites vous une chose : s’ils réagissent mal, c’est que vous avez fait le bon choix en partant!

le 05/05/2015 à 15h15 | Répondre

MlleMora

J’ai vécu ça il y a 2 ans quand j’ai dû démissionné, je quittais une équipe géniale, j’avais super peur de l’annoncer. Ca s’est bien passé, évidemment, comme pour toi à ce que je vois. Mais c’est vrai que c’est un moment angoissant, surtout si on s’entendait bien avec l’équipe, après, comme tu le dis, il faut savoir pourquoi on le fait aussi !

le 05/05/2015 à 16h31 | Répondre

Sandrine

Et dans la catégorie « rationnaliser », se dire aussi que, quelles que soient tes innombrables qualités professionnelles, personne n’est irremplaçable, même pas toi 😉
Perso ça m’a aidé de me dire que ce qui est un énorme évènement dans ma vie n’est pas aussi important à leurs yeux qu’aux miens…

le 07/05/2015 à 13h57 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?