Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Premier voyage en Islande, le pays de la glace et du feu


Publié le 17 septembre 2015 par Fleur-Joséphine

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un pays dont je suis complètement tombée sous le charme l’année dernière : l’Islande.

Monsieur m’a proposé de l’accompagner en Islande, pour une semaine, à la fin du mois de février.

Il y fait assez froid à cette époque ! Parfois, les gens se demandent pourquoi passer des vacances dans un endroit froid. Mais c’est le prix à payer si on veut se donner une chance de voir des aurores boréales…. ce qui était un peu l’objectif du voyage.

Réserver les vols, la voiture et l’hébergement

Nous avons réservé des vols sur la compagnie low-cost islandaise au logo violet Wow Air, pour environ 250 € chacun. Ce qui est très compétitif par rapport aux compagnies nationales qui desservent l’aéroport de Keflavik.

Note : oui, le seul aéroport international du pays est celui de Keflavik, et il est situé à une petite heure de route au sud de la capitale Reykjavik. Ne commets pas la même confusion que ce couple de Français que nous avons croisé à la réception de notre hôtel : ils avaient réservé dans un hôtel homonyme… à Reykjavik. Il était minuit passé et il leur restait une heure de route pour rejoindre Reykjavik, bonjour la déconfiture !

Ensuite, nous avons réservé notre voiture de location. Nous avons choisi un petit 4×4, pour pouvoir affronter tout type de routes et de conditions météo. À notre arrivée, le loueur nous a surclassés, et nous avons finalement conduit un crossover bien sympa. Monsieur a particulièrement adoré les sièges chauffants !

Enfin, nous avons établi notre itinéraire, guide en main et carte de l’Islande sous les yeux, et en fonction de l’itinéraire, nous avons réservé les hébergements. Nous avons choisi de changer d’hébergement tous les jours. Nous les avons trouvés via un grand site de réservation d’hôtels.

Islande Itinéraire 1

Pour Skaftafell, nous avons dû revoir notre idée d’y dormir, car tout était hors de prix. Nous avons donc poussé jusqu’à Höfn. Le prix moyen d’une chambre pour deux avec petit-déjeuner était de 55 €.

S’équiper pour le grand froid

Nous habitons en France, où les hivers ne sont pas aussi rudes que dans ce pays. Nous n’étions donc pas spécialement équipés pour affronter un froid hostile… C’était le moment de nous rattraper.

L’équipement peut plomber un budget voyages. Voici comment nous avons procédé.

Nous avons tous les deux investi dans un collant thermique (10-15 €) et un pantalon de randonnée hiver (doublé polaire), qui se trouvent facilement en magasin de sport, au rayon ski et randonnée respectivement. De gentils amis m’ont prêté un manteau de ski, un bonnet en polaire et laine, et des gants de ski. Nous avons sorti nos polaires épaisses, nos grosses chaussettes en laine et nos chaussures de randonnée.

Les chaussures de randonnée se sont révélées parfaitement indispensables. En Islande, on est amené à marcher sur tout type de terrain : pierres, sable, neige, verglas, champ de lave, gravillons, terre… c’est important d’avoir des chaussures 4×4 !

Paysage d'Islande

S’en mettre plein la vue

L’Islande est un pays absolument magnifique, mais un peu hostile. On ne trouve pas forcément des toilettes ou des points restauration partout. Mieux vaut être prévoyant, surtout si tu es comme moi et que tu deviens un monstre d’impatience quand tu as faim !

En sortant de l’aéroport de Keflavik, nous sommes passés près d’une zone commerciale et avons donc immédiatement fait un premier arrêt pour récupérer quelques provisions de nourriture et de boissons.

Première surprise : à l’entrée du supermarché, on trouve un thermos de café à disposition ! C’est une coutume en Islande : on peut trouver du café offert dans un grand nombre d’endroits. C’est une forme d’hospitalité. Tu as peut-être vu ça dans d’autres pays, mais pour nous, c’était nouveau.

Ensuite, nous nous sommes remis en route, pour suivre plus ou moins l’itinéraire prévu.

Plus ou moins… parce que nous avons visité ce qui était au programme, et qu’en plus de cela, nous avons fait des arrêts inopinés, et même parfois des demi-tours impromptus, dès qu’un site remarquable se présentait sur notre route.

En Islande, on peut faire demi-tour un peu où on veut, sous réserve que la visibilité soit bonne : dès qu’on a quitté Reykjavik, les routes sont pour ainsi dire désertes et on ne dérange personne. C’est génial !

Voici en résumé les merveilleux paysages que nous avons admirés pendant notre séjour :

  • Des champs de lave.
  • Le lagon de Grindavik gelé.

Lagon gelé de Grindavik

  • Le site de fumerolles de Krisuvik, où l’on respire le soufre.

Site de fumerolles de Krisuvik

  • Le parc national de Þingvellir [thing-vett-lir].
  • Geysir, qui a donné son nom aux geysers.

Geysers

  • La cascade semi-gelée de Gullfoss.

Cascade de Gullfoss avec arc-en-ciel

  • La ville de Hveragerði [kfé-ra-guer-fi], ou « la cocotte-minute », construite dans une zone géothermique très active : sources chaudes et fumerolles, cascades, serres géothermiques…
  • Les cascades de Seljalandfoss, Urridafoss et Skógafoss.

Cascade de Seljalandfoss

Paysage islandais (Urridafoss)

Cascade d'Urridafoss avec arc-en-ciel

Cascade de Skogafoss 1

Cascade de Skogafoss 2

Cascade de Skogafoss 3

Cascade de Skokafoss - la rivière qui en découle

  • La silhouette des Îles Vestmann au sud de l’Islande.
  • La plage de Vik, parsemée de petits rochers, et les falaises de Dyrhólaey.

Plage de Vik et falaises de Dyrholaey

Plage de Vik falaises de Dyrholaey

  • Des chevaux islandais, stoïques en plein vent glacial.

Chevaux toujours dos au vent

  • Des glaciers, et notamment le sublime et très impressionnant glacier de Vatnajökull [vat-na-yo-kou-tl].

Glacier

Sur la route circulaire direction Vatnajökull

Vatnajökull glacier

  • Le lagon de glace de Jokulsarlon [yo-koul-sar-lonn], où les icebergs bleus se détachent du glacier, flottent dans le lagon, traversent sous la route (grâce au pont prévu à cet effet) et s’échouent sur la plage de sable noir, où les vagues de l’Atlantique viennent s’écraser sur eux. On voit quelques phoques se prélasser dans le lagon.

Jokulsarlon côté lagon avec phoques

Jokulsarlon côté lagon

Jokulsarlon côté plage de sable noir

Jokulsarlon plage avec glacier rose

  • La petite ville de Höfn, port de pêche à la langouste.
  • Un lagon de glace secret, où nous étions seuls au monde dans un silence parfait.
  • Un troupeau de rênes sauvages un peu efflanqués.

Le troupeau de rênes traverse devant nous

  • La ville de Reykjavik : le port, le lac en centre-ville, à moitié gelé, que les gens traversent à pied, l’opéra à la façade rappelant les écailles de poisson…

Lac de Reykjavik traversé à pied par les habitants

Opéra écailles de poisson de Reykjavik

  • Des chats super gentils et doux comme des peluches !
  • Le zoo tristoune de Reykjavik, qui abrite un renard arctique notamment (l’objet principal de notre visite).
  • Le Blue Lagoon, cette merveilleuse station thermale à 40°C dans un paysage lunaire.

Le Blue Lagoon

  • Et des aurores boréales !
Aurore boréale

Crédits photo : Alexandre Bliard

Toutes photos (sauf aurore boréale) : Photos personnelles

Tu as peut-être remarqué que les mots qui se terminent par –foss font référence à une cascade. Les mots en –fell font référence à un mont ou une petite montagne, et ceux en –jökull, à un volcan. Enfin, les mots en –vik évoquent une baie. Reykjavik signifie « la baie des fumées », car quand on arrive par la mer, on voit toutes ces fumerolles (il paraît, ça fait partie de la légende, je crois).

Les particularités

Tu l’auras compris, c’est vraiment le pays du feu (geysers à 90°C, sources chaudes, fumerolles un peu partout) et de la glace (glaciers, lacs gelés, lagons de glace). Tu te sens assez petite finalement, tu comprends vite que c’est la nature qui décide.

Nous avons eu la chance immense d’avoir un temps splendide toute la semaine. Ciel bleu, soleil radieux, et arc-en-ciel dans les cascades. L’idéal pour les passionnés de photographie que nous sommes.

Les températures moyennes étaient autour de 0°C, mais par moment, nous avons eu un vent glacial et très puissant. Il faut notamment veiller à tenir fermement sa portière de voiture en l’ouvrant (surtout si tu es garé un peu trop près de la voiture voisine…) !

En hiver, les journées raccourcissent beaucoup en Islande. Mais fin février, nous avions des journées normales, avec du soleil de 9h à 18h30 environ. Les jours s’allongent de six minutes par jour, ce qui donne une demi-heure de lumière en plus à la fin de la semaine !

Et qu’est-ce qu’on mange, en Islande ?

Nous avons principalement trouvé des restaurants rapides, snacks et compagnie. Soupe de champignons, burgers, pizzas. Pas très gastronomique, tu me diras.

À Reykjavik, par contre, nous avons mangé de la baleine ! Ne prends pas cet air horrifié, c’est en réalité du petit rorqual (Minke whale), qui ne fait pas partie des espèces protégées. Et puis, c’est délicieux et très tendre, si tu aimes un bon steak de temps en temps.

Tu peux aussi goûter le Skyr [skir], cette fameuse spécialité laitière super bonne, nourrissante et peu calorique. Si tu peux trouver du skyr artisanal à la confiture de myrtilles, c’est encore mieux !

En centre-ville de Reykjavik, nous avons été négligents sur le paiement de l’horodateur, ce qui nous a valu une contravention. Après notre retour en France, le loueur du véhicule a directement prélevé le montant de la contravention, assorti de frais de traitement (ben voyons !), sur notre compte bancaire.

L’autre particularité de l’Islande, ce sont les noms de famille. J’ai été intriguée en lisant un roman islandais, car tous les personnages féminins avaient un nom en –dóttir, et tous les hommes, un nom en –son. J’ai donc fait mes recherches pour comprendre. Il se trouve que chacun prend le prénom de son père (ou parfois le nom de sa mère). Ainsi, les noms de famille changent à chaque génération !

Par exemple, si Markus Björnsson a un fils Jón et une fille Helga, ils s’appelleront Jón Markusson et Helga Markusdóttir.

Enfin, si tu as prévu d’aller en Islande, nous te recommandons d’installer l’application gratuite 112 ICELAND sur ton smartphone, si tu en as un. C’est une application qui te permet de signaler régulièrement ta position (tu ne déranges personne d’autre que le serveur informatique qui gère ces données) et, en situation de détresse, tu peux presser un bouton pour appeler les secours. Grâce aux signalements précédents, ils pourront te localiser plus rapidement.

Nous reviendrons, c’est certain

Tu auras sûrement remarqué que je manque de superlatifs quand je parle de l’Islande ! Ce pays nous a vraiment éblouis.

Nous nous sommes sentis très humbles face à la grandeur des paysages, d’autant plus que c’étaient des paysages nouveaux pour nous. Un glacier, un geyser, d’immenses cascades… autant de choses que nous n’avions jamais vues avant. C’est un endroit vraiment sauvage.

Et on n’est pas trop dérangé par la foule, surtout en hiver : on peut parcourir des dizaines de kilomètres sur la route circulaire de l’île avant de rencontrer un autre véhicule.

Enfin, le spectacle des aurores boréales était incroyable. Sur les photos, elles apparaissent le plus souvent dans les tons verts, mais à l’œil nu, c’est blanc à tendance jaune clair. Les fils de lumière dansent dans le ciel, c’est impressionnant.

Nous sommes rentrés en France avec les yeux qui pétillaient (et beaucoup de photos à trier !), bien décidés à revenir un jour !

Et toi ? Tu connais l’Islande ? Tu y es déjà allée ? As-tu été aussi éblouie que moi ? Viens en parler !

Toi aussi, tu veux partager un récit de voyage ? C’est par ici !

Commentaires

34   Commentaires Laisser un commentaire ?

Globetrotteuse (voir son site)

L’Islande…. nous y sommes allés cet été pendant 15 jours et nous avons fait quasi le même parcours que vous 🙂 c’est sympa de voir les photos des cascades sous la glace! Je ne vais pas trop développer car je pense aussi en faireun article notamment pour les randonnées… mais niveau gastronomique je rajouterais que l’Islande est réputé pour ses fameux hotdog! oui oui, comme en Islande le Mcdo n’existe pas (oui c’est possible!) et bien ils ont développé une autre chaine de fastfood de hot dogs a tomber! et sinon pour la baleine, il faut savoir que ces animaux ne sont chassés que pour les touristes …

le 17/09/2015 à 09h02 | Répondre

Fleur-Joséphine

J’ai hâte de lire ton article et de voir tes photos! Ce serait intéressant de voir les mêmes paysages dans une autre saison.

le 17/09/2015 à 13h45 | Répondre

Virginie

après les Seychelles, je pensais à ce type de voyage pour en prendre plein la vue mais tes photos m’interpellent : les routes sont-elles toutes déneigées ? On a l’impression d’un long fil gris protégé au milieu de la glace/neige ?

le 17/09/2015 à 09h19 | Répondre

Fleur-Joséphine

Pour répondre à ta question, la route circulaire était impeccablement déneigée (au moins jusqu’à Höfn) et il n’y a pas eu de chutes de neige pendant notre séjour.
Par contre, des amis qui ont fait tout le tour de l’Islande début mars ont été bloqués 24 heures au niveau des fjords de l’Est en attendant le déneigement justement. Leurs hébergements ont dû être réorganisés etc, c’était un peu chamboulé.
C’est comme ça, en Islande, c’est la nature qui décide 🙂

le 17/09/2015 à 13h49 | Répondre

Claudia

Nous y sommes allés en été, au mois d’août, ce qui nous a permis de faire la traversée jusqu’à Akureyri par les pistes du plateau central (en juillet, elles ne sont pas encore déneigées). Assez gros 4×4 obligatoire pour passer les gués, mais comme nous étions 5 dedans ça en valait la peine. J’y retournerais bien en hiver pour les aurores boréales, et aussi pour revoir le pays sous un nouveau jour.
Par contre, jökull, ça veut dire glacier, pas volcan (mais les glaciers sont souvent au dessus des volcans). Par exemple, pour le volcan qui avait bloqué le trafic aérien il y a quelques années, l’Eyjafjallajökull est le glacier qui recouvre le massif volcanique des Eyjafjöll. https://fr.wikipedia.org/wiki/Eyjafj%C3%B6ll
Mais apparemment, les islandais appellent souvent les montagnes par le nom du glacier, donc c’est naturel de mélanger les deux.
Jökulsárlón, c’est la lagune du glacier, pas la lagune du volcan!

le 17/09/2015 à 09h44 | Répondre

Fleur-Joséphine

ça doit être superbe, la traversée que tu as faite!! Pour les aurores boréales, on n’a jamais de garantie d’en voir mais c’est vraiment impressionnant.
Merci pour la précision linguistique!

le 17/09/2015 à 13h54 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Je suis très attirée par les pays du nord, ainsi mon seul « grand voyage » a été, non pas en Islande, mais en Norvège. Comme c’est très cher (en gros on peut multiplier tous les prix de France par deux !), il fallait bien le prétexte « voyage de noces » pour ce le permettre ! 😆
J’irais volontiers en Islande aussi. 🙂

le 17/09/2015 à 10h17 | Répondre

Fleur-Joséphine

Tu as visité la Norvège par quelle saison? J’aimerais bien y aller aussi, ça doit être superbe aussi. Je pense notamment au fjord Geiranger … ça fait carrément rêver.

le 17/09/2015 à 13h58 | Répondre

Lutine Chlorophylle

En juin. 😉 Le Geirangerfjord est en effet magnifique !
J’avais raconté mon voyage de noces sur Mademoiselle Dentelle, en 4 épisodes (oui je suis toujours très concise 😆 ) : http://www.mademoiselle-dentelle.fr/author/mademoisellelutine/

le 23/09/2015 à 12h11 | Répondre

SwissGirl

Hello ! Excellent, cet article, un grand merci ! Nous préparons notre voyage de noces en Islande, au mois de novembre ! J-44 !!! Trop hâte trop hâte ! Notre programme est le même que le tien, la péninsule de Snaefellsnes en plus.
Du coup c’est juste top de me plonger dans ton article ! Je lis avec grand plaisir les témoignages de ceux qui y sont allés et enregistre tous les conseils et astuces ! Encore, encore !!! 🙂

le 17/09/2015 à 10h57 | Répondre

Fleur-Joséphine

Ooohh je suis trop contente pour vous!! C’est un super bon choix de destination 🙂
Petit conseil si tu en veux encore: reste connectée sur Sous Notre Toit, tu pourrais peut-être avoir bientôt la suite de cet article à lire… 😉
J’espère que tu nous raconteras le tien à ton retour…

le 17/09/2015 à 14h02 | Répondre

Madame Trilingue

Merci pour cet article vibrant de sincérité. J ai eu la chance d aller en Islande pour un projet en bénévolat proposé par l association Seeds in Iceland et j en garde un excellent souvenir.
Même avec ses 18 degrés en plein mois de juillet et le vent glacial, me réveiller face au fjord et aller pêcher mon poisson pour le faire griller le midi, voir les icebergs flotter sur le lac de Jokuksarloń, me baigner dans une source chaude et traverser la route déserte pour aller me jeter dans la mer glacée …me laissent des sensations impérissables.
Une destination à vivre sans aucune hésitation !

le 17/09/2015 à 11h17 | Répondre

Fleur-Joséphine

Waouh c’est vrai que c’est riche en sensations!!
Est-ce que tu peux nous en dire plus sur Seeds in Iceland?

le 17/09/2015 à 14h05 | Répondre

Madame Trilingue

Oui bien sur c est une association qui propose des chantiers aux jeunes du monde entier
J y ai participé pour restorer la maison d un artiste naïf à Bildudalur dans la région des fjords au nord ouest.
Leurs thèmes de prédilection : protection environnement, restoratioń actions culturelles…
Voici leur site :http://www.seeds.is
Nous nous étions promis de retourner sur place avec mon équipe de Benevole pour l inauguration de la maison au public …et via la page FB je sais que c est l année prochaine 🙂

le 23/09/2015 à 07h17 | Répondre

Fleur-Joséphine

C’est super ce projet! J’espère pour toi que ça se concrétisera et que vous pourrez tous y retourner l’an prochain. Maintenant qu’on en a toutes parlé ensemble depuis la semaine dernière, j’ai une Islandite…. ça me démaaange.

le 23/09/2015 à 10h05 | Répondre

Madame Trilingue

Je te comprends 🙂
Moi je construis notre projet d expatriation en Suède, décidé il y a qqs jours…
J en n ai pas dormi de la nuit tellement ça m enchante

le 23/09/2015 à 11h04 |

MlleMora

Ah ça me rappelle ma lune de miel ! On a fait le même parcours que vous, mais en été, alors c’est super de voir les mêmes endroits en hiver ! Contrairement à vous, pour nous, il faisait jour non stop, la nuit c’est vraiment perturbant je trouve…
Mais quel pays magnifique !

le 17/09/2015 à 14h04 | Répondre

Fleur-Joséphine

Je vois que toi aussi tu es sous le charme!! Et j’ai aussi envie de te dire : reste connectée sur Sous Notre Toit, on pourra en discuter 😉

le 17/09/2015 à 14h07 | Répondre

Pauline (voir son site)

Merci pour cet article super complet…
C’est LA destination dont nous avons envie pour notre voyage de noce, pour un dépaysement total (non la plage c’est pas pour nous)… Et là on a encore plus envie !
Sans indiscrétion, une fourchette pour le budget total ?
Merci !

le 17/09/2015 à 16h03 | Répondre

Fleur-Joséphine

Décidément, c’est LA nouvelle destination de voyage de noces on dirait!! 🙂
Pour la question du budget, je n’ai pas gardé de trace de toutes les dépenses. Je peux te dire qu’en février, nos nuitées nous revenaient à 55 € chacune, la voiture de location pour une semaine un bon 400 €, les billets d’avion 250 € chacun.
Pour les dépenses sur place, la vie est plus chère qu’en France mais il n’y a que le carburant, la restauration (et les éventuels souvenirs ou cartes postales!) car les sites naturels sont presque tous gratuits. J’espère que ça t’aide…

le 18/09/2015 à 10h37 | Répondre

Pauline (voir son site)

Oui, merci ça m’aide beaucoup !!!
Tu confirmes mon impression que les voyages prévus sont bien plus chers, et qu’avec un peu de temps on peut se dégotter un joli petit voyage aux petits oignons… Mon rêve se rapproche à nouveau, merci 🙂
[et pour les destinations dont nous rêvons, VDN ou pas à part le Japon et l’Australie tout est au dessus de la Manche 🙂 ]

le 18/09/2015 à 10h46 | Répondre

Fleur-Joséphine

Et bien sûr, plus tu réserves tôt, plus tu peux économiser. J’ai même vu une location de voiture que tu peux prépayer, moyennement un bon discount.
J’espère pour toi que ton rêve deviendra réalité 🙂

le 18/09/2015 à 11h52 | Répondre

Elodie Gimenez

Pour la même période (fin février) on en a eu pour 3000€ à 2 pour 10 nuits en venant de Toulouse avec location de 4×4, essence (bien plus qu’on ne pensait), nuits entre 50 et 70€, sandwish le midi et resto le soir (à coup de 60€…).

le 18/09/2015 à 11h59 | Répondre

Pauline (voir son site)

Merci pour les infos, je crois qu’on va pouvoir planifier ça… plus qu’à croiser les doigts pour que les fonds soient suffisants 🙂

le 18/09/2015 à 17h17 | Répondre

Nya (voir son site)

J’y allée en 2007 et j’en garde un excellent souvenir ! Nous avions fait un circuit plus long, jusqu’à Akureyri, mais nous étions alors en août, l’intérieur du pays était praticable. Pour celles que ça intéresse, nous étions en camping, et fin août, il commençait à faire « un peu » frais (entendre du givre sur la toile de tente le matin !) mais les campings islandais sont très bien. Par contre, c’est un budget quel que soit le type de vie à cause du coût de la vie, c’est certain.
Tes photos m’interpellent : il n’y avait pas plus de neige que ça en février ?
Nous pensons y retourner aussi un jour, surtout qu’on habite presque la porte à côté désormais :p

le 17/09/2015 à 17h16 | Répondre

Fleur-Joséphine

Je ne suis pas du tout camping alors en Islande je touve ça encore plus fou ou courageux!
Toutes les photos sont authentiques 🙂 Nous avons eu du très beau temps quasiment tous les jours et pas de chute de neige. La route circulaire, surtout dans le Golden Circle, est bien entretenue aussi.
Cette année, jusqu’en mai je crois, il neigeait sur Reykjavik, on ne peut pas savoir quel temps on aura… « L’Islande dans toute sa splendeur » comme dirait un ami. 🙂

le 18/09/2015 à 10h51 | Répondre

Globetrotteuse

Nous aussi nous avons fait du camping cet été en juin et je dirais même que certaines nuits les températures avoisinaient les 0°C… il faut un bon duvet ! et je confirme que cet hiver, l’hiver a commencé très tard en Islande mais a été le plus rude depuis 50 ans… résultat nous randonnions dans la neige en juin 🙂

le 18/09/2015 à 11h18 | Répondre

Elodie Gimenez

Dans le Sud de l’île en février il y avait assez peu de neige (limite grosse déception en descendant de l’avion devant les étendues totalement dépourvues de neige), par contre au Nord on a failli rester bloqué : routes fermées, impraticables mêmes pour les natifs, plus d’un mètre de neige tombé dans la nuit !

le 18/09/2015 à 11h51 | Répondre

Elodie Gimenez

Heureusement les Islandais sont super efficaces et en 1h tout était déneigé mais bon les conditions de routes étaient attroces : 4h pour faire 100km la veille et 8h pour en faire 400 ce jour là… Je peux te dire que je n’ai pas touché le volant du séjour, mes compétences sur neiges étant plus que médiocres, j’ai laissé ce privilège à mon haut-savoyard 😀 (et c’était pas du luxe !!)

le 18/09/2015 à 12h08 | Répondre

Elodie Gimenez

En lisant les premières lignes de ton article, j’ai cru que j’avais eu une crise de somnanbulisme et que j’avais oublié avoir écrit un article sur le sujet car mon homme aussi m’a proposé de l’accompagner dans ce merveilleux périple fin février. Par contre on a un peu fait les fous : on a fait le tour complet de l’île !! Et malheureusement on a eu un temps beaucoup moins clément : on est tombés en plein tempête \o/
Mais c’est un pays absolument magnifique et on y retournera (en été et en hiver) car il y a encore tellement de choses à découvrir !…
Pour celles et ceux que ça intéressent, mon chéri a fait une petite vidéo (20min…) de notre périple : https://www.youtube.com/watch?v=LdLp2i1vHow

le 18/09/2015 à 11h47 | Répondre

Fleur-Joséphine

Super votre vidéo! Merci pour le lien.
J’ai reconnu le Sea Baron, je vois que vous aussi vous avez aimé!! Godafoss me fait bien rêver, il faudra qu’on aille la voir un jour.
Et sinon quel est le nom de la grotte-cascade stp?

le 19/09/2015 à 11h11 | Répondre

Virginie

oh là là ! alors du coup je retiens de ta vidéo qu’il faut être un peu déjanté et avoir le goût du risque pour aller en Island et qu’il ne faut surtout pas avoir peur de conduire sur la neige !
J’ai plein de questions : comment tu fais pour savoir où est la route quand c’est tout enneigé ? Comment tu fais pour te réchauffer après les balades ? Comment tu fais pour savoir si tu peux ou pas marcher sur la glace sans risque ? Bref, comment tu fais pour survivre !!!! 🙂

le 19/09/2015 à 11h45 | Répondre

Fleur-Joséphine

Pas de panique Virginie, le froid est à la hauteur de l’émerveillement!!
Déjà il faut bien se couvrir. Ensuite il te faut une voiture et il y a le chauffage dans ta voiture (voire même des sièges chauffants!).
Et pour ce qui est des routes, je n’ai pas vraiment conduit sur la neige, mais j’ai remarqué tout le long des routes qu’il y a des mini poteaux marqueurs avec bandes réfléchissantes sur les deux côtés. Certains mini poteaux ont souffert mais la nuit ou par mauvais temps, ils sont là pour toi.

le 19/09/2015 à 12h07 | Répondre

Madame champagne

L’Islande, un pays exceptionnel lieu de notre voyage de noces.
Nous y sommes allés en août 2014, 12 jours sur place, 3500 km et le tour de l’île,
Dans la mesure où c’était y notre voyage de noces, nous souhaitions avoir notre propre chambre et ne pas être en camping. Tout compris (avion, location de véhicule, essence, nourriture, entrées dans les bains chaud), nous en avons eu pour 2400€ par personne de tête. Nous avions réservé avions et les auberges (essentiellement hébergement à la ferme) des novembre.
Côté nourriture, c’était sandwich le midi et cuisine maison le soir. Dans les fjord de l’est, l’hébergement est rare… Et donc cher! Quant au resto, nous en avons fait 3, je me rappelle d’une auberge où le cordon bleu était à 25€…
Nous nous étions fait un Roadbook au préalable. Beaucoup de temps passé, mais un voyage préparé au petits oignons et un coût beaucoup moins cher que les agences spécialisées.
Bref, une seule envie : y retourner !

le 19/09/2015 à 13h14 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?